FA-Q

Nos FA-Q !

Je n’ai encore jamais essayé de coucher avec une femme
Le manque d’implication.
Leur timidité a parler de leurs envie et besoin
Tout
De pas toujours être très ouverte à la variété des positions.
Peut-être de passer parfois les préliminaires
Rien, chacun a ses goûts et est différent, chaque nouvelle partenaire offre une expérience différente et pour chacune d’entre elle une approche différente est à mettre en place
J’en suis une et je pense pouvoir me reprocher de trop penser à l’autre plutôt qu’à mon propre plaisir.
Rien ^^
Idem, ça depend de chacune, sinon pas assez entreprenante, parfois trop douce, pas assez audacieuse
Oublions nos complexes les filles pour vraiment se concentrer sur le plaisir qu’apporte le moment présent
De ne pas être assez active, de ne pas prendre les choses en mains et surtout de ne pas se laisser aller ! J’aime quand c’est bestiale !
Trop de tabou et pas assez confiance en elle
A la mienne rien. Mais globalement certaines n’osent pas laisser libre cours à leurs envies et fantasmes par peur de passer pour une catin alors que c’est une erreur !
Elle se lave pas trop …
D’être complexée
Étoile de mer
De trop nous laisser faire et pour la plupart ne pas savoir sucer et ne pas avaler
De s’allonger et d’attendre
Pas toutes, mais de pas se sentir à l’aise
Un peu trop passive…et se pose soit trop de questions, soit manque d’originalité !
Elles ronflent et pètent au lit
D’avoir parfois un peu trop honte de ce qu’elles font.
Rien les filles sont toutes parfaites.
Sauf quand elles ne disent pas ce qu’elles veulent ou ce qui leur plait même au lit (la phrase que j’aime le moins maintenant c’est « comme tu veux »).
Non concerné (gay)
Pour le peu que j’ai testé avec des femmes, je me suis éclatée… mais je ne l’ai pas fait assez souvent pour avoir à m’en plaindre ! 😜
Ne pas sucer assez
De trop se prendre la tête sur l’image qu’elles vont renvoyer. On s’en fou de ce que la société dicte, et si on est dans votre lit, c’est bien que vous nous plaisez, qu’importe que vous ne ressembliez pas à une couverture de magazine (de toute façon, la plupart d’entre nous n’aiment pas ça). Assumez votre corps, car c’est votre meilleure façon de nous plaire. Retenez que même si vous n’êtes même pas forcément notre type à la base, pour peu que vous sachiez jouer de vos atouts ou de votre sensualité, vous pouvez étonnamment nous convaincre que vous êtes notre perfection et notre meilleur coup. Parlons en de la sensualité, le sexe n’est pas que mécanique, c’est un jeu, un jeu psychologique, votre voix, vos regards, vos postures, chaque détail peut rendre fou (ou folle) votre partenaire. Qu’importe que vous ne sachiez pas comment vous y prendre, tous le monde démarre un jour, au pire votre essai sera infructueux, au mieux il aura l’effet escompté, et vous pourrez réessayer de plus belle et vous améliorer. Et si quelqu’un vous sors une remarque vexante sur votre façon de faire (attention « Tu ne t’y prends pas bien » n’est pas une remarque vexante, des fois on rate, et c’est pas grave, ne vous offusquez pas pour si peu. « Tu es ridicule » c’est déjà moins sympa.), eh bien changez de partenaire. Et surtout, ne vous prenez pas pour une actrice porno, ne gémissez pas dans le vide, ne vous prenez pas pour une furie, et ce surtout dès le départ… Ce n’est pas parce que les hommes aiment les femmes qui s’assument, qu’une sauvageonne lui criant « baise moi » en préambule est excitante. C’est même l’inverse. Sachez faire monter le désir avant de libérer la bête.
Rien!
Je ne peux rien reprocher en général, mis à part l’attente parfois trop grande a l’égard du partenaire
De faire l’étoile de mer louul. De se mettre trop de pression et se forcer à faire certaines choses
TROP DE ROMANTISME.
D’obéir à la société
Un manque de confiance en leur corps.
Trop dans l’attente des actions et de la performance de l’homme, pas assez dans l’action, pas assez dans l’accueil et dans la douceur, alors qu’un homme doit se sentir très en confiance pour avoir une bonne erection
Je sais pas, je suis une meuf
De ne pas assez se lâcher.
Pas grand chose 🙂
Je suis une nana mdrrr
Le fait d’être passif. C’est nul de faire l’amour à des mortes
Pour certaines femmes seulement, de croire encore au prince charmant. De penser que c’est à l’homme de tout faire voir même que c’est un service qu’on leur rend en couchant avec eux. De ne pas être assez entreprenantes et de penser que trop de libertés de leur part font d’elles des salopes. Être pénètrée peut être- je veux bien le croire- un acte traumatisant, mais il n’y a pas de raisons à refuser le plaisir ou à le rechercher.
PETER
De se réveiller quand je les baise
De laisser le mec tout faire, c’est un partage on le fait à deux merde !!!
Pas assez à l’écoute
L’anticipation
Je ne sais pas
Inactive !?
Pas eu assez pour savoir. Mais étoile de mer.
Le coté passif… Le dégout inhérent à la fellation quand tu viens de passer 45 minutes a la lécher au point d’y avoir laisser toute tes papilles gustatives et les tabous basé sur des a priori
Je ne sais pas je ne pratique pas avec les femmes
Je ne sais pas mais savoir entreprendre et écouter son partenaire
Je sais pas, j’ai pas testé !
D’être trop complexées, et de vouloir trop plaire en ne faisant pas forcément des choses dont elles ont envie
Elles prennent rarement des iniatives
Passivite parfois, timidite egalement, et fausse morale
De ne pas assez bouger, d’avoir peur de faire des choses qui sortent de l’ordinaire.
Aucune idée je suis parfaite
Parfois elles montrent pas leurs plaisirs..
Ma copine doit pas correspondre à la majorité, mais la mienne par exemple met beaucoup de temps à se chauffer, du coup des fois c’est bien mais des fois ça dure tellement que ça dégonfle de mon côté, et y’a plus rien après, j’ai envie de dormir
Elles avalent pas, elles ont leur règles, elles bougent pas
Bah suis gay !
Jamais essayé
Rien
Je n’ai pour l’instant jamais eu un rapport sexuel avec une nana
Rien
Trop prudes
De ne pas asser bouger
Pour la majorité d’entre elles, pas grand chose, elles se respectent tout en sachant se donner au cours de l’acte
Rien :p elles sont magnifiques c’est tout !
Passivité
Rien
Je me reprocherais d’être un peu trop complexée, et de parfois me « brider » (ne pas oser certaines positions par exemple…)
Not concerned, bro’!
Jamais couché avec une fille
D’être pas assez entreprenante
De pas se laisser assez aller. De tout vouloir contrôler par peur de leur reaction
Rien, nous sommes parfaites 😀
De faire dans bcp de cas l’étoile de mer
De ne pas être assez entreprenantes, de ne pas vouloir oser
D’être passive
Pas concernée 😉
Je n’ai jamais eu à redire à mes expériences avec des filles.
Rien bien sûr haha! J’imagine que les filles manquent souvent de lâcher-prise, surtout au début des rapports.
Trop prudes
Rien
Beaucoup moin de chose…  de pas avoir de penis mdr
Jamais couché avec une nana
J’en suis une donc j’en sais rien lol
Généralement de pas oser plus
Le manque d’un objet phallique
Leurs ongles trop longs !!!
Pas assez d’expérience (2 trop courtes) pour reprocher qqch
Non concerné
D’être parfois trop discrètes sur ce qu’elles aiment.
Rien c’est parfait
Je n’ai jamais couché avec une femme mais je pense que beaucoup attendent que l’homme fasse tout et se la coulent douce. Mesdames si vous voulez rendre un homme fou il faut savoir prendre des initiatives 😉
Rien
Quand elle me dit ça va là ? C’est bien comme ça ? … si ça va pas je te le dis arrête de t’inquiéter et occupe toi à prendre du plaisir. Et me faire griffer n’est pas mon kiff
D’attendre d’être guidée et de râler si ca bouge pas
Faire un peu trop l’étoile de mer
Elles sont exigentes
Quand elle reste de marbre par gêne
De trop penser à elles Ahah?
D’en attendre trop au final d’un mec, le rapport n’aura jamais lieu comme dans un film
Jamais test
Don’t know
Globalement pas grand chose, ce qui m’embête le plus souvent c’est la différence d’appétit sexuel. Mais c’est valable dans les 2 sens et évidemment différent pour chaque partenaire !
Parfois la peur d’y aller, de se lancer, de se fixer des barrières. Mais peut-être s’agit-il ici d’une incompréhension entre les deux partenaires et donc tout autant de ma ‘faute’ que de la sienne.
Les passives, en mode étoiles de mer. Celles qui sont persuadées d’etre tellement belles que ça leur suffit à etre un bon coup. Celles qui simulent (j’ai horreur de ça, c’est cramé direct quoiqu’elles en disent ou pensent) pour que le mec finisse plus vite limite. Les nanas en couple depuis trop longtemps qui ont ce regard du style « ca y est l’heure » … Celles qui sont trop ceci ou trop cela en général, pour moi le sexe est un échange, faut être en accord avec l’autre. ENFIN et surtout, celle qui se refusent l’orgasme, tu sens bien que ça arrive et qu’elles vont jouir et elles t’empechent de les faire jouir (peur ? incompréhension ? jsais pas, mais c vraiment chiant… Je crois que c’est surtout celles qui ne se sont jamais masturbé d’apres mon expérience)
Pas assez entreprenantes
D’être trop douces, trop longues. Mec ou nana, je n’aime pas passer trop de temps à faire ça… Court et intense c’est bien aussi !
De pas suffisamment se laisser aller (pour celles avec qui j’ai pu partager un moment), ça peut s’expliquer par de la timidité ou une mauvaise confiance de son corps/sa sexualité.. c’est dommage
Aucune prise de décision lors de l’acte, je ne fais pas une généralité !
De pas se lâcher, de pas dire ce qu’elles souhaitent et de ne pas être plus demandeuses
Pas assez entreprenante, c’est pas que le mec qui doit gérer
Pas grand chose?
Pas assez dire ce qu’elles veulent
L’étoile de mer
Je sais pas lol
Blabla
Rien c’est les meilleures. Girl on girl >>>> everything else.
Rien du tout, c’est tellement bon avec une femme…
Elles ne prennent pas forcement les devants
J’ai rien à me reprocher O:) en revanche, j’ai entendu dire que certaines faisaient l’étoile de mer !
De souvent ne pas être entreprenante
J’ai beau aimer Bob l’éponge, Patrick l’étoile de mer n’est pas mon personnage préféré.
Si j’y mets du mien, je me dois d’avoir un retour.
Manque d’ouverture d’esprit souvent
Euh de faire l’étoile
Le manque de laisser aller, le besoin de catégoriser le sexe avec l’amour
Le slut shaming fait des dégats, peu osent vraiment accepter leur plaisir à 100%
Peut-être leur timidité parfois et leur tendance à faire l’étoile ? Je suppose qu’on réfléchit plus au regard de l’autre sur nous qu’à l’acte en lui-même et que ça ne nous rend pas toujours très fun.
Je n’en sais rien je n’ai jamais couché avec une nana.
De se contenter de ce qu’on leur offre. de simuler. de ne pas parler de leur envies et besoins… c’est triste !
Le missionaire
Beaucoup de filles simulent
J’ai pas eu la chance d’expérimenter les filles
Moins de prise d’initiative en moyenne
Pour certaines d’être trop tendres 😀
Je peux pas vous dire, jamais fait
Non concernée
De ne pas oser guider. Il faut guider. On a besoin d’être guidé. De dire si il y a quelque chose, un pratique ou un endroit qui leur donne plus particulièrement du plaisir. On est tous différents, on ne peut pas juger  la sexualité, alors femmes OSEZ !!
Leur manque de prise dinitiative
Leur générosité
Parfois ne pas se lâcher totalement
Trop prude (enfin pour certaines)
Leurs complexes
De trop vouloir de la jouer
De ne pas etre entreprenante
D’après les mecs, ça doit être le problème des étoiles de mer ! Ou des filles qui juste osent pas, ou qui sont plates dans leurs envies ! Un ancien amant m’avait dit que si la meuf a un délire sadomaso, ça la place déjà dans son top 10 haha !
Aux nanas ? Elles sont impatientes, je suis appliqué alors s’il vous plait venez une par une et les autres peuvent attendre sur le canapé
D’être parfois trop prude de ne pas s’abandonner assez
Pas être claires sur ce qu’elles ont envie
Parfois pas assez d’initiative
Rien, hétérocurieuse mais je n’ai eu que très peu d’expérience avec les nanas donc pas matière à reproche
Inexperimentées
Le désir sexuel est moins intense
Que certaines n’osent pas prendre plus d’initiatives !
Ne pas assumer suffisamment leur corps.
N’exprime pas suffisamment ce qu’elles veulent
Le manque d’initiative, marre des étoiles de mer
D’être trop coincée et d’avoir peur qu’on les juge
Mettent du temps à se lâcher
D’être trop bruyantes !
Elles sont parfaites
Rien, j’ai jamais essayé… (eh oui…)
De se laisser faire. osez, gueulez, faîtes-vous passer pour une salope et bizarrement l’orgasme sera plus facile. C’est qu’un jeu de rôles.
Certaines simulent bcp trop #voisinspasdiscret
Pour certaines, de trop attendre les initiatives de l’autre. Sinon… Pas grand chose. On est tous différents.
De faire l’étoile
Ras
De ne pas être franches
Pas concerné
Rien, ça dépend des femmes et également des hommes en fait.
Rien, elles sont parfaites
Etre trop self conscious
De ne pas se lâcher, de ne pas demander ce qui les ferait jouir au partenaire.
De vouloir que ce soit parfait
Parfois la gêne
D’être trop coincé je pense
De simuler quand elles ne prennent pas de plaisir parce que c’est mécra
Les étoiles de mer c’est relou
La simulation
Qu’on ne parvienne pas à se libérer.
Rien
Parfois parfaites (1/3), parfois trop brusques (2/3)
Je ne me reproche rien, je suis une bête de sexe hahaha
Pour certaines, le manque « d’action ».
De ne pas faire attention à leur propre plaisir
Manque de confiance
Timidité, pression de l’objectif
Aucun reproche. Je conseille simplement de se livrer, de se délivrer. De s’accepter et de jouer.
Le langage du sexe c’est la pratique.
Jamais testé !
Ne bougent pas assez
Ne crie pas assez :O
Hummm de manière générale pas grand chose
Parfois trop prude
Être trop passives
Estimer que l’homme est un mauvais coup alors que l’étoile de mer n’aide pas trop aux performances
Timidité
En général, c’est bien
Certaines se vantent mais ne savent pas du tout s’y prendre
Rien aux nanas en général, à certaines nanas de ne pas assez connaitre leur corps
Elles sont égoïstes sur leur plaisir
Les orgasmes multiples
Les orifices inutilisé sodomie
Trop sages ! J’ai pas assez d’expérience avec la gente féminine mais c’est ce que j’ai pensé
Un homme a voulu pratiquer la fellation en se mettant a califourchon sur moi alors que j’étais alllongée. Très peu pratique, très impressionnant et pas du tout agréable.
La fois, avec mon premier copain (à 19 ans), ou je l’ai sucé + tentative de branlette espagnole (un challenge avec mon 85A… C’était assez drôle ) et où il a éjaculé loin devant lui… si loin que son sperme a décoré mon magnifique poster de la Terre du Milieu, que j’ai depuis mes 14 ans. Ça me hantera jusqu’à ma mort, j’en suis sûre ! So sorry M. Tolkien…
Mauvaise odeur
Quand j’en avait pas vraiment envie mais qu’il m’a supplié de le faire … J’ai fini par accepter mais ct très désagréable, tout me répugnait : l’odeur, les sensations et le goût.
Un jour, je suis tombée sur un éjaculateur précoce et je ne m’y attendais pas du tout mais à peine avais-je commencé à faire 2 va-et-vient et que c’était parti au visage
Ma premier fellation, je ne savais pas encore comment savoir qu’un homme allait éjaculer. Il ne m’a pas prévenue et j’ai tout pris dans la bouche. Dégoûtée pour une première j’ai fait style que j’avalais et je l’ai embrassé et j’ai tout recraché dans sa bouche.
Il m’a tenu la tête et m’a forcée à faire une gorge profonde
Le mec il puait le caca…
Ma pire fellation, c’etait avec un gars qui n’en avait jamais reçu et ne connaissait les fellations que par le porno. Pendant les préliminaire, excitée, je fais mine de descendre et immédiatement, il a tenté de prendre ma tête entre ses mains et d’imposer son engin et son rythme. J’ai retiré ma tête une première fois, lui faisant comprendre que ce n’était pas quelque chose que j’appréciais.
Nouvelle tentative mais cette fois il essaye de m’imposer une gorge profonde surprise. Autant vous dire qu’il n’a pas apprécié les dents quand j’ai retiré ma tête pour lui rappeler que j’avais peut-être son organe le plus sensible entre les dents et qu’il devait peut-être y réfléchir a deux fois avant d’imposer des figures pornographiques à n’importe quelle fille sans son consentement.
Les premières fois que j’ai essayées, j’avais très vite mal à la mâchoire. J’ai souvent du trouver un prétexte pour arrêter.
Quand on fait tout bien et que notre partenaire bande pas…on laisse tomber et reste sur notre fin
Au lit, Monsieur a éjaculé dans mes cheveux…J’étais bien énervée.
Une fellation pas terminée car dégoûtée par l’hygiène de monsieur
Quand le mec à qui tu le fais (alors que c’est ta première fois) n’arrive pas à se retenir et éjacule dans ta bouche…
J’ai saigné du nez (non je ne suis pas Eleven)
Mon mari a éjaculé dans ma bouche sans que je sois prévenue ! J’ai détesté ça et j’ai failli vomir 😉
Un refus pur et dur à cause de l’odeur.
Piercing à la langue qui s’est dévissé quand il a éjaculé :´)
nous nous occupons dans l’ascenceur en pleine nuit et la porte s’est ouverte… mon voisin de 70 ans 😂
Le mec y est allé trop fort en forçant les va-et-viens c’était très désagréable, j’ai stoppé directement l’acte
L’odeur et le goût…
un homme qui me maintenait la tete trop collée jusqu’à m’étouffer
Fromage de bite, ni plus, ni moins.
Quand on pousse ta tête pour que son sexe aille tout au fond
C’était dans une voiture le gars a mis tellement de temps à éjaculer que j’en ai eu un torticoli
La première fois que j’ai voulu faire une fellation à mon copain actuel ça l’a fait débander, ce qui m’a fait penser que j’étais nulle et m’a beaucoup complexée. Encore aujourd’hui je ne suis pas sûre que ce soit une pratique qu’il apprécie réellement.
Ejaculation faciale, il ne m’a pas prévenu, c’était humiliant.
Je me souviendrais toujours du goût du sperme de l’homme avec qui j’ai fait ma première fellation, très âcre !! Ça m’avait surprise et dégoutée…
Un ex a la pilosité prononcée… il n’y a rien de sexy à avoir des poils entre les dents…. beurk
La première.. je devais aller vite et n’arrivais pas à garder le rythme
Le mec me poussait toujours la tête vers lui et j’étais a la limite de m’etouffer a chaque fois …
Le mec était dur comme une pierre pendant et dès qu’on passait à autre chose c’était mou comme du beurre.. moment de gêne entre chaque pompage haha
Parfois le goût est vraiment moins bon que d’habitude et c’est dommage
Il avait beaucoup de mal à bander, son sexe sentait fort et le liquide pré-seminal est monté trop vite – je déteste le goût du sperme-
Jusqu a vomir
A mes débuts j’avais un poil dans la bouche qui me gênait, j’ai donc gardé énormément de salive dans ma bouche pendant la fellation puis sans faire exprès toute la bave que j’avais accumulé a coulé sur lui. Moment gênant, malaise.
Je me suis endormie pendant
Je n’ai pas de « pire » mais c’est horrible quand le mec n’exprime aucun plaisir ou qu’il prend carrément ma tête pour me bouger comme il veut…
Pleine action, beaucoup d’excitation pendant le rapport à la belle étoile, je décide d’arrêter pour lui en faire une… sans imaginer une seule seconde le gout immonde que cela pouvait avoir, j’ai vomi.
Quand monsieur à l’engin qui ne sent pas très bon après une bonne journée de travail ou quand monsieur a trop bu et que ça ne durcit pas… c’est vexant ahah
Un soir avec un plan Q quelquonque et peu intéressant. Il fallait en plus quil ne bande pas. Je descend pour lui faire une fellation. Sexe mou dans la bouche = -10 degrés, puis il me dit qu’il n’aime pas ca et que ce n’est pas la peine = -20 degrés, qui n’aime pas ca ?
Bref, échec, no sex. Refroidissement total
Trop grosse, avoir l’impression d’étouffer et envie de vomir. Par réflexe renfermer la bouche. Je l’ai presque mordu.
Avec un mec,qui n avait pas des poils, mais des cheveux tellement ils étaient long.toutes les 3 secondes je devais enlever ceux qui se mettaient dans ma bouche…jusqu’au moment où un poil s est coincé au fond de ma gorge et que j ai vomi.
J’ai vomi sur mon partenaire
Premier rapport avec un homme, découverte de cette chose étrange qu’est un pénis (je suis lesbienne ), il a éjaculé dans ma bouche sans prévenir, j’ai paniqué, j’ai détesté le goût et pour ne pas lui cracher dessus mais ne plus avoir non plus de sperme dans la bouche, j’ai avalé. Il m’a regardé et a dit « t’étais pas obligée d’avaler tu sais ?! »
Rentrés de soirée avec mon ex (mon copain à l’époque), très alcoolisés tous les deux, on commence à s’exciter… J’ai commencé une fellation, il s’est endormi –‘
Je pense que c’était la première. Pas du tout expérimentée et avec un homme peu mature (normal 17ans), je savais pas faire et il m’a pas forcément guidé donc c’était un peu nul et je l’ai pas vrmt fait de mon plein gré bien qu’il ne m’ait pas mis le couteau sous la gorge. C’était pas agréable, j’avais aucun plaisir à le faire.
Trop de poils, trop long à venir
Quand elle est pas lavée et que je m’en rends compte trop tard
J’ai réellement une petite mâchoire, du coup, un ou deux mecs en avaient une assez imposante… C’est hyper galère, ça défonce la mâchoire 😅
Mon ex qui rentrait du travail, après une (très) longue journée apparemment
Avec des poils sur la verge🤣
Un mec qui après plusieurs refus force une gorge profonde, bouche le nez. La relation s’est terminé.
Odeur et goût degueulasse
Ejaculation non maîtrisée arrivée dans l’œil, ca pique!
Avec des poils sur la verge🤣
les dents qui dérapent
Aucune technique
Morsure, ça fait mal…
Ma première fois je sentais rien j’avais même pas l’impression d’être dans sa bouche
She didn’t know how to do it… Not to good at it
LES DENTS
Les dents
Jamais eu de soucis par rapport à cela sauf que la plupart du temps je tombe sur des filles qui n’arrivent pas à sucer entièrement mon penis.
Quand il n’y a pas de salive et que ça rappe quand elle decalotte
Dans le train dans les toilettes les contrôleurs qui frappent à la porte ..
La fille a vomi (je ne lui tenais meme pas la tete) à cause d’une gorge profonde trop appuyée haha
Je suis tombé sur une nana qui avait un taille crayon à la place de la bouche 😂
Les dents.. juste a dire, les dents qui racle.
Je sentais ces dents
Senti dents sur mon penis
Mon ex m’a sectionné le frein et ce qui fait actuellement je suis comme circonscis mais en ayant toujours le prépuce.
Les dents merci !
les jeunes femmes prudse qui aiment pas sucer, autant ne pas sucer
C’était horrible lorsqu’on m’a fait une fellation avec les dents qui frottaient.
les odeurs
16 ans des dents aiguisées et pas de technique… douleur douleur douleur!
Une des premières, avec un préservatif, je n’ai rien senti. Je m’en serais passé plutôt que la fille essaye de me faire plaisir mais en total échec
la demoiselle semblait imiter les fellations dans les films porno (avec la tête qui va très vite) et ça m’a complètement refroidi
une fellation en mode film porno va-et-viens + masturbation très rapide sans aucune complicité
Fellation d’1h30 qui s’arrête sur la découverte de pleins de coupures en dessous du gland. Ça piquait salement !
J’ai de façon général un plaisir coupable à recevoir une fellation. J’ai l’impression de dominer l’autre, qui est l’objet même d’un plaisir unilatéral. De même que c’est le plus souvent compliqué à faire pour l’autre, et le rectifier dans sa démarche et ses jeux de bouches et d’autant plus dégradant.
un matin de weekend constamment dérangé par les enfants
Elle a commencé mais a vite arreté
C’était l’une des premières fellations que l’on me fait. C’est désagréable de sentir ces dents sur mon pénis.
Il est vrai que sentir les dents n’est jamais une bonne chose
Mon ex
Dents frottaient penis (assez désagréable )
Fellation avec dent… Ça frotte
Petite anecdote : lorsque l’on ma fait ma première fellation, j’ai joui dans la bouche de ma partenaire sans m’en rendre compte et elle a continué sans rien dire, je ne l’ai su que plus tard.
La meuf d’un pote qui n’en avait jamais fait de fellation moi qui n’avais jamais enculé…. un échange de bons procédés pensais-je … ses dents de lapins m’ont pris pour une carotte ou que sais je; en tout cas j’ai le sexe rappé:(
Elle m’a fait tellement mal en decallotant de trop !
un coup d’un soir qui te secoue le zgeg dans tout les sens en tirant dessus, ma bite c’est pas un bilboquet !
Le bougre y mettait les dents ! Ce qui me faisait tout de suite débandé étant très sensible du gland !
Losrque je sens les dents je déteste car je suis circoncis.
Avec les dents
Vous voyez la machine à laver qui vous roule une pelle ? Bah là c’était la même chose.
Pour moi la fellation au même titre qu’un cunni, ca doit être fait parce qu’on en a envie. Le problème c’est quand on sent que ni l’envie, la pratique n’est pas là. Alors aucun ne prend vraiment de plaisir. Et on va pas se mentir…mais le pire dans une fellation. Ca reste les dents ^^…je vous fais pas de dessin :p Ou alors de ne pas jouir et qu’on me laisse en plan. Pas que je sois absolument forcé de jouir à chaque fois…mais le principe des couilles bleus, ca existe, et franchement, finir de se branler dans les toilettes parce qu’on a mal, c’est pas hyper fun. Meme si on va pas forcer l’autre à finir. Je trouve que les gens qui s’entendent entre guillemets sur le sexe et se comprennent au lit, connaissent et ne font pas ca :p
Un appareil dentaire qui se détache en plein acte et qui écorche à la fois la bouche de la fille et ma verge…
Sinon une fois j’ai voulu aller trop profond avec un ami j’ai mal contrôlé mon réflexe et je l’ai malencontreusement mordu
Tout le monde ne sait pas forcément comment s’y prendre, disons que les dents étaient trop proches de mon gland, ce qui n’était pas agréable. Je n’ai pas osé prévenir la partenaire que ce n’était pas agréable et lui ai proposé qu’on fasse d’autres préliminaires/passer à l’action.
ayant un petit pénis au repos ( environ 3 cm ) la personne avait mis ton mon pénis dans sa bouche, mais ayant un bon « développé » ( environ 15 cm en érection) d’un coup cela lui a rempli toute la bouche et tapé dans le fond, elle a vomi sur moi…
La fille était vierge et n’en avait jamais fait… Elle bavait partout c’etait affreux 😂
Il m’est arrivé une bien triste fois que les dents la personne qui me faisait une fellation me blessent ce qui était à la fois très gênant et douloureux
Beaucoup de choses se jouent dans la manière de prendre le sexe en bouche. Quand l’autre ne s’y prend pas bien (on sent les dents, la langue frotte trop fort), c’est désagréable et on ne peut pas faire de démonstration pour aider l’autre…
Pendant que le mec me suçait, je sentais ses dents contre mon sexe. C’est vraiment pas agréable comme sensation je trouve
Une fellation en extérieur mais la peur d’être surpris n’était pas si excitante
Il puait du sexe ( le poisson pourri )
Les premières fellations de ma compagne qui n’avais jamais eu personne avant moi. Beaucoup de dents, surtout au niveau du frein. Mais je ne disais rien, pour ne pas la vexer et qu’on évolue ensemble.
Toutes les fellations de ma première copine.. Mettre les dents, ça fait mal
Égoïsme. quand ils ont fini, c’est fini pour tout le monde
Ne pas assez respecter les envies des femmes. Même les plus respectueux lorsqu’ils sont très chauds ils ne réfléchissent plus.
Pour beaucoup de mecs, le but d’une relation sexuelle est d’éjaculer. Du coup ils ne prennent pas le temps de faire des préliminaires ou alors les expédient rapidement. Certains veulent même seulement une fellation puis tiennent deux secondes en pénétration.

Ils ne cherchent pas à découvrir le corps de leur partenaire, ils ne veulent même pas jouer avec. Certains même ne veulent même pas commencer par une petite sortie dans un bar ou un cinéma pour faire monter le désir : ils veulent tout de suite conclure et ne se préoccupent pas du plaisir de leur partenaire.

Sur une quinzaine de mecs seuls deux on fait la différence. Ce sont des mecs portés vers la femme, qui s’interrogent sur elle et non aucune difficultés à debriefer après un rapport. Ce sont les meilleurs, ceux qui partagent vraiment.

D’oublier notre plaisir, non l’acte ne s’arrete pas une fois que vous avez joui messieurs
Leur manque de passion et d’investissement. J’entend trop souvent des gens dire qu’ils sont pas bien « regardés »
Parfois de s’acharner sur certaines choses alors qu j’ai dit plusieurs fois que j’aimais pas. Manquer de confiance.
Rien
Ca me concerne pas.
Se concentrer sur le plaisir physique. Rien à redire: jouir c’est bon, je suis fan, mais faire jouir son (sa partenaire), c’est une jouissance psychologique qui t’emmène dans un autre univers et te fais découvrir un autre dimension du mot « orgasme ».
Rien, j’ai jamais couché avec un mec.
D’être sur mon chemin mdr
Pas assez d’écoute ni de patience.
Le manque de communication
Je ne sais pas peut-être ça manque des préliminaires
Je suis déjà tombé sur un mec qui ne m’écoutait pas du tout.
Pas assez ferme trop mougnou mougnou .. l’ennui
Parfois un manque de sensualité. Une tendance à aller droit au but, à oublier que le corps c est pas juste seins, fesses, sexe. Que toutes les zones peuvent être érogènes. Qu’on peut faire l’amour ou baiser avec tout son corps. Et aussi que donner un orgasme c est bien mais ç’est pas mécanique. L’important c’est de profiter de chaque seconde et chaque mouvement.
Ca dépend de chacun mais en généralité d’être égoiste, trop brusque (ou pas assez), de ne chercher qu’à se faire plaisir, et de ne jamais faire de cunni alors qu’il parrait normal pour eux de faire une fellation comme ça
Leur manque d’expression, genre gemissez un peu plus nan ? Oh et si tu sens que je viens, je t’en prie, garde le rythme qui m’a troublé
Je n’ai pas connu d’autres hommes au lit.
Vouloir se la jouer acteur porno en bourrinant
Penser à son plaisir à lui avant le mien car moi je pense toujours au sien avant
Rien je ne couche qu’avec des femmes 🙂
Ehhh je suis un mec hétéro …
De ne pas assez se lâcher
De ne pas être assez sensible aux autres zones érogènes
Pour l’instant je n’ai pas été déçue !
Le seul reproche n’est pas lié au genre du partenaire, mais plutôt sur l’humour ! De moins se prendre au sérieux, et ne pas se mettre de pression !
De parfois faire un simple va et vient, sans variations de rythmes, changements d’angles de pénétration etc
De ne penser qu’à leurs plaisirs personnels
Les hommes ont été socialisés pour la plupart selon l’idée qu’un rapport incluait forcément une pénétration vaginale et finissait par leur éjaculation. J’aimerais que les hommes soient plus ouverts sur toutes les pratiques qui existent, qu’ils comprennent qu’il n’y a pas d’ordre (« préliminaires puis pénétration vaginale puis orgasme ») mais surtout qu’ils comprennent que la base du sexe est le consentement. Il faudrait qu’ils soient aussi plus éduqués sur les questions de contraception qui n’incombent pas qu’aux femmes et qu’ils connaissent mieux le corps des femmes.
D’aller trop vite sur tout
D’aller droit au but. L’important n’est pas la destination mais le voyage…
De ne penser qu’a eux
De ne pas être assez expressifs.
Pas encore d’expérience pour répondre ಥ_ಥ
Pas assez de caresses
Ils sont parfois égoïstes
Franchement peu de choses, il faudrait juste qu’il écoute réellement nos besoins pour être satisfaite et qu’il soit plus créatif !
Je suis vierge
De trop vite oublier le plaisir de la femme et d’y aller a son propre rythme.
Si je me fis à ce que m’ont raconté mes conquêtes, de n’être pas assez attentifs, pas assez précautionneux, à exiger plutôt qu’à proposer, et à les persuader qu’elles ne peuvent jouir qu’en se faisant défoncer (ce que certaines finissent par croire). Beaucoup agissent sans demander au préalable si la personne est d’accord ou partante pour telle ou telle pratique, et beaucoup oublient que la moindre remarque ou le moindre geste peut traumatiser sur le long terme une personne sur sa sexualité. Ne soyez pas des goujats, apprenez à respecter vos partenaires.
Ils font ce qu’ils peuvent je leur en veux pas… mais ils sont trop phallocentrés, oublient que leur bite n’est pas le début ni la fin ni le centre de la sexualité : ils doivent se servir davantage de leurs mains, de leur bouche, de leurs yeux, communiquer davantage avec leur partenaire, prendre davantage leur temps, ne pas imiter le porno, ne pas croire que le porno représente la réalité, ne pas croire que la taille de leur bite est la chose la plus importante dans la sexualité, demander à leur partenaire ce qu’il-elle désire, respecter davantage les limites de leurs partenaires, ne pas insister lorsqu’ils-elles disent non pour telle ou telle pratique, ne pas imposer des choses que le-la partenaire ne souhaite pas et tenir compte du langage non-verbal aussi, prendre leur responsabilité concernant la contraception et la protection contre les MST & IST…
D’etre dans mon lit si c’est le cas 😉
D’être trop perso (quoique perso j’ai plutôt eu de la chance à ce niveau), et de trop vouloir copier les films porno en s’éloignant de la réalité et du vrai plaisir simple
UN MANQUE DE PASSION INÉBRANLABLE. LA POUGNETTE CE N’EST PAS POUR BLAGUER. IL FAUT FAIRE CA REGULIEREMENT ET BIEN.
MAIS SURTOUT, NE PAS OUBLIER LES FESSÉS, C’EST TRÉS IMPORTANT.
QU’EST-CE QUE LA BAISE SANS FESSÉES ?

JE DIRAIS MÊME PLUS : C’EST COMME LA LEVRETTE, QU’EST-CE QUE LA LEVRETTE SANS SODOMIE ?

