Récits masturbation

😊 NOTA BENE : Le contenu provient de témoignages bruts, anonymes, et exclusifs de nos utilisateurices 🔥

L’article sur le cunni c’est par ici

Quand la nuit se lèvre – Petites Luxures

 

Première masturbation : petits conseils entre amies

 

– De ne pas se presser, de correctement lubrifier son sexe et de s’aider d’un support, qu’il soit psychique ou visuel, bref d’un truc qui l’excite. Ça vient plus facilement si on est concentrée sur la masturbation plutôt que d’avoir la tête ailleurs.

– Qu’il n’y a pas de honte à avoir, que ce n’est pas une obligation et ni une fin en soit. Qu’elle apprenne à connaître son corps, qu’elle se sente libre d’en Faire ce qu’elle veux. Et surtout que les femmes ont exactement le même droit à la masturbation que les hommes

– Lâcher prise, il ne faut pas chercher à contrôler tout ce qui se passe au pieu.

– de trouver comment s’y prendre en se masturbant

– Prends l’acte en main, ne le subis pas, choisis ton partenaire, les positions, le moment… Ce n’est pas grave de se planter, c’est en essayant pleins de choses que tu trouveras ce qui te donne un orgasme à (presque) tous les coups

– De ce toucher jusqu’à ce que ça arrive et se détendre

– Seule ou à 2 lâcher prise de ses complexes et se sentir en confiance avec son partenaire

– Ne réfléchis pas

– Masturbation : conseils de grande soeur

– Ne culpabilise pas et n’ai pas peur d’en parler avec ton/ta/tes partenaires. Et si tu ne souhaites pas en parler à des personnes qui ne partagent pas ton intimité, rien ne t’y oblige. Si tu prends tout de même du plaisir à l’acte et que cela te suffit, alors ne considère pas qu’il te manque quelque chose. Toutefois, si tu te poses des questions sur le fonctionnement de ton corps et les moyens auxquels tu pourrais requérir pour essayer de te stimuler d’avantage, je pense qu’un(e) bon(ne) gynéco est tout(e) indiqué(e) pour aborder le sujet (ainsi que ton/ta/tes partenaires, parce que je pars du principe que ce sont des gens ouverts d’esprit et qu’ils seront ravis de chercher un(des) moyen de te procurer d’avantage de plaisir) !

– pommeau de douche

– Si elle est clitoridienne de jouer avec le jet de la douche…

 

La base c’est quand même la masturbation du clitoris !!!

 

Sculture de clitoris sur une place de Neufchatel 🔥

 

– de ce laisser aller, de ce détendre, d’en avoir vraiment envie ( d’un acte sexuelle ou seule), de ne pas avoir honte de l’actes, d’écouter son corps !

– Si ce n’est pas par choix, je lui conseille de commencer seule, pour découvrir son corps. D’abord en regardant dans un miroir son sexe, puis en essayant de se donner du plaisir. Le principal, comme pour tout concernant le sexe, c’est d’en avoir envie 🙂

– Être attentive et à l’écoute de son corps, ne pas se mettre la pression et de réfléchir à une situation/personne qui l’excite.

– De profiter du moment et de pas pensé à ça liste de cours quand son copain prend soins d’elle !

– A essayer seule pour pouvoir se faire une idée 🙄

Première étape :

 

– Essaie de te toucher, d’explorer ton corps, de te masser ton clitoris

– Être à l’écoute

– Être attentive et à l’écoute de son corps, ne pas se mettre la pression et de réfléchir à une situation/personne qui l’excite.

– La sexualité c’est complexe mais la masturbation peut aider à savoir comment on aime être stimulée et ça peut aider à assumer plus franchement son désir, son plaisir, à repousser ses blocages. Connais-toi toi-même en somme. Après, chacun fait ce qu’il veut!

