Parlons drague de rue – Contributeur anonyme

Drague, Expériences, Histoires, Homme 0 Comments

– Excuse-moi, salut, je veux pas te faire peur, c’est juste que je viens de te voir et je voulais te dire que je te trouve très élégante
– Salut, alors voilà, tu vas me prendre pour un fou mais j’ai un petit problème, je suis tombé amoureux de toi »

J’ai 20 ans et ça fait bientôt un an et demi que je pratique « la drague de rue ». Je suis pas forcément pour l’utilisation du verbe « pratiquer » la drague de rue mais ça résume quand même assez bien les faits. Il y a plein de vidéos youtube et de blog qui traitent le sujet et c’est aussi un sujet qui fait débat en ce moment avec toutes les polémiques sur le harcèlement de rue.

Pour me présenter brièvement, je suis un mec pour qui Tinder ne marche pas. Je suis pas forcément très beau, pas musclé, pas sportif, je n’ai pas de photos qui me mettent en valeur et j’ai pas envie d’en avoir ! Ah oui et en ce moment j’ai les cheveux colorés donc ça arrange pas la donne. En bref QUE DES QUALITÉS !

Après avoir regardés des dizaines de caméras cachées où l’on voit des mecs aller parler à des nanas dans la rue (ou dans l’espace public en général) j’ai enfin pris mon courage à deux mains et je dois dire que mes efforts ont payé pas mal de fois. Dans la rue tu peux tomber sur tout et n’importe qui. Une fois j’ai parlais à une nana top et très réceptive. le feeling passait bien jusqu’à ce qu’elle me dise qu’elle avait 16 ans. Je me suis excusé, puis je suis sorti du métro pour prendre le suivant.

Mais je suis surtout tombé sur des filles qui ne font PAS PARTIS DE MON CERCLE SOCIAL, et c’est, pour ma part, ce que je trouve le plus beau et le plus intéressant ! En effet mes premières copines faisaient parties de mon cercle social. C’était l’amie de la soeur de machin. Tout le monde savait qu’on sortait ensemble, si oui ou non on avait couché ensemble. Dans la rue c’est impossible puisque rien ne te relie à la dame en question !

Si les mecs apprenaient à se prendre des vents et des râteaux et même les rejets en général, Marions Seclin n’existerait pas. Il n’y aurait pas de mecs aussi frustrés sexuellement pour accoster des meufs dans la rue et les traiter de sale pute. En un an et demi je me suis pris tellement de râteaux que ça ne me fait (presque) plus rien. Quand je vois que je dérange la fille que je viens d’interrompre dans son cheminement d’un point A à un B, je lui demande et je me casse après en remballant ma fierté.

LES MECS (c’est aussi valable pour vous mesdames) ARRETEZ TINDER ET PORTEZ VOS COUILLES DANS LA RUE ! Dites ce que vous avez sur le coeur, ça va créer une rencontre (et peu-être une histoire, qui sait) beaucoup plus spontanée que pendant soirée alcoolisée ou via un réseau social quelconque.

9

Parlons drague de rue

Drague, Histoires, Homme

 » – Excuse-moi, salut, je veux pas te faire peur, c’est juste que je viens de te voir et je voulais te dire que je te trouve très élégante »

 » – Salut, alors voilà, tu vas me prendre pour un fou mais j’ai un petit problème, je suis tombé amoureux de toi »

J’ai 20 ans et ça fait bientôt un an et demi que je pratique « la drague de rue ». Je suis pas forcément pour l’utilisation du verbe « pratiquer » la drague de rue mais ça résume quand même assez bien les faits. Il y a plein de vidéos youtube et de blog qui traitent le sujet et c’est aussi un sujet qui fait débat en ce moment avec toutes les polémiques sur le harcèlement de rue.

Pour me présenter brièvement, je suis un mec pour qui Tinder ne marche pas. Je suis pas forcément très beau, pas musclé, pas sportif, je n’ai pas de photos qui me mettent en valeur et j’ai pas envie d’en avoir ! Ah oui et en ce moment j’ai les cheveux colorés donc ça arrange pas la donne. En bref QUE DES QUALITÉS !

Après avoir regardés des dizaines de caméras cachées où l’on voit des mecs aller parler à des nanas dans la rue (ou dans l’espace public en général) j’ai enfin pris mon courage à deux mains et je dois dire que mes efforts ont payé pas mal de fois. Dans la rue tu peux tomber sur tout et n’importe qui. Une fois j’ai parlais à une nana top et très réceptive. Le feeling passait bien jusqu’à ce qu’elle me dise qu’elle avait 16 ans. Je me suis excusé, puis je suis sorti du métro pour prendre le suivant.