D’être nuls
Mal écouter
Un sentiment de domination sur la femme trop prononcé, ainsi qu’un manque d’initiative.
Trop peur d’ouvrir son coeur et donc son corps, très coincés au niveau anal, alors que s’y trouve les plus beaux orgasmes
VOUS OUBLIEZ QUE LE CLITORIS EXISTE BORDEL DE MERDE, UTILISEZ VOS MAINS UN PEU, VOS QUEUES SEULES FONT RAREMENT LE TAF!
De ne pas assez demander ce qu’aime leur partenaire et de partir du principe que toutes les filles fonctionnent de la même façon.
Il paraît que beaucoup sont trop égoistes. Arrêtez de faire de la merde avec les femmes 🙁
Leur côté trop lapin
Pour certain ils ne connaissent pas l’importance des préliminaires car c’est ça qui donne envie de les bouffer comme une lionne apres lool
Des témoignages de mes amis : de ne pas écouter. De penser que la simple présence de leur bite est en soi un événement qui se suffit à lui même. Ou parfois l’inverse : d’avoir trop peur.
De dormir en ronflant
Messieurs, sachez que les préliminaires ne sont pas fait pour des prunes avec d’entrer il faut d’abord lubrifier
Rien
Leur pudeur
Vouloir de la performance et pas de la qualité
Parfois d’être trop brut
Ne pas laisser assez de temps à la meuf pour qu elle se frotte comme une petite chienne en chaleur . Ne pas regarder la meuf
– Etre trop rapides. Les coups forts et rapides, qui tapent et qui font du bruit, c’est sympa de temps en temps, mais juste par courts moments ou à la fin pour finir. Sinon ça casse le rythme et souvent ça ne m’excite pas trop.
– Ne pas assez caresser. Pour moi, la meilleure des sensations c’est quand elles sont multiples : être caressée sur les seins, léchée dans l’oreille, serrée au cou, griffée dans le dos, un doigt dans l’anus en même temps qu’une pénétration ; c’est quand tout se mélange et que je ne sais même plus d’où vient le plaisir que je deviens folle de désir.
– Ne pas être assez expressifs. Souvent les mecs sont muets et c’est bien dommage. J’aime les cris et les gémissements, ils excitent, ils guident, c’est une manière de communiquer. Pourquoi s’en priver ? Le concert de deux personnes gémissant m’exciterait sans même être touchée.
– Ne pas assez parler. Dire ce que l’on aime, ce dont on a envie, rire si on en a l’occasion, parler, faire des compliments, dire des trucs salaces.
– Trop se retenir. J’aime vous voir éjaculer. J’aime regarder votre visage à ce moment là et j’aime entendre vos cris incontrôlés, je trouve ça beau. J’aime sentir votre sperme jaillir sur mon dos, sur mes seins ou sur mon cou. Je préfère que vous ne vous reteniez pas, quitte à éjaculer vite, s’arrêter puis refaire l’amour ensuite.
Pas assez à l’écoute
Ne pas osez la fessée en levrette, et parfois n’être pas du tout expressif
Il pense qu’à leurs plaisirs…
Ne pas parler: quelques mots, un soupir est très excitant et rassurant. Pas la peine de sortir des phrases de porno. Juste des  »j’aime quand tu me fais l’amour, cest bien » suffit. Être trop collant pendant l’acte physiquement: laissez nous respirer ! Ne vous avachissez pas sur nous !
Pas être endurant dans une même position
De finir et de me laisser dans ma frustration si moi j’ai pas terminé hahaha
Jamais fait xD
Trop perso pas à l’écoute de leur partenaire. Ils ne partagent pas le moment ils sont persuadés que c’est super ce qu’ils font. Parlent trop il faut juste demander ce qu’elle aime POINT et lui dire qu’elle est belle
Le manque d’endurance
D’être trop égoistes
De ne pas assez communiquer sur leurs intentions avant. Exemple : on ne tire pas les cheveux d’une fille sans être sur qu’elle soit d’accord. D’avoir un rythme trop rapide sur un long moment, pour ma part j’en retire aucun plaisir.
Trop brute, pas assez sensuels
D’être souvent assez égoïste et ne pas écouter les femmes
De faire à leur manière
De pensée qu’à eux
No idea
Avoir plus envie de son plaisir que de faire plaisir
De croire que toutes les nanas sont les mêmes.
De tous avoir le même fantasme, et de trop essayer et se mettre la pression tout seul
D’y aller trop fort avec leurs doigts
Certains mecs sont trop efféminés.
Rien, mon mec est parfait
C’est moi le mec ici
L’égoisme
De se croire dans un porno et ne pas assez se laisser aller aux émotions.. leur côté perf’ quoi
De ne pas assez de concentrer sur le plaisir de leur partenaire
Égoïsme ou l’inverse
D’être un peu hypocrite
D’arrêter après leur orgasme, sans faire attention à la demoiselle
Qu’il pense qu’à leur éjaculation
De vouloir aller trop vite de ne pas laisser le temps à notre corps d’être prêt ! Ce n’est pas parce que l’on mouille que cela veut dire que notre vagin est suffisamment ouvert pour la pénétration !
Certains ne sont pas assez à l’écoute de leur partenaire, certain ne pensent qu’à leur propre plaisir et pas au partage, et certains ne se rendent pas compte qu’ils sont à la limite de l’abus ou peuvent être très lourd en insistant lourdement sur certaine pratique
Pour n’avoir eu qu’un partenaire, pas grand chose il est à l’écoute de mes envies avant les siennes donc c’est cool 😀
Trop rapide
De ne pas assez nous chauffer
Minimiser l’importance des préliminaire pour la femme.
Passivité
De vouloir tout faire trop vite !
De ne pas assez penser au plaisir de l’autre
Rien
De parfois un peu trop se précipiter (meme si ça peut être bien aussi ^^)
Ne penser qu’à leur plaisir, ou ne pas être inventif, être répétitif (tjrs mêmes positions, tjrs ds le lit, toujours le soir, ..),
Ceux qui manquent de douceur
Brutaux, des animaux parfois c’est bon mais un peu de tendresse de temps en temps ne fait pas de mal
Ils sont souvent persuadés qu’un rapport sexuel c’est forcément un peu de préliminaires et une pénétration. Alors que non…
Ils aiment trop aller doucement
Ils sont généralement pas bons pour les cuni mais se permettent d’exiger des fellations de rêve
De trop penser à leur propre plaisir mais pas à celui du ou de la partebaire
De ne pas savoir se remettre en question !
D’être égoïste ! Si le mec éjacule avant la femme, messieurs ils vous restent vos deux mains pour faire plaisir à madame !
Le seul truc que je peux repprocher à mes partenaires c’est de bâcler les préliminaires
Certains ne se préoccupent pas vraiment du plaisir de leur partenaire ou, au contraire, se focalisent beaucoup trop sur la qualité de leur performance.
Le manque d’intérêt pour ce que ressent la partenaire / le manque de communication
D’y aller trop fort/vite dès le début.
Certains ne font pas trop attention au plaisir féminin. Certains ne parlent pas trop de leur sensation après l’acte. Certains ne se focalisent que sur le sexe et les seins et pas sur d’autres parties du corps à caresser (les cuisses, les fesses, le dos, le ventre, les doigts etc..) Un peu de finesse peut permettre d’atteindre des sommets pour ensuite être plus intense pendant l’acte.
Égoïste parfois, pas assez doux
Egoistes
Leur pudeur
Ne pas accorder assez de temps aux préliminaires
D’être trop bourrins. Pas assez audacieux.
La PRECIPITATION !!!!!!!
Euuuuuuuuuuh
Pas assez pensez au plaisir de leurs partenaire pour certain
J’ai couché avec 2 personnes seulement mais je dirai vouloir trop faire performant en allant méga vite en mode lapin… d’appuyer trop fort sur mon clito, et de pas assez caresser/toucher mon corps ou de ne pas me regarder, des trucs comme ça ? mais évidemment c’est pas le cas de tout les mecs j’imagine
Mauvais equilibre entre les fellations et les cunis
Qu’ils pensent qu’à leur plaisir. Il faut qu’un mec sache prendre son temps pour faire monter l’envie. A savoir les préliminaires avec douceur et intensité. Ensuite prenons place aux choses sérieuses. Et puis on sait tous que la première fois ne dure pas super longtemps donc ça serait bien de nous montrer vos talents d’étalons. C’est le moment pour une deuxième partie de folies !!
Parfois égoistes (souvent pas très cunni mais réclament des fellations par exemple)
Parfois ils vont trop vite…pas de sensualité.
Quand ils ne pensent qu’à leur plaisir, quand ils essayent de durer trop longtemps, quand ils poussent la tête lors d’une fellation ou l’épaule lors d’une levrette…
Manque de sensualité, de jeux…
Rien
Leur égoïsme. Bien souvent ils ne pensent qu’à leur propre plaisir.
Égocentrisme ne pas se préoccuper du plaisir de la meuf et vouloir juste son éjaculation (pour les coups d’un soir). Ne pas assez écouter voire forcer
Rien au mien
Ne pas assez penser au plaisir féminin, et croire que l’acte sexuel se termine forcément par l’éjaculation, soit leur plaisir à eux.
De prendre leur pied trop vite, et tant pis si ça nous convient pas.
De penser qu’à lui
Leur pudeur
De ne penser qu’à leur plaisir (pour beaucoup), de négliger les préliminaires, d’exiger des pipes sans jamais prendre la peine de rendre la pareille, de ne pas stimuler les zones sensibles de la femme pendant l’acte de ne pas la caresser
Leur pudeur
Leurs rapidité et leurs petites bites
Rien en particulier
De trop se focus sur eux, ou de croire tout ce qu’on voit dans le porno.
Ils sont plus centrés sur leur plaisir que celui qu’ils donnent
De penser qu’à eux
De faire trop de positions acrobatiques ou de se croire dans un film porno !
Je préfère le sexe tranquille et la recherche du plaisir, et non pas de me sentir comme un objet, à la manière des films pornos !
Souvent de trop penser à eux
D’être égoïste
D’être trop centrés sur leur plaisir avant celui de leur partenaire
D’oublier le clitoris.
AHAH je me répète mais de ne pas écouter leur partenaire ^^ ou parfois de tout arrêter quand eux ont fini alors que euhhhh… allo mec moi je suis en plein dedans là!
Pas assez d’expérience avec les mecs pour porter un jugement.
No sé.
Je suis un mec, mais d’apres les nanas en général : trop court, trop mécanique, trop pressé d’atteindre la pénétration, pas assez de dialogue (physique et verbal) ce genre de chose. Cela dit moi à part quelque pannes j’ai jamais eu de remarques trop négatives… je crois ^^
Pas assez endurant
Pas mal de mecs « oublient » de faire des préliminaires buccaux à leur partenaire féminine 😉
Ou alors, au contraire, cela prend énormément de temps et l’excitation peut retomber un peu !
Bon je sais, ce n’est pas de leur faute c’est hormonal, mais s’endormir après…
Le fait de se vanter sur le sexe et réaliser dans le lit que c’est loin d’être bien.
Ejaculation précoce.
Les hommes « étoiles de mer » qui sont dominés.
Les hommes qui ne supportent pas être dominés.
Ceux qui ne veulent pratiquer qu’une seule position parce que c’est leur préféré… et moi alors?
Ceux qui veulent des fellations tous les soirs.
D’être trop égoïstes, de ne pas savoir où est le clitoris et à quoi il sert, de ne pas être assez à l’écoute.  C’est un partage à deux !
De ne pas être comme moi plus souvent (même si ça m’arrange au final, on peut pas tous être bons, ce serait pas rigolo)
D’en faire trop, genre quand le gars n’arrête pas de commenter chaque instant (oh c’est bon !, oh oui j’adore !, continue bb !,) #lourdeur
De vouloir aller trop vite
Leur égoïsme et le fait qu’ils se coupent du partage pour privilégier la performance ou leurs propres sensations.
Pas assez de communication
La rapidité du passage entre préliminaires et pénétration
Trop égoiste
Rien. juste j’aime pas ça
D’être plus au moins féroce
– De RIEN demander aux meufs. De ne pas s’intéresser à ce qu’elles veulent vraiment. Et de forcer comme des oufs.
– Arrêtez de demander si on peut se passer de la capote. Noooope. Et on en a marre de faire la police, mettez-le et arrêtez de nous souler avec ça. Oui on sait que c’est mieux sans. Non on le fera pas sans si on est pas en relation mono, qu’on a pas été testés ensemble et qu’on a pas une autre contraception. Si vous arrivez pas à bander avec, tant pis, c’est pas comme si votre pénis était le meilleur moyen de nous faire jouir. 🙂
– Si vous avez autre chose qu’un OUI enthousiaste = stop !! Céder =/= consentir, absence de non =/= oui.
– De ne pas se renseigner sur les bases. Nous on nous gave de représentations sur la pipe depuis qu’on a 13 ans mais vous à 25 ans vous savez pas où est le clito ? Bitch please.
– De penser que seule la pénétration pénis / vagin compte. C’est pas le endgame du sexe. Ça doit pas FORCEMENT finir par ça.
– De penser que + vous tenez longtemps mieux c’est. Nope nope jeune padawan.
– On s’en fout si vous avez des « pannes » ça arrive, c’est pas grave. On peut s’amuser autrement ou plus tard.
– Ah et lavez vous vraiment la bite aussi. Apprenez à vous décalotter tous les jours sous la douche. Et avant de baiser allez aux toilettes et ayez la décence de vous essuyer / de vous rincer le gland. Thanks.
– La fellation c’est pas automatique, c’est pas un dû. Et si tu mets ta main sur ma tête pour que j’y aille, don’t cry si je mors ton gland après.
Le manque de concentration sur les sensations de sa partenaire, ou le manque d’écoute de son corps
Peu concerné
De vouloir en faire trop, et du coup mal
Trop égoïstes
Ne sont pas assez acteurs, se fatiguent vite.
Manque de créativité et d’initiative
Ils ne savent pas masturber
Je suis un mec.
D’oublier le reste du corps… JE NE SUIS PAS UN CLITO/VAGIN GEANT !!!!!
Rien, je préfère leur femme c’est tout !
D’être trop bourrin
De ne pas assez s’attarder sur les préli
Réponse de Madame : Attention au clitoris, petit être sensible. Et on ne rentre pas dans Madame comme dans un moulin. On frappe au moins à la porte et on s’essuie les pieds sur le paillasson.
Pas assez de préliminaires, trop perso, pas assez de câlins après
Préliminaires pas assez longs, j’aime la tendresse au début qui lors des préliminaires se changent en bestialité, souvent cette partie est bâclée alors que c’est primordial pour prendre mon pied. On est pas juste des trous les gars 🙄
Forcément, d’être trop perso !!
La brutalité et de vouloir imiter leur film de Q
Trop brutaux et compétiteurs
De ne pas assez caresser (j’entends par là des caresses basiques qui sont pourtant très érogènes), de ne pas assez prendre leur temps ou au contraire de le prendre trop, d’être trop brutaux ou rapides… En soi, de ne pas assez considérer le coït comme un échange sensuel et d’être maladroit.
Leur empressement souvent.
De vouloir tout précipiter !
De toujours vouloir +
De nous trouver encore des excuses minables pour ne pas mettre de capotes… Sérieusement, en 2017, on en est encore là ? 🙁
Oublier parfois les préliminaires, ne pas s’inquiéter de la contraception avant qu’on leur en parle
Le bon sexe cest pas que dans les films porno
De souvent penser à leur plaisir avant celui de sa/son partenaire
Ils ne savent pas faire de cunny
J’ai peut-être eu de la chance, rien. S’ils sont à l’écoute, ils peuvent être de véritables alliés !
Ça dure pas très longtemps …
Pour certains d’être trop tendres
D’etre trop « mécaniques », trop se calquer sur ce qu’ils savent et pas forcément explorer… mais ça dépend des garçons et ça doit etre la même chose pour les filles
Ne pas en connaître assez sur le clitoris et sur l’orgasme féminin pour être capable d’en offrir. Ne pas chercher non plus à en donner ou à s’améliorer. (=ÉGOÏSME)
Vouloir faire un marathon, 20min me suffisent apres je m’ennuie
Trop mécanique, trop droit au but, pas attendre assez que le four soit chaud et du coup ca fait mal.
Leur fermeture d’esprit. Leur manque d’écoute, de douceur. Et surtout le fait que j’ai toujours l’impression qu’ils n’ont pas le temps, comme si la bagnole allait cramer si ils prennent plus de 20 min avec moi.
Pour quelques uns, de vouloir paraître bien, lisses, sous leur meilleur jour, au lieu de se montrer passionnés et de s’oublier totalement.
Leur ignorance
De considérer l’acte sexuel simplement comme étant l’addition de : la pénétration et l’éjaculation masculine. Il y a tellement plus à partager… et un rapport sexuel ne s’arrête pas forcément après éjaculation.

Ah oui… et aussi, souvent… d’être trop négligeant par rapport à la protection (préservatif). Le nombre de mecs qui s’en fichent… et qui veulent presque insister à s’en passer, je trouve ça nul et dommage !!

Mal connaitre le corps de la femme.
Le lapin ou de durer trop longtemps
D’etre flemmard
Temps de préliminaires
Ne pas assez écouter son ou sa partenaire
Mauvais sexe
Précipiter les préliminaires
De préférer la quantité à la qualité
Manque de tact
De passer les préliminaires
Pas assez dynamique
D’être trop perso. Quand on fait l’amour, c’est donnant-donnant, si on n’est pas un minimum à l’écoute des besoins de l’autre, on arrivera à rien
Des mouvements trop réguliers, monotones, l’incapacité à se libérer des schémas préconçus de la pornographie, des préliminaires à la ‘porno’ qui dénaturent la relation charnelle entre deux individus
Pas assez de sensualité, par exemple il faut tenir et soulever avec un bras le bassin de la femme dans le missionnaire ! Ou bien parfois ils ont une trop petite bite… Ou ils finissent avant de commencer… ou ils durent trop longtemps…
Aussi c’est hyper malaisant quand le mec est 100% en silencieux !! J’aime pas du tout les phrases débiles en mode « t’aimes ça heinn », c’est beauf et ridicule… Sauf si le contexte est bien établi !
Je n’ai jamais eu de mec au lit
Euh………
De mal connaître le corps de sfemmes
Vouloir se la jouer pornstar
Trop brute, ce n’est pas les calories que tu perds et bougeant ton cul qui fait l’orgasme que tu vas donner 😉
Lors des premières fois avec un mec, on dirait qu’il veut trop bien faire en mode film porno, plutôt que de se laisser guider par le plaisir. Peut être pas assez à l’écoute de sa partenaire trop occupée à simuler.
Parfois ils s’emballent et si on leur dit « doucement » ils peuvent se vexer
Ça dépend des mecs. Certains pensent simplement à eux et à se vider les couilles. (Le mien n’est pas comme ça il est plutôt du genre à vouloir que j’ai tout le temps un orgasme même durant nos premier rapports).
Je deteste : ceux qui recherchent la performance, ceux qui se regardent baiser, ceux qui ne pensent qu’à eux, ceux qui ne t’écoutent pas
Penser qu’à eux
Que je sois obligée de prendre tout en main pour avoir un orgasme, pour le moment aucun de mes amants n’y sont parvenu sans que j’ai à m’en occuper
Ne pas tjs penser au plaisir du partenaire
La précipitation. Ne jamais négliger les préliminaires . Il ne faut pas faire retomber l’excitation. De la tendresse. De la délicatesse. L’envie de donner du plaisir : c’est essentiel pour passer un bon moment
De penser qu’aux seins et au sexe, touchez nous le cou les épaules  ET J’EN AI MARRE DE M’EPILER LES JAMBES POUR RIEN
Y a toujours une petite perte d’attention après l’ejaculation, j’ai souvent peur qu’elle soit assez forte pour que la personne n’ait pas envie de câlin après
Vouloir tenir pendant des heures.
Qu’il pense qu’a eux
Ils pensent à leur plaisir, ils vont jouir et parfois sans se poser la question de si tu as pris ton pied ou non
Cunnis bâclés, trop timides au début, n’osent pas m’attacher ou me fesser
Le manque d’engagement dans la protection.
Hm… De ne pas penser à humidifier leurs doigts avant d’approcher la vulve !
D’être trop perso parfois
Ils ne sont pas multitâches
Souvent de penser qu’à eux
Ne pas être modestes. Tout concentrer sur leur pénis. Ne pas savoir utiliser leurs mots. Croire qu’on est des princesses fragiles. Ne pas avoir d’imagination.
Ca dépend des mecs … certain sont très égoïstes : pas de préliminaires, pas de cuni, une fois j’ai éjaculé et un mec m’a dit que je m’étais pissé dessus …
Égoiste
Aucune idée
De vouloir trop de performance
Parfois ils peuvent être égoïstes.
Pas assez expressif
Aux hommes, je ne sais je ne compte pas tous les essayer ! Mais à mes anciens partenaires, de toujours en vouloir plus, plus longtemps, encore un peu… Mais problème réglé avec mon actuel partenaire avec qui nous sommes parfaitement sexuellement compatibles
Je ne sais pas j’ai toujours le même partenaire depuis que j’ai 16 ans. Pas de point de comparaison…
Trop centrés sur le coït
Que l’on me propose qu’on le fasse au lit…
Quand ils sont trop hésitants. Qu’il posent trop de questions c’est vraiment embêtant et peut tout gacher . Action les mecs !
Certains sont trop agressifs et pressés parfois, ils ne savent pas doigter y vont trop fort ou insistent trop quand ils désirent quelque chose de notre part comme une fellation même si on ne veut pas
D’en faire des tonnes la première fois.. en GENERAL les filles n’aiment pas trop nos premières fois avec un mec car il cherche à impressionner et du coup c’est nul lol
Pas grand chose, étant gay, ils savent ce qui excitent l’autre, sauf rares cas de bourrins qui ne pensent qu’à leur plaisir (mais ça peut en exciter certains…)
J’ai eu principalement de la chance, mais quand certains persistent avec leur plaisir à eux d’abord (RELOU), et surtout aussi quand ils croient que plus c’est fort et rapide, plus c’est bon pour nous. Faux, parfois c’est plus c’est lent plus c’est bon. Moins c’est profond, plus c’est excitant.
La plupart du temps de penser à son propre plaisir uniquement
De ne pas assez attendre et de toujours sauter dessus sous prétexte d’être excité. Ca ne suffit pas à nous exciter
Rien du tout. J’ai jamais eu de mec dans mon lit.
D’y aller comme un bourin et de zapper un peu trop les prélis
De penser qu’à eux
De ne penser qu’à la pénétration parce que nous les filles on cherche les caresses et la douceur avant tout
De vouloir aller trop vite à la pénétration
Ne pas être assez à l’ecoute
Je ne me reproche rien ahah
Parfois trop perso. Parfois trop long (preliminaires) ou pas assez… pas assez à l’écoute de leur partenaire
La levrette, la levrette, la levrette
Pas grand chose
Trop dans la performance
De trop penser à eux
Ne pas assez penser à l’autre
Le manque de dialogue qui peut bloquer leur partenaire
De ne pas savoir donner d’orgasme, de se concentrer uniquement sur la pénétration et leur plaisir, et de ne pas continuer après leur éjaculation si la nana n’a pas joui.
De ne penser qu’à eux
Rien, il n’y a pas de schéma global. Mais beaucoup de mes partenaires avaient du mal à communiquer sur ce qu’ils aimaient ou non
Veulent trop être le meilleur
D’y aller un peu trop fort des fois mais on est pas une poupée gonflable !!
Trop répétitif certaine fois, manque d’imagination
Trop décisionnaire
De nous prendre pour de la viande, de ne plus vouloir utiliser de préservatifs
Rien
Mes partenaires ont toujours été attentifs, je n’ai aucune plainte à adresser
Au mien de trop parler/tout commenter
Ils pensent que la pénétration est autant un plaisir chez la femme que chez eux
De parfois ne penser qu’à leurs plaisir
De parfois être trop brusque avec mon clitoris
Je reproche à un partenaire, pas aux mecs en général, encore heureux. Ce que je reprocherais à quelqu’un (et pas qu’aux mecs) c’est soit de faire l’amour seul et qui ne cherche pas à donner du plaisir à son/sa partenaire. Il y a rien de pire. Le sexe ça se fait à deux. Je n’aime pas non plus les gens qui cherchent à tout prix à donner du plaisir à l’autre. Il faut un peu des deux.
L’envie parfois d’aller trop vite.
En général un peu trop direct vers le brutal alors que vaut mieux commencer soft et en fonction de la personne aller vers du plus hard
Hum rien..
De ne pas se poser plus de questions
De vouloir aller trop vite
Égoisme et manque de confiance
Na
Rien
Ne pas prendre en compte nos désirs, être trop égoïstes
Ils croient que plus c’est long plus c’est bon. Faux trop long ça devient une corvée
De pas caresser là où il faut
De pas être assez à l’écoute et de pas oser
Rien. Ça ne m’attire pas.
Ca dépend, mais d’aller trop vite, de ne pas assez être dans l’échange, de ne pas se préoccuper assez du plaisir des femmes. Je pense qu’il y a encore pas mal de mecs qui pensent qu’on est là pour les satisfaire sexuellement, c’est dommage
Ça dépend des mecs… Certains c’est le besoin de tout faire au risque de ne pas vraiment faire bien, d’autre c’est d’être trop pressé
De soit ne voir que leur plaisir, soit voir trop le nôtre, c’est un moment de partage
Trop vulgaire.
D’être égoïste !
J’en ai pas tellement c’est pourri j’ai une copine
Pas bsoin de taper dans le fond
Je vous dirai quand j’aurai la réponse 😉
De penser qu’a leur bien-être
Compliqué, je suis un mec. Donc… N/A
Pensez qu’à eux
Plaisir égoïste
Hummm de manière générale pas grand chose
Parfois trop brusque
Penser qu’à leur plaisir
De vouloir nous donner l’orgasme coute que coute sans savoir déjà comment s’y prendre pour ça en s’acharnant avec leur langues, leur doigts ou leur sexe et moins écouter notre plaisir.
Car personnellement je prends largement mon pied sans atteindre d’orgasme.
Prennent pas le temps de faire jouir les meufs
Les précédents? le manque de communion, d’écoute, de nouveauté
Ils sont trop concentrer sur eux, surtout les coup du soir.
Egoiste
De demander pendant l(acte si ça va
Privilégier leur plaisir
D’après les dires de mes conquêtes, pour la plupart, ils sont beaucoup plus en recherche de leur plaisir personnel et médisent sur le comment fait on jouir une femme.
Rien
Non
Ils ne pensent qu’à leur plaisir
N/A
De ne pas assez s’exprimer
Rien. Question stupide… désolé
Trop centré sur leur propre plaisir, trop d’égo et pas forcément ouvert aux suggestions
Rien
Ils pensent qu’à leur gueule
Ça dépend du partenaire évidemment mais d’être trop centré sur soi, trop pressé ou d’oublier l’existence du clito principalement. Sinon ne pas chercher à comprendre ce que son partenaire aime et appliquer les mêmes façons de faire d’une fille à l’autre, être persuadé de faire plaisir à l’autre et continuer sans se poser de questions
Trop brutaux et font passer leur plaisir avec celui des filles
Trop peu à l’écoute / égoïste / pas sensuel
Le mieux c’est quand on a envie de le faire, qu’on aime la texture du sexe et que l’on y prend plaisir. Personnellement j’adore ça (est ce que ça a un rapport avec le fait que je suçais mon pouce ?). Il faut savoir aussi avant si l’homme est sensible ou non. S’il l’est il faut vraiment faire un « tube » avec sa bouche sinon il sent vraiment les dents. Pour d’autres moins sensibles on peut se mettre moins la pression. Le but étant que ce soit mouillé au maximum et que l’on fasse monter le plaisir. Attention aux hommes qui ont du mal à venir en fellation ! Ça peut durer très longtemps alors surtout : ne pas se dire qu’on est obligé d’aller jusqu’à l’orgasme.
Perso je fais comme si son sexe était la plus belle chose au monde et je prends mon temps. Je la fais glisser sur mes lèvres, ma langue, mes joues… j’utilise mes mains, je le regarde dans les yeux en le suçant… je me donne complètement pendant une fellation.
Lache toi ou prends du poppers
Ouvre bien grand la bouche !! 😂
Etre attentif(ve) au réactions de son partenaires (et éviter les coups de dents)
Pas les dents, beaucoup de bave, s’occuper aussi des testicules
Ne pas croire que tout les mecs apprécient de se faire sucer les boules
À mon sens la répétition n’est pas la solution. Varier, alterner entre la main et la bouche, le gland et les testicules, et que ce soit toujours lubrifié.
Suivre les expressions de l’homme
Être soi même
Ne pas mettre les dents !
Jamais mettre les dents et respirer par le nez !! Lécher, sucer, va-et-vient, branler lentement en meme temps
Comme pour un massage, se laisser guider par ses sensations et son désir, faire des choses qui nous font plaisir. La caresse fait du bien à celui qui la reçoit mais aussi à celui/celle qui la donne.
Écouter son partenaire, faire monter petit à petit, jouer avec toutes les parties sans imiter les pornos, et jouer avec les va-et-vient, un peu pareil que les cunnis en fait
Je fais ça avec amour, et tous les mecs me disent que je suis leur meilleure (sans me vanter). Le secret, c’est d’aspirer ça, comme si on suçote un biberon, varier le rythme, profondement ou seulement le gland. Parfois le faire en musique aide (mdr me jugez pas mais cest une sorte de reflexe d’aller en rythme) et puis ne pas oublier les testicules, les gober, les faire rouler… je pourrais en parler des heures !
J’aime quand la fille commence par jouer avec mon sexe en entier puis se concentre sur le gland et la zone juste en dessous en faisant de petits mouvements réguliers et rapides !
Ne pas bourriner comme dans un porno, faire monter la pression progressivement, masser et lécher les testicules, jouer avec son regard
Quand j’aime une personne je fais en sorte de le combler et je prends du plaisir à lui faire une fellation. Donc je suppose que lorsque je prends du plaisir à le faire il aime davantage
Lécher doucement le prépuce au début. Puis mettre le gland dans la bouche et masturber la base du sexe avec la main en rythme. Si possible insérer également petit à petit l’index dans l’anus
Oh naturelle sans capote et la gorge profonde je kiff ça (en recevoir bien sûr)
Idem que pour le cunni mais avec une mâchoire de guerre
Suce comme si tu suçais une sucette, aspire
Pas de dents
Ranger vos dent merde ça fait mal
Utiliser les deux mains ! Une pour la masturbation et l’autre pour caresser les testicules. Et faire des pressions avec sa langue si possible, sur le gland (en tournant) ou sur le frein.
Imaginez une glace au caramel beurre salé
De donner des petits coups de langue en léchant
De même que pour le cunni
Alterner bouche/mains/pieds, la vitesse (tres important les montagnes russes…), la profondeur, avec et sans langue. Faire son max pour qu’il ait l’impression de pénétrer une cavité chaude, accueillante…
Savoir varier les rythmes, les mouvements, et chercher le point faible de son (ses?) partenaire(s)
Pour faire dans l’originalité, être à l’écoute de son partenaire et surtout ne pas hésiter à chercher, expérimenter et innover. Ne pas oublier qu’il est important aussi d’en avoir envie, l’implication et l’intensité n’en seront que plus fort.
L’enthousiasme visible c’est très important. Il faut utiliser ses mains aussi, et pas seulement sa bouche. Ne pas culpabiliser si le mec n’éjacule pas, j’ai jamais eu d’orgasme avec une fellation mais ça m’empêche pas d’aimer ça.
Essaye avec un homme !
Ne pas s’en tenir uniquement au sexe, jouer avec et embrasser les testicules et on a un homme comblé. On oublie pas la gorge profonde !
Pour donner la meilleure des fellations à son partenaire il faut tout d’abord faire en sorte que vos dents ne glissent pas sur son sexe, ensuite bien saliver car c’est désagréable pour vous comme pour lui d’être à peine mouillé, puis savoir bien manier sa langue, faire des ronds avec votre langue autour de son gland (il s’en souviendra ne vous en faitez pas), vous pouvez le stimuler en touchant ses bourses également, et pensez à passer votre langue tout le long de son sexe de temps en temps, et vous pouvez le branler tout en le suçant (n’allez pas trop vite si bien sûr il ne vous le demande pas, on ne veut pas le faire finir mais stimuler pour commencer le reste).
Je ne sais pas
Ben je commence assez doucement aussi… d’abord par le gland puis de plus en plus loin en variant la vitesse et surtout ne pas oublier LES BIJOUX DE FAMILLE avec la langue, la main…
La même que pour le cunnilingus. Les idées reçues sont nombreuses là aussi, mais différentes, et contrairement à ce qu’on pourrait penser, bien des hommes pensent ne pas aimer la fellation parce qu’ils n’ont connu que de mauvaises partenaires à ce niveau. Mauvaises partenaires ? Pas forcément. Là encore il s’agit de communiquer, si vous ne cherchez pas à guider votre partenaire sur ce qui vous fait du bien, elle ne pourra pas le deviner. Bien sûr, avec l’expérience, certaines savent plus ou moins trouver la meilleure méthode sans que l’on ai rien à dire, mais cela reste très rare (de ma propre expérience en tout cas). Il ne sert à rien de chercher à jouer les actrices porno, leurs méthodes ne sont pas forcément les meilleurs pour faire jouir un homme, et ce n’est pas pour rien d’ailleurs qu’ils se finissent souvent eux-même. Un penis n’est pas juste un jouet à astiquer et qui va forcément éjaculer, ça reste une zone relativement sensible, certains hommes aimeront que l’on aspire, d’autres non, notez néanmoins que comme pour le cunnilingus, la bouche seule n’est parfois pas suffisante en terme de stimulation (c’est peut-être même encore plus le cas), n’hésitez donc pas à utiliser votre main en parallèle de votre bouche, parfois de manière synchronisée. N’étirez jamais trop bas la peau du prépuce si vous ne voulez pas tendre douloureusement le frein, faites attentions à vos dents, salivez abondamment (même humide, la bouche ne l’est pas forcément autant qu’un vagin lubrifié, et une langue rapeuse peut vite faire redescendre le plaisir.) Précision utile : inutile d’y aller fort quand votre partenaire ne bande pas ou débande, que ce soit avec votre main ou votre bouche.
Être à l’écoute du partenaire, être patient-e, prendre son temps, se laisser guider, ne pas avoir peur des odeurs et des fluides (salive, sueur), maintenir un contact visuel, s’autoriser à gémir ou à s’exprimer verbalement, ne pas utiliser que sa langue et ses lèvres mais aussi ses mains, alterner différentes stimulations, expérimenter différents rythmes, etc, et être attentif-ve à ce qui fait le plus réagir l’autre… ne pas hésiter à demander à l’autre ce qu’il aime !
Exercez-vous à vous brosser la langue de plus en plus loin afin d’éviter le «gagging reflex» pour faire des gorges profondes. Profitez des fellations pour faire des anulingus. Lechez, suçotez les testicules. «massez» la longueur du pénis à deux mains pendant que vous lechez le gland etc. Chaque homme est différent, testez-en plusieurs pour parfaire votre technique!
C’est justement mon point à améliorer mais je pense qu’il faut surtout le faire avec plaisir et non se sentir forcé(e)
AVOIR UN BON DENTISTE.
Douceur
Pareillement : écouter son partenaire et varier les techniques.
Bien lubrifier le pénis (salive ou gel) masturber en même tant que la caresse buccale
Les va-et-vient ça marche pas, il faut varier le rythme, s’arrêter sur certaines zones (genre frein), passer les doigts sur le gland bien mouillé, toussa
Idem. Et y aller avec envie, pas par « obligation ».
Pas de dents, beaucoup de salive, le regard dans les yeux de l’autre
Ne pas rayer le casque!!
Bien passer le bout de sa langue du haut du penis en descendant tranquillement jusqu’au couille et sur le trait qui ressemble à une cicatrice jusqu’à l’anus… quand tu suces tu caresses avec tes doigts les boules et jusqu’à l’anus et quand tu lèches bah tu le branles
Le meilleur conseil que je pourrai donner c’est d’y aller comme si c’était bon, le fait de voir la fille prendre du plaisir en le faisant est très excitant. Regarder droit dans les yeux. Au niveau de la manière, il suffit de tirer comme si vous vouliez tiriez sur une paille (une grosse) de faire des va-et-vient et surtout de laisser la langue lécher le gland pendant le repos. Ne jamais arrêter définitivement. Si la bouche est fatiguée, les mains devront continuer. Essayer de doigter en même temps votre homme, ça fait des frissons. Il sera gêné au début ce qui est normal, mais cela n’empêche pas que vous pouvez juste caresser la zone anale sans aller dedans (pour un premier temps haha ). Si seulement il savait l’effet que ça fait. PS: Ce n’est pas réservé aux homos 😉 )
Y croire ?
La compétence vient avec la pratique !! IL FAUT PRATIQUER !
GAGGING !!!
Pareil  écouter son partenaire et ne pas hesiteràa faire des gorges profondes (les mecs adorent)
Pareil
Ça sert à rien de pomper sauf peut-être un peu de temps en temps, il faut faire monter l’envie.
Y mettre de la passion
Pas forcement d’enfoncer profondément direct, commencer doucement, puis de plus en plus loin, et travailler le bout qui est plus sensible
Plus facile avec un prépuce. Mettre de la salive a balle
Écouter la respiration de l’autre. être excitée et avoir très envie de sucer.
Demander aux hommes
Attachez vos cheveux les filles lol
Attention aux dents, massez les couilles et profonde de temps en temps
Bien la mouiller 😂😂
Ne pas se fier aux pornos qui montrent une fellation hyper excitée hyper profonde avec des mouvements hyper rapides ouh taimes ça hein salope. Déjà. Y aller vraiment doucement jusqu’à la base du sexe en soignant le mouvement, la langue collée à l’arriere du gland. Utiliser les mains en même temps, soit en caressant doucement les testicules soit en accompagnant le mouvement des lèvres en imprimant un petit mouvement de rotation.
Bien baver, changer un peu genre pas tout le temps sucer mais jouer avec la langue etc
La gorge profonde est pas le but ultime loin de là ! Juste une pression de la verge avec une main et le gland dans la bouche
Beaucoup de salive, retenir son souffle pour faire des gorges profondes
Y aller avec douceur, prendre son temps, utiliser la langue pour effectuer des pressions, pincer les lèvres mais pas trop fort, utiliser ses mains, bien lubrifier avec la salive
Je ne sais pas ce que valent les miennes.
Faire un jeux de langue ça marche toujours
Y mettre du cœur
Faire ça avec amour et comme si c’était la dernière 😍
Bien regarde comment réagi la personne à chaque moment de la relation
Le rythme et la profondeur ! Joue avec, observe ton partenaire, et fait en fonction de ça. Oublie pas que t’as une main aussi qui peut faire le combo du tonner si tu sais faire !
Pareil que pour les cunnis
Y aller en faisant des ondulations avec le tete
Etre gourmande, et aimer le faire, ne pas museler son plaisir, le laisser finir dans la bouche, faire attention aux dents, alterner vitesse et douceur, changements de rythmes, legères sussions
Bien sucer sur la longueur, une fois que c’est bien lubrifié, branler en tournant à la fin 😛
Compliqué à expliquer…!
Cant say
Les franco-thaïlandaises savent le faire 😉
Regarder dans les yeux, exciter au max
De jouer avec le gland
Fait toi sucer par un homme
Il n’y a pas que le gland ! Le mieux est quand on fait une fond de gorge! Et titiller les couilles.
Masser les testicules
Main + bouche
Ne pas hésitez à beaucoup saliver pour lubrifier ! Et être à l’écoute de l’autre.
Être à l’écoute de son partenaire, varier les vitesse, varier l’utilisation des mains, alterner l’utilisation de la bouche et de la langue et ne pas oublier les bourses
Je ne sais pas
Salive
Changer le rythme, jouer avec sa langue et utiliser ses mains en dernier recours
Un glaçon dans la bouche (oui oui), la langue agile, s’amuser, laisser traîner ses mains un peu partout (boules, torse, tétons..), sucer le haut du gland en serrant la bouche et caressant avec la langue, bref je ne sais pas, il faut y prendre plaisir et ça fonctionnera tout seul.
Regardez son partenaire
Beauuucoup de salive et gorge profonde 🙂
Prendre son temps
Je n’en fais pas
Bouche plus main sont de mise
Il faut la faire avec envie et excitation, et surtout ne pas hésiter à montrer à son partenaire qu’on aime ce que l’on fait, et que ça ne nous laisse pas indifférent (ca nous excite aussi !), il n’en sera que plus excité ! Ca c’est concernant l’attitude… Maintenant la pratique ! Il faut être à l’écoute de son partenaire car ils ne sont pas tous égaux au niveau des préférences !… Il faut donc adapter ses va-et-vient, ses succions, ses coups de langue etc en fonction de ses réactions. Et puis deux choses importantes : ne pas oublier les testicules et SALIVER ! Une fellation « sèche » ne fait de bien à personne…
Faire le tout de facon sensuelle, varier les gestes pour varier les plaisirs
Se rappeler que le gland est sensible au plaisir, etre doux (ne jamais pomper comme un sauvage), caresser les couilles et mouvements de masturbation pendant que vous lécher le bas du gland (pres du frein)
En étant une femme je n’ai pas la prétention de donner des conseils sur la fellation à part peut-être toucher les testicules ou s’approcher de la prostate
Avec la langue et profondément
Idem, jamais trop. Ecouter l’autre
Écouter les désirs du mec
Allier la langue, la bouche et la main
Mesdames arrêtez de mettre les dents ! Et ne pas oublier les autres parties anatomiques pour le plaisir masculin
Sans les dents
Bahhhh j’en ai jamais fait et j’ai pas trop envie… pas mon bord.
Se mettre face a sont partenaire et utiliser que la bouche
Cherche à le faire jouir
Alors je dirai bien humidifier le sexe complet sans oublier les boules ^^ on se lache niveau bave et on peut ajouter un petit jeu de regard en plus
Étant une femme je ne sais pas trop quoi dire mais de toute évidence éviter de mordre, d’avoir la bouche sèche ou de stopper le rythme toutes les 5 secondes est un bon début.
Avoir envie de faire plaisir tout simplement
Montrer que tu aimes ça! Si c’est fait sans plaisir, ça se sent tout de suite ! Il faut juste se dire que tu as le contrôle total sur ton homme et que tu peux t’amuser ! Des petits coups de langues sur le gland et un rythme qui s’accélère. Et ça devient encore plus intéressant avec l’utilisation des 2 mains bien sûr!
Ne pas avoir peur du pénis. Le prendre dans sa bouche, jouer avec les poils et les boules, descendre les doigts vers l’anus, le malaxer de manière circulaire, rentrer si l’envie te prend. Utiliser la main pour caresser le pénis pendant que l’on fait la fellation. Utiliser la main pour aller plus vite si le partenaire aime ça. Embrasser le pénis et le lécher selon l’envie.
Être dans une sorte de trip ou je me sens ultra sexy
Ça sert à rien de pomper sauf peut-être un peu de temps en temps, il faut faire monter l’envie
Être à l’écoute des envies de l’autre
Originalité et s’amuser
Jsuis pas gay, ça va pas !!
Tout est une question d’osmose
Je n’ai jamais reçu de fellation ( pas de pénis ) donc je sais pas trop ?
Il faut avoir l’art et la manière de déguster toutes choses pour savoir faire les meilleures fellations
Y mettre du coeur, être attentif aux réactions et au corps de la personne qui reçoit la fellation pour lui donner un maximum de plaisir
Faire attendre en embrassant à côté pour faire monter le suspense et l’envie, prendre la chose en main en léchant les testicules et la base du pénis, monter avec sa langue très doucement en direction du gland, suçoter celui-ci, jouer avec sa langue, puis commencer les va-et-vient avec main serrée et bouche
La douceur
Jouer avec sa langue un maximum, explorer, de la base au bout du gland
Serrer la base du pénis avec le pouce et l’index tout en suçant le haut au même rythme, ne surtout pas oublier les couilles (malaxer lécher..)
Bien insister sur chaque détail comme une glace italienne  qui est en train de fondre
Être tendre, faire rouler sa langue autour du pénis sans oublier aucun endroit
Regarder ton partenaire et ne pas y mettre les dents mdrrr
Ne pas « la gober » tout de suite prendre le temps de jouer avec, avec la langue. Éviter de s’inspirer des films porno (avec les bruits de succion dégueu qui vont avec et les crachats). Ne pas négliger les testicules !
Ça se déguste.. Comme une glace a l’italienne qu’on a attendu tout l’hiver et qu’on peut enfin avoir les beaux jours revenus ! Prendre son temps au début, faire languir le plaisir, pour ensuite n’en faire qu’ne bouchée car, bon faut pas déconner trop longtemps, on veux la bouffer bien comme il faut et en avoir partout de notre glace !
Faire attention au dents, ne pas sucer s’arrêter sucer s’arrêter … j’aime quand ça dure longtemps et qu’elle la garde longtemps dans la bouche. Et si possible des gorges profondes. Et sucer les boules c’est cool aussi.
Bien descendre et jouer avec sa langue
Bien se servir de sa langue et aspirer légèrement
Utiliser les mains et langue et alterner vitesses ! Et du regard
Lache toi !
De lire des articles sur le sujet, des témoignages, et de communiquer avec son partenaire (savoir si telle ou telle chose lui a plu…)
Aspirer un peu, utiliser les mains, regarder dans les yeux de temps en temps, se mettre dans une position sexy pour qu’il puisse te checker en même temps, jouer avec la langue et le rythme
Prendre son temps et rentrer les dents pour ne pas faire mal
Avaler et essuyer
Faire bien sentir la langue.
Écoutes ton partenaire !
Pour moi ça tient en assez peu de choses : salive, jeu de langue, succion intense et branlette en rythme alterné.
Pour continuer dans la veine d’une position dominé-dominant, je me lève, elle se retrouvant face à mon sexe. Elle me masturbe un peu puis le lèche de sa base jusqu’au gland, tournant sa langue autour de lui. Elle l’insère dans sa bouche et joue tantôt avec sa langue, tantôt avec ses lèvres, me serrant les fesses ou bien me touchant les testicules, me les embrassant, en me jetant des regards passionnés. Elle m’invite à poser mes mains sur sa tête, moi lui caressant sa chevelure, sa nuque, et je commence à prendre le rôle du dominant, en faisant des mouvements de va-et-vient dans sa bouche. Quand elle désire mon sexe en elle, elle s’allonge sur le bord du lit, moi à genoux par terre (sur un tapis, il vaut mieux!) et je la pénètre avec ardeur.

