Cunnilingus : les mauvaises langues parlent

Cunnilingus, – Média –

…Les bonnes donnent des orgasmes !

 

“J’avais l’impression qu’une limace me léchait 🐌 … aucune sensation, beaucoup trop lent et beaucoup beaucoup trop de bave….”

Aujourd’hui on parle de cunnilingus parce que j’ai trop entendu de copines qui me disaient soit qu’elles n’aimaient pas les cunnis, soit que les mecs étaient vraiment trop nuls en général au pieu, et tout particulièrement en cunni. J’ai eu moins ce genre de retour de la part de mes amies lesbiennes, je me demande pas vraiment pourquoi… Pour de vrai je pense effectivement que les mecs sont en moyenne pas très bons au lit, particulièrement les jeunes – d’après mon expérience.

La société a clairement sa part de responsabilité. Pour moi l’injonction à la virilité c’est-à-dire à être un mâle fort, beau et très bon au lit fausse complètement le rapport des mecs au sexe. Je vous explique ma théorie : 

Il y a évidemment une partie des mecs qui ne pense qu’à leur gueule, qui ne considère pas franchement les filles, ou justement les considère comme des objets. Ils sont nuls, mais l’éducation qu’ils ont reçu (par leurs parents et la société en générale) est souvent à l’origine de ce genre d’attitude. C’est triste mais c’est comme ça…

Et puis il y a des mecs sympas qui veulent bien faire et qui sincèrement aiment et considèrent les nanas (je vous jure, il y en a plein !)

Mais les uns comme les autres doivent “assurer” au lit, car ne pas être un dieu du sexe, c’est être moins mâle, moins viril. Cette injonction sociale à la virilité crée des générations de mecs mal dans leur peau et du coup pas si mâles que ça 😇.
Et pour couronner le tout, il ne faudrait surtout pas que des gens autour d’eux apprennent qu’ils ne sont pas de super coups … parce qu’après ça va charrier sans pitié. Là encore, surtout chez les jeunes et d’après mon expérience.

D’après moi, quand TU DOIS assurer, tu dois en avoir une grosse, tu dois bander dur ET longtemps et si possible faire jouir l’autre. Tu as alors une énorme pression, tu te concentres pour faire le mieux possible et c’est, me semble-t-il, exactement le meilleur moyen pour ne pas se lâcher, pour stresser et pour finalement…. ne pas assurer. Pas évident d’être un mec parfois.

Et pour être sûr que rien ne change, comme vous le savez tous, nos “cours d’éducation sexuelle” ne sont que des cours de procréation / contraception et le sexe est encore ultra tabou dans notre société. Qui de vos potes à parler de cul avec ses parents ? Du coup les alternatives pour apprendre et comprendre les bases et subtilités de la sexualité sont bien souvent les pornos, doctissimo et les ragots du collège/lycée. Pas top… on est d’accord je pense…

Bref pour revenir à nos moutons, on a voulu faire un article qui change des habituels “conseils pour un cunni parfait” et autres articles débilobuzz fourrés d’clichés !

Du coup chez XYstories, on a fait des questionnaires grâce à Wanted Community pour recueillir vos interrogations, avis et idées sur tous les sujets qui tournent autour de la sexualité. Notre sondage sur le cunnilingus a recueilli plus de 2 000 réponses*… c’est déjà ça ! 😎

*Les répondants sont massivement jeunes et plutôt citadins et sont une majorité de femmes… on fera mieux la prochaine fois, promis ❤️.

Commençons par faire des petits rappels anatomiques qui ne feront de mal aux hommes… ni aux femmes !

 

CECI EST UNE VULVE

 

Comme le schéma le montre très bien, le vagin fait partie de la vulve. En gros appeler un vagin une vulve c’est comme appeler un gland un pénis.

La base de la base donc c’est la vulve communément appelée chatte – ou teuche, foune, moule, bonbon, bijou, con, minou, figue, et bien sûr… la shneck. Elle a plein de noms mais l’officiel en gros, c’est la V U L V E.

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu la chance de voir plein de vulves comme moi (mdr) en voici une belle série, pour le plaisir des yeux !

Il s’agit d’une œuvre du sculpteur Jamie Mc Carney intitulée « The Great Wall of Vagina ».
400 femmes de 18 à 76 ans ont posé pour lui !