Ne pas se juger, ne pas abandonner et surtout tenter quand on en a envie; se forcer ne mènera à rien. Prendre le temps de se découvrir (pour trouver son clito ça aide ^^) et se lancer ! Grandes lèvres, petites lèvres here we go

qu’elle prenne le temps de découvrir son corps

Se détendre 🙂

Partir à la découverte de son corps

 

D’apprendre à découvrir ses zones érogènes et de guider son/sa partenaire vers ce qui lui plaît et de ne pas hésiter à découvrir son corps toute seule avec ou sans accessoires

J’en veux bien aussi… A priori je suis plutôt vaginale, je n’ai que très peu de plaisir clitoridien, alors s’il y a des conseils là-dessus, je prends

De chercher un peu et de se familiariser avec son corps

Ne pas hésiter à explorer son corps pour connaître les zones érogènes, son point G, son clito etc

Prendre le temps de se découvrir

Découvre ton corps d’abord toute seule, ose te caresser pendant l’amour et guider ton partenaire !

Commence par te connaître toi même 😉

Faut qu’elle profite plus et qu’elle connaisse mieux son corps

Se détendre

Achète un vibro

Explorer explorer explorer sans limite

Essayer de se découvrir seule ou avec son partenaire

c’est en apprenant à connaître notre corps qu’on arrive à orienter nos pratiques

Se détendre et profiter de l’instant

d’essayer seule

Il faut essayer

Insister sur les préliminaires, l’idée est de la chauffer jusqu’à ce qu’elle mette feux aux draps, il y a plein de trucs intéressants sur internet 😉

Consulter un docteur

Trouve le bon vibro

Ne pas se mettre la pression et se détendre

Pas de pression. Il faut bien connaître son corps et d’où viens le plaisir.

De ne pas se presser, de correctement lubrifier son sexe et de s’aider d’un support, qu’il soit psychique ou visuel, bref d’un truc qui l’excite. Ça vient plus facilement si on est concentrée sur la masturbation plutôt que d’avoir la tête ailleurs.

Elle devrait tester pour connaître son corp

Ne pas s’inquiéter, y aller doucement et se détendre totalement. Ne pas trop penser cela crispe et c’est contre productif. Ne pas voir l’orgasme comme un objectif mais savourer le plaisir qui y mène

Elle devrait tester pour connaître son corps

absolument le faire ☺️

Explore

 

Les orgasmes c’est pas automatique :

 

Non car moi même ce n’est pas systématique mais il faut se sentir bien dans son corps et sa tête et être assez confiante pour s’abandonner totalement lors du rapport à 2. La masturbation permet cependant de se découvrir afin de guider l’autre :). Je suis restée 8 ans avec un homme qui ne me faisait pas vraiment grimper au rideau. J’ai eu un plan cul après cette séparation et j’ai jamais eu autant de plaisir et de liberté au lit

Je lui dirai que ce n’est pas grave. L’orgasme n’est pas un but en soit, le tout c’est de prendre son pied, de prendre du plaisir. Encore maintenant, j’avoue ne pas savoir et être sûre quand j’ai un orgasme.

Conseil d’hommes :

une petite séance de masturbation s’impose, faut vraiment arriver à bien connaitre son corps

La masturbation est un moyen d’y parvenir. Étant donné que les femmes sont majoritairement clitoridiennes (enfin je crois), accompagner l’acte de pénétration par la masturbation peut être un moyen complémentaire permettant d’atteindre l’orgasme.

Non car je peux comprendre qu’une fille puisse avoir du mal à jouir. Il faudrait surtout qu’elle expérimente plusieurs trucs pour trouver ce qui lui va l’enfant mieux

Non, je suis un homme… Ce serait un peu orgueilleux

Essaie !!!!

 

Récit : premier orgasme à l’adolescence

 

Quand un homme m’a expliqué qu’en allant au fond de moi avec ses deux doigts et en faisant un mouvement circulaire répétitif, il a réussi du premier coup et en 2minutes

j’avais 15 ans et je me touchais pour la première fois, seule

Il est venu un peu tard, c’était avec la seconde partenaire, un moment fusionnel, tout en silence, empli de sentiments et très chargé physiquement.

Je n’imaginais pas pouvoir ressentir un plaisir aussi intense.

Lors d’une fellation, je me touchais, c’est monté très vite.

Compliqué. Très long. Puis très bon.