Un peu bateau, les femmes décrivent sans doute mieux comment le faire. Elles y mettent plus d’attention que moi-receveur!

Pas besoin de sucer comme une folle (d’aspirer quoi) c’est désagréable. De plus faire attention au dents et faire jouer son imagination, cest pas juste mecanique (avant arriere), c’est un jeu de regards, des mains, etc, faut essayer au pire on dit que « questu fais » puis voila pas besoin d’avoir honte ou d’être timide ^^
La fellation, c’est un art qui s’apprend. Et quel meilleur maître pour cela que son partenaire ? Mesdemoiselles & Mesdames, un conseil : DEMANDEZ !! Si vous avez une bonne relation avec votre partenaire, demandez lui ce qu’il aime lors de la fellation. Chaque homme est unique et ils n’aiment pas tous la même chose. Lèvres serrées ou relâchées, gorge profonde ou plutôt du genre à titiller le gland, il y a pas mal de possibilités à essayer avant de trouver votre rythme et le sien !
Être a l’écoute du partenaire, être douce, pas de dents! La succion, le travail de la langue, le frottement contre la paroie des joues… voir quand et comment il répond a chaque mouvement, le faire languir, arrêter juste avant l’éjaculation et reprendre de plus de belles après.
Prendre son temps, et varier les plaisirs. Des va-et-vient plus ou moins rapides et profonds évidemment. Mais aussi, lécher, faire des bisous, se concentrer sur le gland, le frein. Et ne pas oublier le reste : testicules, bas du ventre, et les aines !
À peu près les mêmes que pour le cunni.. écoute, attention..
Ah et envie surtout ! Ça semble logique mais si c’est fait à contrecœur, a moins d’avoir un don naturel, ça sera pas ouf..
Utiliser juste le bout de la langue pour stimuler le gland, bisous ect… Et ensuite ptit à ptit et de plus en plus profond dans la bouche, vitesse + ou- rapide selon les préférences ! Éviter de coller les dents, fortement désagréable pour certains.
Jouer avec le gland et le frein, quand il en a et varier la succion
Traiter le gland comme un flanby 🤷🏼‍♂️
Suivant les garçons, c’est très différent. Certains sont très doux lorsqu’ils se masturbent et effleurent à peine le frein, d’autres au contraire appuient fortement et rapidement. Tâter le terrain en l’observant se masturber devant vous ou en le masturbant et en le laissant vous guider, vous verrez tout de suite ses préférences. Ensuite, commencer par sensualité, prendre le temps de passer votre langue partout sur ses testicules pendant la masturbation, puis remonter sur son sexe, faire durer l’intro et le plaisir. Perso, je combine les mains, la langue, les lèvres et mon gag reflex pour avoir un bon panel de variantes. Je reste à l’écoute de mon partenaire.
Ecoutez et amusez vous !
S’amuser
No idea
Se concentrer sur la personne qui le reçoit et aspirer
!!!!!!!
La vitesses mesdames
DEMANDEZ A VOTRE PARTENAIRE BORDEL.
Arrêtez de croire que vous savez, que vous avez LA technique. Ecoutez son corps, soyez à l’affut des signes / réactions.
Jouer avec la langue …
Oser jouer, oser la vitesse, oser les regards et les position suggestives, oser différentes pressions des lèvres, prendre le temps d’écouter son partenaire.
Être a l’écoute du corps de lautre
Sans dents et sans fond.
Faire gaffe aux dents… ça fait mal
Regarder son partenaire / Alterner les rythmes / Beaucoup de salive / beaucoup utiliser la langue / serrer le penis
Prendre son temps, s’écouter et écouter son partenaire.
Beaucoup de salive, ne pas avoir peur de faire chienne.
Ça fait vraiment trop longtemps que je n’ai pas pratiqué ! Suis passée aux femmes assez vite !
Sans les dents ! Et en alternant fellation/masturbation + lechage de bouleé
Pompeeeeer 😀 😀 Jouer avec la langue, les doigts, alterner le rythme de va-et-vieny dans la bouche et la profondeur aussi. Ce qui peut rendre fou aussi, c’est de léchouiller quelques secondes très doucement le gland puis repasser au pompage vitesse TGV. Sans oublier le regard qui tue hein…
Ne pas mettre les dents et un doigt dans le cul ne fait de mal a personne !
Varier les mouvements et l’intensité, utiliser ses mains
Se dire qu’on prend du plaisir par la bouche. Pour moi ça marche.
Mesdames vos dents et n’oubliez pas un penis n’est pas en sucre
Idem que pour le cuni, aimer faire plaisir à son partenaire Mais ne pas se forcer à aller loin si on en est incapable : mieux vaut une pipe sur la moitié mais bien faite que d’essayer d’aller super mega loin (comme sur les pornos) et avoir la gerbe durant tout le long ! Ne pas aller trop vite et surtout… pas les dents
Y aller profond
Langue et (un petit peu) d’aspiration
Prendre le temps d’écouter et de sentir l’autre, toujours.
Toujours une question de sensualité et de jeu. J’ai besoin de dire qu’il faut faire attention aux dents ?
La même chose. Prendre son temps, écouter son partenaire, aller de plus en plus vite, se servir des mains…
Je suis mal placée pour donner des conseils ahah mais je pense qu’il faut écouter son partenaire, savoir ce qu’il aime. mais globalement, jouer avec le sexe et les couilles. et balader ses mains aussi.
Ne pas la mordre ah ah ah !
Faire durer le plaisirs ! en variants le rythmes et en jouant avec popol !
Utiliser ses mains et sa bouche en même temps, regarder son partenaire
Prendre son temps, alterné gorge profonde, léchage de gland, branlette en même temps et ne surtout pas oublié les testicules
N’oublies pas les dents mais avec doucement
Bien mouiller, y mettre les mains et écouter son partenaire. Ses réactions parleront d’elles-mêmes. Ce n’est pas interdit d’y mettre les dents si c’est fait gentiment.
Aucun, je suis ultra casse couille par rapport aux autres mecs
Varier les plaisirs et etre attentif à ce qui plait au partenaire ils aiment tous des choses différentes
Aimer ça. Je pense que si on apprécie pas le fait de la faire, cela se ressent et gâche l’acte. Pareil que pour le cunni, alterner les zones et les mouvements.
Aider-vous de vos mains, lecher le bout du sexe masculin avec la langue en le titillant
Varier les rythmes et forces de pression, bien faire tourner la langue et pas se contenter de sucer sans plaisir. Avoir envie de le faire parce que si ça t’excite pas ça se ressent et c’est moins bien. Le laisser finir dans la bouche, quitte à aller cracher si son sperme est aussi immonde que celui de mon copain. (Courage à toi !)
LA PROSTATE EN MÊME TEMPS !!!
Alterner les rythmes, ne pas hésiter à bien utiliser la langue
Idem que pour le cunni. Ne pas chercher la performance (rapidité ou gorge profonde…) l’essentiel du plaisir vient du jeu et du désir, donc prendre son temps et apprécier la chose, c’est le plus important pour que cela soit vraiment agréable et jouissif.
Langue, profondeur, variations, endurance de la bouche
La langue ! Il faut s’en servir !
Arrête de mettre ta main sur ma tête je sais dans quel sens aller !
Glaçons, combinaison pouce langue sur le gland
Utiliser sa langue et non les dents !
Utiliser ses mains et changer de rythme
Dynamique et très humide
Avoir un comportement sauvage
Même idée que pour le cuni, Je pense qu’il faut être attentive(f) aux réactions et aux envies de son partenaire. Échanger avec lui sur ce qu’il préfère, ce qu’il aime, ce qui l’excite. Et bien entendu, il faut aimer en faire !
Utiliser sa langue
On peut masser d’abord le pénis avec de l’huile, puis y mettre sa bouche. Mais attention à ne pas reproduire un schéma, chaque individu a des préférences différentes il faut juste en être attentif
Faire attention de ne surtout pas toucher ou effleurer avec les dents ! Y mettre du coeur, et avaler la salive de temps en temps sinon ça glisse trop. Et ne pas oublier un peu les couilles, si le mec aime bien ! Et il faut y aller doucement, c’est très sensible !
1/ enlever le dentier
2/ être décomplexée
3/ fixer droit dans les yeux
4/ considérer que le pénis vous appartient et lui montrer C’EST QUI LE PATRON
5/ s’entraîner 1 à 2 fois par semaine en mangeant une banane, toujours 5 fruits et 5 légumes
Weshhh c’est dégueu
Qu’il dise ce qu’il veut et l’écouter. Mais avant tout le faire par envie, rien de pire qu’une pipe forcée.
Demander à son partenaire comment il les aime
Aspirer c’est la clef ! Et jouer avec la langue.
Connaître le Point G du mec au niveau de son sexe et alterner branlette et fellations. Une gorge profonde de temps en temps ça leur fait plaisir aussi
Ne pas négliger les testicules et ne pas se limiter au gland
Bien saliver, serrer les lèvres, utiliser ses mains
Idem Que pour un cunni , Faire monter la tension sexuelle en embrassant son partenaire du cou aux cuisses et lécher les boules remonter doucement avec la langue et redescendre. Lécher encore en remontant jusqu’au gland tout doucement et le mettre dans la bouche délicatement. « Aspirer » légèrement en descendant et remontant doucement et accélérer le rythme. Normalement ca marche plutot bien 😉
EN HAUT EN BAS  non je plaisante, EXPLORE TOUTES LES ZONES
S’adapter aux physiologies. Sinon un truc qui marche bien de façon général, toujours « teaser » avant de sucer à proprement parler (tout est dansla montée de température : caresser, lécher, souffler de l’air chaud, tourner autour du gland….)
Ne pas avoir d’a-priori et faire au feeling sans trop se poser de questions. Rester à l’écoute de son partenaire et tenir une attention particulière à ses réactions.
Avoir la mâchoire souple haha
Masturber en même temps, ne pas trop tirer la peau vers la base du penis. Regarder son partenaire de temps en temps, faire quelques gorge si profondes mais pas de manière trop régulière, puis quand on sent le plaisir monter chez son partenaire continuer sans gorge profonde et sans pause.
Aimer ça
Connaître les sensibilités du sexe de l’homme en général puis celle de votre partenaire plus en détail.
Avec un glaçon ou de la menthe froide c’est plutôt magique. Masser les testicules ou carresser l’entre jambes en même temps est efficace. Contourer le gland avec le bout de la langue marche aussi bien. Et surtout : ne pas le lâcher des yeux.
De la passion
Multi task: s’affairer sur l’objet en lui-même mais aussi pouvoir regarder son partenaire, ça c’est fort, j’ai rencontré peu de meufs qui arrivaient le faire en même temps alors que c’est vraiment quelque chose de fort pour nous
Malaxer les boules, titiller le gland avec sa langue puis avaler entièrement jusqu’à l’orgasme et avaler
Pareil que pour le cunni. Il faut aimer ça et être à l’écoute du plaisir de l’autre.
Branler en même temps que l’on suce et ne pas oublier le gland
D’écouter son partenaire et de se laisser guider.
Avoir sa propre technique.
Ne mettez jamais les dents
Attache-toi les cheveux !
Prendre son temps
Les lacs du conemara
Regarder aux yeux, avoir très envie
Tourner la langue autour du pénis et du gland tout en aspirant
Déjà : aimer ça . Puis être excité (par sa partenaire). Ne pas se poser de questions, Se lâcher. Ne pas se limiter à une « seule action  » mais être muti-task et avoir un peu ses mains de partout. Quand on se fait plaisir on donne plaisir
Pareil que pour le cunni
Demande à ton partenaire ce qu’il préfère lol
Ne pas mettre les dents (sauf si ça excite le receveur), et pour faire de bonnes gorges profondes, travailler en amont sur le fait d’abaisser le fond de la langue, un peu comme quand on baille. Et ne pas oublier la lubrification (salive) !
Faire en sorte de remonter le prépuce quand on suce le gland. Et pareil, faire l’horloge folle sur le gland.
Etre adroite, écouter l’autre et comment il réagit, regarder dans les yeux, jouer avec sa langue, y aller franchement ensuite
Je n’ai pas de conseils à donner, si ce n’est écouter et ressentir les réactions de l’autre. Laissez vous aller.
Attention aux dents !! Bouche humide et jeux de langues
C’est comme lécher une glace
Ne surtouut pas utiliser les dents que quand votre copain vous a trompé lol
Masser les testicules pendant que l’on suce. Passer sa langue le long du penis, titiller le gland avec la langue. Utiliser ses mains ne pas se contenter de sa langue.
Idem, et occupez vous de ce qu’il y a autour aussi
La même chose que pour les cunni, être à l’écoute de son partenaire.
La faire que si on en a envie. C’est là qu’on les fait le mieux. Avec plaisir.
Y ajouter doucement le frottement des dents
Variation de rythme et jouer
Langue, jouer
Bien dialoguer avec son partenaire et etre imaginatif tenter des choses
Alterner les mouvements, utiliser la langue, toucher et lécher aussi les testicules
Ne pas être timide et d’y aller franchement sans se poser de question
Idem hahaha. ET PAS LES DENTS
Ne pas trouver ca degradant et se lâcher
Bien sortir sa langue et faire comme avec une sucette sans oublier les parties d’en bas !
Tu commences à partir des couilles tu les suces bien comme il faut tu remontes jusqu’au gland tu lèches comme une glace et après tu suces 🙂
Comme si c’était une sucette la meilleure du monde
Ne pas mettre les dents, ne pas omettre le gland, mais ne pas omettre que le gland est fragile
Aux mecs de dire
Les meilleurs fellation sont celles avec stimulation du point P (avec accord du partenaire). Ne surtout pas y mettre les dents !
Prendre du plaisir à le faire et écouter son partenaire
Y ajouter doucement le frottement des dents
Varier l’intensité
Les mains complètent la bouche
Lubrifier au maximum (avec la bave) et mettre un doigt dans l’anus tout en suçant le plus profondément possible
Lubrifier au maximum (avec la bave) et mettre un doigt dans l’anus tout en suçant le plus profondément possible
De prendre du plaisir. Quand on en prend pas, on se force et ça se sent. De laisser son partenaire vous guider. Tant que c’est pas pour forcer, une main DOUCE sur la tête ca peut aider à guider. Mais surtout faire attention à respecter son ou sa partenaire et surtout pas ne pas forcer les choses. Et dans les deux cas, faire attention aux réflexions. Même quand ça ne se passe pas bien, si vous le dites de manière un peu brute à votre partenaire, ça peut rebuter et dégoûter de la fellation. Guider plutôt que reprocher !
Savoir faire la gorge profonde, jouer avec la langue sur le bout du gland, tourner la bouche sans toujours faire seulement des va-et-vient. Savoir comprimer les lèvres pour que cela paraisse plus serrer.
Être à l’écoute et alterner petites caresses sensuelles et caresses plus profondes
Imagine avoir une sucette dans la bouche et amuse toi.. et n’ai pas peur d’ouvrir bien la bouche et la gorge pour aller le plus loin possible
Prendre son temps, ne pas s’occuper que du penis (il y a les testicules aussi…)
Ne jamais négliger les testicules
Propreté et tu auras la meilleure fella
Kiffe aussi
Etre a l’écoute de son partenaire
Je sais pas je n’en ai jamais reçu
Mettre du coeur à l’ouvrage
Ne pas rester que sur le gland. Jouer avec ses doigts et sa bouche
Écouter son partenaire et ne pas mettre les dents
L’envie de le faire. Ne pas mettre les dents, jouer avec sa langue. Baver. Aspirer. Engloutir.
Continuer à sucer quand on ejacule.
Balls et route balls-anus à ne pas négliger.
Range tes dents (par pitié !)
utilise ta main en même temps pour accompagner le mouvement 😉
Ne pas se forcer non plus, alterner les mouvements, à vrai dire ça dépend un peu de chaque partenaire. Ne pas négliger les alentours pour dire ça joliment
Je ne peux pas juger
Insister sur le gland, repartir vers les testicules, s’arrêter, juste lécher du bas vers le haut, les gorges profondes
Regarder un peu du porno. Et ecouter les gémissement du partenaire…
C’est comme sucer une glace ! 🙂
Couper le zgeg
Écouter son partenaire
Ne pas oublier les testicules
Lèvre en avant, surtout pas de dents
Caresser les testicules
Ne pas sortir le dents
Branler en même temps
Ecouter son partenaire et ne pas faire toujours la même chose, le faire avec des vitesses et intensités différentes et ne pas oublier que l’on peut aussi bouger sa langue mais utiliser aussi ses doigts et ses mains.
Et là aussi pourquoi pas les glaçons.
Faites le languir, jouez
Bien faire attention a ses dents, changer le rythme, bien mouiller le sexe, stimuler avec les mains la prostate
Prendre son temps, changer de rythme et accentuer avec la main qui suit le mouvement de la bouche
Bien humifier le gland avec la salive
Lecher le freint
Faire des mouvements ondulatoires. Des allés retour réctilignes, on dirait un robot. C’est plus sexy quand ça ondule, un peu comme une danse orientale de la tête.
Doucement !
Aucune idée je suis lesbienne.
Branles en même temps et bouge ta langue
Ecouter son partenaire
Salive !
Pas de rayage de casque
Etre attentif à ce que ton partenaire aime, ne pas se forcer à le faire si on aime pas ça et puis tout simplement être joueur.se, commencer doucement en le chauffant et puis finir de façon plus « rapide » (je vous fais pas un dessin 😉 )
Je sais pas
En avoir vraiment envie, être à l’écoute du corps de l’autre, être très dans le visuel, innover, surprendre, utiliser des accessoires… et ne pas avoir peur d’être une grosse catin.
Pour atteindre l’orgasme il faut être dans la plus grande confiance avec son partenaire de façon à se laisser aller au maximum. Je n’ai eu des orgasmes qu’avec mon petit ami et avec mon sexfriend je n’y arrive pas.
Une bonne paire de fesses et un(e) partenaire très ouvert(e) aux idées nouvelles !
Avec partenaire, levrette et sex-toys welcome 😉
Missionnaire avec la femme que j’aime
Seule ou avec un mec très à l’écoute et généreux. Ca prend du temps !
Le plus facile c’est seule avec un sextoy type rabbit (pénétration+vibrations au niveau du clitoris)
être en confiance, 100% à l’aise et dans l’acte, écouter son corps et ses desirs et ceux de l’autre
Je suis peine-à-jouir, c’est sûrement lié à ma circoncision. Il me faut du temps, de la concentration et un angle de pénétration qui favorise la stimulation. Ca fait effectivement beaucoup de conditions !
De long préliminaire sinon impossible
Prendre le temps de laisser monter l’envie. Puis se laisser aller au désir du moment
Attirance physique et charisme chez le sexe opposé
Seul ou avec un partenaire en Missionnaire ou Andromaque
Débrancher la télé et le cerveau !
Un partenaire attentionné, dans le noir ou la pénombre, de préférence attaché et yeux bandés
Seul, avec ma mains la plus fidèle. Avec ma partenaire, je n’ai d’orgasme que quand je suis au dessus et que on bouge à mon rythme.
Je me finis bien souvent à la main. En clair rare ceux qui m’ont fait jouir sans mon aide !
Sur mon partenaire, torses collés et mouvement rotatifs du bassin
je ne sais pas
Que ce soit seule, à 2 ou plus, c’est l’ambiance qui fait tout. Il faut:
– ne pas se prendre la tête
– penser au plaisir de chacun
– chercher à innover
Et surtout S’AMUSER
avec une partenaire, il n’y a pas de condition ideale, juste un tres bon feeling
Seule, je suis misanthrope
Il n’y a pas de conditions particulières, ça vient en fonction du moment : tout seul en pensant à des filles, dans le noir avec ma copine en mode missionnaire, ou encore pendant des positions plus « brutales ».
Ill me faut un partenaire dont je suis amoureuse
Avec la personne que j’aime, je n’ai jamais réussi à jouir avec un autre homme que mon ex
Avec mon partenaire en étant à cheval sur lui 😜
Empathie, partage du desir et du naturel ! Pas de stratagèmes ou d’artifices.
A deux, dans des lieux excitants ou des situations excitantes
fellation + pénétration + fellation = le boucle du plaisir
En couple c’est mieux que seul parce que toujours plus agréable quand c’est l’autre qui donne du plaisir.
Niveau sex-toy, pourquoi pas un petit plug pour monsieur et un vibro pour madame
Un porno + ma main = réussite
Savoir lâcher prise et vouloir kiffer
Ëtre avec quelqun qui me connait, en qui j’ai confiance, et surtout qui a envie de me donner un orgasme. Je n’ai jamais eu d’orgasme avec un coup d’un soir, j’en ai à chaque fois avec mon copain. Et bizarrement j’en ai eu dès la première fois, car j’avais déjà confiance en lui !
Pour un orgasme rapide et efficace: seule, sur le dos, clitoridien.
Pour un orgasme intense: à deux, après une longue série de préliminaires. La levrette est le petit plus qui fait très vite décoller, encore plus si quelques mains bien placées et quelques mots crus viennent s’immiscer.
Sous weed, couché sur le côté, avec une meuf ultra bonne
Avant tout il faut être bien dans son corps, bien dans sa tête et ne rien faire si on n’en a pas vraiment envie. Pour les positions c’est généralement toutes celles où le clitoris peut être stimulé par frottement (comme l’andromaque) ou par son partenaire (pleins de position). Le rythme est super important, plus il est lent, plus on savoure, il faut savoir alterner.
Je ne suis pas sûre d’en avoir déjà eu un.
Être détendu et avoir un partenaire a l’écoute
Avec un partenaire en préliminaire
Avec une ou plusieurs filles, seul en masturbation
Déjà être avec mon copain, le seul à avoir provoqué l’orgasme chez moi ! Une bonne attraction, une envie folle, et surtout les jambes en l’air !
Seule au calme ou avec un partenaire après un bon repas un peu arrosé
Il faut être à l’aise, sans gêne, relax, que ce soit toute seule avec un/des partenaires ou des sex-toys ! Il faut connaître son corps
Dans la brutalité
Sur le dos jambes en l’air ou à 4 pattes, sensation de domination/soumission, avec peur d’être vu en extérieur…
une super connexion avec un partenaire
avec ma copine mais on fait plus rien depuis 2 ans et demi, aidez-moi
A 2, en position andromaque (en frottant mon sexe un maximum!)
Avec un partenaire, en levrette
Avec mon mec
Se lâcher a un point où on se laisse guider naturellement par nos envies
seule, avec un bon porno, et parfois des jouets
Le frotté de clito
Être en confiance et se sentir à l’aise avec la personne. Sentir que l’autre fait attention à notre plaisir aussi.
pas de condition particulière, mais stimulation vaginal et clitoridienne en même temps ! (l’orgasme n’est pas mon but premier lors d’un rapport quel qu’il soit)
Avec son partenaire
Souvent seule sur le ventre avec un porno 😜
Sinon avec mon copain sur lui en missionnaire
Des draps doux, une lumiere tamisée et un bon doigté
Une copine physiquement attirante avec un vagin qui garde du tonus pendant l’acte, ressentir qu’elle aime ce que je lui fait
seul (merci petit clito <3) ou avec partenaire par pénétration et sinon c’est con mais j’ai besoin d’avoir chaud.
Plutôt seule sous la douche
Avec une partenaire, une combinaison de préliminaires et positions différentes et finir dans la bouche de ma partneraire
Avoir suffisamment confiance pour pouvoir se lâcher
levrette avec de belle fesse en face de moi
seule, ou prise par derriere
Pendant qu’un mec est en train de me remplir
De quel orgasme on parle? Clitoridien: stimulation
Vaginal: pénétration et stimulation du clitoris
Aucune idée, ca vient mais je sais pas si c’est lié a quelque chose en particulier.
Seule ou cunnilingus
Avec mon partenaire et mon sex-toy ensemble
Sexe passionnel un peu violent
Un va-et-vient rapide, puis ralenti au moment de l’orgasme
Être excitée au préalable pour une bonne lubrification. Un peu d’alcool (juste un peu) aide aussi pas mal.
seule c’est l’orgasme assuré mais il est court:sStimulation clitorienne uniquement avec mon doigt ou mon ptit canard vibrant. Avec une partenaire l’orgasme est un peu plus long à obtenir mais il est souvent plus intense. Par stimulation clitorienne avec le doigt, la lange ou en faisant les ciseaux.
Se sentir en confiance, ne pas avoir peur du regard du partenaire sur notre sexe, ne pas avoir peur du regard du partenaire sur soi lorsqu’on est en train d’orgasmer. Voir que son partenaire prend son pied en nous faisant ressentir un orgasme.
Etre à l’aise
Préliminaires qui durent
Partenaire à l’écoute et attentionné
Seule, avec mes doigts sur le clitoris j’y arrive toujours, avec le jet d’eau de la douche aussi c’est cool. Mais je n’ai jamais eu d’orgasme par le vagin uniquement.
Avec un partenaire en levrette ou cavalier à la barre
A deux c’est meilleur mais seule ça arrive aussi
Seule c’est plus simple… Mais plus intense avec un partenaire! Pareil pour le sex-toy, c’est plus simple avec la main, mais plus intense avec un sex_toy (gode vibrant)
Cunnilingus
Difficile d’y répondre car difficile d’en avoir…
Seule avec vibromasseur
En levrette, avec masturbation en même temps
J’en ai rarement eu… Le meilleur: un contexte insolite (lieu où on aurait pu être surpris) une personne inconnue (combo pulsion et adrénaline)
Ne pas avoir l’esprit ailleurs. Beaucoup de preliminaires, de la douceur, une accélération du rythme en crescendo. Il faut que le partenaire ne pense pas qu’à lui, mais qu’il soit patient avec moi.
Le point G n’existe pas, il n’a jamais été scientifiquement prouvé. Cela dit, cela ne m’empêche pas d’atteindre l’orgasme. La levrette avec un bon angle est très efficace, mais un bon vieux missionnaire fait tout aussi bien le taf.
Le cunni
Seule = orgasme systématique sans sex-toy. Avec partenaire = il faut qu’il y ait un feeling et que le mec ait quand même de l’expérience. C’est plus psychologique qu’autre chose et c’est très rare que j’ai un orgasme avec un partenaire
Avec un partenaire. Quelques soient les conditions du moment, l’important est de se faire mutuellement plaisir.
En bonne levrette claqué
Plus souvent avec partenaire, la position peut être complètement différente, ça peut être buccale, vaginale, anale mais j’ai besoin de voir, donc ça m’arrivera pas dans le noir.
Avec un partenaire, quand la fille me chevauche
être confortablement installée, que ça aille vite et fort, que ce soit sauvage !
Etre dans une ambiance torride, sensuelle où il y a bcp de tension. Position levrette ou andromaque : dans les 2 cas je suis stimulée, je me sens féminine et désirée. Levrette il y a u coté très coquin, un peu salace qui peut etre appréciable. Je peux me caresser et c’est agréable. Andromaque je me sens sensuelle
avec mon chéri, j’ai besoin de rien d’autre <3
avoir envie
Seule, en regardant un film porno ou en m’imaginant/visualisant des scénarios, des fantasmes où je me mets en scène avec une/d’autres personnes fictives.
Avec un partenaire en moi et en me touchant
Position cuillère ou missionnaire
Seule ou avec mon partenaire surtout lors d’un cunnilingus ou levrette
Beacuoup de cyprine
Cunnilingus
En levrette et je me touche en même temps. Orgasme assuré 👌
On va dire que LA condition idéale pour moi : 2 partenaires, dont une femme en 69, et un homme pour le sodomiser.
En couple: l’attente, la construction du désir, les préliminaires mutuels (phase primordiale, j’aime le sexe des femmes, le toucher et l’embrasser, le lécher), puis le rapport en lui-même, tout cela emmène très vite très haut lorsque la partenaire est sur la même longueur d’onde.
être détendu et bien dans sa peau (et dans sa tête)
Plusieurs possibilités : seule pour le clitoridien ; avec mon partenaire pour le vaginale idéalement en levrette ou en Andromaque
Seule avec un vibro clitoridien ou pendant un très très très long cunni !
Seule, je me raconte une histoire avec des partenaires fictifs. Je n’arrive pas a jouir si c’est quelqu’un que je connais, même quand je suis en couple, la masturbation se fait toujours avec un partenaire imaginaire, et les sex-toys sont les bienvenus quand l’envie m’en prend.
En couple, il faut que l’on soit « en phase » que je sache ce que mon/ma partenaire souhaite et inversement. Je sais que j’ai tendance a jouir plus facilement si le sexe est pratiqué comme un jeu, que le partage du dominé/dominant est équilibré et avec un côté bien sauvage!
Être très excitée avant, pas de sexe « programmé » donc. Avec mon partenaire je dois être en confiance et en levrette, c’est encore mieux avec quelques fessées !
Avec quelqu’un : Que ma partenaire prenne du plaisir, ne pas avoir trop bu sinon ça vient jamais..
seule avec le pommeau de douche ou avec un.e partenaire qui est exactement sur la même longueur d’ondes que moi (littéralement, communication silencieuse)
Seule en lisant des histoires érotiques aidées ou non d’un sex-toy; ou avec mon partenaire en mode tendre ou avec rapports dominant/dominée selon l’humeur
Amour
Un partenaire qui a une grande banane et qui sache bien défoncer. Mais en réalité c’est grâce a la rencontre des cœurs que  l’orgasme s’explose.
Le + rapide c’est seule par stimulation du clito externe avec les doigts.
Possible avec partenaire par cunni / stimulation du clito avec les doigts, ou lors de positions de pénétration (vaginale ou anale) où il y a une grande surface du pubis qui est en contact avec une partie du corps de l’autre car cela favorise les frottements sur le clito.
Plusieurs réponses possibles :
– seul
– à deux : position de la cuillère ou de l’éléphant, calmement, après quelques temps d’abstinence
-à deux : en retour de soirée, pompette en se jettant sauvagement l’un sur l’autre et en tentant ce qu’il vient à l’imagination
Sans protection ( je sais c’est mal)
Faire l’amour avec ma partenaire. Nos deux corps rapprochés
Avec un partenaire, flirter et faire augmenter la température
La meuf sur le dos, les jambes contre mes épaules.
simulation interne ET externe, et surtout, le reste du corps (les seins bordel !!!)
Avec une partenaire, toutes les positions sont propices…pas de position préférée 🙂
En missionnaire c’est le meilleur moyen, sinon la cuillère, avec masturbation en même temps
Un seul mot : c l i t o r i s
Bonne question
Seule avec mon sex-toy ou bien avec mon chéri
En groupe, en public, lors de soirées…
Avec un partenaire, car carrément plus excitant. Clairement, je suis pour le charnel et le sensuel plus que pour le violent et le rapide. Préliminaires ou non, pénétration ou non, l’important n’est pas ce que l’on fait mais la manière dont on le fait et la sensualité qu’on y met.
Je n’ai jamais eu d’orgasme vaginal.
À deux c’est mieux
Avec mon partenaire actuel, un sexe pas trop grand (ahah), un jouet parfois (galet vibrant, le best!). Avec sa bouche, mes mains. Par contre sans stimulation clitoridienne, je peux rêver ! Ca a pu arriver, mais très rarement et avec de petits sexes (oui oui !)
En levrette en pleine nature avec la « peur » de se faire surprendre
Anorgasmique alors je cherche encore
Un cunnilingus par mon partenaire qui connait très bien mon corps.
Levrette ou cuillère avec une partenaire
Étant plutôt vaginale je dirais avec un partenaire, soit en levrette soit moi au-dessus. C’est plus facile qd je suis au dessus parce qu’il y a les frottements en bonus !
Sex-toy vibrant ou position assise sur le partenaire qui est également assis (je connais pas le nom)
Seule ou avec un partenaire dans tous les cas seulement grâce à l’utilisation des mains. En 8 ans d’expérience j’ai réussi que 2 fois avec la langue.
Un partenaire, d’ailleurs parmis les differents partenaires que j’ai eu il n’y en a qu’un sache me donner un vrai orgasme
Seule c’est plus facile parce qu’on se connaît forcément mieux ! Mais avec un partenaire le moment est plus intense, et encore plus quand on aime !
Dans un endroit confortable, avec personne d’autre dans la maison que mon partenaire. J’aime beaucoup les préliminaires. J’ai besoin de jouir avec de la masturbation en même temps que de la pénétration, en levrette par exemple. Je peux me passer de pénétration pour jouir mais pas de masturbation.
Avec un partenaire, qui me fait sentir à quel point il a envie de moi et à quel point je l’excite.
Quand c’est doux au début, et plus passionné ensuite, c’est souvent une combinaison gagnante.
D’autant plus si je sens ses mains partout sur mon corps.
seule ou par surprise, le bouton paliptant
Union du papillon / Bateau ivre / Lotus / Une petite charette / le foetus / une bone Levrette pour le final
La condition mentale est primordiale, être stimulée dans son désir déjà avant même de chercher mécaniquement le processus. Sinon, plus concrètement, j’ai plus rarement des orgasmes par pénétration que par préliminaires, je suis plus de type « clitoridienne ».
Aucune idée.
Le frottement du clitoris
pipe
Être en osmose avec la personne, sur de nombreux plans : sexuels, culturel, physique …
Avec mon amoureux juste nous deux
Libertés
Avec la personne que j’aime, caresse et préliminaires
Seule et connaître son corps
J’utilise un vibromasseur devant un film erotique
