Comment bien se doigter ? Conseils entre femmes

Comment se doigter avec un, deux ou 10 doigts.. ou bien des sextoys, concombre, vibro-masseur et autres pommeaux de douche.

Se doigter ou se masturber :  petit rappel.

On parle bien trop souvent de « Comment se doigter » (au collĂšge et parfois mĂȘme bien plus tard) alors qu’il faudrait plutĂŽt parler de « comment bien se toucher » ou « comment se masturber » car c’est le petit clitoris externe qui est souvent le moyen le plus simple d’atteindre l’orgasmes pour de nombreuses femmes.

Du coup c’est super mĂ©ga top de se toucher quand on fait l’amour, c’est pour de nombreuses filles – dont moi – l’unique façon d’avoir un orgasme durant la pĂ©nĂ©tration..

Avant de vous laissez lire les tĂ©moignages, n’hĂ©sitez pas Ă  tenter des vibros et autres sextoys, le womanizer par exemple (c’est un un des vibros les plus connus !) aurait un taux de rĂ©ussite super Ă©levĂ© genre 99%, alors testez-en un si vous n’avez jamais eu d’orgasmes, ça mange pas de pain !
Il y a Ă©galement les sextoys type rabbit qui ont l’air d’assez bien fonctionner (et qui donnerait des Ă©jaculations fĂ©minine hihi)

Pour revenir à nos moutons, pour répondre à la question « Comment se doigter » ou « Comment se masturber », nous avons poser la question à des centaines des personnes :

Quels conseils donneriez vous Ă  une femme qui n’a jamais eu d’orgasme ?

« La nanas qui se masturbent ne mettent pas du tout systĂ©matiquement des doigts loin de lĂ . Un classique consiste Ă  caresser sont clitoris, tu peux faire l’alphabet, tu peux te caresser tout autour. »

« d’essayer de dĂ©couvrir petit Ă  petit son corps, d’abord seule, ses zones Ă©rogĂšnes et ce qu’elle semble aimer ou non. Tout ça Ă  son rythme. »

« Essaie toute seule đŸ˜‰Â Â»

« D’essayer de se toucher toute seule pour connaĂźtre mieux son corps. »

« Ne pas hésiter à se découvrir seule, décomplexer et ne pas se sentir anormale quel que soit le moyen »

« Quelle essaye seule pour mieux se connaßtre. »

« de dĂ©couvrir son corps seule mais avec un(e) partenaire c’est chouette aussi! »

« d’apprivoiser seule son corps et de lĂącher prise »

« Qu’elle se dĂ©couvre seule, sans vidĂ©o ou vibro, et laisser cours Ă  ses pensĂ©es. »

« Qu’elle essaie seule avec un sextoy et qu’elle s’ecoute. Ou qu’elle se touche lors d’un rapport ça peut aider. »

« Se dĂ©tendre, essayer d’abord seule devant un porno ou des images qui l’excitent »

« D’apprendre Ă  se connaĂźtre elle mĂȘme et en avoir un seule avant d’essayer d’en avoir avec son ou sa ou ses partenaires »

« D’apprendre d’abord seule, de se laisser aller, de se carresser pendant l’acte avec son/sa conjoint(e), de se mettre en position oĂč il/elle ne voit pas notre visage au dĂ©but comme ça on se sent plus Ă  l’aise »

« Essayer toute seule »

« commencer par connaitre son intimitĂ©, jouer avec son clitoris et son vagin bref s’exciter seule, pr mieux prendre son pied Ă  2. »

« N’attend pas un homme pour en avoir… si dĂ©jĂ  tu n’y arrives pas seule »

« d’essayer de prendre le temps de se dĂ©couvrir toute seule »

« Apprendre Ă  connaĂźtre son corps se donner du plaisir seule avant d’en prendre Ă  deux »

« Apprendre à connaßtre son corps pour se donner du plaisir seule et pouvoir guider son/sa partenaire »

« Avoir un organsme seule avant d’essayer d’en avoir un pendant un rapport sexuel »

« Prendre le temps de se découvrir et rester des choses seule »

« apprendre à connaßtre son corps et ses zones érogÚnes seule pour pouvoir guider son/sa partenaire »

