Accords – pas d’accord ?

La notion de « mésentente » dans un couple, légitimé ou non, recouvre à la fois la désunion des liens amoureux et la désorganisation des modes de communication. Si la décision de consulter est trop tardive, les chances d’élucider et de dénouer la crise sont amoindries.

Le choix du partenaire

L’idée fondamentale ici, c’est que chaque couple, une fois uni et soudé par plus de six mois de cohabitation (voir pp. 34-35), contient le ferment de son évolution et mijote son avenir. L’expansion illimitée d’une histoire d’amour est un leurre : son destin est déterminé, « écrit », tant en fonction de critères liés aux affinités et aux transactions intimes qu’à cause de facteurs économiques, ethniques, familiaux, intellectuels.

« Faire sa vie ensemble », c’est présupposer, quand ! on veut dépasser le seuil de la liaison sans promesse      ’
En principe, le couple, c’est de la métallurgie, l’alliage entre deux vies qui ne vont faire qu’une, plus forte, plus souple, plus résistante, plus légère, plus belle… moins libre. Il ne faut sans doute pas se tromper sur le temps de cuisson, mais le plus important est la i qualité du minerai : le choix du partenaire est bien au commencement et à la fin de toute biographie conjugale. « Faire sa vie ensemble », c’est présupposer, quand on veut dépasser le seuil de la liaison sans promesse et sans droit, que le hasard a bien fait les choses, que la complémentarité des manies et des besoins va permettre de s’épanouir sans trop de concessions.
Or 50 % des ménages qui viennent solliciter un avis et une prise en charge prouvent le contraire : on décide d’habiter ensemble pour ne plus être célibataire, par jalousie, pour l’argent, par amour, pour se loger, pour se faire naturaliser, pour faire un enfant, pour braver l’entourage… le tout couronné par une complicité sexuelle souvent approximative.

Communiquer

Toute histoire d’amour passe par deux étapes successives : un âge d’or et une phase de réalisme. La première est silencieuse ; la seconde est plutôt bavarde. La « lune de miel » se passe de commentaires. En revanche, le loyer, la lessive, le marché, la cantine du gamin, le cinéma, les impôts, la santé de la belle-mère, les vacances… nécessitent un dialogue permanent Le couple est donc une société de production audiovisuelle en miniature. Il y a trois chaînes. Le programme d’actualité, assez loquace, fait circuler les informations utiles à la vie quotidienne ; le programme culturel, axé sur un langage gestuel, largement tributaire des mimiques et des onomatopées héritées de l’enfance, ritualise les échanges intimes, les jeux, l’humour, les plaisirs ; les émissions avec le « carré blanc », elles, portent sur la régulation des frustrations, sur le détournement de l’agressivité. C’est à ce niveau que la communication est essentielle. Vivre ensemble, ce n’est donc pas seulement perfectionner le vocabulaire d’usage convivial, c’est aussi inventer un patois à soi, capable d’amortir l’affrontement continu de l’offre et de la demande. À l’inverse, les couples qui ne « s’entendent » pas assistent à l’appauvrissement inéluctable de cette confiance réciproque : l’état de crise n’est pas loin.

 

 

Un partenaire, pour quoi faire ?

« Prends le fumier gui est à ta porte plutôt que le terreau qui est au loin ! » apprend-on en Savoie.
Un tel bon sens sert-il à des candidats en quête d’érotisme ?
La question-clé n’est pas de savoir « comment » rencontrer un complice, mais surtout « pour quoi faire ». La recherche du seul plaisir ne débouche pas sur les mêmes critères de sélection que les consignes conventionnelles pour fonder un mariage heureux.

Masculin – Féminin

Le désir et l’instinct

https://www.xystories.com/la-sexualite/le-flirt/

L’amour et l’envie

Le coït

La masturbation

Les premières fois

Les cinq sens

La séduction

Le flirt

Le baiser

Le « prélude » dit préliminaires

« Faire l’amour »

L’orgasme

La pornographie

La solitude et la chasteté

La contraception

La frigidité

Les homosexualités

L’impuissance

Les maladies sexuelles

La violence

La séparation

La sexologie