Avec un partenaire mais en me caressant moi-même également
Le respect, et le savoir faire/être
Être détendue et en confiance, je n’ai jamais eu d’orgasmes lorsque ce n’était pas dans le cadre d’une relation sérieuse. Et aussi, ne pas avoir de tracas extérieurs (au boulot, familiaux, etc.)
Poppers
Surtout quand le plaisir est partagé, que les corps s’adoptent, s’emboîtent et s’étreignent naturellement, quand il y a de l’authenticité et quand je sens que je donne du plaisir à mon partenaire !
Seule, avec un vibromasseur. Jamais eu avec un partenaire… Il faut aussi absolument que je sois sur le dos et que je tende au maximum mes jambes ! Impossible sinon !
Tant que l’on a le bon partenaire 🙂
levrette oklm
Moi seule face à un porno armée de mes accessoires ^^
Avec ma partenaire, elle allongée sur le ventre et moi au dessus.
La connaissance des désirs et points « faibles » de l’autre.
Bonne condition mentale (penser à rien)
Avec mon compagnon ça me suffit! Quoi que quelques jouets en plus ne soient pas de trop
Je dirai déjà les sentiments. Je ne peux pas avoir un orgasme avec un banal plan cul. Et l’orgasme vient avec le temps quand on connaît le corps de l’autre. Pour ma part, quand mon copain me doigte le clito je ressens beaucoup de plaisir et quand pendant l’acte « ça va vite » l’orgasme peut monter rapidement.
Seule en permanence avec mon womanizer ou avec mon partenaire quand je suis au dessus uniquement
L’alchimie
seule ou pas, qu’importe la position ou l’ustensile, mais en ayant le contrôle
Grâce au clitoris
aucune idée
Avec partenaire, en levrette
Ressentir une passion avec son partenaire, avoir envie de Le Faire. Ne pas réfléchir et vivre Le moment
JE SAIS PAS ça dépend des fois
Ça dépend 😂… missionnaire ou doggy-style ?
Levrette et stimulation du clitoris
Avec une partenaire, la position dépend totalement de la personne avec qui je suis et de la complicité que nous avons.
Avec une partenaire et des fausses menottes
Cuni
Seule
Jamais eu :'(
Une partenaire entrepenante
stimulation du clitoris par cunnilingus, puis pénétration avec stimulation du clitoris simultanée, être attachée, entravée et pouvoir faire du bruit
Se connaître soi-même
Le lotus ou l’andromaque marchent plutôt bien pour avoir un orgasme. Les cunnilingus sont en principe source sûre de satisfaction ! Le frottement sur le clitoris c’est la meilleure des choses.
avec un partenaire – en amazone
Avec un partenaire, de préférence moi qui domine, et un peu d’amour aussi.
Avec le jet de la douche, ou quand mon partenaire me fait un cuni
seule
Être à l’aise avec la personne et complice
avec mon partenaire : cunilingus, quand je suis au dessus et quand il me stimule le clitoris. sodomie, plug anal et vibromasseur
J’ai besoin de ressentir ma partenaire
Avec un partenaire, j’ai des orgasmes très facilement à partir du moment où je suis à l’aise.
Un partenaire doué c’est bien
Excitation et attirance
Avec mon partenaire, quand il me guide et fini par prendre totalement le contrôle, en me bloquant les mains et qu’il est lui-même proche de l’orgasme
Assise sur mon partenaire
Detente et excitation
Pas de conditions idéales
Après avoir bu et fumé de l’herbe
Etre excité (par le partenaire) c la seule condition
Je ne sais pas encore
Avec un partenaire de longue date… plus on se connaît mieux c’est 😉
Seul ou avec un partenaire, la plupart du temps ça fonctionne !
Seul c’est simple, mais avec un.e partenaire c’est mieux :-). Le missionnaire reste un incontournable.
Tout est dans la tête. Seul, ou avec quelqu’un. S’il y a échange et feeling, on peut faire de grandes choses. Sinon seule c’est évidemment plus facile.
Qu’un homme connaisse mon corps parfaitement, même à la première fois
C’est beaucoup trop variable pour pouvoir le raconter. Tant qu’il y a la confiance et du laisser aller, ça peut aller très loin.
Un mec sexy, une température élevée, en milieu d’après midi au soleil
Une bonne pénétration
un partenaire doux et sauvage à la fois
Je n’arrivais pas à avoir d’orgasme et je ne prenais aucun plaisir au sexe il y a encore trois ans. Aujourd’hui je n’ai toujours pas d’orgasme mais mon sexologue et mon copain m’aident beaucoup à m’épanouir et a prendre du plaisir.
Plutôt avec une partenaire (de temps en temps seul), quant aux positions, c’est variable selon nos humeurs et envies respectives.
Seul
Il n’y a pas de conditions spéciales. Juste partager ce moment et ne pas penser uniquement à soi
les cunnis de mon copain
n’importe quelles conditions, seule ou avec un partenaire, avec ou sans sextoy…
avec un partenaire, moi au dessus, masturbation + pénétration
Avec mon partenaire après de bons préliminaires
Avec mon partenaire, détendue, quand on a le temps
Un partenaire, dans un lit
Un partenaire que j’aime, pas de position en particulier
Jamais eu l’occasion encore
Etre en symbiose
Je n’en ai jamais eu mais indéniablement avec mon partenaire.
le soir
Avec mon partenaire assez brusque et en levrette
Avec mon copain, être très détendue, moi sur le dos, lui au dessus de moi et mes jambes tendues ramenées vers moi, la profondeur absolue, l’orgasme assuré
Envie une grande envie de l’autre
À deux
Avec son amoureux
Seule plus facilement, et si avec partenaire : préliminaires efficaces et parfois jeux de rôle
Avec un partenaire, cunnilingus ou levrette
préliminaires et amour, sensualité et brutalité au meme temps
épanouissement et sérénité
Seule ou avec mon mari
Orgasme ? C’est quoi ça ?
Avec mon homme
Seul
C’est musculaire, donc seule ou à deux, au moment où on en a bien envie, il faut trouver une position qui aide à serrer fort les abdos et les fesses. Donc relever la tête et les fesses quand on est allongée, où se pencher en arrière quand on est debout.
Avec une partenaire pour qui je ressens quelque chose de fort.
je n’ai pas vraiment de position préférée, mais l’idéal reste la pénétration accompagnée de masturbation clitoridienne
avec quelquun qu’on aime
pas en levrette, mais le reste fonctionne plutôt bien
partenaire qui m’aime
avec quelquun qu’on aime
Seule ou a deux, avec deux pénétrations (anal et vaginale)
Position classique du Missionnaire
être réveillée
jet de la douche
Avec ma femme, levrette number one !
Seule et avec partenaire
Avec un partenaire et sur le ventre
un sex-toys et son partenaire
Avec mon mari n’importe quand
Il me semble n’en avoir jamais eu.
Peut-être clitoridien…
le temps, l’envie de partager
partenaire, feeling, attentions, prélis, lacher prise
Seul ou accompagné mais avec une stimulation clitoridienne
Être très exitze et avoir le ou la bonne partenaire
Seule
Levrette / Fellation
Détendue !
Partenaire
Ma femme est parfaite je ne peux rêver mieux
ça dépend beaucoup, de l’ambiance, du contexte, de la période hormonale
Partenaire
Une levrette et un cunnilungus
En amazone avec mon mec
Seule ou à deux, plutôt en amazone ou cuillère
Peu importe. Seule ou avec qqn. Le psychologique entre bcp en ligne de compte. A savoir si l’excitation est facile à amener ou si tout simplement ce n’est pas le jour.
Seule
une partenaire, des caresses, s’embrasser, préliminaires, explorer le corps et du sexe
À 2
Seul
Seul
Avec ma femme
Seule avec un porno /ou avec un conjoint dans une position qui me permet de me toucher en même temps /ou un cuni du conjoint et un porno
avec mon copain ou seule
en levrette
Partenaires
stimulation clitoridienne ensuite pénétration, vibromasseur sur le clitoris
Seule avec ma main droite
une personne avec qui j’ai une connection forte
La weed & le chocolat
Un coup de batte derrière la tete
Non, mais j’aimerais en connaître même si je suis un homme.
Beaucoup d’amour, soutenir la personne
Huile essentielle de basilic
Le cannabis et l’accupression
L’orgasme
Chocolat, thé, fer
Du chocolat, du calme, du repos, un plainde, une bouillotte et des papouille?
Bouillotte
Non vu que je n’ai pas de douleur ni de sauts d’humeur !
Fumer
Clou de girofle
L’Antadys mais ne fonctionne pas toujours, sinon un peu de sport, du chocolat et une bouillotte
Il faut bouger ! Et ne pas rester poser sur le canapé en se morfondant !
Bien garder en tête que c’est à cause des règles (concernant la mauvaise humeur/déprime)
Bouillote, magnésium, bain chaud…
Un conseil de mon ostéopathe : respiration intense par le ventre
Repos…
Douleurs oui : antadys, pour le reste non il faut patienter
Tisanes, teintures-mères, bouillote
Poche de chaud sur le bas du ventre où les lombaires en cas de douleurs, infusion de menthe contre les douleurs aussi, inhalation d’une goutte d’huile essentielle de lavande
Huiles essentielles
Seul l’anti inflammatoire Antadys fonctionne pour moi, tout le reste n’est qu’une légende.
Parait-il se coucher du côté gauche pour limiter les douleurs, mais pas sûr que ça marche…
Infusion à la sauge, huiles essentielles, bouillotte sur le ventre, yoga
Bouillotte sur le bas du ventre pour la douleur
Bouillotte.
Doliprane, bouillotte
Contre les douleurs il y a les boissons chaudes, les médicaments, la bouillotte sur le ventre. Le fait d’avoir ses règles fatigue les femmes, ce qui les met de mauvaise humeur.
Le chaud
Une bouillote chaude sur le ventre, se reposer
Tisane camomille et chocolat
Une poche de glaçon sur le ventre soulagé
Huile essentielle de menthe poivrée pour les maux de têtes et nausées. Le sucre pour la faiblesse générale
La bouillotte est ton amie.
La bonne vieille bouillotte sur le bas-ventre.
Manger du chocolat, mettre une bouillotte sur mon ventre, rester au chaud et selon les chinois : ne pas manger de pasteque ni de glace, seulement des choses chaudes (thé, chocolat chaud, soupes, plats chauds)
Huiles essentielles, bouillottes, dodo.
Baume du tigre sur les ovaires et dans le bas du dos
J’ai la chance de ne pas avoir mal, mais sinon des bouillottes et plein d’amour. Pour les changements d’humeur malheureusement je crois qu’il n’y a rien…
Non… rien qui fonctionne
La bouillotte pour les douleurs, la patience pour la mauvaise humeur
Boire du thé, caler une grosse écharpe sur son bide pour se tenir chaud !
S’habiller chaudement, bouillotte, pas de vêtements serrés ou inconfortables
Hydratation plus importante
Meilleure amie : bouillotte et antalgiques
Bicarbonate de sodium +  tisane + gros pull
Du chaud sur les ovaire, du yoga
Bouillottes sur le bidou pour soulager les douleurs 👍
Sommeil, bonne alimentation, chaleur, penser à autre chose, je ne connais pas de secret. Ceci dit j’ai déjà constaté la disparition des crampes, douleurs etc. avec l’acceptation des règles, une sexualité plus épanouie, un rapport plus sain au corps, bref un mental plus détendu à ce sujet. Ça permet d’éviter du stress lié à cette période qui revient chaque moi et le stress / le dégoût qu’on a pour les règles va avoir tendance à accentuer les douleurs. Je sais que même si j’ai de la fatigue, des problèmes de digestion etc. liés aux règles je n’ai plus « mal » comme je pouvais avoir avant parce que je m’en fiche, je considère que c’est naturel, c’est pas sale, c’est beau dans le fond. C’est juste un moment où on est un peu affaiblie et c’est l’occasion de faire plus attention à soi et se chouchouter un peu.
Soupes/boissons chaudes pour décongestionner
Linge chaud sur le ventre
Médicament antadys
Hum juste mon potes le spasfon
Serviette chaude sur le ventre
Chaleur sur le ventre, infusions, repos
Le repos et la détente
La PLS
La chaleur sur le bas ventre et la position allongée
Jouer au jeu vidéo contre les douleurs des règles ça marche plutôt bien sur moi
Je n’ai rien trouvé pour l’instant et ce n’est pas faute d’avoir cherché.
À part homeopathie rien
Isolement total, bouillotte et chocolat
Boire de l’eau et ne pas porter de vêtements inconfortables peuvent aider.
Oui, un mélange d’huile végétale avec des huiles essentielles d’estragon et clou de girofle à masser dans le bas du ventre. Ça permet de soulager la douleur
Se mettre en boule
Coussins chauds sur le ventre ou le dos en cas de douleurs, infusions de camomille
Une huile essentielle de menthe poivrée soulage bien les douleurs du petit bassin sinon, ya pas grand chose à faire d’autre que prendre son mal en patience
Contre les douleurs : appliquer un linge très chaud sur le bas du ventre. Sinon j’attends que ça se passe !
La canelle
IBUPROFENE
Le chocolat ! Et la traditionnelle bouillotte chaude sur le ventre. J’évite aussi les produits laitiers à ce moment là.
Absolument pas, ou du moins elles ne fonctionnent pas, il faut juste du repos et réduire le stress pour éviter un retard de règles. En revanche pour le SPM, seule la pilule à pu m’aider
Non…il faut les accepter comme faisant partie de nous 🙂
L’eau chaude sur le ventre pour les maux est une bonne astuce pour certaines
Manger sainement
Le thé et la bouillotte
Charbon pour ventre gonflé
Les thés aux queues de cerises
Non mis à part la bouilliotte d’eau chaude sur le ventre
Bouillotte et tisane à la sauge
Bloc de glace, spasfon
Douleurs : bouillotte / changement d’humeur : maca péruvien
La bouillotte sur le ventre, le chocolat et des ami-e-s compréhensifs.
Regarder une serie dans son lit en buvant du thé
Prendre un bain, beaucoup dormir, prendre un anti-douleur
Faire du sport
Contre les douleurs : infusions de safran !!
Tisane chaude, bouillotte, bien manger, dormir
Non malheureusement
Non mais je suis pas contre en avoir quelques uns si efficaces
Bouillotte d’eau chaude sur le ventre.
Mettre du chaud, feuille de chou, bien dormi, chocolat
Huile végétale et huile essentiel
Non mais ça m’intéresse
Non mais je prends des médicaments quand j’ai mal
Une bouillotte ou un chat à poser sur l’utérus.
Faire du sport : aller courir et les douleurs diminuent.
Doliprane
Advil
Mettre du chaud sur le ventre et prendre un bon chocolat chaud
Pas vraiment !
Curcuma, bouillotte
Bouillotte/huiles essentielles menthe poivrée/baume du tigre sur le ventre
Serviette chaude sur le bas ventre en cas de douleurs
Infusion d’hibiscus pour les douleurs pré menstruelles et huile essentielle de sauge et une bouillotte sur le ventre pour le 1er jour
Pour la douleur ibuprophen
Thé de canelle
La chaleur sur le ventre et les reins apaise les congestions. La tisane de saule et le cranberry diminuent les bouffées de chaleur et autres désagréments hormonaux. Un bon verre de rosé vaux mieux qu’un doliprane ou qu’un nurofen contre la tension musculaire et le stress. C’est aussi bon pour la décongestion et contre les maux de tête… Éviter les excès en sucre, et autres aliments difficiles à assimiler (gras, lait, sel,…) et ça permet d’éviter les pertes trop abondantes et une période de règles trop longue…
Du chaud (douche, bouillotte)
Je n’ai que les douleurs, pas de changements d’humeur ! Du coup, j’utilise une bouillotte sur le bas ventre, ça fait des miracles ! 🙂 Par contre si vous avez des astuces pour les boutons, pitié parlez en dans votre article ! J’en peux plus d’avoir 15 ans tous les mois pendant une bonne semaine 😂
Écharpe serrée atour de la taille, ou boulotte contre la partie douloureuse
Seulement la bouillotte !
Chaleur sur ventre
Pas vraiment, ca m’interesse!
Bouillotte et douche chaude pour la douleur, mais jamais suffisant pour moi, suis obligée de prendre de l’antadys
Huile Essentielle de sauge sclarée à appliquer sur le bas du ventre, tisages à base de sauge, bouillotte et bains chauds.
Non je subis et je dors beaucoup
Non 🙁
Non pas assez
Faire du sport régulièrement, serviette chaude sur le ventre, des câlins et des films
Dormir
Non !
Inspirer/expirer
Non mais j’aimerais en avoir!!
Le thé
Tisane au thym pour les douleurs !
Oui mais c’est pas trop légal 😉 (je parle de cannabis, la seule chose qui marche pour moi, mis à part me bourrer d’ibuprofene)
La tisane, surtout celle au thym, de l’huile d’onagre en capsule, jamais essayé mais il parait que ça marche
J’ai entendu parlé de poser un poireau sur le bas ventre mais jamais pratiqué
Bouillotte d’eau chaude sur le ventre et prendre son mal en patience
Un chat ! (nan, plus sérieusement, qqchose de chaud je crois)
Spasfon lyoc, c’est tout ce qui fait effet !
La tisane de queues de cerises, mais je ne sais pa si ça marche
Pour les douleurs : bouillotte d’eau chaude;
augmenter l’ingestion d’eau minérale;
consommer des aliments anti-inflammatoires (banane, avoine, betterave, tofu) mais ils doivent faire partie de l’alimentation de façon générale. L’ingestion exclusivement en période de SPM n’aura pas spécialement d’effet.
Penser également au thés camomille / verveine / gengibre / origan.
Douleurs de règles : infusion de feuilles de framboisier ou huile essentielle de gaulthérie
Non rien n’y fait
Une bouillotte d’eau chaude, un ibuprofene, une bonne nuit et c’est reparti.
Le chocolat et les bonbons
Huiles essentielles de basilique et d’estragon, bain chaud, bouillotte, thé, repos, cannabis.
Serviette chaude autour du ventre, codéine, spasfon
Bouillote télé pétard
Bouillotte sur le ventre, jambes en l’air
Spasfon et rester allonger pour les douleurs, pour la mauvaise humeur une bonne alimentation et un complément alimentaire magnésium marin
Les bouillotes, un bon chocolat chaud + plaid + bon film !
Je n’ai pas de problèmes de ce côté-là donc pas vraiment, ni douleur ni mauvaise humeur, juste un peu faim
Il existe des médicaments fait pour, des pilules sensées réduire la douleur, la bouillotte d’eau sur le ventre etc.
Pas grand chose à part les thés
Une bouillotte, un plaid et une série.
Les douleurs : bouillotte d’eau chaude, pour le reste, difficile de lutter contre les hormones
Du chaud : thé/ bouillotte et ne pas avoir le ventre vide
La bouillotte chaude, sinon non…
Ne mange pas trop épicé, bois beaucoup d’eau, marche beaucoup, fais la respiration du petit chien si tu as mal 😉
Toujours avoir les pieds bien au chaud et une bouillotte pas loin.
Des tisanes
Je me mets une bouillotte bien chaude lorsque j’ai des crampes au bas-ventre.
Le nurofen (mais ça marche quand ça veut), les bouillotes c’est la vie et le thé 🙂
Bouillotte et solution pharmaceutique: antadys !
Non mais je ne souffre pas beaucoup pendant mes règles. Par contre j’ai des bouffées de chaleur interminables
Pas de grand mère mais médicales.
Pas vraiment, juste la bouillotte pour le mal au ventre
Non malheureusement à part prendre son mal en patience
Huiles essentielles
Loool dormir et manger
Chaleur sur le ventre et les reins. La sauge (mais c’est pas bon). Dormir!
Chauffer le ventre avec une bouillotte
Pour les douleurs, à part la bouillotte contre l’utérus je ne vois rien. Pour la mauvaise humeur… non plus.
Il paraît qu’une bouillotte chaude sur le bas-ventre quand on a des crampes périodiques soulage les douleurs. Quand j’ai mal à la tête ou au ventre, je prend des médicaments adaptés et ça fonctionne.
La bouillotte ! Harpagophytum ou onagre (magasin bio)
Antadys, par contre la mauvaise humeur si vous avez un remède je veux bien
Le jus de raisin rouge en grande quantité liquidifie le sang et aide à ce que ça coule mieux sans trop de gène.
Dormir et manger du chocolat
Spifen
Non, à part du repos et du calme peut être
Se masser le bas du ventre avec un mélange d’huile essentielle (lavande et tea three il me semble), prendre des anti inflammatoires
Ibuprophene
Il n’y a pas vraiment de solution miracle pour les douleurs selon moi et je deteste avoir recours à des cachets (je parle bien sur en tant que femme qui n’a pas de douleurs insupportables)
Tisane
Une bouillotte sur le ventre et éviter les cafés clopes qui accentuent mal au ventre
Accepter et savoir ce qui se passe, on est pas teubés et en conscience des choses, on peut très bien changer sa propre humeur —> force de conviction 🙂
Pour les douleurs, Spasfon fonctionne pour moi ^^
Bouillote bien chaude sur le bas-ventre, et plaid douillet
Solution béton: prendre sur soi, et se cocooner à la fois (ex: on retient son agacement que l’on sait est lié à nos règles, on se met dans un plaid avec une tisane et on matte un bon film)
Dormir, se caresser le ventre, écouter son corps
Prendre la pilule
Une bouillotte et de la patience
Bouillotte sur le ventre ; rester chez soi ; se détendre
La menthe poivrée et une bonne boisson chaud (thé ou infusion)
Un gant chaud/bouillotte sur le bas-ventre, du jus de raisin, un massage dans le bas du dos et de l’amouur (copain, copine, meilleur.e ami.e, le chat 🙂 )
Bouillotte, douche, doliprane, faire du sport
Exercices de respiration
Mettre une bouillotte sur son ventre quand on a mal
Le chocolat, beaucoup boire, beaucoup dormir et surtout de la chaleur
Homéopathie
La bouillotte sur le ventre ! Et le chocolat 🙂
L’ibuprofene et une bouillote
Le chaud et la mauvaise humeur vient souvent du fait qu’on a mal et qu’on doit pourtant’ rien montrer
Bouillote, thé et film de filles
On m’a parlé d’imbiber un sucre de ricard ou de pastis… à tester 🙂
Chaleur sur le ventre, repos et c’est tout car je n’ai jamais mal 😊
Non, je prends surtout des medocs pour la douleur
Contre les douleurs de la chaleur (douche, bain, bouillotte..) pour détendre le bas ventre.
Une bouillotte chaude sur le bidou
Je fume un pétou si j’ai mal et j’évite de parler aux gens.
Mis à part la bouillote non !
Consulter un médecin et se faire prescrire un anti douleur adapté ET ne pas mettre son caractère de merde sur des variations hormonales qui sont gérables avec un peu de bonne volonté.
Bain tiède pour calmer le flux. Bouillote chaude pour le ventre. Chocolat pour les humeurs.
Doliprane, bouillote, sommeil
Nurofen, bouillotte, tisane.
Doliprane, bouillotte, se mettre en jogging
Spasfon, musique et position foetale !
Chaleur, caresses, la voix douce
Alimentation, phytothérapie
Position foetus, chaleur sur le bas du ventre
Ibuprofene, prendre bain chaud, masser le bas ventre, s’habiller chaudement au niveau du ventre
Antidouleurs, bouillotte chaude, se rouler en boule sur le canapé… il n’y a pas tellement d’autres choses à faire.
Antadys, clopes et câlin du conjoint.
Eviter de manger du sucre. Le sucre semble augmenter les douleurs.
Préférer les protéines végétales au repas car plus faciles à digérer (ça évite les nausées etc), éviter ce qui est pimenté, le café, les vitamines et tout autre excitant, l’alcool, la cigarette. Dormir minimum 7h30/8h
Thé à la canelle
La méditation mais je pratique pas
Travailler sur soi er ses pensées (thérapies comportementales et cognitives)
D’expérience, le très chaud fait du bien pour les douleurs, alors que le café les augmente. Pour moi c’est l’occasion de me chouchouter, de m’accorder plus de repos. Pour les changements d’humeurs, la méditation fait beaucoup d’effet sur le long terme.
Huile essentielle de basilic exotique, manger des lentilles et d’autres légumineuses de ce type, eviter la viande et les pates.
Tisane de verveine, menthe poivrée et/ou gingembre, bouillotte, massage des tempes
Fer à repasser chaud sur une serviette posé sur le ventre
Bouillotte, bain chaud…
Huile de bourrache
Antadys !!! La vie
Non à part les médicaments
J’en cherche toujours
Respiration abdominale
Un doliprane ou un ibuprofène 😆
Méditer
Prendre un bain bien chaud
Tisane de framboisier, bouillote etc..
Non hélas
Je me connais, je ne tiens donc pas compte de mes réactions à ce moment-là (et j’essaye d’épargner mon entourage).
Bouillotte et weed
Rien ne fonctionne mis à part supprimer règles (ma pilule me les supprime et je suis ravie de ne plus passer 3/4 jours par mois au fond de mon lit voir à vomir de douleur).
Les infusions au persil, miel, cannelle.
Rien d’efficace quand on est atteint d’endométriose
Bouillotte, orgasme, s’hydrater, le bon vieux doliprane
Non
Boulliote chaude sur le ventre
Contre les changements d’humeur : se connaitre pour mieux amorcer la descente d’humeur, être entourée de ses amis proches en parler à son mec, sa meilleure pote…Penser à soi, se faire du bien
Boire plus d’eau si on perd beaucoup de sang (c’est bien contre les maux de tête), manger de la viande rouge, des lentilles, du boudin
Le sport et l’activité physique aident à annuler toute la douleur chez moi. Par contre l’appétit augmente considérablement et le sport n’aide pas à le combattre 🙁
Coca chaud au micro-ondes
Le chocolat. tout simplement une bonne grosse tablette de chocolat
Bouillote bouillote et rebouillote
Alterner glace et chaleur, faire du sport
Bouillote, position du « foetus »
Non, juste dormir autant qu’il le faut, quitte à ne pas respecter ses obligations. Et boire de l’eau chaude.
Malheureusement non
Boire beaucoup d’eau
Camomille, bouillotte sur le ventre, lait chaud.
Non car je ne n’ai pas de règles douloureuses
Thé à l’anis et verveine
Dormir
Manger du chocolat, dormir avec une bouillotte près du ventre, ne pas porter de vêtements trop serrés.
Glaçon froid / herbe aromatique sur le ventre
Prendre soin de soi et arrêter de croire ce que la société voudrait nous imposer, que cette période devrait être comme tous les autres jours, et que nos réactions sont anormales.
Les règles c’est une hémorragie. Quand un accidenté fait une hémorragie tout le monde pense que c’est évident qu’il ait mal, soit fatigué. On le plaint, on le soigne, etc..
Est-il anormal d’être fatiguée, ou d’avoir mal ? Est-il anormal de ne pas être au top physiquement – dans ce monde qui court sans cesse à la performance ?
Se bander le bas du ventre avec une grande bande, efficace contre les crampes utérines et les douleurs aux dos qui peuvent survenir à ces périodes. Se mettre au chaud dans un lit en boule, ou sur le côté gauche. Il faut surtout .
Prévenir les gens autour pour pas qu’ils soient chiants, boire du thé chaud
La weed, seule solution efficace pour moi
Infusion de fraisier et framboisier (von pour les carences en fer , la régulation du cycle, les douleurs )
Boire de l’eau chaude, une infusion de sauge, prendre un bain, se masser le ventre. L’eau chaude et le bain aide le sang à sortir, à rendre le cycle plus fluide.
Aucune douleur, ni de changement d’humeur. Je suis juste plus fatiguée, je m’assure de lever le pieds quelques jours avant et de bien me reposer
Infusion, bouillotte sur le ventre
Médecine chinoise,pour moi ! J’ai l’impression que ça commence à régler tous les désagréments de mes règles douloureuses et abondantes
Je prend personnellement de la tisane spécialisée pour la circulation du sang car quand j’ai mes règles j’ai extrêmement mal aux jambes, du à une mauvaise circulation de sang de base.
Se mettre sur le ventre
Respirer …  Avant je prenais des Antadys à gogo, j’avais des crampes horribles. Un jour j’ai arrêté. Maintenant, si j’ai mal je respire, je me met de l’eau chaude sur le ventre (quand je peux) et depuis je n’ai plus de douleurs.
La pillule a été la seule chose efficace
Non j’ai appris à supporter les grosses douleurs
Contre les douleurs le mieux c’est la bouillotte. Après contre le changement hormonal je ne suis pas sûre qu’il y ai des recettes miracles.
Je n’ai aucun de ces symptômes à part une faim accrue. Pour éviter de manger trop de sucre, je prends du chrome.
La sauge ma soeur ou le nurefen flash…
Se masser le ventre : il y a une petite « boule » que l’on trouve en plaçant 2-3 doigts sous son nombril. En massant cette zone en faisant des gestes circulaires cela soulage un peu les douleurs.
Je crois me souvenir que mon ostéopathe m’avait expliqué que tapoter dans le bas du dos permettrait d’accélérer tranquillement le processus et de « raccourcir ses règles ».
Huile essentielle d’estragon pour les douleurs
Un bain chaud, une bouillote sur le ventre, dormir plus que d’habitude
L’huile essentielle de gaulthérie : diluer deux/trois gouttes dans de l’huile végétale (je le fais avec de l’huile d’olive) et masser là où ça fait mal 😉 ça fonctionne aussi pour les douleurs musculaires 🙂
Dormir
2/3 gouttes d’huile essentiel de basilic mélange dans de l’huile d’argan. Se passer le bas ventre et les reins. Efficace contre les douleurs.
Mettre un tissu très chaud avec certaines herbes directement dans la culotte
Doliprane et dodo, manger du chocolat (bien noir genre 85% cacao), mais c’est pas ma grand-mère qui me l’a appris, c’est ce que je fais de moi-même.
Les sacs de grains de blé chauffés au micro-onde
Huile essentielle de basilic sur un morceau de pain, tisane de fleur de framboisier…. et DOLIPRANE
Fumer du cannabis, ça calme, c’est anti-douleur, et ça fonctionne tout le temps ! (en tout cas pour moi)
Bouillotte, infusion de thym mais ça marche moyennement
Se rouler en boule sous une couette et attendre. Sinon positiver le plus possible, les règles c’est aussi des émotions x1000 du coup en positivant on est joyeux x1000 !
Je ne connais pas souvent ce genre de douleurs, mais en général je fais des thés/mélanges herbaux de camomille, lavande, cannelle pour relaxer
Un bon bain chaud ou une douche pour les douleurs
Contrairement aux idées reçues, les règles douloureuses (très douloureuses) ne sont pas normales et nécessitent un suivi médical. Autrement un cachet d’ibuprofène suffit (+ une bouillotte, du chocolat et un bon film).
Pour les changements d’humeur, savoir les reconnaître permet de diminuer fortement l’impact sur soi-même et sur les autres mais il faut connaître un peu son cycle.
Non, car mon cycle provoque très peu de changement sur mon humeur/douleur…
Sucre roux + quelques tranches de gingembre + de l’eau chaude et ça apaise les douleurs
Le chaud le chaud et le chaud ainsi que beaucoup de self controle 🙂
Arrêter de prendre des médocs à force on s’habitue mieux à la douleur
Boire bcp d’eau, ne porter pas des sacs lourds etc, mettre une bouteille d’eau tiède sur le ventre pour soulager les douleurs
Massage du ventre
Non mais j’aimerais bien 😉
Certaines plantes sont plutôt efficaces en tisane. Sinon l’huile essentielle de basilic diluée dans de l’huile végétale pour masser le ventre, ça diminue les spasmes et crampes
CHOCOLAT
Compresses chaudes sur le ventre
Maxalt contre les migraines liées aux règles, un peu radical mais efficace
Prendre sur soi
Mes douleurs étant très fortes je fais confiance aux médicaments et j’ai abandonné les astuces de grand-mère depuis longtemps.
Oui les tisanes de verveine et de thym très efficaces
Bouillotte tisane musique film yoga huiles essentielles
Non, la beuh à la rigueur, mais ça vient pas de ma grand mère
Chaleur sur le bas-ventre, massages, chocolat
Bain très chaud, bouillotte sur le ventre
Oui, ne pas boire trop d’eau car ça augmente le flux.
Magnésium
Bouillotte pour la douleur, le reste il faut attendre
Bain ou douche chaude / massage de la voute plantaire ou du creux des mains / anti-douleurs type paracétamol / bouillotte et couette
Pour les humeurs j’ai pas d’astuce, je me fait piéger à chaque fois, mon baromètre émotionnel c’est n’importe quoi pendant mes règles
Mettre une serviette chaude sur le bas-ventre, un dafalgan et dodo!
Pour la douleur, bouillotte et masturbation. Mauvaise humeur faut se dire que c’est les règles et que c’est ça qui fucked up nos émotions, prendre du recul quoi
Aspirer 🙂
Ne pas faire comment comme des bisous mais vraiment jouer avec le bout de la langue.
Faire comme si le vagin était une bouche que l’on voulait embrasser langoureusement. Il ne faut pas chercher à viser le clito car pour moi c’est douloureux de le toucher directement. Le mieux aussi, c’est de commencer quand la fille s’est bien excitée avant (pénétration, toucher…)
Soit doux, écoute le corps de ta partenaire
De conserver le même mouvement et la meme régularité une fois qu’on a trouvé le bon endroit à stimuler
Etre passionné et pas oublier la salive 😉
Prendre son temps, trouver le clitoris et tourner la langue. Quand la fille commence à se raidir ne surtout pas changer et continuer au même rythme.
Que la personne soit a l’aise, et avec une hygiène irréprochable
Tu craches et tu manges bien comme ci c’était un mac chicken 😂😂😂
Etre attentif(ve) aux réactions de son partenaires
Tornade de la langue !
Écouter. Être doux, lent, et surtout ne pas se contenter des lèvres. Les cuisses, le bas ventre, sont aussi de zones érogènes.
Aimer le faire…
Ne pas rester sur le clito ! Tout le sexe et son extérieur compte !
Ne pas y aller trop fort et le faire avec amour ! Lentement à l’entrée sur le clito externe et peu à peu au fil de l’excitation y mettre plus de passion, plus de coups de langue
Prendre son temps, tourner autour du pot, faire monter la température. D’abord la langue et les mains pour caresser le reste du corps. Puis introduire un ou 2 doigts à laisser au chaud et à bouger doucement à l’intérieur tout en continuant avec la langue sur le clitoris. Enfin un doigt dans l’anus et là on devrait arriver à des sommets de plaisir.
Ecouter sa partenaire, ne pas être brusque, être doux avec Mr Clitoris, pas y aller comme un bourrin, jouer avec les va-et-vient sans faire un rodéo avec sa langue.
Pour Monsieur: prendre le temps d’explorer, de voir sur quoi la fille tressaille, puis se concentrer sur les différents points repérés, jouer avec, les titiller, les mordiller. Perso j’adore qu’on me mordille les petites lèvres ou qu’on me suçote le clito. Jouer avec sa langue, c’est important. Mettre quelques doigts, évidemment, c’est très bon.
Être patient, un bon cuni est humide ! Commencer lentement en jouant avec l’entièreté du sexe de la femme puis se focaliser de plus en plus sur ce qui la fait le plus réagir (souvent un contact direct avec le clitoris).
Ne pas se focaliser sur le clito, penser aux grandes et petites lèvres, à l’intérieur des cuisses, varier la rythme et la façon de faire, masser le point g en même temps.
Chaque femme a ses préférences, donc c’est plutôt dur de donner des conseils
Insérer le majeur, masser en même temps les lèvres avec l’index et l’annuaire en faisant des va-et-vient, lécher aussi le clitoris de bas en haut avec la langue
Suce le clito et les lèvres connard
Être passionné et aimer le corps de la femme
Enfonce la langue, titille délicatement avec les dents, adapte toi en fonction des envies de la partenaire, elle saura te guider, montre que toi aussi tu kiffes faire le cuni et que ça t’excite, sinon on va voir que ça te fait chier et on prendra pas de plaisir
Un petit glaçon sur la langue
Tout est dans le mouvement de la langue et pas hésiter à la rentrer 😉
Prendre son temps, bien écouter son partenaire, quitte à demander cash les préférences de son partenaire. Et surtout, bien stimuler le clito 👌🏻
Ne pas aller immédiatement sur le clitoris, mais d’abord autour, puis de plus en plus intensément
Ne pas faire comme avec une playstation, ce n’est pas un joystick !!!
Être à l’écoute de sa partenaire, dans mon cas faire des mouvements précis et lents de haut en bas puis des petits cercles autour du clitoris.
Y aller doucement et prendre son pied aussi en le faisant
Imaginer que l’on essaie de rouler le plus beau patin à une minette !
Je n’aime pas le minou désolé
Être à l’écoute de sa partenaire et surtout ne pas hésiter à chercher, expérimenter et innover. Ne pas oublier qu’il est important aussi d’en avoir envie, l’implication et l’intensité n’en seront que plus fortes.
Je ne suis pas un expert malheureusement, mais je dirais « être réceptif aux réactions de sa partenaire »
Non concerné (gay)
Je ne sais pas
Commencer doucement pour exciter le petit bouton… puis alterner entre une langue assez « molle » qui prend tout le sexe et une langue tendue qui cible des zones précises 😋
Varier les rythmes, 2 doigts dans le vagin, toucher le reste du corps de la fille
Beaucoup de femmes sont mal à l’aise avec le cunnilingus. Tantôt pour la passivité que cela induit chez elles, tantôt par complexe, tantôt par peur que ce soit trop compliqué pour leur partenaire de les faire jouir. La base commence déjà par mettre à l’aise sa partenaire, que son plaisir reste important, et qu’elle doit autant apprendre à le découvrir que nous à le provoquer. Plusieurs femmes sont peu sensibles lors d’un cunnilingus, il s’agit donc de trouver le meilleur moyen de stimuler le clitoris de manière plus intense. Sachez néanmoins être sensuel et ne pas délaisser le reste de la vulve, le clitoris n’est pas juste un bouton « ON » sur lequel on se jette avidement. Imaginez tout simplement une fille se jeter sur votre penis (si vous êtes un homme) et le sucer de la même manière, et vous verrez que ça n’est guère la méthode la plus excitante. Sachez inverser les rôles et témoigner à l’autre l’attention et l’implication que vous aimeriez qu’il/elle vous témoigne.
Etre à l’écoute de la partenaire, aussi bien son langage verbal que non-verbal, être patient-e, prendre son temps, se laisser guider
Ne pas avoir peur des odeurs et des fluides (salive, sueur…), ne pas utiliser que sa langue et ses lèvres mais aussi ses mains (pas forcément pour doigter ou stimuler les organes génitaux mais également pour toucher les cuisses, les hanches, les mains de sa partenaire)
Ne pas utiliser que sa langue et ses lèvres mais aussi ses mains, alterner différentes stimulations, expérimenter différents rythmes, etc, et être attentif-ve à ce qui fait le plus réagir l’autre… ne pas hésiter à demander à l’autre ce qu’elle aime!
Mordillez le clitoris, touchez les seins en même temps…
Il faut être vigoureux et doux à la fois, pas foncer la tête dans le tas
En douceur au debut, y aller comme si vous lechiez la plus délicieuse des glaces
Arrêtez d’être mous avec vos langues, c’est chiant. D’ailleurs j’aime pas les cunis. Rien de tel qu’un penis conjugué à des doigts.
Tourner autour du pot. Faut pas se jeter sur le clito, faut faire monter la tension ! Depuis les caresses des bras, jambes, cou, cuisses, seins, hanches, intérieur des cuisses, mont vénus, autour des lèvres externes, puis on se rapproche, ensuite on tourne, on va et vient, haut bas, gauche bas… Et surtout, y aller doucement ! Parce que si tu veux réussir de manière optimale, va falloir aller crescendo ! Et si ta partenaire est plutôt du genre à prendre son temps (on vous connaît !), l’énergie que tu peux mettre dans ta langue est pas infinie ! On travaille pas la langue, à la salle, hein ! Donc une montée, constante, avec des petites accélérations, et en variant les mouvements, parce qu’il faudrait pas qu’elle s’habitue la demoiselle ! Quand elle commence à accélérer les gémissements, à s’accrocher à tout ce qui traîne, à resserrer ses cuisse… c’est le sprint final. Tu veux être champion ? Fonce ! On accélère les mouvements, on donne tout ce qu’on a ! Quand t’as le sentiment qu’elle a eu son feu d’artifice (ou qu’elle te repousse la tête parce que l’hypersensibilité soudaine est arrivée), essuie toi les lèvres et va lui faire un bisou, normalement elle est heureuse 🙂
D’y aller doucement ^^
Lécher de haut en bas, de droite à gauche, aspirer de temps en temps mais pas trop fort, rentrer sa langue dans le vagin, y placer quelques doigts en même temps. Les bisous à l’intérieur des cuisses c’est oufff
Commencer par décrire l’alphabet avec le bout de la langue. Quand la « sauce » commence à monter introduire doucement un doigt puis deux. Si nécessaire trois mais ne pas abuser . Ne jamais arrêter d’écouter la respiration et le rythme de la compagne. Varier les rythmes pour correspondre à celui de la respiration. Ne pas oublier de synchroniser mouvements des doigts et de la langue. On ne maîtrise jamais complètement le rythme mais au bout d’un moment la pratique se fait partition et on peut réellement s’amuser. On ne « réussi »  pas tant que la compagne ne vous a pas attrapé les cheveux sous les vagues de plaisir. En cas « d’échec »  essayer de discuter avec la partenaire pour comprendre les attentes. Si elle refuse d’expliquer ce qu’elle veut, changer de partenaire sans aucun état d’âme : tout le monde n’est pas fait pour aller avec tout le monde.
Une bête de cunni, entraine toi sur le miroir hahaha
Etre attentif au plaisir de l’autre
Avoir envie de faire plaisir et être attentif aux réactions de sa partenaire
Comme si tu voulais lécher une très bonne glace, mais tout doucement, et écouter le kiff de l’autre pour préciser au bon moment
La succion!!!
Y aller doucement, lécher toutes les lèvres et aller dans tous les recoins, jouer avec le rythme et la pression, y mettre toute la bouche, la langue, jouer avec tout, mettre la langue jusqu’au vagin, explorer… ne surtout pas rester fixé au même endroit en allant super vite, c’est horrible
Doigtez en même temps Messieurs !
Ne pas se concentrer seulement sur le sexe. Si si. Utiliser les mains, qui caressent les cuisses, le ventre, saisissent la chaire… faire des pauses et s’attarder sur ‘lintérieur des cuisses, en léchant, caressant, soufflant (si si).
Je dirai : »Tout doux bijou ! »
Dessines les lettres de l’alphabet du bout de la langue
Varier la quantité de salive, varier la pression de la langue sur le clito
Je ne suis pas une grande fan mais un truc important, y aller doucement et ne pas appuyer trop fort avec la langue. C’est sensible et ça peut vite être douloureux
Avec douceur
Savoir gérer le rythme c’est important et ne pas  commencer rapidement. Et insérer un doigts dans le vagin en même temps c’est encore mieux
Rase toi avant quand même 😉
Écoute ta partenaire et laisse la te guider ! No way: y aller en mode marteau piqueur
Déja connaitre l’anatomie et être à l’écoute des réactions corporelles, ensuite un subtil mélange de douceur et de légère brutalité. Etre gourmand en ne pas se contenter d’un point, ou d’une zone
Commencer par faire des caresses tout en haut des cuisses un peu vers l’arrière et sentir les frissons de la personne pour savoir exactement où ça procure le plus de plaisir.
Délicatesse, pas besoin d’une grosse langue de veau : c’est petit et sensible
C’est bien de fumer un join avant pour se relaxer et devenir plus sensuel durant le cunni 😀
Faire des 8 avec la langue, retirer la peau par dessus atteindre le clito, et penser au glaçon
Y aller progressivement, quitte à y passer du temps, mais ne pas avoir froid aux yeux pour finir en mode « bestial » avec une langue hyper active
Avec les doigts 😉
Commencer par le contour, viser le clitoris, pénétrer avec la langue et se servir aussi de son nez!
Écouter sa partenaire ne pas aller trop vite ou trop fort dès le début car cela peut rapidement faire mal. Pour faire monter l’excitation il est préférable d’avoir des mouvements plus lents, même garder sa langue quasiment immobile au début ça peut être excitant. Et dans mon cas j’aime que la langue soit molle, et je préfère plutôt de petites succions que de grands coups de langue ! Et lorsqu’on sent que la femme est sur le point de jouir continuer ce que l’on est en train de faire et ne surtout pas changer de mouvement ! Ça peut tout faire retomber.
Etre à l’écoute de sa partenaire, ne pas utiliser les dents, varier les vitesse et se servir un p’tit peu de ses doigts
Aller doucement
Toucher sa partenaire aussi avec ses mains au niveau des seins par exemple, lécher lentement pour faire monter la pression, embrasser, caresser puis y aller plus intensément en enfonçant bien la langue 😜
Ne pas sauter sur elle mais la savourer (carasses, bisous a l’interieur des cuisses, lui faire sentir notre souffle sur son sexe) avant de consommer son joli fruit
Je n’aime pas ça donc les conseils vont être dur à donner mais je dirais une lenteur appuyée, déplacement en va-et-vint sur toute la vulve, du clito au vagin
Aller tout doucement en départ, juste effleurer puis aller crescendo 🙂
Prendre son temps
Travailler le clitoris, alterner les mouvements de langue, utiliser un doigt, ne pas délaisser les lèvres
Être prêt à avoir mal à la langue et y aller avec les deux mains en plus de la bouche
Muscle toi la langue.
DE LA PATIENCE !
Pas concerné, je ne suce que des bites!
Mettre toute la langue à plat et bien baver 😍
Lécher et essayer d’introduire sauvagement la langue
Pas trop vite. Le bon dosage! Ma chatte n’est pas une gamelle d’eau pour chien!
Écouter la fille
Mdr la question me fait rire j’ai pas de réponse
Messieurs arrêtez de mettre les dents !
Tornado
De la patience, de l’amour et surtout, surmonter sa douleur (parce que oui, putain que ca fait mal à la langue le lendemain ^^)
Faire des petits cercles
Si tu ne sais pas faire abstiens-toi et surtout arrête de baver comme un ouf genre c’est moi qui mouille ….
Pose ta langue et envoie tout
Prendre son temps, les mouvements lents sont agréables et si vous pouvez jouer avec un glaçon en plus ! Ca sera sûrement le jackpot
Penser à ravaler sa salive, ne pas utiliser que la langue mais toute la bouche et s’aider de ses doigts
Prendre le temps d’explorer tout autour, avoir un toucher le plus délicat possible et augmenter la vitesse et la pression très progressivement. Ne pas hésiter à poser des questions à la principale intéressée avant ou après.
Ne pas appuyer trop fort
Mon/ma partenaire y va crescendo avec beaucoup d’excitation, puis se concentre à fond sur le clito. Apparemment il essaie de le faire ressortir (sans faire mal haha) pour ensuite s’éclater!
RER: rapidité, endurance, régularité. Ne rien lacher jusqu’à l’orgasme, tout donner même si vous avez une crampe buccale! Attention de ne pas trop appuyer et de ne pas rester fixer que sur le clito, il faut aussi penser aux petits lèvres et au vagin.
Caresser le clitoris de manière circulaire puis lorsque la fille mouille descendre et mettre des doigts puis remonter sur les lèvres et le clitoris. Puis continuer à caresser de manière plus intense et vive. Continuer ces aller-retours sans avoir peur de mettre la bouche et d’embrasser les cuisses et les hanches.
Patience et communication
Prendre le temps, ne pas varier trop vite de technique, et ne pas oublier ses mains !
Pas de dent. Pas de langue trop contractée. Pas trop de salive. Un peu de dynamisme et d’imagination.
Fait le comme t’aime que l’on te le fasse
Je n’ai jamais fait de cuni, mais j’aime qu’on me touche ailleurs en même temps, qu’on m’aggripe les jambes ou qu’on me touche les seins, des trucs comme ça
Langue souple mais pas trop
Il faut titiller le clitoris de manière douce, faut pas aller trop vite. Le lecher, le mordiller. Faut savoir écouter les gémissements de la femme pour savoir s’il faut accélérer ou pas. Mais faut pas être sauvage. C’est fin ça se mange sans faim.
Suivez pas les conseils sur internet DEMANDEZ/OBSERVEZ vous ferez mieux la prochaine fois
Y mettre du coeur, être attentif aux réactions et au corps de la personne qui reçoit le cunni pour lui donner un maximum de plaisir
Ne pas aller trop vite, ne pas hésiter à faire monter le plaisir plutôt que d’y aller franco…
Pas de barbe !!!!
Ne pas y aller trop vite, et ne pas oublier le reste du corps avec ses mains libres
Les DOIGTS en même temps en va-et-vient , la langue sur le clito en rythme rapide et régulier
Non concerné
S’y prendre très doucement au début. Tourner autour du pot pour faire monter l’envie. Embrasser les cuisses, les zones érogènes autour. Accélérer le rythme petit à petit, tout en prenant son temps. Entrer les doigts dans le vagin pour faire venir l’orgasme.
Un clitoris c’est pas un plat de spaghettis que tu dois manger sans couverts. Ça demande un peu plus de précision.
Y mettre un doigt ou 2 avec
Comme si tu voulais lécher une très bonne glace, mais tout doucement, et écouter le kiff de l’autre pour préciser au bon moment
Éviter d’y aller comme un taré et de « bouffer la chatte » de manière agressive et en mode machine à laver. Ça doit être doux, sensuel et crescendo en intensité d’après moi.
Analyser les réactions de la femme. Vaut mieux trop lentement que trop rapide !
Perso j’y vais au feeling mais j’écoute ce qu’elle me dit.
Faire l’alphabet avec sa langue
Bien appuyer avec sa langue sur le clitoris, et ne pas aller trop vite, s’aider de ses doigts.
Alterner les rotations, mouvements, pressions sur le clitoris et jouer avec les doigts, les mains (doigter, caresser les seins…) et mettre de la sensualité
Ecoute ta meuf
Sentir vibrer la fille et surfer sur son plaisir
Prendre son temps, jouer avec sa partenaire et la stimuler de plusieurs manières en même temps.
Gober le clito
Écoute ta partenaire !
L’écoute du corps de l’autre… mais c’est pas valable que pour le cunni ! Je laisse cette question aux dames qui seront bien plus précises !
Pour un cunnilingus endiablé, il faut tout d’abord caresser doucement le sexe de la partenaire, qu’elle soit vêtue (prenons ce cas) ou non. J’aime me mettre à genoux face à elle, assise sur un fauteuil ou sur le lit – cela vient peut-être d’un désir de soumission ou du moins de montrer qu’elle a le pouvoir sur moi, qui sait. Ensuite, lorsqu’elle commence à mouiller, je lui écarte la culotte pour titiller tout d’abord le clitoris externe, puis pénétrant doucement un doigt dans son sexe, tout en lui embrassant les cuisses, en lui lapant de ma langue son organe sexuel. Mes mains se baladent sur son corps, palpant ces seins, passant mes bras dans son dos, jouant avec tout son corps, lui tenant les mains, lui approchant mes doigts de la bouche pour qu’elle goûte à ce qui me délecte. J’y insère ensuite deux doigts, tout en lui tenant et serrant de mon autre main une de ses fesses. Je lui frotte l’anus, et parfois, lorsqu’il y a une envie réciproque, j’y insère le début d’un de mes doigts après lui avoir lécher l’anus.
Avec ma langue, je joue avec son clitoris, tantôt simplement en lui léchant la totalité du sexe, tantôt en l’insérant dans son vagin. Je lui l’embrasse avec passion, en la regardant de temps en temps.
Il faut tirer un peu le ventre vers le haut, pour faire bien apparaitre le clito, être à l’écoute de la fille, lui demander de me guider si ça ne marche pas bien. Les doigts, pourquoi pas mais pas obligatoire. Essayer dans differentes positions (fille sur le dos, fille à 4 pattes etc) le 69 est pas mal aussi. Comme pour la fellation, ça ne doit pas être mécanique, c’est une histoire d’écoute, de la respiration, des contractions de l’autre etc. Ce n’est pas juste s’occuper du clito (avec langue ou doigts d’ailleurs), et c’est vraiment au cas par cas.
Savoir où est LE CLITO !
Même conseil que pour la fellation : demander à sa partenaire ! Certaines aiment qu’on se concentre uniquement sur le clitoris, d’autres partout, avec ou sans les doigts, plus ou moins fort. Chaque femme est différente et on n’aime pas forcément toutes la même chose !
Être a l’écoute de la partenaire, voir quand elle frémit. C’est à ce moment là qu’elle va jouir. Jouer avec cette zone, ne surtout pas rester sur le clito, y faire des allers-retours, tourner autour, le sucer… et quand on voit que la tension est à son comble, qu’elle est toute mouillée, il faut donner tout ce qu’on a pour qu’elle s’abandonne a l’orgasme.
Arrêtez de mettre votre langue tout au fond du vagin !! Concentrez-vous sur le clitoris, avec un petit massage au doigt juste à l’entrée du vagin. Sans les dents ! Et le clito n’est pas fragile, vous pouvez donner de la langue. Par contre, dès que la fille jouit, on s’en va, parce qu’après ça fait mal…
Être à l’écoute de sa partenaire, attentif à ses réactions. Savoir se laisser guider si elle le souhaite.
Prendre son temps, la faire languir ne rendra le moment que meilleur..
J’sais pas. Mettre toute la langue dedans plutôt que le bout.
Varier le rythme de la langue et être attentif au partenaire
Y aller DOUCEMENT ! Et de manière régulière, en accélérant ou ralentissement le rythme de manière sensuelle. Jouer avec le clitoris mais ne pas oublier ses alentours et exercer avec la langue une pression (pression qui joue autant que la caresse). C’est grâce à la pression et le rythme qui s’accélère au fur et à mesure que je jouis.
Ecoutez et amusez-vous !
Être à l’écoute de sa partenaire et de ses réactions, la subtilité vaut mieux que reproduire un porno, chaque femme est différente
Prendre son temps
J’aime pas
Prendre le temps, ne pas appuyer trop fort dés le début, tourner autour du clito, changer de rythme et réussir à se caler sur les sensations que la personne a
Se concentrer sur la personne qui le reçoit
!!!!!!!!!
Autour puis sur le bouton 🙂
DEMANDEZ A VOTRE PARTENAIRE BORDEL.
Arrêtez de croire que vous savez, que vous avez LA technique. Ecoutez son corps, soyez à l’affut des signes / réactions.
Bon sinon y a quand même des conseils de bon sens :
– C’est pas l’entrée du vagin qu’il faut lêcher / sucer, c’est le clito
– Restez sur le clito bordel, ça sert à rien d’y passer 3 secondes toutes les 2 minutes
– Arrêtez de changer de techniques / mouvements toutes les 30 secondes, you need to be STEADY
– Ah et puis vous avez des mains en + de votre langue, servez-vous en !
S’assurer de l’envie de sa partenaire, écouter sa respiration, prendre le rythme, sentir ses mouvements pour les suivre, faire languir, varier (un peu) les zones, ne pas chercher à enfoncer trente centimètres de langue, varier les rythmes, surprendre (un peu), être patient (un bon cunni ça peut prendre du temps)
Défoule toi
Doucement, circulairement mais sûrement.
Ne surtout pas s’arrêter !
Mettre des doigts en même temps
Varier les techniques, l’intensité, et écouter les gémissements de sa partenaire
Bien savoir où aller, doucement puis augmenter avant le moment fatidique, et utiliser les doigts en meme temps
Utiliser son nez en plus de sa bouche, le cartilage contre le clitoris.
Les seins BORDEL, serieusement, les changements de rythme marchent bien
Prendre son temps, être à l’écoute de l’autre, de sa respiration…et être très amoureuse (ou amoureux…)
Ne pas faire la machine à laver, trouver les bons spots, toussa toussa
Plus haut ! Encore plus haut. Lààà !
Et par pitié, arrêtez de foutre votre langue dans le vagin. Vous avez des doigts pour ça 😉
Je dis pas….Se brosser les dents
Mordiller le clitoris de Madame pas trop fort, ni trop doux. L’occasion d’avoir le son et l’image.
Messieurs, utilisez vos mains aussi !!
Etre patient expérimenté voir ce qui la fait vibrer
Premièrement arrêter de lécher comme un chien ferait pour boire dans sa gamelle… être à l’écoute du corps de l’autre et aimer le faire, quand on aime le faire cela change ABSOLUMENT tout niveau pratique
Ne pas rester QUE sur le clitoris et ne pas appuyer trop fort
Le clitoooo visez le clito bordel. Et de la tendresse, ca se mâche pas
Prendre le temps d’écouter et de sentir l’autre, toujours.
Ne pas aller trop vite, ni trop lentement, utiliser sa langue comme ses doigts, alterner ce qu’on nous fait, toucher les cuisses les seins les hanches… Prendre possession de notre corps tout simplement, et de la manière la plus sensuelle possible. Et surtout, ne pas s’arrêter quand la fille le demande.
Ecouter sa partenaire, prendre son temps, alterner entre lécher et aspirer…
Faire l’alphabet avec sa langue
Prendre son temps, ne pas chercher a déplacer sa langue comme un taré. Meme si l’ensemble reste une zone érogène et qu’il ne faut pas se concentrer seulement sur le clitoris, ça reste quand meme l’endroit qu’il faut privilégier… Je n’aime pas quand un garçon insère sa langue dans mon vagin, c’est parfois sexy mais ca n’est pas ideal. voila voila…
J’aime pas ça donc j’ai pas de conseils 🙁
Utiliser ses doigts et couvrir l’espace ^^
Effleurer avec une pression profonde
Bien tenir la tête de son partenaire pour le guider
Ecouter sa partenaire. Et que la partenaire communique !
J’utilise la langue et mes doigts pour le combo breaker, je change de mouvements de langue assez souvent, mais surtout j’aime bien « coincer » le clito entre mes dents du bonheur, ça a toujours bien marché !
Y aller vraiment progressivement surtout au début et bien mouiller et faire mouiller !!!
Varier les plaisir et pas hésiter à sucer le clitoris
Ne pas se focaliser sur un seul point… notamment la partie émergée du clitoris. Toute la vulve est sensible.
Essayer, alterner les rythmes et la pression de la langue
Etre attentif à la sensibilité de la fille. Parfois plus y va fort moins c’est bon. Et éviter les doigts comme dans les films porno qui bougent très vite. Ca fait juste mal. Et ne pas oublier le rester du corps parce que les femmes ca ne se chauffent pas instantanément dès que tu vas à l’endroit fatidique
Qu’il faut prendre son temps. C’est pas en une fois et en se donnant des crampes qu’on va « réussir ». C’est du temps, de l’énergie, de la volonté, c’est apprendre à connaître et détendre sa partenaire, à lâcher prise, lâcher la pression, et surtout beaucoup d’écoute.
Langue souple
Ne pas se contenter de sa langue et utiliser ses doigts!
Y prendre plaisir
Se muscler la langue / Jouer sur la vitesse et le type de stimulation (ajouter 1 ou 2 doigts ça aide toujours un peu)
Prendre son temps et être à l’écoute de son partenaire.
Se raser la barbe !
Y aller doucement
Jouer aussi et doucement avec le clito !
Ecouter sa partenaire !
Être à l’écoute et se faire plaisir
Bonbon a la menthe, changement de rythme
Communiquer avec sa partenaire pour savoir ses désirs, ne pas confondre clitoris avec chewing gum
Prendre son temps et se laisser guider si besoin
Avoir envie d’en faire un
Doux et très humide
La tornade de la langue
Je ne pense pas qu’il y ait de recette miracle. A mon sens, l’important est de communiquer avec sa partenaire, de savoir ce qui lui plaît, ce qu’elle aime moins, se laisser guider. C’est une question de goût, de préférence. Une « bête de cunni » le sera peut-être pour une personne mais pas pour une autre, ça dépend de chacun
Étant gay 🤣🤣
Pour faire un bon cunni il faut déjà l’envie ! & de la douceur, de la souplesse, des mouvements de la langue, et de l’irrégularité parce que la monotonie c’est ennuyant
Être BG déjà ça aide, parce que voir un gros poux sucer son entrejambe c’est moyen. Ensuite doigter en même temps ! Et surtout ne pas faire mal, toujours demander qu’est-ce que la femme aime, car nous sommes toutes différentes. Enfin, je ne sais pas si c’est uniquement moi, mais je ne suis sensible UNIQUEMENT sur l’extérieur du clitoris, le reste, c’est zéro sensation, trou noir complet ! Je sens même pas vraiment qu’on me touche.
1/ ne pas avoir de cheveux sur la langue
2/ avoir une barbe soyeuse
3/ s’arrêter quand t’en as jusqu’au menton
4/ alterner entre le rythme d’eminem et de doc gynéco
Manger une belle couille de mamouth et ensuite lui lecher bien vénère
D’en avoir vraiment envie et d’être a l’écoute des réactions du corps
Qu’elle dise ce qu’elle veut et l’écouter. Mais avant tout le faire par envie, rien de pire qu’un cunni forcé.
Soyez léger et doux
Demander à sa partenaire comment elle les aime
En un mot? L’alphabet. Reproduire avec la langue les lettres en majuscule. Hmmm
Le clito ! Et que la personne ne bave pas. Je suis pas une glace merde
Écouter sa partenaire, ne pas hésiter à lui poser des questions plutôt que de penser qu’on sait tout sur tout, prendre conscience que toutes les femmes ne sont pas pareilles !
Comprendre l’autre, et écouter regarder le corps les réactions
Ne pas se servir uniquement du bout de la langue mais compter aussi sur le plat de la langue !
Varier le tempo et ne pas se focaliser à un seul endroit
Prendre son temps être attentif
Ne pas mettre les doigts comme un enfant qui joue à la pâte à modeler. Embrasser le cou, faire monter la tension sexuelle en descendant petit à petit, embrasser les cuisses et remonter jusqu’au clitoris. Lécher très lentement pour commencer et accélérer la cadence petit à petit. Effet garanti
Être attentif aux réactions de sa partenaire
Ce n’est pas qu’une question de langue mais aussi de succion avec les lèvres
Être à l’écoute des sensations de la fille avec qui tu es, ne pas hésiter à utiliser plus que sa langue, le cunni est un tout, il faut que ce soit une osmose totale avec son partenaire.
Être endurant et alterner entre mordille ment et léchage
Ne pas y aller comme un malade, c’est pas un joystick. Trouver d’abord le point exact où les nerfs apportent le plus de plaisir puis se concentrer dessus en mouvements circulaires en appuyant un peu (pas trop!). Ne pas aller trop vite pour laisser la fille ressentir le plaisir et le laisser monter. Il faut être sensible aux réactions de sa partenaire pour savoir quoi faire. Puis insérer ses doigts dans le vagin tout en continuant le cunni.
D’écouter son/sa partenaire. C’est le plus important, chaque personne est différente. Pour savoir ce qui plaît, le mieux est de dessiner l’alphabet avec sa langue et voir quelle(s) « lettre(s) » font le plus d’effet.
De la passion
Il faut alterner la rapidité et la douceur, le mordillement, le souffle …
Être attentif aux réactions de la partenaire, être dans le moment, oser
Ne pas chercher à faire un bête de cunni. Être modeste et à l’écoute de l’autre.
Y aller en douceur au début, ballader la langue, puis se concentrer de plus en plus sur le clito et aller de plus en plus vite
C’est une question d’émotion pour moi
Ne pas trop baver
Ne pas allez trop vite & trop fort. C’est terrible..
Ne pas hésiter à mouiller et à jouer de la langue bien profondement
Langue sur le clitoris et danse pour me faire danser !
Ne pas prendre le clitoris pour un bouton sur lequel on s’acharne
Sattarder sur toute la zone et pas que le clito
C’est quoi ce truc ?!
Stimuler en même temps avec les doigts
Purée les hommes!!! Arrêtez d’appuyer comme des malades!!! C’est un organe super méga sensible… pas la peine d’en faire des tonnes!!! Du bout de la langue c’est largement suffisant
Il vaut mieux se raser la barbe
Faire l’horloge folle avec le bout de la langue et lécher l’intérieur de la cuisse à côté du vagin
Y aller ni trop fort, ni trop doucement, commencer par l’entre-cuisse, et terminer ensuite avec des petits coups de langue sur le clitoris.
Ne jamais décrocher sa langue trop longtemps. Écouter. Se laisser aller à l’excitation. Ne jamais jouer la même partition, créer des variations et des ruptures, mais ne jamais s’arrêter. Caresser. Embrasser. Mordre (gentiment). Et si jamais ça dure longtemps : s’attendre aux courbatures de langue.
Y aller à fond et avoir la bouche bien humide
De prendre son temps
N’utilisez pas que la langue
Le faire au feeling et ressentir ce qui donne du plaisir à notre partenaire. Ça varie d’une femme à l’autre et même d’un jour à l’autre parfois.
Suivre les réactions de la fille qui vous guidera
Gauche droite sur le clito
De ne pas trop rester sur le clito et penser à mettre la langue dans le trou lol
Prendre son temps, y aller doucement, varier les mouvements et les sensations
Je n’en ai jamais fait mais le mieux est d’écouter la partenaire
Qu’il ne dure pas des heures non plus et un bon doigté qui l’accompagne
Avoir une langue musclée
Je sais pas trop, c’est au feeling ces trucs là, selon la réaction de la femme
Ne pas se la jouer serpent à sonnette !
Bien stimuler le clito, lentement, puis plus vite. Humidifier son doigt avant pénétration. Stimuler point G + clitoris
Prendre du plaisir à le faire et écouter son partenaire
Doucement
Mordiller le clitoris, 7e ciel immédiat haha
De ne pas y aller trop doucement (insupportable d’avoir l’impression d’avoir un mollusque entre les jambes) ou trop vite, ça fait mal.
Surtout, ne pas hésiter à communiquer et à dire quand on prend du plaisir ou comment on en prend, ne pas hésiter à guider.
Avoir une langue très souple, alterner les mouvements, parfois doux, puis très intenses. Jouer également avec les mains en caressant le ventre de la femme.
Amuse-toi avec ta langue partout… et beaucoup de salive…
Ne pas hésiter à parler à la personne à qui on fait le cunni, communiquer avec elle pendant l’acte…
Un petit doigt dans les fesses
Bouffe le clito et n’arrete surtout pas
Kiffe
Etre a l’aise
Ne pas avoir peur 😂
Bien lécher fermement le clitoris
Écouter sa partenaire
En avoir vraiment envie. Installer un rituel pour se faire plaisir et prendre son temps, en embrassant le sexe de sa partenaire ou en caressant ses cuisses avec ses joues, et puis bien appuyer avec sa langue pour stimuler un maximum.
L’envie de le faire. Ne pas baver comme un chien. Savoir où se situe le clitoris.
Savoir varier la pression et être à l’écoute de sa partenaire.
Déjà, c’est pas Médor qui lèche ta meuf, c’est toi. Donc évite les gros coups de langue *slurp slurp*… Sérieux, c’est pas un magnum chocolat la dame. Explore ! Le clitoris c’est super, mais il va pas fondre, tu peux y retourner plus tard… Passe ta langue un peu partout, suçotte ses lèvres, embrasse l’intérieur de ses cuisses, fais naître le désir lentement pour que -quand tu iras vraiment au fond des choses- ce soit l’apothéose ! Et puis je vais même te dire un truc, en plus de ta langue, t’as 10 doigts ma gueule.