On observe qu’elles sont toutes singulières, il n’y a pas de shneck “normale” (le gros mot !), et encore moins d’anormale. Elles ont toutes leur charme, leur odeur, leur sensibilité, leurs qualités… un peu comme ta tête quoi – et la mienne !

Poursuivons notre exploration vulvienne. Il faut aussi parler de ce bout de machin appelé clitoris, de ce petit bouton qui n’est que la partie immergée de l’iceberg. Un clito entier ça ressemble un peu à un poulet (d’après moi), ou à des cuisses de grenouille (d’après la copine qui bosse avec moi). Voyez plutôt :

Clitoris sculpté et exposé sur un rond-point à Neuchâtel en Suisse, bien vu 😉 (automne 2017).

C’est d’ailleurs une partie du clitoris interne qu’on appelle le point G (il s’agit plutôt d’une zone d’ailleurs).
Pour celleux qui sont visuels et tactiles, regardez et imprimez vous-même votre
clitoris ENTIER et en 3D !

 

Parlons cul, parlons cunnilingus

 

“Le cunnilingus désigne le léchage de la vulve. Communs à de nombreux mammifères, ces contacts bucco-génitaux et les perceptions olfactives et gustatives qui les accompagnent ne font pas l’heur de toutes les sociétés. L’Occident y voue cependant une longue tradition dont les femmes se réjouissent : la force érogène de la succion du clitoris et du pourléchage des babines vaginales tient autant à l’exquise titillation qu’au don total de soi qu’elle implique.”
in Le dico de l’amour et des pratiques sexuelles. Jacques Waynberg

Le cunni : vous avez adoré en parler à l’occasion de notre sondage, voici grossièrement ce qu’on a pu extraire …

Les bases :

  1. On a le droit de ne pas aimer recevoir un cunnilingus, ou de ne pas aimer en faire.
  2. Certains aiment ce que d’autres détesteront – ça marche un peu pour tout d’ailleurs.
  3. Il n’y a pas de norme en matière de bon cunni – ça marche aussi un peu pour tout.
  4. J’ajouterai un petit truc. D’après mon expérience perso, aimer faire des cunnilingus ça s’apprend, notamment en lisant plein de stories à ce propos. Moi c’est le jour où j’ai lu Sexualités corps et plaisirs de femmes  que j’ai commencé à réellement kiffer ça, radicalement d’ailleurs 😊 !

“Un cunnilingus c’est hyper sensuel, doux et intime. C’est plus un acte de tendresse qu’un acte sexuel. Je le fais quand je partage quelque chose de très fort avec quelqu’un, c’est tellement intime”

“Mon partenaire s’obstinait à me mordiller le clitoris en me disant que ses autres partenaires aimaient ça, alors que c’était évident que ça me faisait juste mal et que je n’avais aucune envie de savoir comment il couchait avec les autres…”

“Il se sent toujours un homme quand je lui fais des retours sur ce que j’aime ou pas.  Il teste des trucs et je réagis. C’est tellement déculpabilisant que je jouis, jouis, jouis.”

“Un cunni qui a duré deux heures, vous y croyez ? Le garçon m’a fait jouir au moins 5 fois, c’était magnifique !”

Dans la mesure du possible on a essayé d’analyser les tendances de vos réponses.

“Non, je n’ai pas envie de cunni”,
“Pas maintenant”
“Viens on baise tout de suite”

On s’est tous déjà vu refuser un cunnilingus. Ce n’est jamais évident d’essuyer des refus aujourd’hui avec nos éducations (venez lire notre super article sur le consentement écrit par Emmanuelle de Paris Derrière). Il y a mille et une raisons qui peuvent pousser une nana à refuser un cunnilingus.

En voici quelques-unes, on ne les a pas inventées, elles ont été énoncées par les femmes qui ont répondu à notre questionnaire :

Je viens de voir qu’on a complètement oublié d’ajouter la proposition « Mon partenaire n’est pas assez propre ». C’est vraiment con, parce que c’est une très bonne raison de refuser un cunni. Et que c’est pas toujours évident de dire va te laver les mains – encore moins « va te laver » tout court 😅.

