Conseils pour faire une bonne fellation

Conseils et techniques pour faire une bonne fellation

 

Il n’y a pas de recettes magiques en matière de cul ! On le sait bien, chaque moment est unique, chaque personne aussi. Les sensations et les ressentis ne s’anticipent pas toujours, il faut laisser de la place à la spontanéité et à l’imagination. On vous a tout de même demander si vous aviez des conseils pour faire à son partenaire une fellation dont il se souvienne… Voici vos tips !

1/ enlever le dentier

2/ être décomplexée

3/ fixer droit dans les yeux

4/ considérer que le pénis vous appartient et lui montrer C’EST QUI LE PATRON

5/ s’entraîner 1 à 2 fois par semaine en mangeant une banane, toujours 5 fruits et 5 légumes

 

Dans quel environnement faire une bonne fellation ?

 

Faire ça quand il conduit.


C’est le cadre qui joue beaucoup. Dans la nature c’est mieux.

 

La position pour une meilleur fellation selon la miss


Lui assis sur un fauteuil, une jambe surélevée, moi promenant ma langue le long de ses cuisses, le gland, la couille, le périnée, finir par prendre en bouche son membre en totalité, une main lui caressant les couilles et l’anus, l’autre lui pinçant les tétons. Il m’a fallu moins de 5min pour que monsieur finisse en moi

 

L’écoute c’est la base !

 

Lorsque mon partenaire fait attention à ce que je veux et ce que je ne veux pas, il me demande ce que je préfère et si quelque chose me dérange.


Tout un art.


Je fais monter doucement la pression en le caressant partout avant de me concentrer sur la zone du pubis. Je descends lentement vers son pénis. Je fais couler de la salive dessus que j’étale avec ma main. Je viens titiller son gland et je descends le long de la hampe. Je l’enroule avec ma bouche et je fais bien attention à ce que son pénis touche l’intérieur de ma bouche, la muqueuse est douce. J’utilise ma main en même temps. Les dents peuvent parfois faire partie du jeu.


Faire monter l’excitation pour une bonne fellation


Une bonne fellation c’est quand c’est fait langoureusement, tendrement, il résiste, se retient et a du mal à retenir son excitation.  Ça m’excite et me motive pour le faire jouir dans ma bouche ou sur mes seins.


Quand j’ai commencé à faire la fellation il n’était pas excité et vu sa tête j’ai compris que je devais y aller avec tendresse. Entre les gestes lents, les regards et en voyant le plaisir que je prenais, il s’est rassuré.


Avec énormément d’envie, en regardant son partenaire tout en léchant sa verge/ses testicules, ne pas oublier de le masturber tout en faisant des va-et-vient avec sa bouche, et bien saliver, car personne n’aime une relation « sèche », ce n’est agréable pour personne ^^ il faut aussi être attentif aux réactions de celui qui se fait sucer, afin de savoir reconnaître ce qui lui plaît le plus 🙂


J’adore commencer une fellation lorsque le pénis de mon partenaire n’est pas en érection et ensuite n’utiliser que ma bouche et ma langue.


Ce que j’aime bien faire, au début de l’acte le caresser d’abord doucement puis ensuite je descends et commence à le lécher et ensuite tout en le masturbant je lui fais une fellation et petit à petit (le temps d’échauffer la gorge Mdr) je vais lui faire des gorges profondes. Ce que j’aime faire aussi c’est durant l’acte sexuel d’un coup je vais avoir envie de lui faire une fellation alors qu’il était en train de me pénétrer et là c’est vraiment cool. Mon kiff dans la fellation c’est de voir l’autre vraiment prendre son pied.

 

Techniques secrètes, on se confesse…


Avec des glaçons. Hyper déroutant au départ, mais visiblement très jouissif par la suite.


Avec du thé chaud dans la bouche. Mon partenaire a adoré et c’était aussi très agréable pour moi !


Arrosées au champagne ! La verge et moi !


Alcoolisé.e, ça dévergonde et plus de sensations.


Les meilleures fellations sont celles pratiquées en 69 car le plaisir est mieux partagé.


Avec un glaçon ou de la menthe froide c’est plutôt magique. Masser les testicules ou caresser l’entre jambes en même temps est efficace.


Contourner le gland avec le bout de la langue marche aussi bien. Et surtout : ne pas le lâcher des yeux.


De la passion.


Avoir sa propre technique.


Attache-toi les cheveux !