Mais je suis surtout tombé sur des filles qui ne font PAS PARTIS DE MON CERCLE SOCIAL, et c’est, pour ma part, ce que je trouve le plus beau et le plus intéressant ! En effet mes premières copines faisaient parties de mon cercle social. C’était l’amie de la soeur de machin. Tout le monde savait qu’on sortait ensemble, si oui ou non on avait couché ensemble. Dans la rue c’est impossible puisque rien ne te relie à la dame en question ! Si les mecs apprenaient à se prendre des vents et des râteaux et même les rejets en général, Marion Seclin n’existerait pas. Il n’y aurait pas de mecs aussi frustrés sexuellement pour accoster des meufs dans la rue et les traiter de sale pute. En un an et demi je me suis pris tellement de râteaux que ça ne me fait (presque) plus rien.

Quand je vois que je dérange la fille que je viens d’interrompre dans son cheminement d’un point A à un B, je lui demande et je me casse après en remballant ma fierté. LES MECS (c’est aussi valable pour vous mesdames) ARRETEZ TINDER ET PORTEZ VOS COUILLES DANS LA RUE ! Dites ce que vous avez sur le coeur, ça va créer une rencontre (et peu-être une histoire, qui sait) beaucoup plus spontanée que pendant les soirées alcoolisées ou via un réseau social.

7

Les filles doivent-elles draguer ?

Drague, Femme

Il n’y a pas de « doit ou ne doit pas », chacun.e drague s’il s’en sent capable pour tester les envies de l’autre. Après c’est vrai que la plus part du temps ce sont les hommes qui draguent, on en revient à cette super histoire de faire la cour à une époque révolue. Comme quoi une fille qui drague c’est une putain, mais non. Elles ont le droit de draguer et de se prendre des râteaux elles aussi 😉

5

Joli ratio !

Drague, Femme, Hétéro, Histoires, Sexe

Je suis très mauvaise dragueuse. Même dans les boîtes de nuit, où la majorité des gens viennent pour draguer et pour se choper, je me suis rendue à l’évidence, ça n’est pas pour moi ! J’ai dû sortir 200 fois en boîte et ça a dû m’arriver à peine une demie-douzaine de fois de rentrer avec un mec à la maison, et encore c’est eux qui m’avaient draguée à chaque fois… Joli ratio !

7

Ma façon de draguer, c’est d’être un peu insolent

Drague, Femme, Hétéro, Histoires

Ma façon de draguer, c’est d’être un peu insolent, un peu dans la provoc’. Mais je fais toujours ça avec le sourire et en enveloppant le tout avec un ou deux compliments… Je peux traiter un mec de « petit con », par exemple, c’est quelque chose que je fais souvent et ça les excite pas souvent de pas maitriser complètement la situation !

3

L’entrée en matière est faite

Drague, Femme, Hétéro, Histoires

Je suis une séductrice, je séduis depuis que je suis toute petite, je séduisais déjà ma mère, la caissière, l’épicier etc,… Je suis une charmeuse, c’est quelque chose qui est devenu automatique chez moi. Savoir sourire au bon moment, avoir le sens du timing, avoir un peu d’esprit et surtout de ne pas être lourd… Aujourd’hui à côté de ma pratique artistique, je suis serveuse et je rencontre beaucoup de mecs par ce biais là. Ce job facilite beaucoup la tâche parce que tu as directement une bonne raison de leur parler et donc l’entrée en matière – qui est toujours le plus difficile – est faite.

9

Ca peut-être bête ou prétentieux

Drague, Femme, Hétéro, Histoires, Troubles

Ca paraît peut-être bête ou prétentieux de dire ça, mais je suis une fille que les gens trouvent belle, même super belle, et finalement ça me pose plein de problèmes au quotidien. Sans parler des rapports professionnels ou d’amitié, le fait que je sois « trop belle » me pose aussi des problèmes en amour… Perso, mon problème récurrent avec mes anciens copains, c’était leur jalousie maladive, ils n’arrêtaient pas de penser que j’allais les tromper, il y en a même un qui m’a dit qu’il ne pourrait jamais m’épouser, de peur des écarts que je pourrais faire. Bref, ma beauté fait peur aux mecs, beaucoup n’osent pas me draguer alors qu’ils pourraient très bien m’intéresser. C’est comme cette théorie qui dit « jamais essayer de pécho la plus belle de la soirée ». Du coup je suis encore célibataire !

11

One shot

Drague, Femme, Histoires, Lesbienne, Sexe

One shot, c’est comme ça que j’envisage mes rapports sexuels avec les filles en ce moment. Je n’ai pas envie de relation sérieuse et encore moins de stabilité affective, ça m’encombre et m’emmerde. Alors je vais en boîte, je danse et je drague. Je ressors avec une partenaire (ou 2), on va chez moi et on baise. Point barre. Elles restent parfois dormir. Mais après, je ne donne pas de nouvelles, ça ne m’intéresse pas. En tout cas, pas pour le moment. J’ai été en couple 5 ans, j’ai donné. Vive le sexe libre.

3