Lettre F

Dico de l’amour et des pratiques sexuelles par Jacques Waynberg
 

Fantasme

Scénario imaginaire construit comme une rêverie érotique, dont les protagonistes relèvent tantôt d’un canevas de situations plausibles, tantôt d’affabulation illicites et menaçantes. Le clivage entre le réel et l’imaginaire peut en effet inquiéter, lorsque le fantasme libère des thèmes très obscènes, ou lorsque la pulsion du désir s’appuie sur d’autres acteurs que l’être aimé.

 

Fécondation

Fusion entre les deux gamètes, l’ovule et un spermatozoïde, dans le tiers distal de la trompe*, qui va se constituer en embryon, puis en « foetus » une fois implanté dans la muqueuse de l’utérus. La fécondation peut être provoquée hors des voies naturelles, pour des motifs médicaux, et s’appelle alors fécondation « in vitro » (Fiv).

Fécondité

Le taux de fécondité est une valeur statistique qui chiffre le nombre des naissances en fonction de l’effectif d’une population donnée : il est en moyenne en Europe d’environ 11 naissances pour 1 000 habitants.

 

Fellation

Prise en bouche, ou du bout des lèvres, de la verge dans ses divers états. N’obéit à aucune nécessité biologique et n’est validée comme enluminure érotique qu’à des époques de libéralisme conventionnel, et de représentation ludique de la sexualité.

 

Féminité

Assentiment d’être conforme aux représentations du genre féminin de son milieu social, et d’en tirer parti pour soi-même et son entourage.

Féminisme

Assentiment de ne pas tirer parti pour soi-même des représentations sociales de son genre.

 

Femme

Surnom (en français) que les homosexuelles américaines attribuent à celles d’entre elles qui renforcent intentionnellement leur look féminin, tant sur le plan vestimentaire que dans leur manière d’être.

 

Femme fontaine

Environ une femme sur dix mille peut observer lors des spasmes de l’orgasme un très important écoulement « comme de l’eau », bien naïvement qualifiée « d’éjaculation »; toutes reconnaissent que ce n’est pas systématique, mais toujours en rapport avec une excitation sexuelle particulièrement efficace.

Glandes de Skene

Puisqu’il ne s’agit pas d’urine, on songe à impliquer dans cette inondation voluptueuse deux petites glandes qui courent le long de l’urètre et débouchent de part et d’autre du méat.

 

Fertilité

Aptitude biologique à faire des enfants.

Infertilité

Inaptitude relative à y parvenir, impliquant souvent l’addition de facteurs conjoints qui, pris séparément seraient anodins, mais que leur somme rend pernicieux.

 

Fesses

Au bas des reins, fendu en deux, l’endroit le plus charnu du corps, le côté pile de la silhouette, moteur de la marche et de la danse. L’attrait érotique pour ses volumes n’est pas universel, s’il l’inspire c’est par soumission à une mode qui l’exhibe, mais aussi en mémoire des griffes et des dents maternelles qui l’on si adorablement dévoré.

Fessée

Correction appliquée à main nue sur les fesses. Outre les simulacres de régression infantile qui relèvent de jeux érotiques convenus, les tapes sur les fesses éperonnent le plaisir. Voir aussi spanking.

 

Fête

Réjouissance collective, entre magie et nouba, kermesse et bamboula, marquées par le défoulement vestimentaire et l’érotisation des corps.

 

Fétichisme

Sélection plus ou moins exclusive des sources de motivations sexuelles. Il est faux de penser que le corps soit un « tout érogène » : c’est son morcellement au contraire – symbolisé aussi par les objets qui le décorent – qui peut seul relever les empreintes* du désir, et permettre une lecture personnalisée de l’excitation.

Hors-normes

Si cette prédilection transforme une partie du corps convoité, ou un attribut de son costume, en talisman, en gri-gri, excluant tout autre mode de communication, la fonction érogène du « fétiche » cède le pas à une souffrance probable du moi.

 

Fiançailles

Engagement solennel en vue du mariage. Cette promesse a perdu son sens initial de contrat social (excluant toute promiscuité sexuelle) puisque l’évolution des coutumes allège le joug familial, et autorise presque tous les couples à prendre des acomptes sur la chasteté préconjugale.

 

Fidélité

Sentiment qui allie l’authenticité de l’attachement, à son caractère exclusif pour une personne. Condition sine qua non du régime matrimonial monogame* mais aussi des formes non institutionnalisées de vie à deux,  telles que le concubinage ou la cohabitation d’homosexuels par exemple.

Infidélité

Acte de rupture d’un contrat de confiance, généralement illustré par l’adultère* mais qui peut être étendu à toute infraction à la sincérité des sentiments, des promesses.

 

Fille

Dénomination de l’enfant ou de l’adolescente, mais désigne aussi en langage plus urbain, un butin accessible, aux mérites sexuels réputés.

 

Fist

Diminutif de l’anglais fist-fucking qui signifie faire l’amour avec le poing. Pénétration vaginale et/ou anale de la main entière, parfois au-delà du poignet, mais aussi de gadgets et ustensiles. La dilatation des orifices naturels doit faire l’objet d’un long apprentissage mutuel, et du respect des limites de chacun.

Prévention

Outre l’usage généreux d’un lubrifiant, pour prévenir notamment les risques de fissures anales, le port de gants de latex est vivement conseillé afin d’éviter tout risque de contamination.

 

Flaccidité (verge)

Etat de repos de la verge, par opposition à l’érection, ou plus précisément encore à la rigidité de la verge. En effet, un certain degré d’intumescence peut développer ou « grossir » le sexe, mais sans une rigidité complète rendre cette quasi-érection sexuellement peu rentable – c’est le « bander mou » du langage populaire.