« Essayer de se découvrir seule, et ne pas hésiter à guider son partenaire. Ne pas se mettre la pression »

« Se découvrir toute seule dans un premier temps, se masturber, apprendre à connaitre son corps. Et ensuite trouver un ou une partenaire qui lui donnera confiance en elle et en qui elle aura confiance. »

« Qu’elle essaie seule »

« De s’entrainer seule đŸ˜‰Â Â»

« D’en parler avec la personne avec qui elle vit ou d’apprendre Ă  se connaĂźtre seule »

« Ça dĂ©pend de la raison pour laquelle elle n’a jamais eu d’orgasmes, mais de maniĂšre gĂ©nĂ©rale je lui conseillerai de se masturber seule dans un endroit oĂč elle se sent bien (plus rassurant, pas de jugement) et du porno si elle n’est pas assez excitĂ©e »

« Il faut quelle se masturbe en premier seule et puis essayer de se toucher pendant un rapport « La premiĂšre fois que je me suis touchĂ©e pendant un rapport mon mec Ă©tait hyper surpris, complĂštement dĂ©boussolĂ© et puis super excitĂ©! Il lui arrivait d’ĂȘtre vexĂ©.  Il pensait qu’il ne servait Ă  rien et puis je lui ai appris Ă  le faire Ă  ma place et il a trĂšs bien compris! Ca l’excite de savoir que je me touche quand je suis seule et loin. Seulement il arrive que pendant un rapport je ne cherche pas Ă  aller directement Ă  l’orgasme. J’aime me laisser le choix et bien choisir mon moment. Si je sais qu’on va baiser 3 fois dans la nuit j’ai le bien attendre la derniĂšre fois pour me laisser aller. »

« Faire ça seule, m’a vraiment permis de prendre confiance en moi et de savoir exactement ce qui me faisait du bien pendant l’amour. « 

« LĂącher prise, et apprendre Ă  se connaĂźtre seule (regarder comment c’est fait avec un miroir par exemple ou explorer les zones les plus sensibles seule c’est plus facile) AprĂšs avoir eu plusieurs orgasmes seule ou avec des partenaires, j’ai fini par me rendre compte que la sensation que j’adorais quand je « faisais l’amour avec mon doudou » quand j’Ă©tais petite Ă©tait en fait un orgasme, et je me suis alors rendue compte que j’avais eu mes premiers orgasmes avant mĂȘme l’Ăąge de 10 ans !

« Essaie pleins de choses pour y arriver ! 😀 Tente simplement de dĂ©couvrir ce qui est possible, pour voir si tu aimes ça, si ça fonctionne pour te faire jouir. Fais ça seule ou non. Si tu as dĂ©jĂ  du plaisir c’est bien. Ne complexe jamais de ne pas recevoir d’orgasme, mais c’est pas vraiment grave si l’autre complexe (ça fait plus Ă  dĂ©couvrir ensemble, c’est cool !). Bon, le laisse pas non plus croire qu’il est nul. Ne te laisse pas croire que tu es nulle de pas jouir. Ça viendra ou pas, mais embrasse ta sexualitĂ© : c’est le seul moyen de se faire du bien, n’importe oĂč, n’importe comment, gratuitement 😉 « Imparable quand j’ai commencĂ© Ă  me toucher dans une forĂȘt oĂč on Ă©tait isolĂ©s mais en plein milieu du chemin. Et oĂč il n’osait pas vraiment faire quoi que ce soit, jusqu’Ă  ce qu’il voit Ă  quel point ça m’excite.. đŸ˜€Â Â»

« La masturbation, garantie 100% inratable pour que ton copain vienne te rejoindre pour du sexe ! I »

« Une nuit, seule Ă  l’appart, je me lance dans un petit tripotage avant de dormir. Je m’amuse bien, me fait du bien, et d’un coup chhtaaak! puissant choque de type douloureux…en effet le chat, profitant de la porte ouverte et voyant quelque chose sous la couette, a bondit sur sa proie…qui se trouvais ĂȘtre ma main sur mon clito…ou comment subir une agression sexuelle par son chat… touuuujouuurs fermer la porte ! »