Y a pas de règle universelle, c’est ta partenaire qui sait le mieux. Certaines aime une langue dur, d’autre préféreront de petits coups de langue délicats, des petits cercles… Tout le plaisir est là, apprendre a la connaitre, a lui faire du bien. C’est en vous apprivoisant qu’ensemble, vous deviendrez unique au monde. Comme disait le renard dans le petit prince (probablement un super coup) « Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à 100.000 renards. Mais si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. »

Ecoute pas un mec derrière son clavier, sors, couche et muscle toi la langue ;p

Ne pas y aller comme un sauvage, c’est fragile ! Et ne pas se forcer si on n’a pas envie. Mais vraiment, y aller mollo au début sinon ça peut faire mal, et aussi s’arrêter et reprendre, la frustration fonctionne hyper bien.
Varier la vitesse et la force avec laquelle on utilise la langue
Etre lent(e). Puis accélérer. Ralentir.
Sinon faire l’alphabet en léchant
Faire un cunni comme si on embrasserait quelqu’un langoureusement 🙂
Écouter sa partenaire
Ne pas prendre un vagin pour une glace
L’alphabet c’est le top ! De A à Z avec la langue tkt ! (C’est sérieux 😉
Regarde du porno lesbien
Prendre le temps, mais sinon dur à expliquer
Utiliser toute sa bouche
Être à l’écoute de sa partenaire
Pourquoi pas sucer des glaçons avant de le faire.
Oser, y mettre de la force et de l’envie, varier les intensités, et utiliser les doigts parfois, et le souffle !
Tourner la langue à l’envers des aiguilles d’une montre
Petit coup de langue rapide et puis doux
Ne pas être brusque
Quand tu commences à t’ennuyer et que ça fait plus d’une minute qu’elle n’a pas eu d’orgasme, fais des formes avec ta langue, ça fera passer le temps, et en vrai… C’est marrant.
Doucement !
Déjà les préliminaires sont hyper importants. Ils permettent de faire monter la chaleur chez la femme en touchant ses points sensibles. Puis commencer doucement en faisant de petits cercles avec la langue puis aller de plus en plus vite en mordillant légèrement le clito . En même temps pénétrer la femme avec deux doigts et faire de petits cercles au niveau du point G.
Tâter le petit bout avec ton finger
Écoute ta partenaire et regarde-la
Toujours garder la langue molle
Mets-y du coeur c’est ton meilleur repas
Demander à sa partenaire ce qu’elle aime !!!
Langue d’or
D’abord comprendre les préférences de sa partenaire, jouer avec le clito, être vigoureux/rapide sans appuyer comme une brute et ne pas oublier de caresser le reste du corps avec sa main libre (cuisse, ventre, sein…)
Aucune idée. Ça me paraît très difficile. Les cunnis que j’ai reçu n’étaient jamais ouf. Agréable mais sans plus. Ceux que j’ai donné… avaient l’air d’être appréciés, mais pas orgasmiques non plus. Mon conseil serait déjà d’en avoir envie (et pas le faire pour faire plaisir). Et de faire à l’instinct.
J’ai découvert la masturbation…grâce à mon premier copain (tristesse). Quelques jours après, j’ai essayé pour la première fois seule avec…un coton tige ! Haha ! Ça a bien marché, mais c’est un peu irritant 😉
Je l’ai eu fais 24 fois en une journée!
La première fois que j’allais avoir un orgasme je me suis arrêté avant car je sentais que j’allais uriner. Je me suis dit que j’allais continuer et dénoncer le chien s’il y avait du pipi. Ce fut très intense et il m’a fallu quelques secondes pour savoir ce qui m’était arrivé.
J’avais 4 ans, je ne savais pas ce que c’était et ma mère m’a surprise.
J’ai fait un cours pour apprendre à éjaculer, comment faire avec mon vagin, etc. Je n’arrive presque jamais à le faire, mais mes orgasmes durent plus longtemps. Du coup je réessaye à chaque fois.
La fois où j’ai surpris quatre gamines en train de se masturber en cercle dans leur piaule en colonie de vacance. Rien de méchant, ça a juste permis d’ouvrir une conversation très intéressante sur la sexualité et l’intimité avec elles pour éviter qu’elles ne récidivent. Je suis encore surpris d’avoir réussi à garder mon calme en entrant (l’éclat de rire est heureusement resté coincé entre mes dents !).
Je me suis déjà masturbée sur mon lieu de travail 😥
Le vibromasseur se fatigue jamais…
Plus je fais l’amour souvent, plus j’ai envie de me masturber le reste du temps! Et inversement. La libido appelle la libido!
Avec mon ex à l’époque, en relation à distance, on skypait souvent, et ça dérapait toujours vers un sex skype. Chacun se masturbait de son côté. C’était dans la nuit, et il faut croire que le son était trop fort, mon père a entendu que je ne dormais pas et est entré dans ma chambre à ce moment là… Malaise… On n’en a jamais parlé, peut-être qu’il a oublié, et c’est pas plus mal 🙂
Je me masturbe toujours en pensant au même homme avec qui le sexe était génial. Je visualise les moments qu’on a partagé et je peux même jouir uniquement par la pensée quand l’excitation est au maximum.
Mes premières fois était avec le fidèle jet de douche. Rien de mieux pour débuter!
Je l’ai découvert plutôt jeune (adolescence) donc ça m’a permis de mieux me connaître et d’avoir plus de plaisir quand j’ai eu mes premiers rapports
Avec le jet d’eau du bain, qui est doux et large, la jouissance vient lentement. Quand elle est la, c’est puissant et long!
Une après-midi où j’étais seule à la maison et très excitée, j’ai regardé un porno sur le canapé et atteint l’orgasme plusieurs fois avec les mains, mais ça ne me suffisait pas. Je n’aime pas trop la pénétration avec les doigts, et j’avais envie d’une vraie pénétration alors j’ai cherché partout dans la maison des objets qui pouvait faire l’affaire. Après avoir essayé un ustensile dans la cuisine et une carotte (mauvaise idée si c’est au frais ahaha), je suis allée prendre un préservatif dans ma chambre, que j’ai rempli de coton au bout pour imiter la forme d’un gland, puis j’ai introduit la pointe de ma brosse à cheveux dans le préservatif. Très bizarre mais c’était plutôt agréable, surtout mon excitation. Mais je ferrai très attention si je devais le refaire j’ai eu peur que la partie avec le coton reste coincée ahaha
J’ai commencé la masturbation à l’âge de 7-8 ans.
Pour moi, le porno ne marche pas du tout pour m’exciter, c’est plus les bouquins et poèmes érotiques.
La première fois j’étais très jeune; c’était pendant une soirée pyjama avec ma meilleure copine, et je me suis frotté sur mon lit!
Je l’ai découvert tard après avoir déjà eu plusieurs petit copains et relations sexuelles et j’ai pu découvrir mon plaisir ainsi. Je n’ai toujours pas réussi à atteindre l’orgasme avec un ou une partenaire. Mais depuis la masturbation j’arrive à avoir plus de plaisir pendant le sexe, avant c’était très discret et très rare.
Love my right hand ❤
J’ai surpris mon ex-copine en train de se masturber avec une copine a elle… Et ça a finit que j’ai participé 🙂 😍
Je suis femme fontaine, donc très souvent tout doit être lavé, la couverture, les draps, etc ….
Grâce à la masturbation je me suis rendue compte que j’étais femme fontaine. À présent je fais des lacs dans mon lit et gicle avec plaisir sur le corps de mon copain. Bon y a le changement des draps après, mais le jeu en vaut la chandelle!
Une folle histoire avec un amant qui m’a fait découvrir l’anal. Sans faire de dessin, j’ai son sexe dans mon anus, un sextoy dans mon vagin….quand soudain l’orgasme arrive et là tellement le plaisir était ENORME, aucun son n’a pu sortir de ma bouche: le souffle coupé! A tester sans modération!!! 😉
J’ai découvert qu’on pouvait se masturber soi même qu’à 19ans… c’est scandaleux qu’on ne parle jamais de la masturbation féminine.
Quand j’était plus jeune j’avais honte de me masturber aussi souvent. Et plus tard j’ai compris que je voulais seulement me connaître. Étant lesbienne, ca m’a pas mal aidé à comprendre le corps féminin, et savoir ce qui allait me procurer du plaisir ou non 🙂
Je crois que j’ai commencé vers l’âge de 10-11 ans sans trop savoir ce que je faisais. Je me masturbe depuis cet âge la sans jamais aucune interruption mis à part suite à un accident de voiture. Après mon opérations, je faisais des insomnies pendant des mois, le seul remède pour m’endormir était la masturbation devant le porno. J’ai du mal à atteindre l’orgasme avec un homme, il n’est pas rare qu’une fois qu’il est dans la douche je me masturbe. Je conseille au homme d’utiliser des sextoy avec leur copine et de ne pas se sentir frustrer ou gêner, c’est dingue vous verrez!
Mon dieu que c’est bon =D
Une fois j’avais rien à faire au travail, j’avais trés envie de mon copain. Pour satisfaire mon désir je me suis masturbée dans mon bureau!
Les œufs japonais 👍🏼👍🏼👍🏼
Un jour je vais sur un site porno, je regarde mon film, fume mon ****, et m’occupe de moi. En fermant la page je me rends compte qu’il y avait un onglet restant, c’était une femme en vidéo en train de se toucher. Je regarde de plus près et je me rends compte que ça fait 15min qu’elle me parle et essaye de me chauffer alors que moi je regardais mon film. Sur le moment j’ai ressentie beaucoup de honte alors qu’avec le recul c’est juste une « pro » qui a regardé ma tête pendant que je me touchais. Pourquoi ai-je eu honte à ce point ?
Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’avoir envie de me masturber alors que je dors avec une amie et qu’elle est endormie, et mon envie est telle que je ne peux pas me retenir, mais je fais ça en toute discrétion (contrairement à quand je suis toute seule chez moi).
Au début j’avais vraiment honte de faire ça, mais c’est mon copain qui a réussit à me déculpabiliser! comme quoi, ce ne sont pas tous des machos 😉
Quand ça me prend un peu random… Je suis triste de ne pas pouvoir y répondre. Et au bout d’un moment ça ne me fait plus rien donc je dois trouver autre chose, et ainsi de suite 😀
Je me suis déjà masturbé alors qu’une amie dormait à coté de moi.
Je préfère me masturber que faire l’amour.
J’adore me masturber au bureau et encore plus devant un collègue! 😉
Autant je peux rester plusieurs jours sans me masturber, autant si j’ai un rapport avec quelqu’un, je dois également me masturber plus tard dans la journée/soirée.
J’ai été très étonnée le jour où j’ai vu que j’étais illimitée, je crois que je pourrais en avoir 30 sans en avoir marre!
Le moment où mon voisin m’a regardé me masturber, du début, à la fin…
Il m’est arrivé d’avoir un orgasme en mode femme fontaine (ça ne m’étais jamais arrivé et ça ne s’est jamais reproduit). J’étais à vrai dire un peu perplexe face à cette réaction de mon corps à ce moment là.
Le meilleur solo orgasme que j’ai jamais eue était dans les toilettes du Sex Museum de Barcelone.
Quand j’ai commencé à me toucher je ne savais même pas ce que c’était. Du coup, je me suis déjà touchée en cours, en primaire, innocente!
Il m’est arrivé d’essayer mais c’est plus fort que moi, je ne peux pas.
L’avoir fait pendant le questionnaire.
Une masturbation avec un doigt dans l’anus qui dégénère… Très excitant, mais resultat: obligé de jeter les draps…
C’est un vrai plaisir de se regarder se masturber mutuellement entre conjoint, ça serait dommage de ne pas en profiter.
Me masturber alors que mon ex était juste à côté de moi en train de dormir. Le fait de le faire sans devoir se faire prendre était très excitant!
je pensais que j’étais seulement vaginale lorsque j’ai découvert un vibro au top niveau pour un orgasme clitoridien.
A mon goût, la masturbation féminine est un sujet encore bien trop tabou.
j’ai toujours du mal à me masturber quand y a mon copain à côté… Je trouve ça très étrange et ça a tendance à me mettre mal à l’aise bizarement…
Première éjactulation féminine en me masturbant au téléphone avec mon copain. Plutôt sympa!
J’ai découvert que je suis une femme fontaine en ayant un gros orgasme avec mon vibro.
Je me suis masturbé dans l’avion, en conduisant, au boulot, et pleins d’autres endroits… Je suis une femme.
J’aime « préparer » ma masturbation, me mettre en lingerie, me maquiller, prendre des selfies coquins. Peut-être un tripe égocentrique? J’en sais rien, mais ça m’excite!
Il y a bien la première fois où j’ai eu une « éjac féminine ». J’étais avec mon vibro habituel, et s’est arrivé d’un coup, j’ai été hyper surprise. J’ai commencé par paniquer en mode « oh non c’est pas vrai que je me suis faite pipi dessus », mais après quelques recherches j’ai compris que non, tout allait bien haha. A l’époque, j’étais célibataire. Quand j’ai rencontré mon nouveau mec, je lui en ai parlé et lui a trouvé comment le provoquer presque systématiquement. C’est génial, mais c’est un véritable enfer pour mes draps 😀
Quand je suis seule chez moi j’aime m’entendre jouir petit à petit et faire du bruit, c’est sincère envers moi-même et mon ressenti, et ça m’excite.
Je me sens très libre sur ce sujet. J’ai l’impression que c’est un tabou qui disparaît de plus en plus. Grâce au porn féministe peut-être, le fait qu’on en parle de plus en plus ?
Mon premier souvenir de masturbation remonte à avant mes trois ans. Je m’en souviens parce que ma grand-mère m’a vu et m’a donné une claque sur les fesses pour que j’arrête. Ça m’a causé (ça entre autre, mais aussi à cause d’autres évènements dans ma vie) une incapacité de jouir avec une autre personne jusqu’à aujourd’hui encore.
Le jour où j’ai dit à mon copain que j’avais un sextoy, il l’a cherché pendant mon absence, curieux de savoir à quoi ça ressemblait je pense. Ca nous a fait rire, ça m’a fait plaisir de voir qu’il s’intéressait aussi à ma sexualité en solitaire, et ça a un peu démystifié/décomplexé la chose. Maintenant, j’aimerais qu’il ose me parler plus souvent de la sienne!
J’ai invité un ami à déjeuner après un cours de sport. En arrivant à la maison j’ai capté que j’avais laissé mon vibro sur la table basse…
J’ai découvert l’orgasme toute seule, jamais un mec m’a fait ce que j’arrive à me faire toute seule!
Moi, j’imagine des trucs que je ne ferais jamais en vrai.
En voiture en roulant, ma femme se masturbait et me masturbait, mais nous n’avions pas fait attention aux poids lourds qui mattaient.
J’avais 3h de pause au travail et je m’ennuyais tellement que j’ai regardé un film porno dans ma voiture pour passer le temps.
Je me suis masturbée à côté de mon ex, lorsqu’il s’était endormi. Ce dernier n’ayant pas réussi à m’emmener jusqu’à l’orgasme. Il a fini par se réveiller et m’a surprise en plein acte solitaire. J’ai fini par jouir et rigoler en même temps.
J’aime beaucoup me toucher pendant la sodomie.
J’ai longtemps cru que çe n’était pas normal car on parlait de masturbation masculine mais pas féminine, et comme je n’osais pas en parler avec mes copines je me demandais si j’avais un problème ^^
J’adore mettre le sujet sur le tapis en soirée pour dédramatiser la chose et décomplexer les femmes, et faire prendre conscience aux hommes qu’ils sont loin d’être les seuls à booster leur sexualité et à apprendre à connaître leur corps et désirs grâce à la masturbation.
Je devais faire un rêve cochon, je me suis réveillée la main entre les jambes… Le lendemain matin ma mère m’a demandé si j’avais fait un cauchemar parcequ’elle m’a entendu crier pendant la nuit!
Quand j’étais petite je le faisais partout, devant tout le monde. J’ai compris à 6 ans que ça ne se faisait pas . #oups
Un jour je me suis fais une crampe au doigt.
Je me masturbe tous les jours presque…. en plus des rapports avec ma moitié masculine!
J’ai commencé à 22 ans! Donc très longtemps après mes premiers orgasmes, encore plus longtemps que mon premier rapport… En réalité, je crois que ça ne m’intéressait pas, j’essayais viteuf mais je laissais tomber : trop de boulot pour si peu!
Perso, j’ai dû aller au delà de beaucoup de préjugés qu’on m’a inculqué pendant mon adolescence prétendant qu’une femme qui se touche, c’est sale, une fille facile… Ça a été très compliqué.
La masturbation pendant un rapport sexuel apporte quelque chose en plus, et petit bonus c’est parfait pour guider le partenaire si besoin est.
J’ai avoué sans gêne à mon copain que je me masturbais, et nous avons parlé Masturbation pendant 2h.
Seule, une fois, je suis tombée dans les pommes juste après l’orgasme, chute de tension, je ne pouvais plus me lever, je devais rester couchée.
Ma première fois c’était avec un oreiller. (triste).
J’ai commencé tardivement à me masturber (22 ans) et j’ai découvert que je pouvais être femme fontaine! Mais impossible pour le moment de l’être avec mon nouveau partenaire!!…. il faut du temps pour s’abandonner complètement à une personne.
A l’adolescence je pensais que çe n’était pas bien normal d’utiliser le pommeau de douche ainsi, je me demandais si c’était dangereux et quand je passais au toilette après je « pissais » chaud.
Je me masturbe trois fois par semaine environ. C’est un moment que j’aime bien et qui n’est pas du tout comparable au vrai sexe. C’est différent, mais tout autant appréciable.
Quand j’étais étudiant, je me souviens avoir masturbé ma copine à côté de moi, dans un amphi bondé. Cet interdit, la sensation qu’elle adorait, mais qu’elle ne pouvait pas le montrer, était excitant. De manière générale le fait de donner du plaisir à l’autre est ce qu’il y a de plus jouissif pour moi.
Rien de plus excitant que de le faire dans un endroit public où tout le monde est concentré et travaille autour de vous.
J’avais honte au lycée, j’ai osé le dire une fois timidement, et mes amies (filles) ont trouvé ça choquant. Bref, c’est plus mes amies 🙂
La masturbation dans le bain.  Le contraste avec la chaleur de l’eau et la peau mouillée refroidie sur les bras, les genoux, ou les orteils qui ressortent. Tout ça accouplé à la chaleur naturelle de la fleur féminine montante. Jusqu’à l’explosion de pétales mêlées aux frissons de plaisir!
Avec la vessie un peu pleine, l’orgasme vient plus vite et le plaisir est multiplié.
Une nuit, seule à l’appart, je me lance dans un petit tripotage avant de dormir. Je m’amuse bien, me fait du bien, et d’un coup chhtaaak! puissant choc de type douloureux…en effet le chat, profitant de la porte ouverte et voyant quelque chose sous la couette, a bondit sur sa proie…qui se trouvais être ma main sur mon clito…ou comment subir une agression sexuelle par son chat… touuuujouuurs fermer la porte!
La première fois que je me suis touchée pendant un rapport mon mec était hyper surpris, complètement déboussolé et puis super excité! Il lui arrivait d’être vexé.  Il pensait qu’il ne servait à rien et puis je lui ai appris à le faire à ma place et il a très bien compris! Ca l’excite de savoir que je me touche quand je suis seule et loin. Seulement il arrive que pendant un rapport je ne cherche pas à aller directement à l’orgasme. J’aime me laisser le choix et bien choisir mon moment. Si je sais qu’on va b***er trois fois dans la nuit, j’aime bien attendre la dernière fois pour me laisser aller.
Faire ça seule m’a vraiment permis de prendre confiance en moi et de savoir exactement çe qui me faisait du bien pendant l’amour.
Longue discussion avant avec la partenaire = la meilleure des techniques. 😉
Cunni sensuel et appliqué
Top secret 😉
Respiration, jeux (beaucoup au niveau du regard)
Cunni, mots trash
Boule de geisha pour muscler le périnée, connaître son corps avant tout, pas toutes les femmes sont sensibles du point G.
C’est le moment où on se lâche c’est ça?

je pense que ça dépend énoooormément des personnes. (on s’adapte en permanence à l’autre. Et les goûts et les couleurs… tout est dans la nature. c’est une remise en question permanente!)

Il y en a qui aiment les « gorges profondes », d’autres pas. Des qui aiment qu’on joue avec leurs testicules, des qui détestent qu’on touche à leurs tétons, d’autres qui n’aiment pas quand on contracte notre périnée (oui oui, ça existe)…

du coup, je dirai que le meilleur des conseils, c’est d’être attentif à l’autre, d’avoir vraiment envie de lui faire plaisir, et de COMMUNIQUER

Tout dépend de la partenaire, essayer de savoir ce qu’elle aime et s’adapter.
Être endurant, plus ça dure mieux c’est.
Cunni c’est bien aussi.
Changer de positions le maximum de fois possible.
Et puis pleins d’autre choses alterner douceur, sensualité et brutalité(fessées, mots trash, rythme plus élevé).
Chaque partenaire est différent  mais en majorité  la fellation. Beaucoup adorent que  » je viennes sur eux »
Fellation, mordiller l’oreille, caresses sur tout le corps.
Synchroniser sa réparation avec celle du partenaire, faire des ruptures de séquences (lent, rapide, ferme, tendre).
Suivre les indications sonores 🙂
Savoir faire ce qu’il aime
Missionnaire, masturbation, fellation
Regarder dans les yeux, lui faire entendre ma respiration en étant proche de son oreille…
Et oh je vais pas donner mes techniques 😀
Mais beaucoup d’amour et de respect dans un premier temps
Et on peut passer à la deuxième étape, une stimulation clitoridienne en amont pour un orgasme vaginal en aval 😀
Pour un bon pet de foufe il faut que de l’air rentre dans son vagin, débrouillez vous comme vous voulez
Fellation
Sensualité et écoute de l’autre, cunni et carresses, baisers dans le cou
J’ai jamais fait l’amour
Caresses sensuelles du bout des doigts ou avec la langue, en s’attardant sur certaines zones du corps avant de descendre lentement avant de commencer une fellation
Je m’attarde sur les zones érogènes de mon copain (notamment oreilles)
Position, changement de rythme, masturbation et stimulation
Fellation caresses positions
Respiration, masturbation, fellation, cunni, mots trash (ou doux), fessées, caresses, se concentrer sur le plaisir de l’autre
Être dans la passion
Être à la fois douce et sauvage
Jouir de différentes manières selon les positions, les moments pour exciter encore plus
Faire une fellation la plus intense possible
Les regards aussi, montrer par le regard ce qu’on veut ou ce qu’on aime
Allier douceur extreme et fermeté
Mordiller, mouvements du corps
Ah oui les questions rentrent dans le dur ! (lol)
Avec un pote (gay) on avait mis au point les « 10 commandements de la bonne pipe » avec entre autres mettre les mains, SURTOUT PAS les dents, varier le rythme, aspirer, etc (j’ai plus tout en tête)
Contracter le périnée peut faire de l’effet
La parole peut aussi être « libérateur »
Lacher prise, c’est la seule astuce pour donner du plaisir, et en avoir aussi
Caresse fellation masturbation
Regarder un porno ensemble
Contracter le périnée.
Lors de la fellation, je resserre mes lèvres quand je remonte vers le gland.
Quand il tarde à venir, je gémis un peu plus fort.
Mots trash, yeux bandés, préliminaires longs, cunni, toujours essayer d’innover
Ceux qu’il y’a de plus beau dans le sexe c’est lorsque les partenaires se comprennent, c’est parfois genial la tendresse mais parfois les fessées, la sodomie, les jeux coquins avec les glacons, yeux bandés, attachés c’est tout aussi excitant. Tout dépend de nos envies à ce moment precis. Et l’important est de vouloir donner du plaisir à notre partenaire. Les hommes qui veulent seulement prendre leurs pieds sont en somme de sacrés mauvais coups.
Fellation avec petit doigt dans l’anus de son partenaire
L’arc boutant (genre levrette la tête sur le matelas ou ailleurs quoi)
La contraction du périnée
Les gémissements
Fellation
Voici ma meilleure technique qui fonctionne à chaque fois pour une relation amoureuse parfaitement réussie. Elle est comparable à ma voiture qui a un temps de chauffe supérieur à 5 minutes, puis par la suite elle envoie du pâté ! Ceci n’est pas une phrase de gros beauf mal fini, je fais de la course automobile sur circuit 😀

-Commencer délicatement des caresses dans le dos, puis dans le cou durant un moment, passer sa main dans ses cheveux afin d’exercer une pression qui va balancer sa tête en arrière, c’est le moment des tendres bisons dans le coup, puis sur le lobe d’oreille. Une fois ce processus terminé, la machine commence à chauffer.
La retourner maintenant d’un bon coup, lui prendre ses deux mains puis les bloquer avec les vôtres sur les oreillers, faire des va-et-vient avec vos lèvres de la base de ses seins jusqu’au front.
Dernière étape afin que le corps adverse surchauffe afin que l’huile soit à point pour l’étape finale…
Je ne vais pas tout vous dire parce qu’à un moment faut vous démerder aussi, je ne vais pas tout faire, j’en ai déjà assez dit, tous ces détails procurent un plaisir intense au partenaire qui ne fait qu’en redemander !

Fellation accompagnée des mouvements de la main
Ne pas faire l’impasse sur les préliminaires, ne pas hésiter à lui lécher le corps (du sein au nombril par exemple, sans oublier le lobe d’oreille !) ne pas se concentrer que sur la zone vaginale et caresser le corps entier comme si je le regardais avec mes mains, toujours commencer dans une position où la fille se sent « à l’aise » (éviter la levrette ou l’andromaque) et changer le rythme en fonction de la respiration et de la tention du corps de ma partenaire.
Ne pas confondre « faire l’amour » et « baiser » est un assez bon résumé.
Respiration au creux de l’oreille, stimulation avec la langue des tétons, caresse douce, effleurement , cunni
En général les femmes sont très sensibles, du coup c’est souvent la première chose à attaquer si vous voulez lancer un rapport sexuel et être quasiment sûr d’y aboutir. Les femmes adorent les cunnis, si elles disent le contraire, c’est qu’elles ne le savent pas encore, ou que vous vous y êtes très mal pris.
En levrette tirez les cheveux pour les cambrer, bizarrement et naturellement elles ne diront rien pour vous empêcher de le faire. Les fessées ce n’est pas mal non plus pour les rendre plus agressives sur de bons points.
Fellation
Caresses
Simulationnnnnnn ! Ahahaha nan je dec’ mais bon faut dire que parfois ça aide du style « oh j’en peux plus regarde c’est bon aller vas y fini ! » ou carrément le fameux « t’inquiète tu gères » ahahah quedal ça satisfait leur égo ! Fellation because j’en ai fait ma spécialité ahahah, positions évidemment genre quand on fait la déesse sur lui ou qu’on lui dit « vas y chéri prend-moi dans tous les sens » ahahaha (bien qu’en général c’est donnant donnant), jurons quand la fin approche (parfois), caresses en tout genre et jeu de bouche, baisers etc… Ah oui et puis évidemment faut parler cul avec son partenaire aussi on peut pas tout deviner 😉
Branler: essayer de maintenir la pression à la base du pénis et utiliser ses deux mains. bien s’occuper du gland en titillant avec la langue, faire glisser doucement et en variant les rythmes le prépuce entre ses doigts, lécher par de petits coups rapides la limite gland/verge (je vois pas comment appeler ça autrement). Combiner main et bouche (je considère ça comme un fondamental du plaisir masculin)
Ne jamais négliger les couilles. Presser entre les deux couilles à la base de la verge avec deux doigts lors d’une fellation ou d’une levrette ou surement d’une multitude d’autres positions, ça fait des miracles.
Un doigt dans l’anus peut augmenter le plaisir
Evidemment respiration par à coups de temps en temps et gémissements sont indispensables. La masturbation mutuelle est souvent ce qui mène au meilleur des plaisirs
Et penser à faire l’amour tout en douceur comme tout en sauvagerie.
Evidemment simuler que l’on prend du plaisir en faisant une fellation facilite la montée du plaisir chez son partenaire.
je ne connais pas de techniques pour donner du plaisir à un partenaire féminin, mais cela m’intéresse, j’aimerais expérimenter ça un jour
Tout dépend ce que recherche la partenaire. Ma copine peut apprécier un rapport sensuel, avec des caresses entre les seins, léchouilles des tétons et des oreilles puis un rapport avec pénétration douce, et disons une union entre les deux personne. Ou bien au contraire, un lieu, une mise en scène (les mains attachées) peuvent exciter avec un rapport avec pénétration profonde et musclée/forte.
Aucune technique miraculeuse existe. Tout dépend du partenaire que l’on a en face de soi !
Caresses, french kiss, fellation, massage, mots trash, simulation, etc
Prendre les choses en main de A à Z
Jouir pendant les préliminaires sans pénétration
longue fellation
bruit pour montrer quand on prend du plaisir
se soumettre : autoriser les fessées et autres gestes un peu violents
mots trash pour exciter
Positions
Respiration
Baisers
De bons préliminaires avant de passer à l’acte
Les massages, les mots excitants et les cris
La caresser, jouer avec les doigts / langue
mots doux et entendre des petits cris de plaisir
Paroles pour les femmes (dirty talk), images et bruits pour les hommes. S’adapter et surtout ne pas appuyer sur le clito comme un bouton. Certains hommes sont hyper sensibles des testicules, d’autres ne veulent que des gorges profondes, d’autres seulement le gland aspiré etc. Il n’y a pas de règles.
Fellation
Gorge profonde
Caresses
Lieux insolites
Tenue sexy
Mots doux
fellation
différentes positions
masturbation
Imagination, excitation/frustration, photo/vidéo, scénario….
Bons préliminaires, lui faire croire qu’on arrive pour toucher une zone et changer de zone au dernier moment pour la faire patienter et faire monter le plaisir
Fessées, préliminaires, domination, stimulation clitoridienne
L’écoute la fermeté, la détermination la PATIENCE !!
Crier, et serrer le muscle du périnée
Bisous dans le cou
Il n’y a pas de recettes, mots doux, caresses, fellation/cunni et si la passion prend le dessus il faut se laisser emporter, fessées, position debout, assis, dessus, dessous.
Levrette
Fellation
Amazone sur canapé
Positions, caresses.
Caresses douces et baisers qui descendent au fur et à mesure jusqu’à l’approche de son sexe, puis masturbation !
Rien que vous ne savez déjà et c’est plus ou moins subjectif en fonction des personnes
Respiration : oh oui !
J’ai un regard de braise et un sourire coquin qui le font décoller
Devant un film, pour l’exciter, je peux prendre ses doigts et les mettre dans ma bouche pour les lécher/sucer pendant 2 minutes (c’est extra haha)
Le sucer de mille manières (avec/sans les mains/avec les deux mains, je lui caresse les corones et l’espace entre l’anus et les corones, etc ! le regarder dans les yeux quand je le fais…)
Varier les positions (il adore garder ses lunettes pour regarder ce qu’il se passe!)
S’aimer aussi … ça joue beaaaaauccoup !
Etre sûre de soi, ne pas hésiter ou au contraire trop se regarder faire l’amour.