Comme si c’était une sucette la meilleure du monde.


Lécher le frein.


Faire des mouvements ondulatoires. Des allés retours rectilignes, on dirait un robot. C’est plus sexy quand ça ondule, un peu comme une danse orientale de la tête.


Imagine avoir une sucette dans la bouche et amuse-toi. Et n’ai pas peur d’ouvrir bien la bouche et la gorge pour aller le plus loin possible.


Continuer à sucer quand on éjacule.


Insister sur le gland, repartir vers les testicules, s’arrêter, juste lécher du bas vers le haut, les gorges profondes.


Regarder un peu du porno. Et écouter les gémissements du partenaire…


C’est comme sucer une glace ! 🙂


Tu commences à partir des couilles tu les suces bien comme il faut tu remontes jusqu’au gland tu lèches comme une glace et après tu suces 🙂

 

Conditions de départ pour une super fellation


Belle queue, propre, sans poils, avec un homme respectueux et que j’apprécie dans la vie comme au lit.

 

Masturbons, masturbez


C’est un homme qui m’a donné l’astuce de la masturbation en même temps et à partir de ce moment-là je le faisais jouir à chaque fois très rapidement !


J’adore (et mon copain aussi 😏) jouer avec son gland en faisant des va-et-vient tout en le masturbant avec ma main ! Je joue beaucoup avec son sexe donc mes fellations sont toujours appréciées.


Masturber en même temps, ne pas trop tirer la peau vers la base du pénis. Regarder son partenaire de temps en temps, faire quelques gorges si profondes mais’pas de manière trop régulière, puis quand on sent le plaisir monter chez son partenaire continuer sans gorge profonde et sans pause.


Branler en même temps que l’on suce et ne pas oublier le gland.

 

Position dominé-dominant

 

Je me lève, elle se retrouvant face à mon sexe. Elle me masturbe un peu puis le lèche de sa base jusqu’au gland, tournant sa langue autour de lui. Elle l’insère dans sa bouche et joue tantôt avec sa langue, tantôt avec ses lèvres, me serrant les fesses ou bien me touchant les testicules, me les embrassant, en me jetant des regards passionnés. Elle m’invite à poser mes mains sur sa tête, moi lui caressant sa chevelure, sa nuque, et je commence à prendre le rôle du dominant, en faisant des mouvements de va-et-vient dans sa bouche. Quand elle désire mon sexe en elle, elle s’allonge sur le bord du lit, moi à genoux par terre (sur un tapis, il vaut mieux !) et je la pénètre avec ardeur.

 

Les femmes savent faire !

 

Un peu bateau, les femmes décrivent sans doute mieux comment le faire. Elles y mettent plus d’attention que moi-receveur !

 

Sucer doucement et prendre son temps

 

Pas besoin de sucer comme une folle (d’aspirer quoi) c’est désagréable. De plus faire attention aux dents et faire jouer son imagination, ce n’est pas juste mécanique (avant arrière) c’est un jeu de regards, des mains, etc., faut essayer au pire on dit que « qu’est ce que tu fais » puis voilà pas besoin d’avoir honte ou d’être timide ^^.


Prendre son temps, et varier les plaisirs. Des va-et-vient plus ou moins rapides et profonds évidemment. Mais aussi, lécher, faire des bisous, se concentrer sur le gland, le frein. Et ne pas oublier le reste : testicules, bas du ventre, et les aines !


Prendre son temps, s’écouter et écouter son partenaire.


Prendre son temps, écouter son partenaire, aller de plus en plus vite, se servir des mains…


Prendre son temps, ne pas s’occuper que du pénis (il y a les testicules aussi…)


Prendre son temps, changer de rythme et accentuer avec la main qui suit le mouvement de la bouche.

 

Communiquer avec son partenaire et être à l’écoute

La fellation, c’est un art qui s’apprend. Et quel meilleur maître pour cela que son partenaire ? Mesdemoiselles & Mesdames, un conseil : DEMANDEZ !! Si vous avez une bonne relation avec votre partenaire, demandez-lui ce qu’il aime lors de la fellation. Chaque homme est unique et ils n’aiment pas tous la même chose. Lèvres serrées ou relâchées, gorge profonde ou plutôt du genre à titiller le gland, il y a pas mal de possibilités à essayer avant de trouver votre rythme et le sien !


