X-funfact

Croustibats, Drogues, Femme, Hétéro, Masturbation, X-fails

Cet été après une soirée arrosée je finis avec un jeune homme dans mon lit. On commence les préli… petit cunni sympa puis il me caresse et il est doué. Je commence à le toucher aussi mais il a pas l’air de bander, pas grave, je le laisse faire son affaire car je commence à sentir que ça monte… et là il s’endort la main sur mon sexe ! Ayant beaucoup bu moi même je m’endors rapidement sans broncher « tant pis ».
Le lendemain je lui raconte l’histoire, il ne souvenait plus de cette partie où il s’est endormit ! On en rigole et il fini par terminer ce qu’il avait si bien commencé.
Un très bon souvenir finalement: tout est bien qui fini bien !

8

Solo, mode couple

Couple, Femme, Libido, Masturbation

En couple depuis quatre ans, je me masturbe plus de deux fois par jour. Ma copine étant très compréhensive, elle est en aucun cas jalouse de mes doigts ou de ptit vibro ! On couche souvent ensemble et je prend mon pied avec elle. Pourtant j’ai beaucoup besoin de me faire l’amour toute seule et ce n’est pas une honte ! C’est normal donc ne pensez surtout pas que  »en couple » = bye bye moments en solo.

14

Edging

Bi, Femme, Masturbation

Mes orgasmes sont plus forts lorsque je les ai seule plutôt qu’avec mon ou ma partenaire. Je peux arriver à me contrôler lorsque je me masturbe, notamment à arrêter au moment d’atteindre l’orgasme, pour reprendre quelques minutes plus tard afin que l’orgasme soit plus intense lorsqu’il arrive réellement. Ceci est très difficile à réaliser avec un ou une partenaire, à moins que cette personne soit avec vous depuis quelques temps et vous connaisse sur le bout des doigts !

15

Avec mon copain actuel, je n’avais jamais eu

Conseils, Femme, Masturbation

Avec mon copain actuel, je n’avais jamais eu d’orgasme. Je ne savais pas si c’était un blocage avec lui ou tout simplement moi qui me bloquais, par pudeur ou par gêne qu’il ne ressente pas autant de plaisir que moi si j’avais un orgasme et lui non, ou la gêne de se mettre totalement à nue. Car c’est une chose d’être nue mais, être entièrement nue, de l’extérieur comme de l’intérieur c’en est une autre… Un jour, j’ai vraiment compris qu’il avait besoin que je ressente ce plaisir (et moi aussi!!), peu importe le moyen utilisé pour l’atteindre. J’ai donc dépassé cette pudeur et accepté ce qu’il me demandait depuis quelques temps : me masturber devant lui. J’aurais cru qu’il se sentirait inutile, et j’avais peur de l’ennuyer, mais tout se passe très bien désormais, et même si nous n’atteignons pas l’orgasme en même temps et par un moyen commun (du moins en couple), nous y trouvons chacun notre plaisir dans le plaisir de l’autre.

19

« Romance X »

Conseils, Femme, Masturbation

Ma toute première relation a duré 4 ans, quand j’avais 16 ans. Pendant 2 ans, alors qu’on avait une activité sexuelle tout à fait normale, je n’ai jamais eu d’orgasme ! Mais jamais. C’est en me concentrant, mais aussi grâce à mon ex qui me connaissait à la longue, où j’ai ressenti les premiers orgasmes. Depuis, à chaque fois que je couche avec quelqu’un j’ai un orgasme. Je sais que je suis chanceuse de ce côté là. Seulement parfois, quand je n’ai pas fait l’amour depuis plusieurs semaines, j’ai un orgasme dès la minute où le mec entre en moi ! En gros l’éjaculation précoce mais version fille!
Je sais que ce sont plus des orgasmes clitoridiens et que c’est notamment grâce aux frottements qui s’opèrent avec le mec que ça marche. Pour le provoquer un peu, quand je sens que l’orgasme arrive, j’essaye d’avoir l’esprit complètement libre et parfois de crier, ça aide ! Et en plus ça fait souvent kiffer les partenaires 🙂
Quand je suis redevenue célibataire (3 ans de monogamie, ca fait long quand meme..) j’ai du m’occuper. J’ai donc commencer à me masturber. J’étais toute seule, dans mon studio, sans personne autour. J’avais honte. Comment l’idée de la masturbation est venue ? Quand j’ai vu le film «  »romance x » » de Catherine Breillat, notamment la scène avec Caroline Ducey et Rocco Siffredi. J’ai senti un désir monter en moi, il fallait que je l’assouvisse, et j’étais seule. Depuis je me masturbe. Je ne suis pas compliquée. Un doigt me suffit. Parfois avec mon imagination. Mais souvent je regarde un truc pour faire monter le désir. Pas de porno hard mais plus des scènes de cul dans des films/series érotiques. Quelques titres par exemple «  »romance x » » donc, «  »la vie d’adele » », the L world » », etc. Par contre je n’ai jamais utilisé de vibro ou autre, mais je compte bien le faire. Qui ne tente rien n’a rien, non ? Désormais, je n’ai plus honte. Je le dis à qui veut l’entendre, que je me masturbe et que j’en suis contente . Je connais bien mieux mon corps qu’avant et ça fait plaisir !