« J’ai commencĂ© Ă  me masturber trĂšs jeune, peut-ĂȘtre 9 ans (sans savoir rĂ©ellement ce que c’Ă©tait). Je faisais ça avec le jet de la pompe de la piscine chez mes parents. Un jour mon pĂšre s’est rendu compte de ce que j’Ă©tais en train de faire. Je me suis prise la seule et unique tarte de ma vie. Je n’ai pas compris pourquoi… Mais je n’en suis pas morte! Il ne savait surement pas comment m’en parler Ă  cet Ăąge… »

« Je pense que c’est hyper frustrant, alors il faut trouver une solution pour connaĂźtre ça, seule ou accompagner, il faut chercher comment y remĂ©dier, je suis lĂ  pour l’aider si besoin haha »

« Un de mes voisins m’a dĂ©jĂ  entendue pendant une petite sĂ©ance de masturbation et m’a fait la remarque derniĂšrement, fenĂȘtre fermĂ©e en plus, mĂȘme seule je ne suis pas discrĂšte haha »

Quelques histoires et anecdotes parlant de masturbation

PremiĂšre masturbation : petits conseils entre amies

« De ne pas se presser, de correctement lubrifier son sexe et de s’aider d’un support, qu’il soit psychique ou visuel, bref d’un truc qui l’excite. Ça vient plus facilement si on est concentrĂ©e sur la masturbation plutĂŽt que d’avoir la tĂȘte ailleurs.

« Qu’il n’y a pas de honte Ă  avoir, que ce n’est pas une obligation et ni une fin en soit. Qu’elle apprenne Ă  connaĂźtre son corps, qu’elle se sente libre d’en Faire ce qu’elle veux. Et surtout que les femmes ont exactement le mĂȘme droit Ă  la masturbation que les hommes

« Lùcher prise, il ne faut pas chercher à contrÎler tout ce qui se passe au pieu.

– de trouver comment s’y prendre en se masturbant

– Prends l’acte en main, ne le subis pas, choisis ton partenaire, les positions, le moment… Ce n’est pas grave de se planter, c’est en essayant pleins de choses que tu trouveras ce qui te donne un orgasme Ă  (presque) tous les coups

– De ce toucher jusqu’Ă  ce que ça arrive et se dĂ©tendre

– Seule ou Ă  2 lĂącher prise de ses complexes et se sentir en confiance avec son partenaire

– Ne rĂ©flĂ©chis pas

– Masturbation : conseils de grande soeur

– Ne culpabilise pas et n’ai pas peur d’en parler avec ton/ta/tes partenaires. Et si tu ne souhaites pas en parler Ă  des personnes qui ne partagent pas ton intimitĂ©, rien ne t’y oblige. Si tu prends tout de mĂȘme du plaisir Ă  l’acte et que cela te suffit, alors ne considĂšre pas qu’il te manque quelque chose. Toutefois, si tu te poses des questions sur le fonctionnement de ton corps et les moyens auxquels tu pourrais requĂ©rir pour essayer de te stimuler d’avantage, je pense qu’un(e) bon(ne) gynĂ©co est tout(e) indiquĂ©(e) pour aborder le sujet (ainsi que ton/ta/tes partenaires, parce que je pars du principe que ce sont des gens ouverts d’esprit et qu’ils seront ravis de chercher un(des) moyen de te procurer d’avantage de plaisir) !

– pommeau de douche

– Si elle est clitoridienne de jouer avec le jet de la douche…

La base c’est quand mĂȘme la masturbation du clitoris !

– de ce laisser aller, de ce dĂ©tendre, d’en avoir vraiment envie ( d’un acte sexuelle ou seule), de ne pas avoir honte de l’actes, d’Ă©couter son corps !

– Si ce n’est pas par choix, je lui conseille de commencer seule, pour dĂ©couvrir son corps. D’abord en regardant dans un miroir son sexe, puis en essayant de se donner du plaisir. Le principal, comme pour tout concernant le sexe, c’est d’en avoir envie 🙂

– Être attentive et Ă  l’Ă©coute de son corps, ne pas se mettre la pression et de rĂ©flĂ©chir Ă  une situation/personne qui l’excite.

