Vos conseils sexo #1 : la fellation

– Média –, Conseils, Expériences, Fellation, Histoires, Homme

Bien le bonjour !

 

Aujourd’hui, on vous propose une nouveau format d’article. On récolte vos témoignages depuis longtemps, il est temps de vous mettre en avant ! On vous a demandé lors d’un grand sondage « Comment faire une bonne fellation ?« , et vous avez été très nombreux à nous répondre (2300 personnes !). Sachez que ces témoignages proviennent de toutes les sexualités et de tous les genres, l’idée est d’avoir des points de vue les plus divers possible. Voici le tome #1 de vos tips sexo !

 

Conseil n°1 : prends ton temps

 

Le plaisir de la fellation repose sur un bon dosage, entre accélérer, ralentir, serrer, desserrer… Et ça commence avec de la patience. De la patience envers ton partenaire car tu dois accepter qu’il ne jouisse pas en 3 secondes et demi, et de la patience envers toi-même car tu ne dois pas culpabiliser s’il n’y arrive pas tout de suite. La fellation ne doit pas forcément mener à la jouissance, elle peut être pratiquée comme préliminaire pour faire monter la température. Tout vient à point à qui sait attendre ;).


Quand j’ai commencé à faire la fellation il n’était pas excité et vu sa tête j’ai compris que je devais y aller avec tendresse. Entre les gestes lents, les regards et en voyant le plaisir que je prenais, il s’est rassuré.


J’adore commencer une fellation lorsque le pénis de mon partenaire n’est pas en érection et ensuite n’utiliser que ma bouche et ma langue.


Ce que j’aime bien faire, au début de l’acte le caresser d’abord doucement puis ensuite je descends et commence à le lécher et ensuite tout en le masturbant je lui fais une fellation et petit à petit (le temps d’échauffer la gorge Mdr) je vais lui faire des gorges profondes. Ce que j’aime faire aussi c’est durant l’acte sexuel d’un coup je vais avoir envie de lui faire une fellation alors qu’il était en train de me pénétrer et là c’est vraiment cool. Mon kiff dans la fellation c’est de voir l’autre vraiment prendre son pied.


Prendre son temps, ne pas s’occuper que du pénis (il y a les testicules aussi…).


 

 

Conseil n°2 : utilise tes mains

 

Tout est bon pour se faire plaisir. Et, on l’entend dire souvent, les hommes aiment la masturbation en plus de la fellation. L’important, c’est de voir comment ton partenaire réagit. Utilise ta main pour orienter son sexe dans ta bouche, pour le masturber et reposer un peu ta langue. Utilise même tes deux mains en même temps, la bouche sur le gland ou sur une autre partie de la verge et la main à la base, ou sur les testicules, ou l’inverse… Les possibilités sont infinies. Tu peux également t’en servir pour masser ton partenaire ailleurs, comme le bas ventre ou la prostate (nous y reviendront). Ou le griffer si jamais ça lui plait, nous ne jugeons pas 😇


C’est un homme qui m’a donné l’astuce de la masturbation en même temps et à partir de ce moment-là je le faisais jouir à chaque fois très rapidement !


Masturber en même temps, ne pas trop tirer la peau vers la base du pénis. Regarder son partenaire de temps en temps, faire quelques gorges si profondes mais’pas de manière trop régulière, puis quand on sent le plaisir monter chez son partenaire continuer sans gorge profonde et sans pause.


Prendre son temps, changer de rythme et accentuer avec la main qui suit le mouvement de la bouche.


Lui assis sur un fauteuil, une jambe surélevée, moi promenant ma langue le long de ses cuisses, le gland, la couille, le périnée, finir par prendre en bouche son membre en totalité, une main lui caressant les couilles et l’anus, l’autre lui pinçant les tétons. Il m’a fallu moins de 5min pour que monsieur finisse en moi.


 

 

Conseil n°3 : Regarde le dans les yeux

 

Alors oui, on le sait, la position ne s’y prête pas toujours. Il faut faire attention à ne pas se faire un torticolis au risque de faire retomber toute cette belle excitation. Cependant, ce n’est pas nouveau, le regard joue beaucoup dans la séduction. Les coups d’œil langoureux font beaucoup d’effet. Et ce, qu’on donne ou qu’on reçoive la fellation. Votre partenaire ne doit pas avoir honte de son voyeurisme lorsqu’il vous regarde faire, et vous ne devez pas vous sentir gêné.e de le regarder prendre du plaisir.