Physiologie

Le maintien de cet état d’inertie n’est pas du à la passivité de l’organe, mais au contraire à la contraction soutenu des corps caverneux  s’opposant activement à l’arrivée du sang.

 

Flagellation

Punition rituelle du fouet, à visée érogène. La « fustigation » désigne l’utilisation de fines baguettes de bois, ou à un faisceau d’orties fraîches. Ces procédés de domination sont très anciens, thèmes favoris des premiers illustrateurs de l’œuvre de Sade, mais pour ne citer qu’un prédécesseur célèbre, Albrecht Dürer en fit une gravure remarquée en 1503.

Auto-flagellation

Forme extrême d’auto-érotisme* aussi bien masculin que féminin, convergeant le plus souvent vers les organes génitaux et les seins.

 

Fleurs

Les seuls végétaux qui savent parler d’amour.

 

Flipper

Avoir peur, en langage des banlieues. Le plus souvent en rapport avec la crainte exprimée par une adolescente d’être peut-être tombée enceinte.

 

Flirt

Manière d’être amoureux, à mi-chemin entre la séduction et le besoin d’en jouir. Cette étape de « présélection » des partenaires ne doit pas être écourtée : elle permet de se prouver mutuellement que ce choix est le bon, en évaluant des affinités sensorielles dont la sexualité aura tant besoin plus tard pour ne pas tourner au fiasco.

Flirt poussé

Les gamines nomment ainsi leur manière de faire l’amour, « poussant »  les baisers et les frotti-frotta du flirt classique vers des caresses des sexes, sans jamais être totalement déshabillés.

 

Flore vaginale

Désigne dans le langage fleuri des médecins, les microbes qui élisent normalement domicile dans le vagin et qui y assurent le gardiennage. Les bacilles dit « de Döderlein » notamment y prolifèrent en maintenant une certaine acidité des muqueuses, les protégeant contre des intrus.

Douches vaginales

Cette écologie vaginale est fragile, et les produits modernes de « toilette intime » déciment les effectifs microbiens lorsque ces lavages deviennent obsessionnels, ou servent de méthode contraceptive.

 

 

Folle

Manière de qualifier avec une note d’humour cruel, les homosexuels efféminés qui, par jeu et par défi, sans se travestir, exhibent des poses risibles et parlent de façon exagérément maniérée.

 

Fornication

Terme péjoratif, synonyme d’accouplement* mais qui fut utilisé pour l’évoquer hors mariage.

 

Forum

Espace virtuel de discussions sur internet* utilisant l’affichage des différentes contributions et offrant même le partage de photos et de vidéos. Les échanges s’établissent sur tous les sujets mais les thèmes pornographiques sont les plus assidûment partagés.

 

Fossette

Toute petite dépression de la joue ou du menton, qui décore le sourire. Mais il existe aussi deux autres fossettes, bien plus coquines, qui creusent le bas des reins à sept centimètre au-dessus de la raie des fesses – dessinant avec la cinquième vertèbre lombaire un espace imaginaire appelé « losange de Michaelis » – et qui donnent au corps vu de dos une géométrie malicieuse qui n’a pas échappé aux peintres et aux sculpteurs…

 

Fourchette

Terme d’anatomie, décrivant la partie basse du vagin formant un « V » plus ou moins fermé, à quelques centimètres de la marge de l’anus. Cette zone est repérée depuis fort longtemps car c’est ici que s’exercent les pressions et les tiraillements les plus appuyés lors du coït et donc, également ici, que se concentrent les sources de dyspareunies* les plus variées.

 

Frein

Terme d’anatomie qui concerne la courte bride cutanée qui amarre le prépuce* en dessous du corps de la verge. Si ce repli est trop court sa tension en pleine érection va incurver le gland et même parfois se rompre lors de coïts trop généreux.

Clitoris

L’analogie entre les deux organes se poursuit par l’existence d’un frein du clitoris, constitué par la rencontre des deux petites lèvres à sa face inférieure.

 

Frigidité

Il s’agit de l’inhibition* du désir sexuel, et le terme ne doit pas être confondu avec les aléas de l’accès à l’orgasme. L’absence d’envie, au masculin comme au féminin, totale ou partielle, ancienne ou récente, s’inscrit dans un contexte toujours placé sous tutelle « pénale », en ceci que la privation vient sanctionner une faute, et peu importe qu’elle soit réelle, la culpabilité qu’elle induit suffit à en souffrir.

 

Frotteur

Auteur d’un vice masculin propre à la fréquentation des foules urbaines, et qui consiste à s’appuyer ostensiblement sur une voisine de rame de métro bondée, pour en tirer quelques subsides érectiles. Version contemporaine des « piqueurs » du siècle des Lumières, qui donnaient des coups d’aiguilles dans les fesses des promeneuses apeurées ?

Danser

Les frictions intentionnelles des danseurs qui se collent l’un à l’autre pour s’exciter peuvent aboutir à l’orgasme, mais ternissent aussi l’image d’un « cavalier » dont l’érection n’est pas convaincante.

 

Frustration

Douleurs et rancune provoquées par un désir raté et une excitation inassouvie. La privation d’orgasme, masculin ou féminin, en est la forme typique, en ajoutant aux tensions mentales sans rémission, de pénibles sensations physiques.

 

Fusion

Représentation utopique de l’interpénétration des sexes : se fondant l’un dans l’autre les amants aspirent à une confusion des chairs et des émotions, mais l’illusion s’éteint avec l’éclatement de l’orgasme, qui est l’expérience solitaire par excellence.

Lettre A

Lettre D

Lettre E

Lettre C