– De profiter du moment et de pas pensĂ© Ă  ça liste de cours quand son copain prend soins d’elle !

– A essayer seule pour pouvoir se faire une idĂ©e 🙄

1ere Ă©tape :

« Essaie de te toucher, d’explorer ton corps, de te masser ton clitoris »

« Etre Ă  l’écoute »

« Être attentive et Ă  l’Ă©coute de son corps, ne pas se mettre la pression et de rĂ©flĂ©chir Ă  une situation/personne qui l’excite. »

« La sexualitĂ© c’est complexe mais la masturbation peut aider Ă  savoir comment on aime ĂȘtre stimulĂ©e et ça peut aider Ă  assumer plus franchement son dĂ©sir, son plaisir, Ă  repousser ses blocages. Connais-toi toi-mĂȘme en somme. AprĂšs, chacun fait ce qu’il veut ! »

« Ne pas se juger, ne pas abandonner et surtout tenter quand on en a envie; se forcer ne mÚnera à rien. Prendre le temps de se découvrir (pour trouver son clito ça aide ^^) et se lancer ! Grandes lÚvres, petites lÚvres here we go »

« qu’elle prenne le temps de dĂ©couvrir son corps »

« Se dĂ©tendre đŸ™‚Â Â»

Partir à la découverte de son corps, de sa vulve, de son clito !

« D’apprendre Ă  dĂ©couvrir ses zones Ă©rogĂšnes et de guider son/sa partenaire vers ce qui lui plaĂźt et de ne pas hĂ©siter Ă  dĂ©couvrir son corps toute seule avec ou sans accessoires »

« J’en veux bien aussi… A priori je suis plutĂŽt vaginale, je n’ai que trĂšs peu de plaisir clitoridien, alors s’il y a des conseils lĂ -dessus, je prends »

« De chercher un peu et de se familiariser avec son corps »

« Ne pas hésiter à explorer son corps pour connaßtre les zones érogÚnes, son point G, son clito etc »

« Prendre le temps de se découvrir »

« DĂ©couvre ton corps d’abord toute seule, ose te caresser pendant l’amour et guider ton partenaire ! »

« Commence par te connaĂźtre toi mĂȘme đŸ˜‰Â Â»

« Faut qu’elle profite plus et qu’elle connaisse mieux son corps »

« Se détendre »

« AchÚte un vibro »

« Explorer explorer explorer sans limite »

« Essayer de se découvrir seule ou avec son partenaire »

« c’est en apprenant Ă  connaĂźtre notre corps qu’on arrive Ă  orienter nos pratiques »

« Se dĂ©tendre et profiter de l’instant »

« d’essayer seule »

« Il faut essayer »

« Insister sur les prĂ©liminaires, l’idĂ©e est de la chauffer jusqu’Ă  ce qu’elle mette feux aux draps, il y a plein de trucs intĂ©ressants sur internet đŸ˜‰Â Â»

« Consulter un docteur »

« Trouve le bon vibro »

« Ne pas se mettre la pression et se détendre »

« Pas de pression. Il faut bien connaĂźtre son corps et d’oĂč viens le plaisir. »

« De ne pas se presser, de correctement lubrifier son sexe et de s’aider d’un support, qu’il soit psychique ou visuel, bref d’un truc qui l’excite. Ça vient plus facilement si on est concentrĂ©e sur la masturbation plutĂŽt que d’avoir la tĂȘte ailleurs. »

« Elle devrait tester pour connaßtre son corps »

« Ne pas s’inquiĂ©ter, y aller doucement et se dĂ©tendre totalement. Ne pas trop penser cela crispe et c’est contre productif. Ne pas voir l’orgasme comme un objectif mais savourer le plaisir qui y mĂšne »

« Elle devrait tester pour connaßtre son corps »

« absolument le faire »

« Explore »

Les orgasmes c’est pas automatique

« Non car moi mĂȘme ce n’est pas systĂ©matique mais il faut se sentir bien dans son corps et sa tĂȘte et ĂȘtre assez confiante pour s’abandonner totalement lors du rapport Ă  2. La masturbation permet cependant de se dĂ©couvrir afin de guider l’autre :). Je suis restĂ©e 8 ans avec un homme qui ne me faisait pas vraiment grimper au rideau. J’ai eu un plan cul aprĂšs cette sĂ©paration et j’ai jamais eu autant de plaisir et de libertĂ© au lit »