Je ne sais pas si c’est le premier mais c’est en tout cas le premier donc je me souvienne : c’était avec une de mes premières copines, on était tout seuls en Normandie, dans l’appartement de mes parents. On était dans une semaine d’expérimentation BDSM et c’était à mon tour d’être le « soumis ». Du coup, pendant environ une heure, je me suis retrouvé notamment promené à 4 pattes et forcé, si je me rappelle bien, à m’occuper de ma copine, mais le passage qui m’a vraiment fait jouir comme jamais, ça a été quand ma copine est montée sur moi et est restée à faire des va-et-vient pendant une demi-heure avant que je ne vienne la prendre en levrette et que je ne finisse sur elle.

Je n’ai jamais autant crié pendant l’acte de toute ma vie !

J’étais tremblante, j’avais envie d’uriner, et très heureuse.

Incroyablement bon

J’étais avec un amant de quelques semaines qui ne me fascinait pas plus que ça. Il était assis sur le sofa, j’étais sur lui, à califourchon, entrain de penser à moitié à autre chose…et la !! Waw ok c est ca un orgasme ! J’avais déjà plusieurs années de vie sexuelle satisfaisante derrière moi a vrai dire. Et vu le contexte, bon, j’en ai conclu que c’était pas si important pour moi de jouir avec un partenaire. Je préfère le chemin que le but. Par contre j’ai acheté très peu de temps après mon 1er rabbit !

Sur un tabouret de batterie (l’instrument) avec un garçon.

Mon premier orgasme était avec mon premier et seul petit copain quand j’avais 17 ans. C’est à force de me frotter contre son sexe en érection (habillés). C’est quelque chose qui était très instinctif car je ne savais ce qu’était l’orgasme et j’en avais en serrant mes jambes quand je m’amusais seule. Sans savoir qu’il s’agissait de masturbation.

C’était avec mon premier copain par pénétration vaginale après plusieurs mois de relation.

Je devais être en 5ème je pense, c’était à la fois très impressionnant un peu honteux

Seule, dans mon lit avec ma main droite

Premier orgasme seule, au début de ma vie sexuelle, en découvrant mon corps.

Premier orgasme à deux, avec mon partenaire actuel, après avoir entamer une relation exclusive (on était juste plans culs avant), et juste après s’être dit « je t’aime » pour la première fois, mon premier « vrai orgasme », où on a découvert que j’étais femme fontaine ! Visiblement, j’avais besoin d’être en confiance pour me « lâcher »…

Je l’ai eu très tard. C’était extra, je n’arrêtais pas de trembler de partout

alone dans mon lit

Mon premier orgasme dont je me souvienne vraiment c’est avec mon premier petit ami, j’avais 17 ans et c’est avec lui que j’ai fait ma première fois. C’est aussi avec lui que j’ai eu mon premier orgasme, j’étais folle amoureuse, lui aussi et c’était juste magique. Je ne pensais qu’à ça après avoir jouie pour la première fois.

Dans la baignoire avec le jet de douche ! C’était une surprise totale, je me suis demandé ensuite toute la journée si j’avais bien eu mon premier orgasme.

Premier orgasme avant 12 ans

 

intense j’imagine mais ça remonte à trop loin pour que je m’en souvienne

j’étais une petite fille, et c’était fort, puissant et intriguant

Très jeune, vers 11 ans je pense, toute seule

C t ya bien longtemps mais une très agréable découverte

Un heureux hasards, je m’en souviens à peine.

Je ne m’en souviens plus

Sous la douche, eau chaude j’ai failli m’évanouir de plaisir

Premier dont je me souviens. Vers 10 ans, sous la douche avec le jet du pommeau de douche. ‘Need I say more?

J’étais très jeune, je jouais aux Barbie et je simulais un rapport sexuel entre 2 poupées, ça m’a énormément excitée et j’ai serré mes cuisses au point d’en avoir un orgasme. J’avais entre 10 et 12 ans.

Passionné, flippant, palpitant, volcan.

Je pourrais pas m’en souvenir. En tout cas c’était seule et très jeune.

Seule quand j’étais assez jeune, devant des scènes olé olé à la télé

Secret mais inoubliable

Avec moi même et mes mains, rien de palpitant… je crois que je ne m’en souviens pas car je devais être très jeune mais c’était bien 😉

je ne m’en rappelle plus, mais la chaleur dans mon corps… hmmmm

C’est étrange. J’ai eu l’impression de ne plus pouvoir me contrôler. On est comme « envahie » par ce sentiment de plaisir qui est incontrôlable.