15

Quête de la petite mort

Conseils, Femme, Hétéro, Masturbation

Ahhh éternelle quête de « La petite mort ». C’est quoi ce saint graal ? Dans le Larousse, la définition de ce non moins évocateur terme : « Orgasme » est la suivante, son concept tout entier, est résumé en cinq petits mots : Point culminant du plaisir sexuel. ahhh, que, quoi ? Ce dieu de la concupiscence réduit à quelques lettres couchées sur moins de 3 cm de papier ? Première déception et premier élément de réponse donc, on nous fait tout un foin d’un nom masculin comme un autre. Il pèse sur cet unique mot trop de frustration, de déception et d’espoir. On se désillusionne c’est juste une sensation profonde de bien-être (provoqué par des protéines neurologiques) qui se traduit physiquement : rétraction du clitoris, contractions musculaires rythmiques périnéales et intra-vaginales. Littéralement, orgasme signifie « bouillonner de plaisir » mais si on l’attend comme le messie, oui on risque d’être un peu déçues ! A partir de là, deux cas de figure : soit on y accède seule, et on peut ainsi guider notre (nos) partenaire(s), soit on cherche quelque chose qui, en fait, n’existe pas : l’orgasme vaginal dont on imagine qu’il serait plus intense. Il y a en effet des orgasmes plus intenses que d’autres mais cela dépend de qui, quand, quoi et comment. Donc voilà, juste une mise au point pour mes congénères : Dans le langage commun jouir = orgasme = contractions (spasmes du sexe et de l’anus, parfois légèrs, parfois forts, parfois accompagnés d’éjaculations et parfois pas). Alors qu’en réalité la jouissance est un état tandis que l’orgasme est une pure réaction mécanique. Cela n’a rien à voir avec les longues minutes de râles cinématographiques… De plus nous sommes toutes ET clitoridiennes ET vaginales !

12

Ah, les découvertes du primaire …

Bi, Femme, Masturbation, Orgasmes

À l’âge de 6 ans, j’avais surpris plusieurs fois une copine de classe se tortiller sur sa chaise, donc j’ai décidé de faire la même chose. Je ne me souviens pas du tout de la première fois où je me suis masturbée, j’étais trop jeune, donc je ne saurais pas décrire la sensation. Je sais simplement que je ne savais pas du tout ce que je faisais, mais que ça me faisait beaucoup de bien donc qu’il fallait continuer ! J’ai pris conscience du caractère sexuel de mon acte vers l’âge de 10-11 ans. Pendant longtemps, lorsque je parlais de masturbation avec des ami(e)s, je cachais le fait d’avoir commencé si jeune : c’était une honte pour moi, puisque tous s’étaient masturbé.e.s pour la première fois vers 12 ans. Puis au fil des années, j’ai rencontré plusieurs personnes comme moi, et je n’en ai plus du tout honte à présent. À chacun sa sexualité, et à chacun sa découverte de la sexualité.

12

Vivre d’orgasmes et d’eau fraîche

Conseils, Femme, Hétéro, Masturbation

Il y a quelque chose qui se passe fatalement dans cette région, non ? L’orgasme vient presque nous chercher mais encore faut-il lui avoir donné la bonne adresse. Quand je suis partie à l’exploration j’ai d’abord commencé par frotter mon clitoris à des objets: coin de canapé, oreiller, polochon, nounours (je culpabilisais beaucoup d’étouffer snoopy mais bon, il fallait bien que chair exulte). Puis, il y a eu les mains, les miennes, qui ont cherché pendant longtemps et qui cherchent encore à faire parler mon orgasme. Au début c’était sans plus, et je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas ce qui a déclenché ça mais ça a été avec plus, ça a été l’orgasme, ou plutôt les orgasmes, car j’en ai souvent en succession. Des petits cercles sur le clitoris, délicats, auxquels s’ajoutaient de douces caresse de l’entre-fesses, un doigt dans le vagin et parfois un dans l’anus. La main qui me fait jouir n’arrête jamais son langoureux massage tandis que l’autre va donner sa couleur à celui-ci. L’un est superficiel, l’autre profond; le premier est plus difficile d’accès, tandis que ceux qui s’ensuivent se produisent en moins de 10 secondes parfois… En fait l’état d’orgasme m’accable d’une douce langueur de laquelle je ne peux sortir qu’en me mettant un gros coup de pied au cul. Je me demande parfois combien de temps je pourrais vivre comme cela ? d’orgasmes et d’eau fraiche ? Une éternité sans doute. De toutes les manières possibles, je les aime : Orgasmes, je vous aime !

13