C’est l’histoire d’un mec

Gay, Sexe, – Média –

C’est l’histoire d’un mec de 20 ans. Il se dit qu’il a vécu pas mal de choses, en 20 ans. Du coup il repense à tout ça, à tout ce qu’il s’est passé.

C’est une série sur un mec gay de 20 ans.


Chapitre 1 : Découvrir

 

Il s’est rendu compte relativement tôt de son homosexualité. Et puis, en repensant au passé, il se dit que ça a toujours plus ou moins été comme ça, il ne peut pas le nier. Du coup ça ne l’a pas plus choqué que ça. Ça ne lui a pas trop posé de problèmes.

Bien sûr, à 14 piges dans un collège de gamins en rut, y’en a à qui ça posait problème. Mais il ne s’est jamais vraiment fait emmerder. Tenir jusqu’au lycée a quand même été dur : il se sentait un peu seul, un peu perdu. Il aurait bien aimé qu’on lui tienne la main, et qu’on lui donne un guide pour comprendre comment gérer tout ça : être différent, l’affirmer, se protéger. Il aurait bien aimé avoir des gens qui le comprenne. Il s’en est tiré comme il pouvait, en baissant la tête et en traînant sur des sites comme Za-gay, et sur des pages Facebook comme Le catalogue des BG gay.

Et puis après ça, le lycée a encore un peu facilité les choses. Il se sentait plus mature, plus en confiance pour affirmer qui il était, et ce qu’il ressentait. Il était peut-être seul dans son combat, mais il était bien entouré. Il avait des gens qui le comprenaient, et sur qui il pouvait compter. Et puis le lycée c’est l’éducation sentimentale, et les premières histoires. Alors c’est le premier copain, parce que « j’ai un ami gay, il faut absolument que je te le présente ». Alors il se découvre.

Mais le lycée c’est aussi les premières histoires sérieuses, alors il y a les premières histoires qui durent, et comme le monde n’est pas parfait, les premières peines de cœur. Et en vivant toutes ces histoires, il se dit que pendant toutes ces années, il n’a pas vraiment vécu. Il n’était pas pleinement lui-même, tant qu’il ne s’assumait pas. Alors il en ressort grandit, plus sûr de lui.

Et c’est alors que commencent les années fac. Il a 18 ans, il est ambitieux, il se sent mûr, il se sent adulte. Et il fonce dans le tas, en oubliant ce qui l’a construit, en oubliant ses règles.

Et puis un soir qu’il rentre chez lui avec une rencontre de bar, un soir qu’ils s’embrassent sur un banc, un groupe de jeunes passe. Et lui il est ivre et confiant, il ne se soucie de rien. Et sans comprendre comment, il est allongé par terre, et on le frappe. Et ça lui revient :

Il est jeune, il est heureux et il est confiant. Mais cela ne plaît pas à tout le monde, et parfois, il doit encore se cacher.

Deux années de fac s’écoulent, il apprend encore. Des peines de cœur et des expériences. Il se forme. Les relations se suivent et se ressemblent un peu. Et puis un jour, sans crier gare, une opportunité se présente et il fuit sa province pour s’installer à Paris.

A Paris, il se redécouvre. Les découvertes et les expériences continuent à s’accumuler. Brique par brique, il s’en sert pour construire l’homme qu’il a toujours voulu être.

D’autres vous diront qu’il n’a « rien » vécu. Mais si on avait pu le prendre par la main pour le guider à travers ce « rien », il se serait sûrement senti moins seul. C’est une série de témoignages sur ce que c’est d’être un(e) jeune(e) homosexuel(le), bisexuel(le), transsexuel(le) + en 2017. Parce qu’il veut utiliser ses quelques expériences pour prendre par la main le petit garçon qu’il était, à 14 ans.

Lucas

A suivre prochainement le chapitre 2

En attendant vous pouvez lire d’autres histoires de gay

PS: si vous avez aimé l’article, partagez-le, on n’est pas très connu encore et ça nous aiderait bien !

PS 2: si vous avez un peu de sous vous pouvez nous soutenir ! Merci <3

20
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone