Que faire pour éviter le harcèlement sexuel ?

– Média –

 

Cette question taraude l’esprit de toutes les personnes concernées par le harcèlement sexuel, que ce soit dans la sphère publique ou privée. Au moment des #metoo, quand j’ai lu tous les témoignages des femmes, cela m’a fait me rappeler… ah oui les mecs dans mon quartier qui nous mataient et notaient notre “bonnasse attitude”… ah oui la fois où le gars me suit jusque chez moi… Ce mec bourré qui embrasse mon genou dans le métro… Tout m’est d’un coup revenu en mémoire. Comment m’en suis-je sortie sans encombres ? Pouvons-nous faire quelque chose contre le harcèlement ? Epineuse question…

Google Image

Quand je lis les témoignages du sondage XYstories sur le harcèlement, beaucoup de meufs donnent des trucs et astuces du type : avoir l’air énervée, parler fort ou crier, ne jamais baisser les yeux, répondre avec humour, faire semblant d’être au téléphone, avoir une bombe lacrymo, écouter de la musique, faire du krav-maga, répondre poliment en accélérant la marche, chercher de l’aide, etc

 

© Diglee

Je me suis questionnée sur tout cela, et je me suis demandée si ça marchait pour de vrai. Est-ce qu’il suffit d’avoir une bombe lacrymo dans la poche pour s’éviter des ennuis ? Si je ne baisse pas les yeux et que le mec s’énerve et devient violent, comment je m’en sors ?

Qu’est-ce qui fait vraiment qu’on peut éviter une agression ? Pouvons-nous intimider un harceleur pour qu’il ne s’en prenne pas à nous ? Ca demande quoi comme “compétences”, “aptitudes” au juste ? Trop de questions que les concerné.e.s se sont tou.te.s posé.e.s un jour…

Les pairs et la confiance en soi

 

J’aime suivre un groupe sur les réseaux sociaux où les meufs peuvent appeler à l’aide la communauté pour trouver des réparties à sortir notamment aux harceleurs du web, au travail, dans la famille lors des repas de fêtes, etc. La sororité met en confiance les femmes pour se sentir en force de se défendre. On peut voir que la répartie empreinte d’humour, de trash, de glauque, ou tout simplement avec un rappel des lois – semble pas mal fonctionner. Les harceleurs sont dégoutés et lâchent l’affaire.

 

Je remarque alors que pour se “sentir en force” et se permettre n’importe quelle forme d’auto-défense, on a tout d’abord besoin d’une bonne dose “d’empowerment”. Il s’agit d’empouvoirement en français, tout un concept mêlant acceptation de soi, confiance, estime, ambition et pouvoir, nous explique le web-magazine Madmoizelle.com dans leur dossier “L’empouvoirement, le concept féministe qui manquait à la langue française”. Il existe des ateliers, stages et coachings. Par exemple Laura Cherfi de l’association Les Chahuteuses organise des ateliers d’empowerment sexos pour les femmes. Empowerment Lab propose aussi une belle diversité d’ateliers.

 

Les chahuteuses

 

Parce que bon, faut bien avouer qu’on a un peu besoin de préparation et de confiance en soi pour se défendre d’un harceleur. Si on voit bien sur internet que parfois même la meilleure répartie ne nous permet pas d’éviter le harceleur, heureusement on a des systèmes d’exclusion (blocage, suppression, etc) pour stopper tout ça. Mais quand il s’agit d’un supérieur hiérarchique, ou du frère de son conjoint, on fait comment ? Pas si simple de s’en dépatouiller. Là les témoignages sont majoritairement d’accord pour dire qu’il faut EN PARLER.

 

Parler du harcèlement : Oui… mais à qui ? Qui va m’écouter et me croire ? Qui va me guider ?

 

Tout d’abord il existe des textes de loi sur le harcèlement. Voir le site du service-public.fr pour les trouver.

Ensuite du côté des associations. Par exemple à Paris on peut trouver l’Association contre le harcèlement professionnel (01 45 83 07 20 – achp@ifrance.com)

Pour le harcèlement de rue, on vous recommande l’association STOP harcèlement de rue

Et dans le cadre privé, on peut se tourner par exemple vers l’association AJC qui s’occupe aussi bien des témoins que des victimes. Quand vous êtes témoin, on a besoin de vous ! Si vous ne vous sentez pas les aptitudes, contactez a minima des services compétents.

Les chiffres du harcèlement

 

Voici juste quelques exemples de chiffres récents pour illustrer la réalité du harcèlement en France :

1 femme sur 5 est confrontée à une situation de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle. Et 20% des femmes et des hommes déclarent connaître au moins une personne ayant été victime de harcèlement sexuel dans le cadre de son travail. (sources : egalite-femmes-hommes.gouv.fr)

« Deux à trois enfants par classe connaissent le harcèlement ou le cyber-harcèlement », a souligné Justine Atlan, présidente de l’association e-enfance, qui gère le numéro vert Net Écoute (0800 200 000) (source : 20minutes.fr)

58% des femmes ont subi un harcèlement verbal dans la rue (sondage réalisé par Madmoizelle.com en 2013)

Une fois qu’individuellement on apprend à éviter, aider ou se défendre des harcèlements et des agressions en général, comment au niveau sociétal pouvons-nous agir collectivement pour faire baisser les chiffres ?

www.theodysseyonline.com

On y revient sans cesse et toujours : l’éducation. Sortir du diktat “femmes vulnérables – hommes sauveurs” pourrait contribuer à nous aider. On doit pouvoir apprendre dès le plus jeune âge à respecter tout être vivant et apprécier nos différences. Parce qu’on est dans un monde de diversité, et que c’est ça qu’est beau (snif). Éduquons nos enfants en prenant du recul sur les normes liées au sexe et au genre. Apprenons aux hommes des nouvelles manières d’être homme comme le propose l’association Mankind Project. Et apprenons aux femmes qu’elles ne sont pas nées pour être des victimes !

Agir

 

Finalement, cette campagne de #metoo #balancetonporc semble avoir eu un impact très positif pour tout le monde, on sort les harceleurs de l’impunité, les non-concerné.e.s se forment à devenir de bon.ne.s allié.e.s et on permet aux victimes de se reconnaître et d’être plus fortes ensemble.

Vous pouvez aller voir des astuces anti-harcèlement que vous nous avez partagé lors d’un récent sondage fait sur Wanted.

Et n’hésitez pas à enrichir cet article en proposant d’autres ressources et initiatives pour lutter contre le harcèlement en France sur notre page Facebook ou en nous écrivant à contact@xystories.com

PS: si vous avez aimé l’article, partagez-le, on n’est pas très connu encore et ça nous aiderait bien !

PS 2: si vous avez un peu de sous vous pouvez nous soutenir ! Merci <3

Jennifer d’XYstories

 

 

10
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone