Meilleur coup entre collègues

Bi, Femme, Histoires, Orgasmes

Mon meilleur souvenir d’orgasme était avec un collègue de travail, une nuit de sexe complètement déjantée dans une chambre d’hôtel avec comme seul but de se donner du plaisir jusqu’au lendemain matin avant d’aller travailler. Nuit qui m’a valu plusieurs orgasmes totalement épuisants et à ne plus sentir ses jambes au petit matin, en étant soit en amazone sur lui, levrette, brutal mais ce qu’il fallait pour complètement décoller et au point de ne plus savoir où on est, inoubliable !

2

No entiende

Hétéro, Histoires, Homme

Mon meilleur orgasme fut après un rapport plutôt « banal », puisque je ne me souviens pas des détails. Je me souviens simplement avoir fini avec une fellation, qui m’a laissé dans un état que j’ignorais possible (du moins pour moi), à savoir incapable de m’arrêter de contracter mes muscles et de gémir, pendant plusieurs minutes. Ce n’était pas la première fois que j’avais un rapport suivant un schéma similaire, et ce n’était pas non plus le plus original, ni le plus agréable. Mais c’est pourtant celui qui m’a donné l’orgasme le plus violent. J’ignore pourquoi.

4

Guillaume, mon cher Guillaume

Femme, Hétéro, Histoires, Plaisir

Avec Guillaume, l’été dernier on venait de se rencontrer, ça devait être notre deuxième nuit ensemble. Ça a commencé par un massage qui s’est fini en partie de jambe en l’air. Ce mec a des doigts de fée, c’était à la fois tendre et sauvage, on a remis ça jusqu’au midi, il m’a fait hurler de plaisir.

4

7ème ciel étoilé

Femme, Hétéro, Histoires, Orgasmes, Première fois

Premier orgasme à 18 ans avec un métisse martiniquais. C’était un dimanche soir, on a pris l’apéro et au fil des verres on s’est laissés aller. J’ai pas compris comment je me suis retrouvée sur le lit et puis là j’essaye d’ouvrir mes yeux mais impossible je voyais un ciel tout noir avec des étoiles roses qui tournaient; j’ai eu l’impression que mon esprit était sorti de mon corps pour admirer le spectacle (je pense que le 7e ciel ressemble à ça). Quand on avait fini j’ai repris petit à petit mes esprits, j’ai cherché où est ce que j’étais et avec qui.

11

Dieu du sexe ?

Croustibats, Hétéro, Histoires, Sexe, Sextoys

Un homme rencontré par internet qui se décrivait comme un dieu du sexe. Nous avons couché ensemble et ça a été affreux. Quasiment aucun préliminaire, très brute, qui se prend pour le roi du monde. Très mauvais souvenir. Cela ne m’a pas empêché de trouver de belles personnes avec qui j’ai partagé de bons moments sur ce même site.

16

Crise d’épilepsie ?

Femme, Hétéro, Histoires, Première fois

J’ai eu mon premier rapport assez tard, 23ans et le premier orgasme m’a assez impressionné, je tremblais de partout j’ai cru que c’était pas normal, que je faisais une crise d’épilepsie ou un truc du genre, mais non en fait à chaque orgasme je tremble. Mais la première fois ça m’a franchement étonnée ! C’était avec mon copain, j’étais sur lui, le dos allongé sur son torse, il avait libre accès à tout mon corps avec ses mains il me titillait les seins puis le clitoris et il me pénétrait en même temps, mon orgasme est vite arrivé.

11

Mon premier orgasme ?

Hétéro, Histoires, Homme, Première fois

11 ans je dirais. C’était un peu une découverte du corps.. Au collège, il y a forcément des enfants qui se vantent de tout et de rien ; et ce jour là, un camarade de classe s’est mis à parler d’érections, d’éjaculations qui lui étaient arrivés quand il s’était « branlé ».
J’ai grandi dans une famille pieuse (la religion a toujours eu une grande place dans ma vie, de famille surtout) et on ne parlait pas vraiment de tout ce qui concernait la sexualité. Je ne connaissais pas vraiment mon corps et à cet age là, j’ai surtout découvert les réactions de mon corps seul et après en avoir entendu parler à la TV ou par mes amis/camarades.
Je ne savais pas vraiment comment m’y prendre donc j’ai commencé à toucher mon sexe, doucement d’abord. Puis rapidement ensuite. J’ai appris graduellement, le plus souvent sous la douche (l’endroit où je pouvais être seul et sur de ne pas être vu par quelqu’un de ma famille) et un jour j’ai senti une sensation bizarre comme si j’avais envie d’uriner. Finalement, cette sensation désagréable fut suivie d’une relâche et d’un jet d’un liquide blanchâtre, du sperme. Je fis enfin le lien avec ce dont j’avais entendu parler depuis si longtemps : je venais de jouir.

10

Easy win !

Conseils, Femme, Hétéro, Histoires, Masturbation

Quand j’étais adolescente, j’allais jusqu’à me masturber en public, pendant les classes ennuyeuses ou à l’église, pendant la messe. Ce n’était pas compliqué : je croisais les genoux et je serrais convulsivement les muscles de mes cuisses pendant deux ou trois minutes. Malgré tous mes efforts, au moment de jouir, je n’arrivais pas à contrôler mes spasmes… J’essayais tant bien que mal de les camoufler en feignant une crise de toux ou en me penchant pour me gratter la jambe.

13