Observer ce qui donne du plaisir à l’autre, toute personne est différente. Et en fonction de ses réactions, apprendre ce qui lui plaît…

Faire monter le désir, y aller tout doucement, tout en sensualité, puis faire monter en puissance, et se laisser aller.

Un cuni, avec deux ou trois doigts dans le vagin, si la demoiselle aime, un petit dans l’anus, caresses, fessées etc…
En parler ouvertement avant pendant et après !
Caresses, cunni
Le cunni c’est la vie
J’utilise beaucoup mon périnée
Prendre du plaisir à lui en donner, faire attention à ce qui lui plaît ainsi qu’à moi.
Langage, regards, attentions: sans préparation, le sexe n’est jamais aussi bon. Et puis la gestuelle: la sensualité, c’est encore plus important que les positions. Avoir envie de donner, ensuite – et savoir recevoir. Ne se fixer aucune limite consciente pour pouvoir se surprendre toujours, que ce soit en explorant soudainement la violence, le manque ou la sodomie, par exemple. Les désirs instantanés que l’on sait exprimer et que l’on accomplit sans trop s’en rendre compte sont mille fois meilleurs que le sexe par habitude.
Diversifier les pratiques, repousser ses limites.
Commencer par des papouilles, se tortiller, accélérer sa respiration, montrer que c’est intense, gémir. Regarder son/sa partenaire pendant la fellation ou le cunni, griffer, mordiller, jeu de domination
Mots cru, gorge profonde, contracter son périnée…
Mots trash, féssées, accelaration soudaine ou garder le rythme. Ça peut être long mais à un moment ça vient 🙂
Caresser tout son corps pour comprendre  et dompter ses zones érogènes, à la fin il n’y a plus de secret.
Beaucoup de dialogue entre nous deux afin de savoir ce que l’autre aime et ce qu’il veut découvrir. Beaucoup de massages, faire fonctionner l’imagination …
Le regard
Caresses
paroles
Mots doux
Fellation
levrette
Missionnaire inverse
Caresses intenses, long préliminaires, jouer avec son sexe, mordre doucement.
Bassin relevé en missionaire, par un coussin ou par la force de mes abdos, mot doux et moins doux, cris, tenu de ses fesses et de ses testicules.
Être à l’écoute de son partenaire. S’écouter soi-même, ne pas se forcer, oser dire non, écouter son corps. Se faire plaisir, y aller avec gourmandise !
Il n’y a pas de technique ou stratégie universelle… Chaque individu, et dans mon cas chaque femme, a une manière de fonctionner…
Etre à l’écoute
Tendresse, envie réelle
Fellation, anulingus, respiration près de l’oreille, utiliser sa langue sur les points sensibles du corps, réaliser un fantasme
Embrasser le lobe de l’oreille, respirer fort
Fellation avec un glaçon et/ou du thé
Cunnilingus + pénétration aux doigts. L’autre main peut se balader.
L’amener contre un mur de façon sensuelle peut engager une baise.
Trouver LE point sensible d’une personne (oreille, cou, nez…)
Fellation….positions
Je suis vierge! mais caresses ^^
Lui faire tout ce qu’elle veut, être attentif à ses réactions pour la satisfaire au maximum.
Masturbation, caresses, cunni, mots, respiration, fessées, quand je l’attrape.Tout est bon pour le plaisir de sa partenaire. 😏
Mes amis, un bon cunilingus bien maîtrisé, en douceur, avec un doigt, pas trois, on est pas dans un dorcel… Juste à l’entrée du vagin, de temps en temps à l’intérieur, pas plus de deux phalanges en inversant la main pour caresser la face antérieure à la recherche d’un fameux g-spot.. Ça marche pas mal ma foi 🙂
Caresses, positions, fellation
S’aimer soi même pour ensuite pouvoir aimer l’autre
Caresser et lécher ses zones érogènes
Masturbation
Pénétration en fonction des positions et des personnes
Les compliments, et des petites phrases pour rassurer le partenaire sur chaque étape, il faut anticiper les possibles craintes qu’ils peuvent avoir et les rassurer par avance.
Les positions où l’autre peut nous regarder / où qu’au moins notre souffle les atteigne.
Exagérer un peu les mouvements de bassins
Se regarder dans les yeux de temps en temps quand on est dans l’acte
Fellation, masturbation, « malaxer » les testicules, effleurer/tapoter le frein, lui dire qu’il est particulièrement bon, que ça me plait, et d’autres mots qui peuvent être plus trashs, cris qui se tirent vers les aigus, vitesse rapide, faire en sorte que les testicules percutent mon corps, position où la fille est au dessus, contraction periné
Être attentif au plaisir de l’autre, à l’écoute, ne pas hésiter à parler de sexualité ouvertement avant ou après l’acte. Ne pas négliger les préliminaires, de la masturbation à la fellation ou au cunni qui stimulent d’une autre manière que celle de la pénétration et qui permet de découvrir le corps de l’autre et ainsi comprendre comment l’apprivoiser.
Changer de position rapidement sans se retirer
Lécher masser mordiller un peu de tout, un bon équilibre entre douceur et férocité, virilité et féminité, au début en couple c’est soft puis pour pimenter les choses on experimente des nouvelles pratiques, j’adore faire plaisir à mon partenaire du coup le meilleur reste la communication
Positions fellation
Prendre en compte son désir (son intuition) pour se faire plaisir dans ce qu’on donne qui fait plaisir à l’autre.
Bisous caresses masturbation
Excitation par la vue (poses suggestives) le toucher (massage) et l’ouie (petits mots sexys)
Caresse fellation
La durée et l’envie
Fellacion / positions variées / choses plus ou moins osées
Investir dans de la lingerie pas très sage, des accessoires qui le sont encore moins et observer (discrètement hein!) les réactions de l’autre pour voir ce qui lui plait le plus…
Lécher/aspirer le gland, gorge profonde…
Cunni + doigtage caressage et accélération
S’écouter, tenter chaque jour de nouvelle chose, prendre son temps ou surprendre, aimer ce qu’on fait
La passion, la joie de faire l’amour, et bien sûr les techniques : fellation, 69, massage au muscle périnée…
Prenez votre temps, le plaisir monte progressivement.
Il faut savoir varier les plaisirs, les positions, les endroits pour ne pas se lasser de son partenaire
Caresses, fellation, cunni, masturbation
J’exprime ouvertement mon plaisir, bisous partout, griffures
Caresses, stimulation digitale, cuni principalement
Penetration vaginale (doigts pour moi et ma copine), position type levrette
Boule de geisha pour le périné musclé.
Contraction du périné lors de la pénétration pour un maximum de plaisir au partenaire.
Fellation rapide puis lente puis rapide puis lente en serrant au maximum la bouche pour une sensation de « serrer ».
Squirt.
Mordiller l’oreille
Respiration dans l’oreille, suspense, fellation, etc
Fist, double pénétration
Je suis le roi du squirt.
Who knows ? Tout dépend du partenaire. Tenter de trouver les zones érogènes du style tétons, lobes, ou même orteils pour certain(e)s. A tester. Sinon, ne pas se focaliser sur sa propre respiration mais être attentif à celle de l’autre, cela pousse à agir intuitivement en fonction des signes que cela révèle.
On est plutôt morsures et bondage ^^ parce qu’être attaché et laisser l’autre faire est très amusant, et excite tant l’imagination de l’un que de l’autre.
Muscle du perinée
stimulation des testicules (langue, bouche, doigts etc )
fellation ( et masturbation en même temps )
l’andromaque

je generalise ( comme à la réponse suivante ) mais ça depend bcp de la personne en face également

Cuni, longue caresses, pénétration lente au début
Faire monter le désir au maximum quoi
Caressez le vagin
Mettre les dents lors d’une fellation, cela excite mon homme
14 ans, seul, masturbation lors du bain, grande fierté (= je suis un homme)
Très jeune 4-5 ans seule, me souviens pas comment j’ai trouvé que je pouvais avoir une réaction avec le clito
21 ans avec mon copain de l’époque, je ne m’arrêtais plus de « pleurer »
A 19 ans et c’était avec quelqu’un (partenaire masculin) et c’est arrivé avec beaucoup d’amour et de très bons préliminaires ! Beaucoup de confiance en l’autre et une très bonne ambiance dans notre couple! Maintenant je peux en avoir régulièrement, mais avec de la confiance et du temps!
13 ans, masturbation, sensation explosive.
Je n’ai jamais eu d’orgasme avec quelqu’un.
(oui, vous avez le droit de verser une petite larmichette de compassion )

Toute seule par contre … c’est la fête!
Je pense que la première fois que j’ai découvert cette délicieuse sensation, je devais avoir 12 ou 13 ans.
Je m’étais rendue compte que cette zone particulièrement sensible était plutôt agréable à titiller, alors j’ai exploré petit à petit

vu que je suis un mec et comme la majorité des mecs, a l’adolescence je me rappelle plus quand exactement j’avais entre 11 et 13 ans et j’étais seul.
À  24 ans ( oui c est triste ) lors d’un cunni j’ai éjaculé, je ne me savais pas fontaine! J ai donc aspergé  mon partenaire, plutôt  content de lui en sentant des décharges  électriques pendant bien 5 minutes…
17 ans avec mon copain.
Sur lui, avec un anneau vibrant.
12/13 ans,  par la masturbation, une véritable trouvaille, les premiers mois tous les jours parfois plusieurs fois…jusqu’à avoir mal au zizi.
N’en a pas eu
20 ans, grâce à mon compagnon, quand j’ai compris que je l’aimais. J’ai eu les larmes aux yeux
13 ans je crois (j’ai pas noté dans mon agenda)
rien de spécial j’avais juste pas trop compris ce qui m’arrivait
haha
Tout seul, à 17 ans.
A deux, à 25 ans, et on ne se moque pas :p
23 ans, avec mon petit ami de l’époque, c’était la première fois qu’un homme s’occupait vraiment de moi… et me doigtait….
19ans, avec mon copain, en amazone, j’ai pleuré (vite fait hein haha)
Seule, en stimulant le clitoris, sensation d’euphorie et de chaleur
19ans avec quelqu’un sensations de « lâcher prise »
11 ans, masturbation, dans ma chambre
En 6e toute seule
Sinon à mes 18 ans avec un garçon
11 ans, de manière involontaire devant un film érotique un dimanche soir sur M6
1er rapport assez tardif (19 ans)
1er orgasme 21 ans avec un partenaire, avec les doigts (point G trouvé)
Orgasme clitoridien seule vers 12 ans et orgasme vaginal accompagnée vers 18 ans
À 16 ans avec quelqu’un mais juste des stimulations du clitoris
19 ans je crois, j’ai pris du temps mais le déclic a été lorsque j’ai accepté de me « libérer », d’être plus à l’aise et de penser à moi
J’étais seule, sous la douche, je me masturbais avec le jet d’eau.
13 ans tout seul bonne branlette tu connais
J’ai découvert l’orgasme lorsque j’avais 21 ans mon premier copain était en fait un tres mauvais coup je l’ai compris seulement à 21 ans, comme quoi il est important d’essayer avec plusieurs partenaires. Je pensais que l’orgasme était seulement de mouiller.
18 ans sur une table de pique-nique avec un homme 10 ans plus vieux. C’était ma première fois! ÉPIQUE!
Ca a commencé dans la voiture … Cette dernière étant trop étroite, nous sommes allés sur le capot. Ayant parcouru avec la voiture à peu près 200 bornes pour venir me voir, le capot état aussi chaud que moi! Un bonheur! Et du coup, petit coup de chaud! On a voulu prendre le frais sur la table de pique-nique au bord d’une route assez fréquentée.
J’avais une épreuve de bac le lendemain!!! 😂
Un bon souvenir en tout cas!
A 18 ans peu après ma première fois avec mon mec de l’époque. J’étais sur lui en amazone et je sais pas, je sentais le fait qu’il faille bouger assez frénétiquement et la surprise: orgasme.
Dans mon bain à douze ans, en essayant le soir ce que m’avait dis un ami d’essayer sans savoir vraiment ce qui allait se passer, la surprise fut étonnante et plutôt agréable !
A 22 ans orgasme vaginal et clitoridien .
Je ne me rappelle plus
17 ans, avec un garçon assise sur le garçon allongé, mouvement de bassin
Je ne m’en souviens plus trop, en tout cas j’avais en dessous de 13 ans et c’était seul. Par stimulation particulière ou plutôt par curiosité je dirais.
no idea
12 ans après une masturbation. C’etait amazing
Les seuls orgasmes que j’ai eu sont durant la masturbation, je n’ai jamais eu d’orgasme avec un partenaire
Agé de 15 ans avec mon partenaire pendant l’acte
Tout seul à 10 ans devant une chaîne X du câble, sans même me toucher, en pleine journée avec ma famille de muslims juste derrière l’écran. J’ai rien compris a ce qui m’arrivait mais c’était ouf. Je crois que mon grand père me regardais (sans qu’il puisse toutefois voir l’écran), jusqu’à ce jour je ne sais pas si il avait compris ce qui m’arrivait, mais j’ai peur que oui.
Y’a longtemmmmmps … Mais pas non plus dès mes premiers rapports (normal t’es jeune tu connais pas encore trop ton corps) Déjà qu’au début j’étais gênée parce que je pensais que je faisais pipi (ah oui et merci le partenaire qui se fou limite de ta gueule du coup !) ça gène et tu ne veux pas réitérer. Bah ouais mais excusez moi si je suis en accord avec mon corps et que je jouis ! Bref donc je dirais heuuu 16/17 ans (premier rapport à 14 ans) parce que le mec trouvait son plaisir dans le mien. Ah oui et y’a ces mecs aussi qui ne s’arrêtent pas tant qu’ils ne t’ont pas fait jouir ! Mais hum parfois t’as envie de leur dire meeeeec stop et puis tu t’y prends pas bien et puis vas y je suis pas d’humeur et puis j’y peux rien si en fait tu ne me fais pas vibrer …
Donc voilà premier orgasme avec un dieu du cul dont j’étais amoureuse (et lui aussi, enfin je crois puisqu’en fait il me trompait et tout mais bref) ah oui et puis il est devenu carrément drogué après et vrai que faire ça sous coke c’est un peu cool quand même ou même après un jointtttt ok je m’égare pardon pardon… Donc oui bah heu c’est … humide … ouf et heu tu sais pas trop quand ça vient puisque comme on se lâche bah tu contrôles pas trop, mais en général ça met du temps un peu quand même et puis ça nécessite de l’investissement « rire » bref heu voilà je crois que c’est tout ce que j’ai à dire sur le sujet 😉
Vers 17 ans et demi 18 ans. Je sors de boite beaucoup trop saoule, j’avais perdu mes amis, et là un jeune homme beau et serviable, voyant mon errance à son maximum, m’invite à prendre le taxi avec lui pour ma sécurité. Evidemment on se pécho dans le taxi- il était monstrueusement sexy. Le taxi nous dépose devant son immeuble, on monte à l’appart et là il me dit et merde ya des gens chez moi. Ni une ni deux on se resaute dessus on commence à faire l’amour dans ses escaliers et c’était mais vraiment trop bien (très pratique les vieux escaliers des immeubles parisiens pour prendre appui en faisant l’amour assi) ( et assez compliqué à expliquer comme position) Je me suis lâchée comme jamais, il avait peur que je réveille les voisins, moi j’en avais rien à foutre, mais il était bien content car il me disait être comblé par mon comportement. Bref il avait 5 ou 6 ans de plus que moi, archi bien foutu (ni trop ni pas assez) très très mignon et savait bien faire l’amour. C’est lui qui m’a montré cette technique de va et vient en me doigtant et lui qui ma dit aussi non mais tqt c’est normal si t’as chaud et envie de pisser hahaha ce qui fait que je me suis laissée aller ( à 4 ou 5 grammes d’alcool ça a facilité ) et j’ai fini par avoir une éjaculation. Là je l’ai regardé totalement interloquée genre « mais.. bah.. euuh ohlalala!! c’est la première fois que ça m’arrive » lui m’a rassuré direct (je savais pas si je devais avoir honte) et du coup j’ai pleinement profité de cette sensation de plénitude qui m’a littéralement happée au sol pendant quelques minutes. Je ne me suis jamais sentie aussi bien de toute ma vie.
Jamais
Sûrement vers 10ans. Je suis le dernier d’une fratrie de 5 garçons. A une époque il y avais un magazine ,qui me parait ridicule à présent, qui était placé au dessus d’un placard dans les toilettes. Un de mes frères l’avais mis la haut. Étant petit, je m’aidais de livre empiler pour l’atteindre. C’était les magazines bidon comme entrevue ou les miss france faisaient des apparitions dénudées. C’est sur lequel je passais beaucoup de temps. Je n’avais pas encore de sperme. Puis j’avais un site phare qui etais 89.com. Toujours pas de sperme, la branlette était une de mes activités préférées.
Aucune idée précise, ni pour l’âge, ni pour le seul ou accompagné.
C’est une sensation inexplicable mais qui fait un bien fou
11 ou 12 ans, c’était seule (masturbation … j’espère que mon ours en peluche me pardonnera un jour)
Vers 22 ans avec mon mari. Stimulation clitoridienne pendant la pénétration, sensation de ne rien contrôler et de s’évader
19 ans. Avec un partenaire
Premier orgasme vers 15 ans seule en stimulant le clitoris un soir avant de dormir
Et autre orgasme plus tard vers 18 ans avec mon partenaire qui me doigtait
Vers mes 22 ans j’étais seule c’était en me touchant le clito
14ans, avec ma copine
A 21 ans avec mon fiancé, je ne saurais dire comment mais c’est sûrement parce que je l’aime
18 ans, avec mon petit ami, 2ème relation sexuelle, cunni
11 ans seule avec une petite peluche remplie de micro billes, reproduction du touche pipi mais seule pour la première fois, mouvement circulaire avec une assez forte pression
Autour de 11-12 ans en me masturbant.
Je ne me rappelle pas de la sensation exacte, juste que c’était trop bien.
23 ans
Avec mon copain
J’ai compris que c’était uniquement mental et qu’il fallait se focaliser sur son plaisir et se lâcher
J’avais 18 ans, c’est arrivé grâce à beaucoup de stimulation du clitoris pendant qu’on faisait l’amour
21 ans, seule par stimulation du clito
Je ne m en souviens pas Ç était il ya 15 ans !
14 ans et seul
seule à 12 ans
17, seule, apres avoir regarder un  film coquin
15 avec quelqu’un
17 ans je crois, avec un homme, grâce à la position d’Andromaque (selon doctissimo) C’était très surprenant ! Assez incontrôlable, comme un petit tsunami qui envahirai mon corps.
13 ans seule par stimulation du clitoris
à 19 ans avec un partenaire.
16 ans. Accompagné par un autre homme, lors d’une soirée quelque peu arrosée
Lors des premières masturbations, vers 13 ans je pense. Sur stimulation du clitoris
seule pour la première fois. avec le pommeau de douche ! vers 13 ans je crois … aie aie aie
j’avais regardé 40 ans toujours puceau … et il y a une scène avec une nana dans sa baignoire … bref haha
15 ans avec mon premier amour. Au lit. En se frottant mutuellement. J’étais étonnée de ce qui se passait mais comprenais que je connaissais déjà cette sensation sans avoir compris d’où elle venait ni comment la stimuler. La masturbation fut une pratique plus tardive, en découvrant ma sexualité.
Ma première masturbation 13 ans, mon premier rapport 16 ans.
20 ans en missionnaire
Masturbation, 13 ans
18 ans
16 ans, toute seule devant un porno.
Malheureusement jamais, ce qui ne veut pas dire que j’ai jamais pris de plaisir.
12 ans. Seule, dans ma baignoire; je m’étais déjà masturbée, j’aimais bien ça mais c’était plus par découverte que par vrai plaisir que je le faisais. Dans ma baignoire donc, je me rends compte alors que le pommeau de douche frôle ma peau par inadvertance que ça peut être hyper bon. Et c’était, vraiment, hyper bon. Mon nombre de bains a quadruplé!
A 10 ans, en jouant à FIFA
Beaucoup trop jeune, seule et par stimulation du clitoris. Premier orgasme avec quelqu’un vers 19 ans, frisson intense, j’ai pleuré, j’ai vu un ciel aux couleurs pastels…
Mon premier orgasme a eu lieu à 11 ans, en me masturbant grâce au jet de douche en position « massage » (jet large et puissant, au centre du pommeau).
Bien trop jeune, seul
Entre 12 et 13 ans, à la main
Premier orgasme avec quelqu’un à l’âge de 19 ans. Deuxième copain dans ma vie sexuelle et après 1 an et demi de relation sans rien de particulier. Peut être un déblocage de ma part je ne sais pas … :/
17 ans accompagnée
Missionnaire inverse
Sensation : magnifique … bien être intense .
Vidée de toute énergie
18 ans. Seule. Masturbation avec un jouet.
Je ne m’en souviens probablement plus mais j’ai des souvenirs de masturbation très jeune, avec tout tout tout tout ce qui pouvait s’appuyer contre mon clitoris. Je n’étais pas encore consciente sexuellement mais j’avais des orgasmes. Angle de table, poteau de mon lit à la baldaquin…
Seule en me masturbant à l’adolescence, 14 ans je pense. J’ai eu honte de le faire mais c’était plus fort que moi. Je n’ai plus aucune gène par rapport à ça, je ne sais d’ailleurs toujours pas d’où j’avais ressenti ce malaise alors que nous parlons très ouvertement de sexualité dans ma famille et que ce n’est pas un tabou.
J’avais 21 ans. Lors de mon premier rapport sexuel avec une femme. Après 1h de préliminaires, lors d’un tribbing.
20 ans, avec mon 1er véritable amour.. Aucune explication.. Rien de particulier. Peut être simplement plus libre dans ma tête.
18 ans, avec mon troisième petit ami, perte totale du contrôle de mon corps
Après si c’est seulement éjaculation, à 11 ans seul puis à 11 ans après ma première fellation
13 ou 14 ans dans mon bain à l’aide du pommeau de douche :p
4 ans, j’ai rien compris mais c’était cool. Et oui, évidemment, j’étais seul.
12 ans,seule,j’ai commencé à me toucher et une drôle de sensation m’est
arrivé..j’ai continué et là l’orgasme..je ne n’étais pas sûre que ce soit ça mais je me souviens que c’était d’un autre monde….
Seul à 12 ans ou 13ans
Je ne me souviens plus mais c’était seul, gamin, une bonne branlette en somme… Peut être 7 ans? J’ai du mal à me souvenir.
14/15ans, seul, nu
18 ans, mon ex
11 ans et demi 12 ans
Seul
Étrange au début et on apprend vite à aimer et recommencer 😉
11 ou 12 ans, pomme de douche par pur hasard, c’est d’ailleurs la première fois que j’ai dû rechercher sur internet pour savoir si c’était « dangereux » ou un comportement « déviant »
17 avec un partenaire mais ca m’est arrivé qu’un fois pour l’instant
Huuum… on le sait vraiment quand on a un orgasme? pcq jai deja eu des plaisirs intense avec l’envie de plus rien faire après. mais c’était pas dingue non plus….
Le tout premier, j’étais seule et je devais avoir aux alentours de 14ans, j’ai eu très peur, c’est une sensation à laquelle on ne s’attend pas, c’était particulièrement intense, je m’en souviens encore. C’était presque par hasard, je me masturbais sans réellement savoir ce que je faisais si ce n’est que ma main était attirée par mon entre-jambe et que ça me procurait du plaisir et que je souhaitais continuer. J’ai arrêté de me toucher juste avant l’orgasme, cette montagne qui me faisait tant peur par son intensité, mais il est arrivé telle une explosion, tout mes muscles se sont contractés à la fois et un nuage de frissons m’a traversé le corps, c’était presque douloureux mais la sensation de plaisir et de plénitude m’a transporté.
Je dirais 18 ans, j’ai découvert que mon plaisir ultime se s’arrêtait pas à l’éjaculation.
Avec un homme sans même me toucher si on parle d’orgasme équivalent au femme pour les gays, à mes 19 ans en me faisant prendre par un mec qui avait une très grosse queue ! Sinon 13 ans première branlette/premier orgasme
18 seule
Un vibromasseur. Pas le courage de développer… 😉
16ans avec une fille
Premiere fois toute seule vers 13ans , avec des magazines pornos – tres grande sensation de bien être.
Je le cherche encore
Avec quelqu’un à l’âge de 15 ans
Premier orgasme à 16 ans et demi avec ma première expérience sexuelle dans une position classique.
Orgasme je ne sais pas, mais je me suis toujours caressée… Même en primaire, lorsque je n’arrivais pas à dormir…. A cette époque c’était allongée sur le ventre, « en grenouille »… Et j’arrivais à avoir des sensations super intenses….
18 ans, avec mon premier amour, on testait tout plein de choses car on était assez novice en la matière, et un jour il m’a doigtée en me stimulant le clitoris, il ne s’est pas arrêté jusqu’à ce que je jouisse
17 fêtes foraines derrière un stand avec ma petite amie de l’époque
21, en couple, avec beaucoup d’amour !
A 19 ans, c’était avec le mec avec qui j’ai l’avais fais toute la première fois. Il avait 26 ans à ce moment là, donc beaucoup plus d’expérience.. Il a tout bien fait, donc j’ai jouir même avec un squirt (nickel hahaha)
Mon premier orgasme était seule, vers l’âge de 18ans
Hahaha je ne raconterais pas tous les détails mais c’était dans un bain très chaud
Seule (ado)
13-14 ans, toute seule, ou plutôt avec mon oreiller…
14 ans, seul, un gamin dans sa petite chambre quoi
14 ans environ, seule, grâce à la masturbation du clitoris, en traînant sur des sites pornos
en couple, en 69 à 17 ans
Seule avec un pommeau de douche jet en accéléré, à 15 ans
Juste fantastique !
Jamais eu
20, avec qq’un
orgasme clitoridien uniquement vers 20ans au début avec mon copain et j’ai terminé seule.
8 ans , je me tapais ma première branlette
14 ans et 9 mois sur ma première fellation.
18 ans.
Lors d’un rapport anal en tant que passif, avec un partenaire lors d’une histoire sérieuse qui durait depuis déjà un an.

Est-ce qu’on peut vraiment considérer qu’un homme a un orgasme quand il est actif ?
Si on part du principe que oui, alors à 17 ans j’ai eu mon premier orgasme, avec un partenaire ponctuel, lors de mon second rapport sexuel avec lui.

Tard tard tard je l’ai eu… Mes partenaires avant mon copain actuel n’étaient pas très doués… Alors c’était assez simple finalement. On est allés sous la douche et il y a une rambarde dessus juste à la bonne hauteur pour s’asseoir dessus. Du  coup j’étais assise et lui debout, avec l’eau de la douche qui dégouline… Tellement doux et sensuel…
16 ans et demi, avec qqun. en missionnaire, avec stimulation du clitoris par le pubis du partenaire
jamais réussi seule
13 ans
Seul dans ma salle de bain je me souviens que je ne pouvais pas encore éjaculer
Seule, à 15 ans
14
Seul
Rêve
16 ans, seule, masturbation (caresses sur la vulve, les lèvres et le clitoris)
A 21 ans, avec mon partenaire, j’ai des orgasmes pratiquement a chaque fois que j’ai une relation sexuelle !! Je me plaint pas 😉
 