Medley de réponses sur l’orgasme

 

« Morale : on est jamais mieux servi que par soi même…. :-)) »

« Un soir ou je me masturbais pensant que mon mari allait rentrer tard (meme si je me masturbe volontier devant lui aussi lol) j’arrivais quasiment a l’orgasme donc j’étais dans ma bulle, quand il est entré dans la chambre … et … surement l effet de surprise plus lorgasme arrivant … j’ai vécu ma premiere ejaculation féminine ! on a été aussi surpris tout les 2 et c’était terriblement bon :p depuis … j’arrive à l’atteindre assez souvent et c’est un vrai kiff »

« Je devais faire un rêve cochon je me suis réveillée la main entre les jambes… le lendemain matin ma mere m’a demandé si j’avais fait un cauchemar parce qu’elle m’a entendu crier pendant la nuit

« Ma grand-mère qui m’a péta en train de le masturber à cheval sur une peluche. J’ai arrêté de bouger en espérant que ça passerait crème. Elle n’a rien dit mais j’ai encore le doute aujourd’hui.

« J’ai découvert ça après ma première fois, j’y ai été accro au début et j’hallucinais de pas avoir connu ça plus tôt

« Après le coït, il m’arrive de finir avec mon vibromasseur au niveau clitoridien. C’est à ce moment-là que je suis plus détendue et que je parviens plus facilement à l’orgasme.

« Quand j’étais petite je le faisais partout, devant tout le monde. J’ai compris à 6 ans que ca se faisait pas . #oups »

« J’ai commencé à 22 ans ! Donc très longtemps après mes premiers orgasmes, encore plus longtemps que mon premier rapport… ça ne m’intéressait pas, j’essayais viteuf mais je laissais tomber : trop de boulot pour si peu ! »

« ça fait trois ans et demi que je me fais plus de bien que n’importe quel mec avec qui je couche »

« Perso, j’ai du aller au delà de beaucoup de préjugés qu’on m’a inculqué pendant mon adolescence prétendant qu’une femme qui se touche, c’est sale, une fille facile… Ça a été très compliqué. »

– Il m’est arrivé d’avoir un orgasme et que cela se fasse comme une femme fontaine, alors que jamais cela ne m’était arrivé et cela ne s’est jamais reproduit, j’étais à vrai dire un peu perplexe face à cette réaction de mon corps à ce moment là. »

Rien de spéciale, à part que maintenant je sais pourquoi les filles prennent autant de temps avec la paume de douche 😉 »

« Quand tu es très proche de l’orgasme solo c’est la que l’on te dérange le plus… »

« Le meilleur solo orgasme que j’ai jamais eue était dans les toilettes du Sex Museum de Barcelone »

« J’ai souvent été la personne qui faisait découvrir l’orgasme au filles avec lesquelles je couchais, notamment via le cunnilingus. »

« Mon ex, après notre rencontre a stoppée la masturbation car elle n’arrivait pas elle même à reproduire ce que je lui procurait, j’aurais aimé qu’elle participe un peu plus à son propre orgasme… « 

« Quand j’ai commencé à me toucher je ne savais même pas ce que c’était. Du coup, je me suis déjà touchée en cours, en primaire. »

« Une masturbation avec doigt dans l’anus qui dégénère..  Obligé de jeter les draps.. »

« C’est un vrai plaisir de se regarder se masturber mutuellement entre conjoint, ça serait dommage de ne pas en profiter. »

« Un jour, je doigtais ma copine quand ses parents sont arrivés … Je suis partit par la fenêtre ! Mdrrrrr »

« J’étais en couple avec mon homme et nous faisions l’amour. Le truc c’est qu’il est arrivé avant moi… Du coup on a dû s’arrêter et il m’a laissé sur ma faim. Ni une, ni deux, j’écarte mes cuisses et commence à me toucher. Il me regardait l’air désolé mais aussi dégoûté que je puisse arriver à me donner du plaisir toute seule. »

« J’ai atteint l’orgasme. Je ne regrette pas le temps passé, quand j’étais plus jeune, à titiller mon clitoris. »

