Histoires de masturbation

Masturbation stories : la découverte

J’ai découvert la masturbation…grâce à mon premier copain (tristesse). Quelques jours après, j’ai essayé pour la première fois seule avec…un coton tige ! Haha ! Ça a bien marché, mais c’est un peu irritant 😉

La première fois que j’allais avoir un orgasme je me suis arrêter avant car je sentais que j’allais uriner alors je me suis dit que j’allais continuer et dénoncer le chien si il y avait un pipi Ça était très intense et il m’a fallu quelques secondes pour savoir ce qui m’était arriver

J’ai fait un cours pour apprendre à éjaculer, comment faire avec mon vagin etc. Je n’arrive presque jamais à le faire, mais mes orgasmes durent plus longtemps. Du coup je réessaye à chaque fois.

Pour revenir à ce plan cul précédemment évoqué, la première fois que j’ai usé de la masturbation pendant un rapport a été la plus intense je crois ! C’est ce jour là, je crois, que beaucoup de barrières que je m’étais montées, tombaient enfin

Euh…la fois où j’ai surpris quatre gamins en train de se masturber en cercle dans leur piaule en colonie de vacance. Rien de méchant, ça a juste permis d’ouvrir une conversation très intéressante sur la sexualité et l’intimité avec eux pour éviter qu’ils ne récidivent. Je suis encore surpris d’avoir réussi à garder mon calme en entrant (l’éclat de rire est heureusement resté coincé entre mes dents !).

avec mon ex à l’époque, en relation à distance. On skypait souvent, et ça dérapait toujours vers un un sex skype, chacun se masturbait de son côté. C’était dans la nuit, et il faut croire que le son était trop fort, mon père a entendu que je ne dormais pas et est entré dans ma chambre à ce moment là… Malaise… On n’en a jamais parlé, peut-être qu’il a oublié, et c’est pas plus mal 🙂

Mes premières fois était avec le fidèle jet de douche. Rien de mieux pour débuter

Je l’ai découvert plutôt jeune (adolescence) donc ça m’a permis de mieux me connaître et d’avoir plus de plaisir quand j’ai eu mes premiers rapports

Histoire de masturbation de féminine :

La première fois qu’une fille s’est touchée devant moi j’étais un peu comme un fou. Je n’y croyais pas. Je pensais que ça n’arrivait que dans le porno. Et ça m’a vraiment excité. La position permettait d’observer toute la scène et donc j’ai vraiment pris mon pied… et elle aussi je pense

Je l’ai découvert tard après avoir déjà eu plusieurs petit copains et relations sexuelles et j’ai pu découvrir mon plaisir ainsi. Je n’ai toujours pas réussi à atteindre l’orgasme avec un ou une partenaire. Mais depuis la masturbation j’arrive à avoir plus de plaisir pendant le sexe, avant c’était très discret et très rare.

Grâce à la masturbation je me suis rendue compte que j’étais femme fontaine. À présent je fais des lacs dans mon lit et gicle avec plaisir sur le corps de mon copain. Bon y a le changement des draps après.

Quand on est sèche c’est pas agréable mais ça aide bien. Mais ne compense pas un/une partenaire.

Une folle histoire avec un amant qui m’a fait découvrir l’anal . Sans faire de dessin, j’ai son sexe dans mon anus, un sex-toys dans mon vagin….quand soudain l’orgasme arrive et là tellement le plaisir était ENORME aucun son n’a pu sortir de ma bouche: le souffle coupé! A tester sans modération!!! 😉

J’ai découvert qu’on pouvait se masturber soi même à 19ans… c’est scandaleux qu’on ne parle jamais de la masturbation féminine

Quand j’étais plus jeune j’avais honte de me masturber aussi souvent. Et plus tard j’ai compris que je voulais seulement me connaître. Étant lesbienne sa ma pas mal aider à comprendre le corps féminin, et savoir se qui aller me procurer du plaisir ou non 🙂

une fois j’avais rien à faire au travail, j’avais très envie de mon copain pour  satisfaire mon désir je me suis masturbée dans mon bureau