Être à l’écoute du partenaire, être douce, pas de dents ! La succion, le travail de la langue, le frottement contre la parodie des joues… voir quand et comment il répond à chaque mouvement, le faire languir, arrêter juste avant l’éjaculation et reprendre de plus de belles après.


Suivant les garçons, c’est très différent. Certains sont très doux lorsqu’ils se masturbent et effleurent à peine le frein, d’autres au contraire appuient fortement et rapidement. Tâter le terrain en l’observant se masturber devant vous ou en le masturbant et en le laissant vous guider, vous verrez tout de suite ses préférences. Ensuite, commencer par sensualité, prendre le temps de passer votre langue partout sur ses testicules pendant la masturbation, puis remonter sur son sexe, faire durer l’intro et le plaisir. Perso, je combine les mains, la langue, les lèvres et mon gag reflex pour avoir un bon panel de variantes. Je reste à l’écoute de mon partenaire.


Écoutez et amusez-vous !


DEMANDEZ À VOTRE PARTENAIRE BORDEL.


Arrêtez de croire que vous savez, que vous avez LA technique. Écoutez son corps, soyez à l’affût des signes / réactions.


Être à l’écoute du corps de l’autre.


Prendre le temps d’écouter et de sentir l’autre, toujours.


Bien mouiller, y mettre les mains et écouter son partenaire. Ses réactions parleront d’elles-mêmes. Ce n’est pas interdit d’y mettre les dents si c’est fait gentiment.


Même idée que pour le cuni, Je pense qu’il faut être attentive(f) aux réactions et aux envies de son partenaire. Échanger avec lui sur ce qu’il préfère, ce qu’il aime, ce qui l’excite. Et bien entendu, il faut aimer en faire !


Bien dialoguer avec son partenaire et être imaginatif tenter des choses.


Qu’il dise ce qu’il veut et l’écouter. Mais avant tout le faire par envie, rien de pire qu’une pipe forcée.


Demander à son partenaire comment il les aime.


Être attentif à ce que ton partenaire aime, ne pas se forcer à le faire si on aime pas ça et puis tout simplement être joueur.se, commencer doucement en le chauffant et puis finir de façon plus « rapide » (je vous fais pas un dessin ;))


En avoir vraiment envie, être à l’écoute du corps de l’autre, être très dans le visuel, innover, surprendre, utiliser des accessoires… et ne pas avoir peur d’être une grosse catin.


Demande à ton partenaire ce qu’il préfère lol.

 

Beaucoup d’envie

 

Ah et envie surtout ! Ça semble logique mais si c’est fait à contrecœur, à moins d’avoir un don naturel, ça ne sera pas ouf.


Se dire qu’on prend du plaisir par la bouche. Pour moi ça marche.


Aimer ça. Je pense que si on n’apprécie pas le fait de la faire, cela se ressent et gâche l’acte. Pareil que pour le cunni, alterner les zones et les mouvements.


Déjà : aimer ça. Puis être excité (par sa partenaire). Ne pas se poser de questions, Se lâcher. Ne pas se limiter à une « seule action  » mais être multi-task et avoir un peu ses mains de partout. Quand on se fait plaisir on donne plaisir.


La faire que si on en a envie. C’est là qu’on les fait le mieux. Avec plaisir.


Mettre du cœur à l’ouvrage.


De prendre du plaisir. Quand on en prend pas, on se force et ça se sent. De laisser son partenaire vous guider. Tant que ce n’est pas pour forcer, une main DOUCE sur la tête ça peut aider à guider. Mais surtout faire attention à respecter son ou sa partenaire et surtout pas ne pas forcer les choses. Et dans les deux cas, faire attention aux réflexions. Même quand ça ne se passe pas bien, si vous le dites de manière un peu brute à votre partenaire, ça peut rebuter et dégoûter de la fellation. Guider plutôt que reprocher !

 

Être agile de la langue…

 

Utiliser juste le bout de la langue pour stimuler le gland, bisous et… Et ensuite petit à petit et de plus en plus profond dans la bouche, vitesse + ou- rapide selon les préférences ! Éviter de coller les dents, fortement désagréable pour certains.


Jouer avec la langue …


Langue et (un petit peu) d’aspiration.


Utiliser sa langue et non les dents !


La langue ! Il faut s’en servir !


Tourner la langue autour du pénis et du gland tout en aspirant.


Bien sortir sa langue et Faire comme avec une sucette sans oublier les parties d’en bas !

 

… et de la bouche !

 

Avoir la mâchoire souple haha.

 

Le gland le Graal

 

Jouer avec le gland et le frein, quand il en a et varier la succion.


Traiter le gland comme un flamby 🤷🏼‍♂️


Faire en sorte de remonter le prépuce quand on suce le gland. Et pareil, faire l’horloge folle sur le gland.

 

Être concentré.e

 

Se concentrer sur la personne qui le reçoit et aspirer.

 

Énergique !

 

La vitesses mesdames.


Oser jouer, oser la vitesse, oser les regards et les positions suggestives, oser différentes pressions des lèvres, prendre le temps d’écouter son partenaire.


Varier les mouvements et l’intensité, utiliser ses mains.


Dynamique et très humide.


Les lacs du Connemara.

 

Le regard…

 

Regarder son partenaire / Alterner les rythmes / Beaucoup de salive / beaucoup utiliser la langue / serrer le pénis.


Regarder aux yeux, avoir très envie.

La salive

 

Beaucoup de salive, ne pas avoir peur de faire chienne.


Bien saliver, serrer les lèvres, utiliser ses mains.


Lubrifier au maximum (avec la bave) et mettre un doigt dans l’anus tout en suçant le plus profondément possible.


Bien humidifier le gland avec la salive.

 

Je ne sais pas faire

 

Ça fait vraiment trop longtemps que je n’ai pas pratiqué ! Suis passée aux femmes assez vite !


Je suis mal placée pour donner des conseils ahah mais je pense qu’il faut écouter son partenaire, savoir ce qu’il aime. Mais globalement, jouer avec le sexe et les couilles. Et balader ses mains aussi.

 

Alterner le rythme et les plaisirs

 

Sans les dents ! Et en alternant fellation/masturbation + léchage de boules.


Varier les plaisirs et être attentif à ce qui plait au partenaire ils aiment tous des choses différentes.


Faire durer le plaisir ! en variants le rythmes et en jouant avec popol !


Varier les rythmes et forces de pression, bien faire tourner la langue et pas se contenter de sucer sans plaisir. Avoir envie de le faire parce que si ça ne t’excite pas ça se ressent et c’est moins bien. Le laisser finir dans la bouche, quitte à aller cracher si son sperme est aussi immonde que celui de mon copain. (Courage à toi !)


Alterner les rythmes, ne pas hésiter à bien utiliser la langue.


Alterner les mouvements, utiliser la langue, toucher et lécher aussi les testicules.

 

C’est un tout !

 

Pompeeeeer 😀 😀 Jouer avec la langue, les doigts, alterner le rythme de va-et-vient dans la bouche et la profondeur aussi. Ce qui peut rendre fou aussi, c’est de léchouiller quelques secondes très doucement le gland puis repasser au pompage vitesse TGV. Sans oublier le regard qui tue hein…


Prendre son temps, alterné gorge profonde, léchage de gland, branlette en même temps et ne surtout pas oublié les testicules.


Utiliser ses mains et sa bouche en même temps, regarder son partenaire.


Langue, profondeur, variations, endurance de la bouche.


Faire monter la tension sexuelle en embrassant son partenaire du cou aux cuisses et lécher les boules remonter doucement avec la langue et redescendre. Lécher encore en remontant jusqu’au gland tout doucement et le mettre dans la bouche délicatement. Aspirer légèrement en descendant et remontant doucement et accélérer le rythme. Normalement ça marche plutôt bien 😉


Multi task : s’affairer sur l’objet en lui-même mais aussi pouvoir regarder son partenaire, ça c’est fort, j’ai rencontré peu de meufs qui arrivaient le faire en même temps alors que c’est vraiment quelque chose de fort pour nous.


Être adroite, écouter l’autre et comment il réagit, regarder dans les yeux, jouer avec sa langue, y aller franchement ensuite.


L’envie de le faire. Ne pas mettre les dents, jouer avec sa langue. Baver. Aspirer. Engloutir.


Bien faire attention à ses dents, changer le rythme, bien mouiller le sexe, stimuler avec les mains la prostate.


Écouter son partenaire et ne pas faire toujours la même chose, le faire avec des vitesses et intensités différentes et ne pas oublier que l’on peut aussi bouger sa langue mais utiliser aussi ses doigts et ses mains.

 

Un petit doigt

Ne pas mettre les dents et un doigt dans le cul ne fait de mal à personne !


LA PROSTATE EN MÊME TEMPS !!!