Ensuite, voici ci-dessous, un petit graphe démontrant l’inutilité des recettes magiques en matière de cunni. Toutes femmes confondues : soit 1400 environ)

 

CQFD : Il n’y a pas de méthode miracle pour faire un cunni. Beaucoup de femmes ont reçu de mauvais cunnis, donc ne vous prenez jamais pour un.e pro, la sexualité est un art qui n’a de limite que dans votre imagination – encore heureux !

Retenez aussi que certaines femmes n’aiment pas les cunnilingus, c’est comme ça. Ça peut être frustrant mais il faut faire avec.
Faire avec ce qu’on est et ce qu’on a, c’est la base du sexe et de la vie !

 

 Les poils et les mecs

 

Les mecs n’aiment pas tous les chattes épilées ! Sur nos 700 hommes interrogés, 4% déteste quand c’est totalement épilé , 38% se contrefichent pour ainsi dire de l’épilation et 65% apprécient quand c’est entretenu un minimum. Arrêtons de croire que la chatte toute glabre est chérie par tou.te.s. Encore une fois, ce sont des clichés. Les filles ne vous imposez pas un style d’épilation qui ne vous fait pas kiffer. Kiffez votre chatte.

Cunnilingus VS Fellation

 

12,7% des femmes hétéro sont 100 % d’accord avec l’affirmation : “je préfère largement sucer qu’on me fasse un cunni”
Ça parait plutôt cool pour nous les mecs mais ce chiffre est à prendre avec des pincettes.

Plusieurs explications pour relativiser me viennent à l’esprit :

  • Nos capacités à faire des cunnis sont peut-être à remettre en question 😇
  • Vous n’aidez peut-être pas assez votre nana à aimer sa vulve et à faire en sorte qu’elle en soit fière. En gros je pense que si tu kiffes sincèrement la chatte de ta meuf, elle finira par la kiffer aussi !
  • Elle aime sucer car elle aime être dominée ou au contraire elle aime sucer parce qu’elle aime dominer, chaque fille conçoit la fellation différemment ! (bientôt l’article sur la fellation… vous pouvez d’ores et déja lire des témoignages)
  • Ou bien juste son truc c’est de faire kiffer son partenaire – ce que je conçois très bien !

Comme l’a dit un des répondants à notre questionnaire : “il n’y a pas de femme frigide, ceux qui le disent sont des mauvaises langues”.

 

Cunni et Orgasme

 

40% des bi/lesbiennes déclarent donner “systématiquement ou souvent des orgasmes à leur partenaire lors d’un cunni”.
Pour les hommes, ça monte à 60%, franchement chapeau… lol

Je trouve ça étrange, mais j’ai bien quelques idées pour modérer ces chiffres. Parce que 20 points de pourcentage de différence c’est plutôt… énorme. Du coup mes petites suppositions :

  • Les mecs sont possiblement plus marseillais que les femmes.
  • Pour ceux qui ont vu American Pie, si on pondère nos chiffres par la fameuse règle de 3 (tu divises par 3 les performances déclarées des mecs 😂), on obtiendrait alors que 20% des mecs donnent souvent des orgasmes pendant un cunnilingus. Chiffre qui me parait bien plus réaliste, je fais pas franchement mieux 😓.
  • Les hommes savent-ils même reconnaître quand leur partenaire a effectivement un orgasme ?

À noter aussi que, d’après le sondage IFOP “Les Françaises et l’orgasme” de 2015, 31% des françaises simulent “assez régulièrement” l’orgasme avec leur partenaire. Bon à savoir.

 

Quelques funfacts pour finir 

 

– Des filles kiffent la barbe, d’autres détestent.

– Quand tu ne sais pas quoi faire quand t’as la tête entre les jambes de ta meuf, fais l’alphabet avec ta langue maggle. Les filles vous pouvez aussi lui dicter des mots en allemand.

– Certain.e.s conseillent d’utiliser un glaçon (à tester)

– D’autres de regarder du porno lesbien pour s’inspirer, pas bête…

– Attention aux crampes de langue 😉

 

Melchior d’XYstories

 

Venez lire l’ensemble des réponses (quelques centaines) à la question “comment faire un bête de cunnilingus ?” dans notre FA-Q. Ou même lire l’ensemble des résultats de l’enquête !

D’autres articles à venir sur le sujet donc… patience ! 

 En attendant vous pouvez lire d’autres articles et même filer une petite contribution pour le site, merci !


26