Les œufs japonais 👍🏼👍🏼👍🏼

Un jour je vais sur un site porno, je regarde mon film, fume mon joint, je m’occupe de moi. Et en fermant la page je me rends compte qu’il y avait un onglet restant, c’était une femme en vidéo en train de se toucher. Je regarde de plus près et je me rends compte que ça fait 15min qu’elle me parle et essaye de me chauffer alors que moi je regardais mon film. Sur le moment j’ai ressentie beaucoup de honte alors qu’avec le recul c’est juste une « pro » qui a regardé ma tête pendant que je me touchais. Pourquoi j’étais honteuse à ce point ?

Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’avoir envie de me masturber alors que je dors avec une amie et qu’elle est endormie, et mon envie est telle que je ne peux pas me retenir, mais je fais ça en toute discrétion (contrairement à quand je suis toute seule chez moi).

« C’est super cool !

Mais quand ça prend un peu random… On est triste de ne pas pouvoir y répondre. Et au bout d’un moment ça ne me fait plus rien donc je dois trouver autre chose, et ainsi de suite 😀 »

Mon histoire ? Un jour j’ai appris que des parents avaient appelé leurs fils masturbin… Non mais MASTURBIN quoi ! Très choqué, mais bon a part ca pas grand chose à dire. La branlette, c’est chouette…

Autant je peux rester plusieurs jours sans me masturber, autant si j’ai un rapport avec quelqu’un, je dois également me masturber plus tard dans la journée/la soirée.

J’ai été très étonnée le jour où j’ai vu que j’étais illimitée, je crois que je pourrais en avoir 30 sans en avoir marre

Je crois que j’ai commencé vers l’âge de 10-11 ans sans trop savoir ce que je faisais. Je me masturbe depuis cet âge là sans jamais aucune interruption mis à part suite à un accident de voiture, une vertèbre fracturée m’a bloqué à l’hôpital en Inde 4 semaines. Je n’arrivais plus à me toucher à cause de la douleur et de mon incapacité à bouger. J’ai découvert a ce moment là la misère sexuelle, ce fut très difficile à vivre et j’ai finis par trouver des solutions. Après mon opérations, je faisais des insomnies pendant des mois, le seul remède pour m’endormir était la masturbation devant le porno. J’ai du mal à atteindre l’orgasme avec un homme, il n’est pas rare qu’une fois qu’il est dans la douche je me masturbe. Je conseil au homme d’utiliser des sextoys avec leur copine et de ne pas se sentir frustrer ou gêner, c’est dingue vous verrez !

J’ai avoué sans gêne à mon copain que je me masturbé, et nous avons parlé masturbations pendant 2h.

J’ai commencé tardivement à me masturber (22 ans) et j’ai découvert que je pouvais être femme fontaine ! Mais impossible pour le moment de l’être avec mon nouveau partenaire !!…. il faut du temps pour s’abandonner complètement à une personne.
Une fois, une fille me masturbe jusqu’à éjaculation. Elle prend délicatement mon sperme du bout de ses doigts fins et d’un coup : elle me l’étale sur le front et dit : SIMBA !
à l’adolescence je pensais que ce n’était pas bien normal d’utiliser le pommeau de douche ainsi, je me demandais si c’était dangereux et quand je passais au toilette après je « pissais » chaud
Je me masturbe 3 fois par semaine environ c’est un moment que j’aime bien et qui n’est pas du tout comparable avec du vrai sexe cest différent mais tout aussi appréciable.

 

La Masturbation chez la femme

J’aime me masturber, j’adore me masturber, encore et encore.

https://www.xystories.com/masturbation-femme/premiere-masturbation-nos-lecteurs-lectrices-racontent/

Comment bien se doigter ? Conseils entre femmes

Récit masturbation