Il prenait son temps et allait sur chaque muscle, avec la langue et tout, en regardant de temps en temps.


Une bonne fellation doit se faire en douceur. Il faut y aller calmement en léchant les boules pour commencer et remonter calmement le long de la verge et ne quittant pas des yeux son partenaire. Et ensuite, mettre le gland dans la bouche et descendre doucement puis intensifier la fréquence. BINGO


Pompeeeeer 😀 😀 Jouer avec la langue, les doigts, alterner le rythme de va-et-vient dans la bouche et la profondeur aussi. Ce qui peut rendre fou aussi, c’est de léchouiller quelques secondes très doucement le gland puis repasser au pompage vitesse TGV. Sans oublier le regard qui tue hein…


Multi task : s’affairer sur l’objet en lui-même mais aussi pouvoir regarder son partenaire, ça c’est fort, j’ai rencontré peu de meufs qui arrivaient le faire en même temps alors que c’est vraiment quelque chose de fort pour nous.


Une fois j’ai fait une fellation tellement bien que je n’arrêtais pas de regarder mon partenaire jouir et ça m’excitait encore plus.


 

 

Conseil n°4 : joue avec ta langue

 

Un peu dans le même esprit que les mains, pour enrichir votre fellation penser à jouer de la langue ! Ça permet d’alterner le rythme, d’accentuer certaines zones sensibles comme le gland ou le frein, de prendre le temps de respirer un peu ou de faire languir votre partenaire. Certains vous diront d’y aller avec toute la langue, d’autre avec juste la pointe, avec un langue souple ou dure, à vous de prendre les devants et de voir ce qui fait réagir votre partenaire. En plus, l’usage de la langue permet aussi de lubrifier le pénis (voir conseil n°5).


Utiliser juste le bout de la langue pour stimuler le gland, bisous et… Et ensuite petit à petit et de plus en plus profond dans la bouche, vitesse + ou- rapide selon les préférences ! Éviter de coller les dents, fortement désagréable pour certains.


La langue ! Il faut s’en servir !


Tu commences à partir des couilles tu les suces bien comme il faut tu remontes jusqu’au gland tu lèches comme une glace et après tu suces 🙂


Au début de notre relation, mon copain actuel qui était persuadé que je n’arriverais jamais à le faire jouir !!! Et miracle je l’ai eu en 2 coups de langue !! Il est resté « perché » pendant un long moment.


L’envie de le faire. Ne pas mettre les dents, jouer avec sa langue. Baver. Aspirer. Engloutir.


 

 

Conseil n°5 : lubrifie bien la verge

 

Comme abordé au point précédent, la lubrification n’est pas juste une cerise sur le gateau. Le pénis (et surtout le gland) a une peau très fine et très sensible. Le fait de lubrifier permet de bien « glisser » sur le long de l’érection. Il ne faut pas oublier que, dans le vagin ou l’anus (avec l’aide d’un lubrifiant), toutes les parois sont humides et ont pour but de faciliter la pénétration. Si la lubrification n’est pas bonne, vous allez « accrocher » la peau sensible au passage au risque de tirer trop fort sur le frein. Ce qui peut avoir l’effet inverse que celui que vous recherchiez en entamant ces préliminaires…


Beauuucoup de salive et gorge profonde. 🙂


Et ne pas oublier la lubrification (salive) ! Attention aux dents !! Bouche humide et jeux de langues.


Je fais monter doucement la pression en le caressant partout avant de me concentrer sur la zone du pubis. Je descends lentement vers son pénis. Je fais couler de la salive dessus que j’étale avec ma main. Je viens titiller son gland et je descends le long de la hampe. Je l’enroule avec ma bouche et je fais bien attention à ce que son pénis touche l’intérieur de ma bouche, la muqueuse est douce. J’utilise ma main en même temps. Les dents peuvent parfois faire partie du jeu.


Sous la douche, Monsieur était très excité et moi aussi, la lubrification était parfaite, donc la fellation aussi. Il y a pris beaucoup de plaisir et moi aussi par la suite (récompense oblige pour le travail bien fait).


 

C’est tout, pour le moment !

Sachez que vous pouvez retrouver toutes encore plus d’histoires de fellation ici ! Le placard est plein ;). Retrouvez également vos conseils qui ont inspirés cet article ici !

 

Par Loréane d’XYstories.

12