Ne pas se précipiter

Conseils, Cunnilingus, Hétéro, Homme, Point G

Prendre le temps de se rapprocher progressivement du sexe en embrassant autour, et en laissant ses mains se balader. Puis commencer à embrasser puis lécher le clitoris. Insérer un doigt après quelques instants, pour caresser le vagin et se diriger vers le point G. Alterner ensuite entre différents mouvements (avec la langue comme le doigt) et différentes vitesses, pour se rendre compte de ceux qui procurent le plus d’effet (cela peut varier d’un rapport à l’autre, même avec une même partenaire). Une fois le mouvement trouvé, se concentrer dessus pour se rapprocher de l’orgasme. Un deuxième doigt peut venir compléter pour l’atteindre.

2

J’ai suivi les instructions

Conseils, Éjaculation Féminine, Hétéro, Homme, Point G

Pour moi il s’agit d’un fantasme depuis plus ou moins toujours. En me renseignant sur comment ça fonctionne, j’ai plus ou moins « suivi les instructions », après en avoir discuté plusieurs fois avec elle. Et ça a fini par fonctionner. Stimulation du point G et du clitoris simultanément, avec doigts, langue, et un sextoy faisant les deux à la fois, de façon alternée pendant un bon moment. Puis clitoris uniquement à la venue de l’orgasme, un peu plus vigoureusement et sans s’arrêter.

2

Belle surprise

Croustibats, Éjaculation Féminine, Femme, Hétéro, Point G, Position, Première fois

Je ne savais pas que je pouvais éjaculer avant que ça m’arrive. Du coup, c’était une belle surprise pour nous. Moi j’ai atteint un plaisir encore jamais exploré, et mon mec était fier de lui. La première fois, c’était en levrette sur un meuble de cuisine. Mon clito se frottait contre le meuble pendant que mon copain me pénétrait, pas trop profond, jouait autour de mon point G.. et là, j’ai trempé le plan de travail !!!

12

Raconte-moi une histoire

Bi, Capote, Cunnilingus, Femme, Point G, Prostate

Je vais t’apprendre (si tu sais pas déjà comment faire et que ça t’intéresse) à mettre une capote avec la bouche. Les capotes m’ont toujours fait chier. Mais ça me ferait encore plus chier de choper une IST, donc le calcul est vite fait. Alors tu peux commencer à la poser, juste le bout, avec les doigts. Ensuite tu poses tes lèvres sur le bout et tu descends tout le long en les serrant bien autour pour que ça déroule. Attention, si tu remontes en cours de route, la capote va remonter avec. Et puis j’ai envie de parler un peu de cuni. Ça n’engage que mon expérience, à savoir les cunnis que j’ai fait et qu’on m’a fait. Une chatte n’est pas une petite chose fragile et délicate. Ça veut pas dire qu’il faut y aller comme un.e bourrin.ne. Non. Par contre il peut être bon de céder de la douceur contre de la subtilité. Varier l’intensité. Pense à utiliser le bout de ta langue, tu peux atteindre des zones très précises, et le durcir ou le détendre pour faire varier la pression. Quand tu lèches, pense à un chat qui lape son bol de lait plutôt qu’à un chien qui lampe sa gamelle d’eau. Je sais plus où j’ai lu que les grands coups de langue étalée c’était cool, et peut être que ça l’est pour certain.e.s, mais moi ça me donne juste envie de dévisser la tête de ma.mon partenaire avec mes cuisses. Et puis tu n’es pas obligé.e de rester sur le clit! Il y a tout le reste, et notamment le vagin. Ne pas sous estimer le plaisir que peuvent apporter des coups de langue sur le point G. Et puis quand t’es dans la zone du clito, tu peux te servir de tes doigts plus bas aussi.Ah, et une dernière expérience dont j’aimerais te parler: doigter un mec. Avec les mecs hétéros, la pénétration anale est souvent un sujet assez tabou. Du moins quand ils sont pénétrés et pas pénétrants. C’est dommage. Parce que physiologiquement les gars, si vous êtes cis, vous avez un point G à ce niveau là. La pénétration anale ne vous rendra pas gays comme par magie. Être hétérosexuel c’est quelque chose qui définit les attirances, pas les pratiques. Donc pas la peine de flipper pour votre sacro-sainte hétérosexualité. Pour avoir vu des garçons danser et gémir au bout de mes doigts, je peux vous dire que ça a l’air de valoir le coup.

21

Assez fier de sa prouesse !

Conseils, Éjaculation Féminine, Femme, Hétéro, Point G

En dix ans de pratique sexuelle, les éjaculations de « femme fontaine », ça ne m’est arrivé qu’une seule fois ! C’était la deuxième fois que je couchais avec ce partenaire et j’étais totalement ivre. Pour réussir à produire ça, il m’a doigté en s’acharnant sur la parois du vagin qui se trouve derrière le nombril (le fameux point G) : il ne faisait pas des allées et venues avec ses doigts, il restait à l’intérieur et cherchait seulement à stimuler au maximum cette zone. D’un coup, ça a giclé partout. Je dois avouer que j’étais assez gênée même si lui avait l’air assez fier de sa prouesse. Il a remis ça deux fois d’affilée. Ce qui est étrange c’est que cette éjaculation spectaculaire n’a pas coïncidé avec un orgasme ! Après j’étais peut être juste trop saoule…

2

Je suis une femme et j’éjacule

Bi, Éjaculation Féminine, Femme, Orgasmes, Point G

J’ai déjà eu plusieurs fois des éjaculations, lorsque je suis « à bout », je l’appelle « l’orgasme de fatigue », il apparait après d’autres orgasmes et permet au corps de se vider complètement. Il peut être dû à un stimulation du point G (doigt ou pénis) ou simplement du clitoris (avec un vibromasseur surtout).

1