« Je lui dirai que ce n’est pas grave. L’orgasme n’est pas un but en soit, le tout c’est de prendre son pied, de prendre du plaisir. Encore maintenant, j’avoue ne pas savoir et ĂȘtre sĂ»re quand j’ai un orgasme. »

Masturbation fĂ©minine : Conseil d’hommes

« une petite sĂ©ance de masturbation s’impose, faut vraiment arriver Ă  bien connaitre son corps »

« La masturbation est un moyen d’y parvenir. Étant donnĂ© que les femmes sont majoritairement clitoridiennes (enfin je crois), accompagner l’acte de pĂ©nĂ©tration par la masturbation peut ĂȘtre un moyen complĂ©mentaire permettant d’atteindre l’orgasme. »

« Non car je peux comprendre qu’une fille puisse avoir du mal Ă  jouir. Il faudrait surtout qu’elle expĂ©rimente plusieurs trucs pour trouver ce qui lui va l’enfant mieux »

« Non, je suis un homme… Ce serait un peu orgueilleux »

« Essaie !!!! »

Premier orgasme en se touchant Ă  l’adolescence

« Quand un homme m’a expliquĂ© qu’en allant au fond de moi avec ses deux doigts et en faisant un mouvement circulaire rĂ©pĂ©titif, il a rĂ©ussi du premier coup et en 2minutes »

« j’avais 15 ans et je me touchais pour la premiĂšre fois, seule »

« Il est venu un peu tard, c’Ă©tait avec la seconde partenaire, un moment fusionnel, tout en silence, empli de sentiments et trĂšs chargĂ© physiquement. »

« Je n’imaginais pas pouvoir ressentir un plaisir aussi intense. »

« Lors d’une fellation, je me touchais, c’est montĂ© trĂšs vite. »

« Compliqué. TrÚs long. Puis trÚs bon. »

« Je ne sais pas si c’est le premier mais c’est en tout cas le premier donc je me souvienne : c’Ă©tait avec une de mes premiĂšres copines, on Ă©tait tout seuls en Normandie, dans l’appartement de mes parents. On Ă©tait dans une semaine d’expĂ©rimentation BDSM et c’Ă©tait Ă  mon tour d’ĂȘtre le « soumis ». Du coup, pendant environ une heure, je me suis retrouvĂ© notamment promenĂ© Ă  4 pattes et forcĂ©, si je me rappelle bien, Ă  m’occuper de ma copine, mais le passage qui m’a vraiment fait jouir comme jamais, ça a Ă©tĂ© quand ma copine est montĂ©e sur moi et est restĂ©e Ă  faire des va-et-vient pendant une demi-heure avant que je ne vienne la prendre en levrette et que je ne finisse sur elle. »

« Je n’ai jamais autant criĂ© pendant l’acte de toute ma vie ! »

« J’Ă©tais tremblante, j’avais envie d’uriner, et trĂšs heureuse. »

« Incroyablement bon »

« J’Ă©tais avec un amant de quelques semaines qui ne me fascinait pas plus que ça. Il Ă©tait assis sur le sofa, j’Ă©tais sur lui, Ă  califourchon, entrain de penser Ă  moitiĂ© Ă  autre chose…et la !! Waw ok c est ca un orgasme ! J’avais dĂ©jĂ  plusieurs annĂ©es de vie sexuelle satisfaisante derriĂšre moi a vrai dire. Et vu le contexte, bon, j’en ai conclu que c’Ă©tait pas si important pour moi de jouir avec un partenaire. Je prĂ©fĂšre le chemin que le but. Par contre j’ai achetĂ© trĂšs peu de temps aprĂšs mon 1er rabbit ! »

« Sur un tabouret de batterie (l’instrument) avec un garçon. »