« Morale : on est jamais mieux servi que par soi même…. :-)) »

« Me masturber alors que mon ex était juste à côté en train de dormir , le fait de le faire sans devoir se faire prendre était très existant »

« J’ai toujours du mal à me masturber quand y a mon copain à côté… Je trouve ça très étrange et ça a tendance à me mettre mal à l’aise bizarement… »

« Première éjaculation féminine en me masturbant au téléphone avec mon copain plutôt sympa »

« J’ai découvert que je suis une femme fontaine en ayant un gros orgasme avec mon vibro »

« J’aime « préparer » ma masturbation, me mettre en lingerie, me maquiller, prendre des selfies coquines. Peut-être un tripe égocentrique, j’en sais rien, mais ça m’excite. »

« Haha, il y a bien la première fois où j’ai eu une éjac féminine. J’étais avec mon vibro habituel, et c’est arrivé d’un coup, j’ai été hyper surprise. J’ai commencé par paniquer en mode « oh non c’est pas vrai que je me suis faite pipi dessus », mais après quelques recherches j’ai compris que non, tout allait bien haha. A l’époque, j’étais célibataire. Quand j’ai rencontré mon nouveau mec, je lui en ai parlé et lui a trouvé comment le provoquer presque systématiquement. C’est génial, mais c’est un véritable enfer pour mes draps 😀 »

« Quand je suis seule chez moi j’aime m’entendre jouir petit à petit et faire d’un bruit, c’est sincère envers moi même et mon ressenti et ça m’exite. »

« Je me sens très libre sur ce sujet. J’ai l’impression que c’est un tabou qui disparaît de plus en plus. (grâce au porn féministe peut-être, le fait qu’on en parle de + en +) »

« Mon premier souvenir de masturbation remonte à avant mes trois ans. Je m’en souviens parce que ma grand-mère m’a vu et m’a donné une claque sur les fesses pour que j’arrête. Ça m’a causé (ça entre autre, mais aussi à cause d’autres évènements dans ma vie) une incapacité de jouir avec une autre personne jusqu’à aujourd’hui encore »

« Rien ne m’excite plus que de la voir se masturber devant moi. Ce côté indépendant, où elle n’a finalement pas besoin de moi pour prendre son pied.. quelle excitation ! Malheureusement elle a du mal à oser 🙂 »

« Le jour où j’ai dit à mon copain que j’avais un sextoy, il l’a cherché pendant mon absence, curieux de savoir à quoi ça ressemblait je pense. ça nous a fait rire, ça m’a fait plaisir de voir qu’il s’intéressait aussi à ma sexualité en solitaire, et ça a un peu démystifié décomplexé la chose. Maintenant, j’aimerais qu’il ose me parler plus souvent de la sienne! »

« Je n’ai pas su que ce que je faisais était de la masturbation avant la fin du lycée et en plus je pensais que ce n’était pas trop normale (mais ça ne m’empêchais pas de continuer faut pas déconner )-_-‘ »

« J’avais 3h de pause au travail et je m’ennuyais tellement que j’ai regardé un film porno dans ma voiture pour passer le temps. »

« Je me suis masturbée à côté de mon ex, lorsqu’il s’était endormi. Ce dernier n’ayant pas réussi à m’emmener jusqu’à l’orgasme. Il a fini par se réveiller et m’a surprise en plein acte solitaire. J’ai fini par jouir et rigoler en même temps. »

« j’ai longtemps cru que ce n’était pas normal car on parlait de masturbation masculine mais pas féminine, et comme je n’osais pas en parler avec mes copines je me demandais si j’avais un problème ^^ mais ca ne m’a pas vraiment posé problème dans ma vie »

« Ado j’étais au tel avec mon mec on se masturbait chacun de notre côté en même temps quand soudain ma mère est rentrée dans ma chambre la honte »

« j’adore mettre le sujet sur le tapis en soirée pour dédramatiser et décomplexer les femmes, et faire prendre conscience aux hommes qu’ils sont loin d’être les seuls à booster leur sexualité et apprendre à connaître leur corps et désirs grâce à la masturbation »

L’articles sur la fellation par ici !