Lettre U

Dico de l’amour et des pratiques sexuelles par Jacques Waynberg

 

Ulcérations génitales

Petites plaies des organes génitaux, d’autant plus pénibles qu’elles siègent sur leur zones les plus érogènes : muqueuse du gland* de la verge, lèvres*, corps du clitoris. La douleur, le saignement ou l’inflammation sont généralement très dissuasifs.

 

Union libre

Mode de construction durable d’un couple qui refuse d’obéir aux contraintes sociales du mariage, afin de braver des normes familiales ou économiques, ou de se donner l’illusion d’être maître de son choix. Remplacé aujourd’hui par le terme de concubinage*.

La fidélité

« libre » ne veut surtout pas dire volage : le devoir de fidélité y est encore plus draconien que dans le mariage.

 

Unisexe

Concerne surtout un mode d’habillement qui tend à effacer autant que possible tout signe distinctif du masculin et du féminin.

Blue-Jean

Pantalon en toile de tente bleue marine, uniforme unisexe, emblème depuis 1968 de la libération vestimentaire des filles.

 

Uraniste

Créé en 1864 par le juriste allemand Karl-Heinrich Ulrichs, c’est un synonyme malchanceux « d’homosexualité* », auquel fut préféré également l’expression « inversion sexuelle », crée elle en 1869 par le psychiatre berlinois Carl Westphal.

 

Urètre

Canal naturel pour l’émission des urines de la vessie. Long et extensible chez l’homme, court et élastique chez la femme. « Porte ouverte » sur l’extérieur, très sensible au manque d’hygiène ou au contact avec les agents infectieux des M.S.T.*.

Urétrite

Les antibiotiques ont mis fin au calvaire des hommes porteurs d’infections inguérissables de l’urètre, mais le risque de rétrécissement cicatriciel demeure, provoquant des éjaculations douloureuses.

 

Urine

Chez les mammifères, l’urine est porteuse de phéromones* et joue un rôle direct dans l’attraction sexuelle. Chez l’homme, elle participe aussi au bouquet olfactif qu’émettent la zone vulvaire et la verge, mais provoque une répulsion « naturelle » que seuls le sentiment amoureux ou la force du besoin peuvent neutraliser.

 

Urolagnie

Excitation sexuelle liée à l’urine. Jusqu’à une date encore récente, le manque d’espace privatif  domestique et de cabinet de toilette, rendaient l’usage du « pot de chambre » à la fois impudique et banal, lui ôtant une large part d’incitation érogène. Hommes et femmes aujourd’hui renouent avec un goût pourtant en vogue au XVII° siècle, exhibant la miction, s’en aspergeant, l’associant ou non à la masturbation et au coït.

Domination

Les soumis* ne se voient  imposer d’absorber de l’urine que lorsque le rituel de domination l’a préalablement établi, sinon, il s’agit d’une improvisation abrégée de scatologie*.

 

Utérus

En dehors de la grossesse qu’il héberge et qu’il va expulser, l’utérus a la forme d’une poire très épaisse, d’à peine six centimètres de long sur quatre de large au niveau de son « corps »,  et suspendue solidement au fond du vagin, derrière la vessie. A l’examen gynécologique, on ne découvre que son « col », dont on doit régulièrement surveiller l’état de santé.

Voir aussi Hystérectomie.