« Mon premier orgasme Ă©tait avec mon premier et seul petit copain quand j’avais 17 ans. C’est Ă  force de me frotter contre son sexe en Ă©rection (habillĂ©s). C’est quelque chose qui Ă©tait trĂšs instinctif car je ne savais ce qu’Ă©tait l’orgasme et j’en avais en serrant mes jambes quand je m’amusais seule. Sans savoir qu’il s’agissait de masturbation. »

« C’Ă©tait avec mon premier copain par pĂ©nĂ©tration vaginale aprĂšs plusieurs mois de relation. »

« Je devais ĂȘtre en 5Ăšme je pense, c’Ă©tait Ă  la fois trĂšs impressionnant un peu honteux »

« Seule, dans mon lit avec ma main droite »

« Premier orgasme seule, au début de ma vie sexuelle, en découvrant mon corps. »

« Premier orgasme Ă  deux, avec mon partenaire actuel, aprĂšs avoir entamer une relation exclusive (on Ă©tait juste plans culs avant), et juste aprĂšs s’ĂȘtre dit « je t’aime » pour la premiĂšre fois, mon premier « vrai orgasme », oĂč on a dĂ©couvert que j’Ă©tais femme fontaine ! Visiblement, j’avais besoin d’ĂȘtre en confiance pour me « lĂącher »… »

« Je l’ai eu trĂšs tard. C’Ă©tait extra, je n’arrĂȘtais pas de trembler de partout »

« alone dans mon lit »

« Mon premier orgasme dont je me souvienne vraiment c’est avec mon premier petit ami, j’avais 17 ans et c’est avec lui que j’ai fait ma premiĂšre fois. C’est aussi avec lui que j’ai eu mon premier orgasme, j’Ă©tais folle amoureuse, lui aussi et c’Ă©tait juste magique. Je ne pensais qu’Ă  ça aprĂšs avoir jouie pour la premiĂšre fois. »

« Dans la baignoire avec le jet de douche ! C’Ă©tait une surprise totale, je me suis demandĂ© ensuite toute la journĂ©e si j’avais bien eu mon premier orgasme. »

Premier orgasme en se masturbant avant 12 ans

« intense j’imagine mais ça remonte Ă  trop loin pour que je m’en souvienne »

« j’Ă©tais une petite fille, et c’Ă©tait fort, puissant et intriguant »

« TrÚs jeune, vers 11 ans je pense, toute seule »

« C’Ă©tait ya bien longtemps mais une trĂšs agrĂ©able dĂ©couverte »

« Un heureux hasards, je m’en souviens Ă  peine. »

« Je ne m’en souviens plus »

« Sous la douche, eau chaude j’ai failli m’Ă©vanouir de plaisir »

« Premier dont je me souviens. Vers 10 ans, sous la douche avec le jet du pommeau de douche. ‘Need I say more? »

« J’Ă©tais trĂšs jeune, je jouais aux Barbie et je simulais un rapport sexuel entre 2 poupĂ©es, ça m’a Ă©normĂ©ment excitĂ©e et j’ai serrĂ© mes cuisses au point d’en avoir un orgasme. J’avais entre 10 et 12 ans. »

« Passionné, flippant, palpitant, volcan. »

« Je pourrais pas m’en souvenir. En tout cas c’Ă©tait seule et trĂšs jeune. »

« Seule quand j’Ă©tais assez jeune, devant des scĂšnes olĂ© olĂ© Ă  la tĂ©lé »

« Secret mais inoubliable »

« Avec moi mĂȘme et mes mains, rien de palpitant… je crois que je ne m’en souviens pas car je devais ĂȘtre trĂšs jeune mais c’Ă©tait bien đŸ˜‰Â Â»

« je ne m’en rappelle plus, mais la chaleur dans mon corps… hmmmm »

« C’est Ă©trange. J’ai eu l’impression de ne plus pouvoir me contrĂŽler. On est comme « envahie » par ce sentiment de plaisir qui est incontrĂŽlable. »

Histoires de masturbation

La Masturbation chez la femme

J’aime me masturber, j’adore me masturber, encore et encore.

https://www.xystories.com/masturbation-femme/premiere-masturbation-nos-lecteurs-lectrices-racontent/

Comment bien se doigter ? Conseils entre femmes

RĂ©cit masturbation