Les meilleures fellations sont celles avec stimulation du point P (avec accord du partenaire). Ne surtout pas y mettre les dents !

 

Pas de dents !

 

Mesdames vos dents et n’oubliez pas un pénis n’est pas en sucre.


Idem que pour le cuni, aimer faire plaisir à son partenaire Mais ne pas se forcer à aller loin si on en est incapable : mieux vaut une pipe sur la moitié mais bien faite que d’essayer d’aller super méga loin (comme sur les pornos) et avoir la gerbe durant tout le long ! Ne pas aller trop vite et surtout… pas les dents.


Ne pas la mordre ah ah ah !


Faire attention de ne surtout pas toucher ou effleurer avec les dents ! Y mettre du cœur, et avaler la salive de temps en temps sinon ça glisse trop. Et ne pas oublier un peu les couilles, si le mec aime bien ! Et il faut y aller doucement, c’est très sensible !

 

Y aller profond

 

Ne pas mettre les dents (sauf si ça excite le receveur), et pour faire de bonnes gorges profondes, travailler en amont sur le fait d’abaisser le fond de la langue, un peu comme quand on baille. Et ne pas oublier la lubrification (salive) !


Savoir faire la gorge profonde, jouer avec la langue sur le bout du gland, tourner la bouche sans toujours faire seulement des va et viens. Savoir comprimer les lèvres pour que cela paraisse plus serrer.

 

Sensualité

 

Toujours une question de sensualité et de jeu. J’ai besoin de dire qu’il faut faire attention aux dents ?


Ne pas chercher la performance (rapidité ou gorge profonde…) l’essentiel du plaisir vient du jeu et du désir, donc prendre son temps et apprécier la chose, c’est le plus important pour que cela soit vraiment agréable et jouissif.


Faites-le languir, jouez.

 

Les mains

 

Aider-vous de vos mains, lécher le bout du sexe masculin avec la langue en le titillant.


Utiliser ses mains et changer de rythme.


Utilise ta main en même temps pour accompagner le mouvement ;).

 

Tenir la tête

 

Arrête de mettre ta main sur ma tête je sais dans quel sens aller !

 

Osons

 

Glaçons, combinaison pouce langue sur le gland.


Avoir un comportement sauvage.

 

Connaitre l’anatomie masculine

 

Connaître les sensibilités du sexe de l’homme en général puis celle de votre partenaire plus en détail.


Connaître le Point G du mec au niveau de son sexe et alterner branlette et fellations. Une gorge profonde de temps en temps ça leur fait plaisir aussi.

 

Masser

 

On peut masser d’abord le pénis avec de l’huile, puis y mettre sa bouche. Mais attention à ne pas reproduire un schéma, chaque individu a des préférences différentes il faut juste en être attentif.

 

Aspirer

 

Aspirer c’est la clef ! Et jouer avec la langue.

 

Les testicules

 

Ne pas négliger les testicules et ne pas se limiter au gland.


Malaxer les boules, titiller le gland avec sa langue puis avaler entièrement jusqu’à l’orgasme et avaler.


Occupez-vous de ce qu’il y a autour aussi.


Ne pas oublier les testicules.


Caresser les testicules.


Branler en même temps.


Masser les testicules pendant que l’on suce. Passer sa langue le long du pénis, titiller le gland avec la langue. Utiliser ses mains ne pas se contenter de sa langue.


Balls et route balls-anus à ne pas négliger.

 

S’adapter

 

S’adapter aux physiologies. Sinon un truc qui marche bien de façon générale, toujours « teaser » avant de sucer à proprement parler (tout est dans monter la température : caresser, lécher, souffler de l’air chaud, tourner autour du gland…)


Ne pas avoir d’apriories et faire au feeling sans trop se poser de questions. Rester à l’écoute de son partenaire et tenir une attention particulière à ses réactions.


Ne pas se forcer non plus, alterner les mouvements, à vrai dire ça dépend un peu de chaque partenaire. Ne pas négliger les alentours pour dire ça joliment.

 

Lâcher-prise

 

Je n’ai pas de conseils à donner, si ce n’est écouter et ressentir les réactions de l’autre. Laissez-vous aller.


Ne pas être timide et d’y aller franchement sans se poser de question.

 

Caresses

 

Être à l’écoute et alterner petites caresses sensuelles et caresses plus profondes.


Comment faire une bonne fellation ?

Les pires histoires de fellation

Fellation ou l’art de sucer : définition, conseils et témoignages