Nos FA-Q anti-harcèlement

Faire semblant de téléphoner et de parler à son frère, son père ou son copain, et dire qu’on l’attend, faire comprendre qu’il va arriver, garder une bombe au poivre dans son sac au cas où
Je me promène avec une bombe lacrymogène, juste au cas où. Mais je préfère les ignorer quand on m’interpelle dans la rue, ils se sentent cons. Ou alors dire « non » ou les rembarrer froidement.
Dire non, ignorer, montrer que je n’ai pas peur, je ne baisse pas les yeux, j’interpelle une personne qui se trouve dans les environs si je n’arrive pas à me défendre seule
Humour : rentrer dans leur jeu pour la mettre à l’envers ensuite, bombe lacrymo, si c’est insistant je dis non et j’insulte ou alors je la joue « leçon de moral » > « Tu te crois malin d’agir comme ça ? Tu sais tu serais venu me parler comme ça gentiment, tu aurais pu me plaire mais là t’as tout gâché »
Répondre poliment ou ignorer
Je garde mes écouteurs et j’ignore totalement, je ne tourne même pas la tête ni ne me sens concernée par ce que le harceleur peut dire
Je les ignore
Écouteurs, téléphone, marcher plus vite
Parler, sourire, dédramatiser, ne pas s’étonner ou se révolter d’une demande outrancière.
Avoir une grosse grippe dégoulinante, ça aide parfois
En général, et c’est vraiment dommage mais je dis « merci  » avec un sourire et je trace. Toutes les fois ou j’ai répondu ça a dégénéré bien plus qu’avec un simple merci. Sinon quand j’étais plus jeune je disais que y avais mon père qui m’attendait à la maison. Dans notre monde paternaliste de merde le père ça fait autorité. Alors si ya ton père qui t’attend ça va, on te laisse plus facilement tranquille. Et ça marche bien mieux que « j’ai un copain ».
Humour, rappel à l’agresseur qu’il a sans doute une mère, une soeur
Si dans la rue avec du monde, ne pas hésitez à rappeler que « tu pense vraiment me draguer comme ça? »
Tout dépend du degré de psychopathie de l’agresseur. Je dirai, le must : attirer l’attention des autres humains alentour.
Avoir toujours un proche au téléphone lors des déplacements le soir/écouteurs/ déodorant en spray/police
Je m’excuse en disant que je n’ai pas le temps
J’essaye de toujours considérer les personnes qui m’abordent dans la rue. Si on me fait un compliment, je souris/remercie. Les écouteurs sont une bonne technique pour feindre qu’on n’a rien entendu. Dans les endroits tendus, marcher vite, donner une impression de « pas le temps » et d’être irrattrapable. J’ai le sentiment que les hommes qui interpellent cherchent un contact, et que si ils sont ignorés, ils se sentent méprisés et vont chercher à obtenir une réaction en devenant insultants. Si la personne parait déséquilibrée, j’essaye de rester calme et polie, et je « fuis ». Si je suis seule, je cherche la présence d’autres personnes.
Casque, avoir l’air vénère et intimidante (plus facile pour certaines que d’autres) , répondre en les ridiculisant en public.
Ne plus répondre, dire NON mais n’est pas suffisant, parfois j’insulte fort.
Écouteur, vélo, humour, téléphone, paraitre occupé
Ignorer
Ignorer et marcher vite, mettre ses écouteurs, avoir les doigts serrés sur la lacrymo dans la poche.
Téléphone, battle de regards, jouer le jeu du « mâle dominant » et leur foutre la pression avec un langage corporel intimidant (faire le bonhomme quoi)
Souvent, lorsqu’un homme m’aborde d’une manière que je ne trouve pas très enjouée (pas lorsqu’il m’aborde avec un grand sourire par exemple), d’abord je fais mine de ne pas l’avoir entendu, et s’il insiste, je le regarde, enlève un seul écouteur (je porte souvent des écouteurs) en le tenant dans ma main prêt à être replacé dans mon oreille, et attends : ce seul geste suffit souvent à lui montrer que je n’ai pas le temps et qu’il faut qu’il aille vite. Puis je l’écoute, je réponds à sa question par « oui. » ou par « non. » ou alors je réponds à son « Bonjour ! » par un très ferme « bonjour. » et je remets mon écouteur aussitôt, puis le retire de nouveau à chaque question et le remets ensuite pour bien faire comprendre à l’homme qu’il m’importune et que je n’ai pas envie de discuter. Généralement, il se sent assez vite bête et se lasse. Si ce n’est pas le cas, je lui dis au bout de 3/4 questions que je n’ai pas envie de parler. Ça fonctionne généralement, sans attiser sa haine ou sa colère pour autant.
L’éducation et s’il s’agit d’une pathologie se débattre, courir et demander de l’aide
Y’en a aucune de bonne
Faire du bruit
Il faut l’ouvrir et ne pas passez pour une victime, parfois parlementer et être précis, principalement ne pas attendre que quelqu’un d’autre vous vienne en aide…
Dans la rue, je fais mine de reconnaitre un ami et l’appelle bien fort de son prénom, je fais mine d’avoir une discussion houleuse au téléphone, je me rapproche d’autres gens et leur parle, j’entre dans un magasin, je fais la touriste qui ne comprend rien, je parle toute seule en faisant des gestes, je simule la crise de toux et me mouche bruyamment en marchant plus vite
Pour moi il faut répondre et sourire. Il ne faut pas manquer de respect car ces personnes sont en général rapidement nerveuses. Donc lorsqu’il engage la discussion, lui poser des questions. L’amener à nous poser des questions et nous respecter comme nous le respectons. Utiliser un langage soutenue et rester très gentille. Lui faire des compliment mais rester ferme sur le fait qu’on est très amoureuse actuellement de l’homme de sa vie et lui dire qu’il a l’air d’avoir toutes les qualités pour trouver lui aussi une personne qu’il aimera aussi fort. Ils m’ont toujours laissée tranquille ensuite. Au pire s’il insiste pour prendre votre numéro, après que vous lui ayez gentiment dit que vous ne le ferez pas car vous n’auriez pas aimé que votre amoureux donne, lui, son téléphone à une jeune fille inconnue dans la rue, prendre vous même son téléphone. S’il insiste pour que vous l’appeliez pour qu’il ai votre tel, vous l’appelez. Puis une fois libérée, vous bloquer son numéro dans le tel.
Taper dans l’épaule en mode  » et bah ma couille, ça va ? « 
Dire non avec un regard noir, faire la gueule, les ignorer
J’engueule le mec en hurlant ou j’essaie d’user de pédagogie
L’indifference, un regard furieux
Faire la folle, ignorer
Je suis grosse et moche
Quand on me demande si j’ai le temps de parler, je dis « non, je dois aller faire caca ». Non, en vrai, je trace ma route, écouteur dans les oreilles/casque sur les oreilles, sourcils froncés… en tout cas, ça marche quand je marche…
Je lui réponds en serbe
La nuit, j’utilise le vélo / je n’hésite pas à répondre et à attaquer en retour / Autodérision
Les types je les percute de loin et je les attends, du coup au moindre truc ma réponse part direct, elle est verbale et agressive, je pense qu’ils n’ont pas l’habitude car ne répondent pas grand chose et n’ont pas le temps (je marche vite). La meilleure attitude reste de montrer qu’on ne les craint pas. Perso je ne bronche pas, je les dévisage, limite avec du défi, je ne cherche pas à prendre moins de place ou à me faire toute petite, au contraire je suis là et ne m’inquiète pas.
Bombe lacrymo, les clefs comme poings americain, écouteur, demander à des personnes autour de moi de rester avec moi, dire NON
Je baisse la tête et je m’isole du monde extérieur mentalement oubliant le monde autour de moi. Sinon je le déplace en trottinette
Écouteurs
Hurler
Ignorance
Bombe lacrymo, hurler
Mettre ma cape d’invisible , je respire profondément et m’imagine dans une bulle . On Ne me voit pas car je ne dégage rien, même pas de la peur. Ça a déjà fonctionné plusieurs fois. Si ça ne marche pas prendre mon téléphone, et si ça ne marche toujours pas, viser un groupe de gens et faire croire que je suis avec eux.
Appeler son ou sa compagne, ça montre que de un la personne est en couple et que de deux elle peut avertir la personne au téléphone si quelque chose se passe. Ou sinon juste les écouteurs.
Ecouteurs avec musique, ton ferme mais calme, continuer à marcher rapidement. S’il y a prise de contact tout de même, une discussion simple et naïve décourage très vite les harceleurs: ils ne sont pas habitués à des discours maniérés, propres avec un visage empli de naïveté et surtout, sourire!!! Paradoxalement, ça les calme. Et sinon, toujours la technique « i do not speak french » ou « parlo sono italiano. Che vuoi? » ou « ching chang chong? »
Faire la folle, la debile (faire semblant d’être une tarée).
Faire semblant d’être au téléphone avec mon papa et faire croire que le babé arriver d’une seconde à l’autre.
Faire la folle est une bonne solution, il me semble qu’il faut avoir l’air fière, persuadée et assez ferme, ne pas baisser la tête ne pas montrer de faiblesse
Bombe lacrymo
Si c’est gentil, je dis merci. Si ça l’est moins, je ne dis rien. Je vais pas me lancer dans des explications. Il doit déjà se sentir très bête tous les jours.
Bombe lacrymo, self defense et le bon coup de pied ou il faut !
Courir, appeler une copine
Humour, et passer pour une folle
Dire non de manière polie et souriante tout en restant ferme, on ne peut alors rien me reprocher
Se faire passer pour son ami ou un membre de sa famille, prévenir la police
Venir à leurs rencontre, leurs faire croire qu’on est une vieille connaissance et leurs proposer de les raccompagner/proposer notre aide
Faire croire qu’on la connait, lui demander si elle a besoin d’aide, si tout va bien
Intervenir, montrer qu’elle n’est pas seule (ce qui manque malheureusement, combien de fois j’ai vu des personnes se faire emmerder sans que personne ne réagisse)
Aller embrouiller les harceleurs en prenant la défense de la victime
Faire semblant de la connaître et discuter et repartir ensemble
Faire semblant de connaitre la victime et partir avec elle/lui
Appeler la police ou aller l’aider directement sauf si le/la harceleur(se) est armé
Lui parler en ignorant totalement l’agresseur, en restant calme et souriant.
Aller parler ou s’asseoir à côté d’une fille qui se fait embêter dans les transports.
Aller chercher la personne et l’emmener ailleurs : « hé Julie viens on est en retard ». Si j’étais un mec j’irais détourner l’attention du harceleur (en lui demandant quelle est la rue machin par exemple) pour laisser le temps à la nana de partir.
Intervenir calmement et si l’agresseur ne s’en va pas, prendre l’agressée sous le bras et partir
L’appeler par un prénom banal comme si nous la connaissions pour échapper à la situation
En allant lui demander si ça va et en regardant l’autre.
Faire semblant de demander un renseignement à cette personne/lui demander si tout va bien /appeler la police
Tout dépend de la situation, soit mettre le harceleur face à son comportement, soit faire comme si je connaissais la personne
En fonction de l’agresseur, l’interpeller ou non. Protéger et accompagner la victime. Appeler la police si danger. Demander de l’aide aux alentours si besoin
La rejoindre et prétendre d’être son amie et ignorer le harceleur.
Se faire passer pour une amie / affronter directement le harceleur et l’humilier devant tout le monde (s’il y a du monde)
Appeler La police et après essayer de calmer la situation
Surveiller la scène pour pouvoir intervenir si besoin
Faire semblant d’être ami avec la personne et l’emmener faire un bout de chemin loin du harceleur.
Regarder insistamment le harceleur et/ou le coup de la « copine en retard »
Aller lui parler, faire semblant de la connaître, ou bien dire au harceleur qu’il ou elle laisse cette personne tranquille. Il est plus facile de se défendre à deux.
Aller lui parler ou tout simplement s’interposer
Prétendre qu’on la connaît
Faire du bruit menacer en criant
En allant la voir, la soutenir et faire partir l’harceleur
Aller vers elle comme si on la connaissait et l’entrainer ailleurs, demander l’aide d’autres passants, filmer le harceleur
Si c’est possible arriver (sortir de nul part) et faire la bise à la victime. Lancer un « Adbel et Rachid sont là, faut les trouver. » Ne pas calculer le mec du tout et limite lever le ton sur la victime en lui disant « bon allé là, me fais pas chier aide moi à les trouver maintenant ». Histoire de lui donner une bonne excuse pour partir. Comme on le connait pas le nom de la personne il faut employer un surnom comme « Poulette » « mamie » ..
 » Eh salut, ça va ? putain je t’attendais là-bas en fait, viens vite mon père nous attend « 
Rentrer dans la discussion pour la défendre, s’interposer, faire semblant d’etre son ami
Je vais la voir en prétendant la connaître
Faire comme si on la connaissait
Faire semblant de la connaitre
Jinterviens toujours pour les autres, en général je fais comme si je connaissais la fille.
Faire la folle: ça attire l’attention de témoins qui peuvent soutenir et aider les intervenant.e.s pour aider la personne qui se fait harceler par un groupe. Mais si la personne harcelée se trouve face à un harceleur solo, on peut faire semblant de connaître la victime (faire semblant d’être un.e ancien.ne ami.e ou une connaissance)
Aller vers elle et faire comme si on se connaissait avec un clin d’oeil
Appeler la police / alerter les gens
Apparemment faire croire qu’on la connaît fonctionne bien, genre « hé machine ça fait un bail, ça va?? », et hop tu commences à la lui parler de trucs à la con sans que l’autre puisse en placer une et tu l’embarques avec toi. A adapter selon les situations bien sûr.
Aller la voir se mettre à sa hauteur la regarder et voir si dans son regard elle a besoin d’aide
Faire diversion peut être. Si la personne aidante ne veut pas prendre de risque non plus elle est pas obligé d’être cash mais peut trouvé un moyen de faire diversion. Passer entre les deux personnes comme si de rien était par exemple
Faire comme si je la connaissais
Dejà s’arreter et regarder avec insistance genre que se passe t’il
Appeller la police, venir en aide
Se faire passer pour sa copine
Montrer qu’on connaît la personne qui se fait harceler. Soit de loin en l’interpelant et en espérant qu’elle réagisse (c’est évidemment un faux nom qu’on utilise…), soit arriver en boule d’énergie et chatter direct avec elle. « saluuuut, tu m’as attendue longtemps? Désolée, vraiment, et j’ai plein de trucs à te raconter! Bonjour, t’es qui toi? » L’harceleur devrait vite se tirer, surtout si on a fait assez de bruit pour que les gens autour regardent la scène. Si on a vraiment trop peur de l’individu, demander à un homme dans la rue de nous aider.
Se cacher appeler les secours, interpellez tout l’entourage et s’avancer vers l’harceleur pour le faire fuire et que chacun puisse s’en tirer, quand on est une fille agressée et que cest une fille qui repere l’agression c’est compliqué c’est pourquoi je dis ca
Faire semblant de la connaitre
Si ça prend une mauvaise tournure, j’appelle la police directement.
Prendre la personne qui se fait harcelez comme une connaissance… appelez du monde autour.( beaucoup de femme sont solidaire en ces moments)
Appeler les flics
Faire comme si on la connaissait
En évitant de rester dans son coin en regardant ! Pour l’aider, on peut tout simplement se rapprocher d’eux et demander quel est le problème. Si l’on ne s’en sent pas sécurisé, il est toujours possible de demander à d’autres passant de nous y accompagner.
En se faisant passer pour un de ses proches et donc interrompre le dialogue entre les deux personnes
Éviter de sortir seule le soir, éviter de porter des talons la nuit pour ne pas attirer l’attention 🙁
Éviter d’etre Trop agressif car on ne sait jamais si l’harceleur à un coup de sang… 🙄
Ne jamais baisser les yeux, ne jamais se laisser faire, ne jamais être violent
Tout dépend du niveau et de l’endroit, s’il y a de la violence : éviter de monter sur ses grands chevaux, de même si l’endroit est désert.
Eduquez les hommes (et y’a du boulot)
Aucune idée chaque harceleur peut réagir différemment
Aucune idée de ce qui est éviter, j’aurai dit « rien » ?
Aucune idée, ca ne devrait pas exister on devrait pas avoir à éviter des trucs
La posture physique d’une victime.
Être agressive, répondre, s’arrêter
L’agressivité. C’est malheureusement des gens qui ont besoin d’attention en général. Donc faut pas être agressif sinon ça dégénère.
L’agressivité
Éviter les groupes de mecs à plus de 3 / changer de trottoir
Ne rien faire. Avoir l’air timide ou apeuré.
Restée seule
Rien, si quelqu’un veut vous arrêter dans la rue il le fera
Éviter le mépris si il s’agit d’interpellations de type dragueur du dimanche. Ne pas se taire si il s’agit d’attouchements, de masturbations… de façon à ce que les mecs soient pris en flag et que d’autres personnes interviennent, ne serait ce que par leurs réprobations
Les attaques personnelles qui les feraient répondre.
Il faut faire attention au harceleur, c’est à dire s’il peut être violent. Il faut essayer de fair bouger les gens. Qui la plupart font comme s’ils n’avaient rien vu.
Violence, repondre sèchement,
Se sentir faible
Répondre, être agressif…
La passivité et le silence
S’énerver de façon immédiate et virulente, insulter le harceleur ou la harceleuse, lui manquer de respect. Cela peut se retourner contre la victime.
De fermer les yeux et de faire comme s’il ne se passait rien ou ça n’existait pas. Le problèmes est toujours le comportement du harceleur, pas de la victime
Ne surtout pas ignorer ou minimiser ou mettre en danger les gens
Éviter, subir. Il faut faire face
Baisser la tête et se taire
Ne pas s’isoler quand on circule car plus vulnérable, renforcer son assurance, dévellopper tout ce qui peut désarmer: confiance en soi, sourire, humour, communication non violente, avoir l’air préssée ou en colére si danger potentiel
Surtout ne pas manquer de respect lorsque l’on est seule, loin d’un commerce. L’énerver c’est avoir des problèmes en suivant. Surtout ne pas le rabaisser ou lui faire comprendre qu’un mec comme lui n’aura jamais une fille comme vous. Ce sont des personnes manquant de codes sociaux et de barrières de bienséance, c’est dangereux, lorsqu’on est une personne comme moi, qui n’a pas beaucoup de charisme lorsque j’essaie d’être ferme, dans ces situations de stresse.
Avoir l’air effrayée, répondre agressivement
La violence, la provocation, les insultes
Dire qu’on est en couple ou baisser la tête.
Éviter de répondre en voulant être gentille
Hausser le ton, être agressif, riposter
Ignorer le harceleur
La violence physique. C’est cher payé, surtout quand on n’est pas blanc.he
Je prends mon portable et parle dans le vide
Faire profil bas / s’isoler /
Montrer qu’on n’est ni une proie ni une victime : ne manifester aucune peur, surprise, inquiétude. Ne pas hésiter, marcher droit et la tête haute, ne pas fuir les regards, ils sont déjà sur nous de toute façon. Ne pas faire semblant d’être sympa, ne pas se laisser imposer une conversation, ne pas se laisser arrêter, on a mieux à faire. Observer pour les repérer de loin, savoir lequel va te prendre la tête, et anticiper. Etre ferme et dire non, se casser sans les laisser parler, parce qu’au fond, on s’en tape !
De ne rien faire et ignorer
Rentrer dans son jeu
Donner de l’importance
Éviter de rentrer dans leur jeu, mieux vaut es ignorer
Riposter
La violence
Essayer d’en arriver aux mains directement ou faire usage de lacrymo, bombe au poivre, armes blanches. L’harceleur peut contrer cette attaque et être alors à son tour agressif. En plus, on est condamnable si l’autre en face ne disposait pas de tels moyens.
Baisser la tete, je ne sais pas sil faut etre amical ou insultante pour moi aucun des deux mais comment etre…
Ne rien dire, ne rien faire
Se sentir directement en danger
Je pense qu il ne faut pas se montrer meprisante face a l harceleur.(meme si on en meurt d envie) eviter de se promener seul dans des endroits peu frequentable.
Le silence, ne rien faire. L’agressivité peut parfois faire dégénérer les choses.
L’ignorance, rester dans l’inaction, être spectateur
L’ indifférence
Dire non, prévenir les autres collègues et étudiantes et faire remonter la remarque à la direction, voir plus haut si nécessaire
Dire clairement à un collègue que ses remarques sont déplacées que tu ne les acceptes pas et que s’il continue tu devras en parler à ton supérieur
C’est un peu le #balancetonporc , l’afficher devant tout le monde, c’est horrible mais surtout ne pas garder ça
Se protéger par écrit quand un cas de harcèlement est révélé (mails, courriers…) et surtout en parler même si c’est dur
Parler fort quand on a une gastro, des boutons de fièvre etc ne pas faire la femme fatale ! Au contraire !
La discussion avec la personne concernée dans un premier temps, puis si ça ne s’arrête pas, l’interpellation d’une personne extérieure pour venir en aide (RH/Directeur/Police)
Aucune, aller se plaindre éventuellement mais sans preuves …
Répétez comme un mantra « ne me parlez pas comme ça », « vous outrepassez vos droits » etc.
Face à un supérieur, en général c’est la merde. Autant que possible faut partir. On sera rarement soutenue par l’équipe dans ce genre de cas malheureusement.
Menaces de tout dire, menace d’avoir enregistré et/ou filmé les propos et gestes déplacés
Si réccurent, essayer de récolter des preuves et ne pas hésiter à dénoncer
Etre « irréprochable »+ en parler à une personne « haut placée »
Ignorer / ne surtout pas rester dans le silence
Dire que nous ne sommes pas intéressé et que c’est indécent.
J’essaye l’humour pour décrédibiliser les propos de mon interlocuteur sans conflit…
Distribuer des flyers sur le harcèlement en douce, voir imprimer et afficher la tête du harceleur avec des exemples de comportements.
Impuissance face aux supérieurs sauf si quelqu’un au-dessus du harceleur est une femme.
Il faut essayer d’avoir un collègue qui en soit témoin. Que le harceleur se retrouve piégé. Pourquoi pas l’enregistrer et diffuser l’enregistrement à l’ensemble des collègues.
Aucune
Ebruiter
En parler à un professeur ou un responsable
Enoncer clairement les choses pour l’obliger à faire face à son comportement et lui montrer qu’on est très bien consciente de ce qui se passe.
En parler aux personnes compétentes et alerter l’entourage et les autorités
Dénoncer
En parler même si ce n’est pas évident. En parler à voix haute devant témoins, l’enregistrer
Ne jamais oublier que peu importe son poste ou sa place dans la société il n’a pas la main mise sur soi, expliquer clairement son refus
Rester groupé, enregistrer le harceleur et le dénoncer, demander de l’aide autour de soi, monter une campagne d’info grâce à des flyers et aux réseaux sociaux, s’afficher avec des malabars, contacter ses proches
Aucune idée
Aucun malheureusement
Répondre, ne pas de laisser faire, en parler à des personnes en pouvoir de nous aider
Envoyer chier de manière intelligente, avec un niveau de langue plus élevé que mon interlocuteur afin de l’humilier.
Pas concernée
Je suis grosse et moche et en plus je fais la tebé.
Je suis passive-agressive et je balance des menaces. J’ai pas 3 saisons + 4 épisodes de How to Get Away With Murder derrière moi pour rien…
Lui dire qu’il me fait pitié
Je dénonce
Imposer direct ses limites, réagir immédiatement et ne rien laisser passer, sinon ça encourage. Si c’est un geste déplacé au milieu d’autres personnes (ascenseur ou autre) s’indigner haut et fort en disant ce qu’il vient de se passer, lui faire la honte (si on pense pouvoir avoir du soutien de la part des gens autour).
Compliqué. Jamais eu ce soucis mais je suis adepte de l’expression: l’ignorance est le plus grand des mépris.
En parler aux collègues, au supérieur hiérarchique.
Quant à un étudiant, j’irai directement lui parler
Dire non et non et renon
L’évitement
Les ignorer. Purement et simplement. Si c’est un supérieur (c’est presque toujours le cas), régler seul à seul les problèmes, les administrations etc n’aident pas. Sauf si vous avez pris soin d’avoir un dictaphone sur vous et vidéo à l’appui. Toujours en avoir un de prêt si vous savez ce que vous risquez en terme de harcèlement. Sinon, pour régler les problèmes en solo, apprendre à appuyer sur certains points de douleur physique en cas d’attouchement (pour collègue ou autre étudiant).
En parler, dénoncer la personne à l’administration
Mis à part rappeler le cadre professionnel et les enjeux du lieu… pour désengager la situation…. je connais rien d’autre
L’explication : Non, je ne suis pas là pour ça mais pour travailler.
Se montrer autoritaire et ne pas se laisser marcher dessus dès la 1ere humiliation. Trouver de l’aide aupres d’une personne plus caracterielle
En parler aux supérieurs
En parler à un collègue
En parler autour de soi, faire connaître le problème
Je ne sais pas
Se mettre dans une situation où la faute pourrait nous être portée car réaction violente ou insultes, toujours rester calme pour éviter que l’on nous accuse d’être violente
Eduquez les hommes
En parler au patron ou aux collègues
Le silence, la culpabilité
Pareil, on devrait pas être harcelé.
Rajouter de l’agressivité.
Ça sert à rien d’en parler à la personne en privé. C’est comme pisser dans un violon.
Eviter de prendre ça à coeur. ça n’a rien de personnel
Être intégré dans un groupe + Etre « irréprochable ».
Rien
Banaliser
Attention à sa hiérarchie qui peut vouloir couvrir ses harceleurs pour éviter d’avoir mauvaise réputation.
Utiliser la violence qui pourrait se retourner contre la victime
Il ne faut pas laisser passer sous peine d’être dégoûté d’aller en cours.
Ne pas se mettre dans une position de séduction ou de petite fille. Même si la faute n’est jamais du côté du harcelé, entendons-nous bien.
De condamner les victimes, c’est encore une fois TOUJOURS de la faute du harceleur
Idem que pour le harcèlement de rue
Subir, se taire
Se taire
Eviter d’etre isolée, en parler autour de soi pour trouver des ressources
Aucune idée
Ne rien dire
Se taire, laisser faire, baisser les yeux, s’effacer, subir
Ne pas user de stratégie et manipulation et dévoiler toutes ses cartes (appartenance à un syndicat, connaissance de la loi etc)
Accepter, se taire
Être agressif, s’énerver, faire du chantage
Le silence
Bon, faut mesurer ses menaces aussi. J’évite les menaces de mort par exemple. J’évite aussi d’insulter la famille de la personne qui harcèle. Et j’évite aussi la violence physique.
Ne pas monter qu’on est déstabilisée et répondre
Ne rien dire
C’est toujours pareil, c’est une question de pouvoir, donc il ne faut jamais avoir l’air d’une cible. Facile à dire..
De le faire
S’en vouloir a soi même
Le silence
L omerta
Ne pas répondre
Éviter d’en parler à tout le monde
Pas de menaces! ça ne motive que plus les harceleurs…
La compassion pour l’harceleur peu importe le motif, que ce soit une histoire sentimentale ou tout betement la discrimination et l’harcelement pour ceux dits « moches » « fous » etc..
Ne plus venir au travail.
Se soumettre et rester muet
Garder une relation pro
Le silence !
L’inaction encore une fois
Prévenir un supérieur, alerter d’autres collègues étudiants
Même chose que pour la rue
Etre à son écoute, lui conseiller de s’orienter vers son supérieur
Soutien et présence, la rassurer (ce n’est pas sa faute), et surtout combattre le harcèlement et ne pas s’arrêter de vivre pour ça, passer au dessus
La soutenir dans ses demarches
J’en parlerai à un organisme indépendant en me méfiant de mon entreprise qui ne défendra peut être pas cette cause
Rapporter les faits à la direction
Témoigner –> donner une preuve que cette personne n’a pas
Accorder son écoute, sa bienveillance, lui permettre de sortir de sa solitude face au problème.
Dénoncer la situation comme anormale aux yeux de tous. Dans mon cours de sport (c’est pas du travail mais c’est pas loin d’être pareil) un mec harcelait une gamine de 16 ans. Je lui ai dit plusieurs fois gentiment, après je me suis foutue de lui à chaque fois qu’il lui faisait une remarque misogyne. ça n’a fait qu’empirer les choses alors j’ai pété un cable en hurlant devant tout le monde et en le traitant de misogyne. ça a fait un scandale (m’a viré du cours, j’en ai parlé au président de l’asso aussitôt ect…) depuis il s’est calmé. Ya que le fait d’être percé au grand jour, devant les yeux de tous qui puisse lui faire peur.
L’inciter à parler et à dénoncer
Je pense que l’écoute est déjà un soulagement pour la personne harcelée (déjà vécu), ensuite la motiver à remonter la problématique à la hiérarchie
Parler avec elle, entendre sa peur + lui donner des conseils (consulter un psy, un avocat…)
Discuter avec elle/ lui dire qu’on se tiens disponible si elle souhaite de l’aide/noter les évènements ,date,  l’heure , lieux , faits, si on est témoin de la situation/ prévenir une personne ressource dans l’établissement ( en fonction de la situation: personne de confiance, médecine du travail/scolaire…)
Je trouve que c’est plus difficile, à part de lui conseiller d’en parler aux personnes qui gèrent les soucis du personnel… éviter qu’elle soit seule s’il y a danger
Si en être témoin, réagir immédiatement en prenant la défense de la victime. Montrer que les bornes sont dépassées. Si cela se passe dans un groupe, peut être que le groupe approuvera. Parler avec l’harcelleur. Dire à la victime qu’elle n’est pas seule. Cette attitude la rassurera sur le fait que ce harcèlement n’est pas une étape par laquelle tout le monde passerait
Voir le harceleur et dire que les gens autour parlent beaucoup en mal de lui. Enfoncer le clou en l’humiliant face à ses actes. Bonus si c’est fait en groupe.
Lui montrer sa solidarité et aller affronter le harceleur avec elle. L’enregistrer et alerter la hiérarchie. S’il se trouve que c’est la hiérarchie, alerter l’ensemble des salariés et se dresser contre. Il faut un mouvement collectif.
 La soutenir et lui donner des conseils
En parler au professeur principal.
Je ne sais pas.
Alerter les personnes compétentes et soutenir les victimes
En collectant des preuves et en dénonçant dans la hiérarchie
Le menacer de le dénoncer, l’enregistrer, lui expliquer que sa réputation est déjà mise et que si il veut on peut aller en parler à l’entourage, à la famille, à ses proches
Parfois en référer à des personnes plus haut placées
Confronter le harceleur en groupe, lui envoyer un courrier a la maison, porter plainte, le dénoncer a sa hierarchie
Aucune idée
Lui dire d’aller se plaindre au supérieur
La conseiller, la diriger vers des personnes capables de l’aider, s’opposer au harceleur si il agit devant nous
Montrer qu’elle n’est pas seule, que le harceleur est face à un groupe
En parler autour de soi, faire remonter l’info, accompagner la personne à porter plainte
En parler. La pousser a en parler aux supérieurs personnes compétentes
Compliqué, en sous marin.
Voir réponse à la question précédente
Ne pas la quitter d’une semelle
Dénoncer
Si c’est déjà en cours c’est plus compliqué, je ne sais pas.
En parler avec elle et le dire à un superieur
Intervenir directement si je suis face à cette situation.
La croire l’écouter
En parler
Récolter des preuves et porter plainte
En parler au supérieur
Supérieur: collecte des données d’harcèlement avec dictaphone et vidéo. Attention, il faut faire particulièrement attention, ça peut être reconnu comme de l’incitation à harcèlement si c’est un plan organisé. Pour aider, il faut des preuves audio + vidéo. Mais la victime ne doit pas savoir que vous la filmez.

Collègue, autre étudiant: gang. Groupez vous. Il n’harcèlera pas plusieurs personnes à la fois.

En parler autour d’une reunion speciale
Dénoncer la personne qui harcèle à ses supérieurs.
Montrer du doigt cet harcelement. Ne pas hesiter a en parler avec l harceleur et en avertir les hierarchie. Que silence ne persiste pas!
Le convaincre d’en parler aux supérieurs
En parler à un supérieur
L’aider à se rapprocher d’associations, de syndicats. Commencer par une main courante pour garder une trace.
Pousser cette personne à en parler, ou soi-même aller le rapporter
Les rembarrer par l’humour, prévenir un proche du comportement inapproprié, dire non tout simplement et les sensibilisés au harcèlement
Expliquer clairement que les propos sexistes, sexuels, misogynes ne te font pas rire et que s’il continue tu en parleras devant toute la famille pour lui foutre la honte ou que tu arrêteras de le voir
Remettre à sa place, j’ai une famille très soudée et très à l’écoute donc forcément je pense que ça m’aide aussi dans le dénoncement
Se battre. Tapez et en parler a sa famille. Denoncer. Portez plainte.
L’afficher devant tout le monde afin qu’il se sente humilier et ne recommence pas
Expliquer à son ami, oncle, beau-père, mec que ça n’est pas possible d’agir comme ça
Le dire à quelqu’un qui nous croira en qui on a confiance
Replacer la personne dans son lien familial / de loyauté … le remettre à sa place.
Le dire au grand jour. Faut les mettre mal à l’aise.
Tout faire pour ne pas se retrouver seule avec le personne
Je n’en connais aucune. En parler à quelqu’un d’extérieur à la famille me semble raisonnable
Fuir les gens maltraitants, négligents, ceux qui parlent beaucoup de sexe. Dire ce qu’on cherche nous et à voix haute devant la personne et si elle ne comprend pas, devant une assemblée (en filmant avec caméra ou en enregistrant). En parler à un ami ou psy.
Éviter la personne si possible/ ignorer les propos/bien montrer en public que le geste ou l’attitude est complétement déplacer..
Prendre le truc à la rigolade, et si c’est sérieux, en général je recadre immédiatement en essayant de rester diplomate
En parler. Malgré les reactions de déni de certains, on réalise qu’on n’est pas la seule victime
Dénoncer et encore une fois humilier ces personnes. Jamais facile, mais la solidarité avec les autres membres est très importante. Protéger la victime, qu’elle ne soit plus en contact avec le harceleur. Et virer le harceleur de ses fréquentations.
Porter plainte
En parler directement à la personne ou en parler à ses parents.
En parler?
En parler à un grand nombre de personne, pour trouver du soutien, se couper des personnes toxiques
Afficher auprès des connaissances en commun, ils sont rarement fiers d’être des porcs #balancetonporc
Faire une réflexion faussement sur ses agissements en sa présence et celle de la famille
La même chose que précédemment ce n’est pas parce que tu le connais que t’es limite doivent changer
Eviter d’etre seule avec la personne, la prendre a parti devant les autres sous le mode de l’humour, en parler, s’inventer un nouveau boy friend bien flippant, genre  boxeur, videur, fighteur…
En parler devant lui et tout le monde. Ex en pleins repas: « d’ailleurs Parrain, je sais que tu as un coté naturellement séducteur, mais ça me gêne lorsque tu l’es avec moi. »
L’émasculation, le passage au vitriol, la brûlure vive ou encore l’empoisonnement.
En parler à la personne en lui faisant comprendre que son comportement est inapproprié, en parler à des proches qui connaissent bien cette personne
Ne pas hésiter à passer pour une féministe hystérique et envoyer peter le harceleur, en privé ou en public.
Éviter les indésirables, les humilier en public en démontrant leur comportement devant les autres
Ignorer
Je suis MOI , et c’est difficile de venir me harceler , je suis grosse, moche , tebé mais surtout ceinture noire de judo / jujitsu !
Je suis passive agressive voire agressive tout court avec les potes en question, puis je coupe les ponts avec. J’ai pas leur temps. Pour la famille, c’est plus compliqué, j’ai pas encore de technique.
Eviter le harceleur
Coup de poing dans la gueule
Réagir de suite si possible face à la personne, et en parler direct. Faire du bruit, du tapage, faire passer la honte du côté du harceleur. Avec des preuves c’est encore mieux, si c’est possibles.
En parler et ne pas se laisser faire c’est plus simple à un proche de lui repondre qu’à un inconnu (je trouve)
Couper les ponts?
Mettre la personne mal à l’aise face à ses propos
Essayer de nommer les chises pour ce qu’elles sont
En parler, piéger le ou la coupable
Dire non
Menacer d’en parler si il n’arrête pas
La baffe.
Pareil, il faut en parler, à son entourage, à la police
L’ignorance et a mon sens plus simple dans la vie privee (sauf dans la rue puisque y’a pas de cadre pas de logement ) dans la sphere privee l’harcelement doit etre pris en charge par les psychologues et ou par les autorités s’il en va de la santé ou de la sécurité, meme pour « tres peu » il faut se battre avec elles ce sont les seuls a faire changer les choses meme si cest long et parfois classé
J’en parle à ma famille ou à mon pote, qu’ils arrêtent de voir ce con.
Couper les ponts et ne pas se muet ds le silence.  Preuve a l appui (enregistrement caché..)
En parler à la personne qui harcèle
En parler à sa famille
Il faut savoir s’imposer, pendre son courage a deux mains et dire stop
L’inviter à m’en parler et se confier, lui donner des astuces, aller ensemble parler a l´harceleur pour régler le problème
Ecoute, conseils, soutien moral, aide à communiquer avec son entourage
Diriger vers une asso mais surtout dénoncer !!!
Lui donner le courage de tout reveler et au pire cogner le harceleur
Je ne sais pas
Faire l’intermédiaire
En parler avec la personne harcelée et l’aider à en parler à quelqu’un qui peut arrêter ca
Ne pas minimiser ou mettre en doute sa parole.
Idem.
Inciter à dénoncer
Conseiller d’aller voir un spécialiste (conseiller / psy …)
Lui conseiller d’aller voir une victimologue mais aussi d’en parler à un proche de confiance de la famille (qqn d’intelligent et bienveillant), qu’elle parle à ses amis et aussi pense à porter plainte (en discuter avec la victimologue)
En discuter avec la personne qui se fait harceler/voir avec elle qu’elle solutions lui paraissent le plus facile à mettre en place/ prévoir un « plans de solutions » à ajuster en fonctions de la réaction du harceleur/ dénoncer aux autorités si cela ne cesse pas.
Essayer d’en parler à la personne concernée que concrètement ça ne se fait pas
L’aider à porter plainte, à changer d’environnement
Je pense pareil qu’au-dessus il faut dénoncer le harceleur, le mettre face à son harcèlement et avoir les autres membres de son côté. Ne plus cautionner le harceleur, ne plus l’inviter, ne plus le fréquenter et que tout le monde le fasse.
En parler
La soutenir dans ses démarches
Aucune idée.
En parler ?
Alerter les autorités et l’aider à se couper de ces personnes
Écouter, soutenir, parler, confronter
Trouver cette personne la filmer ou l’enregistrer, aller à la police si nécessaire, lui faire comprendre que l’on sait des choses, donc on est plusieurs à le savoir, le menacer
Être présent
Réunion de famille, discussion avec le harceleur si c’est un parent, dénonciation
Prendre la parole pour lui, mettre les pieds dans le plat
Lui conseiller d’aller porter plainte.
Soutien morale, placer une distance entre les deux personnes, faire comprendre au harceleur qu’on sait ce qu’il fait
Même réponse que plus haut
Idem que la réponse pour l’école, le travail…
En parler avec elle, humour avec l’autre personne
On lave le linge sale en famille !
L’écouter. L’aider à sortir de cette sphère.
Repondre a sa place
J’en parle a ses proches
Je ne sais pas non plus… C’est délicat car parfois la famille n’est pas à l’écoute, ne soutient pas. Après il y a la loi, il faut se renseigner.
En parler et aller voir la personne en question
Intervenir
L’ecouter et tenter devle conseiller pour qu’elle puisse alerter sa famille ou la justice
La soutenir être l’inciter à parler
La soutenir, lui parler , lui dire qu’elle n’est pas obliger de s’abaisser .
Menacer d’en parler
La baffe (victime et harceleur). Montrer au grand jour qu’il soit incriminé dans la famille.
Psychologues, sports de combats ou sport tout court, revalorisation professionnelle,personelle(de corps par exemple), sociale (tres important)
En parler avec elle.
L encourager a denoncer l harceleur. Et etre a son ecoute a 100%
Parler de ça à quelqu’un de proche de l’agresseur
On peut l’aider en la poussant à mettre un terme à tout ça, ou en pointant soi-même la situation du doigt, démontrer que ce n’est pas normal
Attention à ne pas commettre d’impairs dans la famille. Ne pas être trop laxiste face à ce comportement
Ne rien dire, il faut toujours en parler
Eduquez les hommes
Garder le silence
Le silence
Rester seul avec la personne, il faut l’éviter le plus possible
Lorsqu’il y a un doute, l’évoquer clairement.
NSP
En parler en famille sans preuves irréfutables
Tjs fermer la porte de sa chambre à clef
Rien, si ce n’est l’éducation de nos enfants
Éviter de continuer à voir les agresseurs. C’est souvent « plus facile » de faire comme si de rien n’était, surtout pour protéger l’entourage, mais ça n’est en aucun cas une solution
 Se mettre les proches à dos
Éviter de se murer dans le silence.
Se taire ?
Eviter de ne pas croire la victime ou de fermer les yeux
Prendre parti en fonction des affinités, on ne sait pas de quoi sont capable les gens une fois à l’ecart d’un groupe
Se taire, attention à qui on en parle
Se taire
La parole
Ce n’est pas notre comportement qui pousse une personne à nous harceler.
Ne rien dire
Fermer les yeux, être dans le déni en se disant que la personne ne ferai jamais une chose pareille, ne pas prendre la victime au sérieux
Aucun, il n’y a rien à perdre dans le cadre privé
Éviter la personne tant que possible
Encore une fois le silence
Toujours la même chose: la violence physique
Eviter le harceleur
Ne rien dire
Pareil, réagir au plus tôt et montrer qu’on n’accepte pas. S’énerver, être violente si nécessaire, car souvent les hommes n’ont pas l’habitude qu’on réagisse…
Continuer de fréquenter la personne qui harcèle
Je ne sais pas
De ne pas en parler aux personnes qui risquent d’être en danger par ce harceleur
Le silence
Le déni
Le répéter à toute la famille
Ne pas justifier des actes mal placé PARCE QUE c  est un proche.
Toujours, le silence